La Voix De Sidi Bel Abbes

FESTIVAL DE LA BANDE DESSINÉE: Une première participation algérienne autour de Slim et Nawel Louerrad…

Parvenu à sa onzième édition, le Festival de la bande dessinée et des arts associés d’Aix-en-Provence est aussi original que la ville qui l’abrite et dont le charme légendaire doit beaucoup au conservatisme de ses aïeux qui osèrent refuser la révolution industrielle du XIXe siècle, et même résister au chemin de fer. Aujourd’hui encore, le trafic ferroviaire est plutôt anecdotique et les liaisons avec la métropole régionale, Marseille, se font essentiellement par bus.

images slim2Ce rendez-vous avec le 9e art se caractérise d’abord par sa durée puisqu’il s’étend sur tout un trimestre (mars-avril-mai) avec plusieurs points forts, dont notamment le Weekend BD (cette année, du 11 au 13 avril) qui a connu une première participation algérienne organisée par l’AARC. A la différence de celui d’Angoulême, l’un des plus grands au monde, sinon le plus grand, le festival d’Aix-en-Provence se distingue, outre son étendue dans le temps, par une envergure modeste mais un programme très sélectionné, sinon sélect. Il permet notamment aux auteurs de se rencontrer et d’échanger plus amplement.

IMG_7431-1024x1024Concentré sur la Cité du Livre, un grand ensemble culturel conçu dans l’ancienne manufacture d’allumettes du début du XXe siècle, quasiment l’unique industrie de la ville, il offre l’avantage d’une proximité des activités, du public et des invités. Ici, pas de compétition et donc aucun prix de décerné, ce qui donne à la manifestation une dimension culturelle et artistique dénuée de polémiques ou d’une trop grande attention au palmarès. C’est un festival qui attire surtout un public de connaisseurs et les médias spécialisés dans le monde du 9e art, ne cachant pas finalement une volonté d’élitisme bien qu’une partie des programmes soit réservée à de grandes expositions et manifestations populaires comme les spectacles de rue. Peu de participants mais triés sur le volet, à l’image de l’Américain Miles Hyman qui tient le haut de l’affiche avec la sortie chez Rivages/Casterman/Noir de sa magistrale adaptation du roman-culte de James Eyrrol, Le Dahlia Noir.

L’Algérie était représentée par deux créateurs signalant les deux générations de bédéistes, Slim et Nawel Louerrad. Nous avons pu mesurer sur place la réputation internationale du père de Bouzid et Zina qui demeure une figure de proue du 9e art national, continuant à produire alors qu’il est l’auteur du premier album algérien (Moustache et les Belkacem, 1968). Le journal local La Provence lui a d’ailleurs consacré un article parmi de grands auteurs présents.

La jeune Louerrad a également attiré l’attention, attestant de l’émergence d’une jeune génération d’auteurs et étonnant par l’originalité de son style et la profondeur de ses thématiques déjà affirmées en deux albums (Les vêpres algériennes, 2012 et Back to Bach, 2013, Ed. Dalimen). La rencontre autour de la BD algérienne a eu lieu devant un parterre d’une trentaine de personnes. Ce n’est pas faute de succès. Ici, les rencontres sont calibrées pour des auditoires petits mais généralement de haut niveau où se mêlent spécialistes et passionnés. Plus de temps à chacun pour parler, plus de profondeur d’échange. Un choix au diapason de la personnalité du Festival.

supp5_2149585

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=45223

Posté par le Avr 26 2014. inséré dans CE QUE DIT LA PRESSE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

3 Commentaires pour “FESTIVAL DE LA BANDE DESSINÉE: Une première participation algérienne autour de Slim et Nawel Louerrad…”

  1. gamra de sidi khaled

    un grand rendez vous ou nous sommes représenté des plus dignement

  2. Larbi A s l

    Un évenement grandiose que je ne raterai nullement pas

  3. Danielle B

    J’aime beaucoup l’affiche , rigolote, colorée pas triste du tout
    par contre je ne suis pas fan de BD pour adultes, peut-être parce que je n’ai pas grandi (rires)

Répondre