La Voix De Sidi Bel Abbes

Fête de l’Aid : l’éternel revers des commerces fermés.

A chaque fête, c’est le même constat, une defaillance criarde dans le domaine des services en general, boulangeries fermées, magasins d’alimentations generales, marchés de la ville, et autres, taxieurs, se sont donnés le mot pour prolonger jussqu’a ce jour la fete de l’Aid privant les citoyens de leur habituels services, un constat deploré et qui se repete a l’indentique. Ainsi insistons nous pour dire encore une fois les commerçants ont failli à leur mission.Les gens couraient de partout cherchant une baguette de pain ou un sachet de lait durant la 1ère journée de l’Aid mais en vain.En dépit de l’appel du syndicat des boulangers,de la direction du commerce et des instances locales les rideaux sont restés baissés au grand désappointement des citoyens. C’est toujours le même langage coté gouvernement:aucun problème et que tous les magasins ouvriront le plus naturellement du monde à défaut d’être sanctionné mais rien n’y fit.Au 2ème jour,heureusement le lait a fait son apparition.Les femmes après un Ramadhan difficile on été dans l’obligation de faire leur pain à domicile,résultat:les sorties ont été moins fréquentes et les retrouvailles familiales ont été au compte-goutte. Heureusement que du coté des enfants ça a plutôt bien marché .

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=7661

Posté par le Sep 1 2011. inséré dans ACTUALITE, SBA VILLE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

4 Commentaires pour “Fête de l’Aid : l’éternel revers des commerces fermés.”

  1. Hamdane

    C’est un bon sujet à débattre ,en ce qui concerne les boulangeries.Savez vous Mrs que déjà le pain se faisait difficilement pendant le mois de Ramadhan et cela est du à la main d’oeuvre qui devient introuvable .Nos jeunes refusent catégoriquement le métier de boulanger et pour pouvoir honorer un contrat qui lie une boulangerie à une entreprise étatique ,le gérant a été obliger de mettre la main dans la patte lui et sa petite famille.Croyez moi Mrs qu’avec la dernière politique de l’emploie des jeunes il est impossible de trouver de la main d’oeuvre dans le secteur de la boulangerie .Qui ne sait pas que dans une boulangerie ceux sont les ouvriers qui font la pluie et le beau temps.Et pendant ces jours de fête ,ils ont éxigés de ne pas travailler pendant 5 jours ,donc dans ce cas bien précis que peut faire le gérant ? et si çà continue ,il n’y aura plus de boulangerie .

    • un ami lointain

      mon cher hamdane sais-tu qu’avec des bras cassé une barque ne peut avancer ,et qu’avec des doigts palmés un ouvrier ne peut rien faire de ses 10 doigts ce sont des pattes de canards pour aller patauger au lac .
      HADOU HOUMA SHAB RAGDA OUA T’MANGER.
      les métiers d’artisans boulangers ,patissiers et tout autre métiers manuel est un art ,or chez nous tout le monde se décrete spécialiste en la matière ,tel que l’architecte ,ou un entrepreneur en batiment ,et tout est tordu comme le maître d’oeuvre rien ne va plus comme à la roulette du casino .

      Aller portes-toi bien et ne te met pas martel en tête,c’est une expression gauloise

  2. Dark Shark

    Sujet d’un interet particulier. Quand on sait qu’ils ont déjà scillés les jambes des citoyens par le biais de leur vice et vente de toutes les marchandises de mauvaise qualité, on se demande comment vont_ils faire le jour du jugement dernier. En plus, dans leur majorité, ils étaient dans les 1er rangs des tarawihs. Ellah yehfad w yestor. Mais je crois que vous n’avez pas trouvé de ruelles à SBA et cela vous a poussé à aller jusqu’à Oran pour en photographier une ?

Répondre