La Voix De Sidi Bel Abbes

Fernand Iveton : Guillotiné pour que Vive l’Algérie indépendante…

Un hommage a été observé ce jour à Alger à Fernand Yveton, le seul Algérien d’origine européenne guillotiné par l’armée française en février 1957, à la prison Serkadji, car il est vrai que les séquelles du système colonial français sont toujours vives. Et l’amnesie risque de nous faire subir beaucoup de préjudices, ils sont nombreux et nombreuses ces hommes et ces femmes qui ont sauvé l’honneur du peuple français. Ainsi, nous dirons que ces manquements, ces injustices d’ingratitudes d’oubli font toujours mal à nos autres Algériens qui reconnaissent le mérite de ces martyrs, de ces moudjahidines français. A chaque évocation de l’une de ces milliers de victimes, des larmes chaudes sont versées. . En effet, le parcours de ce héros engagé pour la libération de l’Algérie a été retracé avec beaucoup d’émotion. Animée par l’un de ses avocats à l’époque, Albert Smadja, François Marini, et Mohamed El Korso, lors d’une conférence qui a été une nouvelle occasion pour rappeler la flagrante injustice dont a été victime Fernand Yveton. « La condamnation à mort puis l’exécution de Yveton était une tragédie judiciaire parce qu’il n’avait tué personne. Il a été condamné pour tentative de pose d’une bombe », affirme François Marini, qui prépare un livre sur Fernand Yveton.

Albert Smadja abonda il y à 2 ans dans le même sens. « Son exécution n’était pas un acte judiciaire, mais un acte politique », insiste-t-il. Et de préciser : « Le gouvernement français voulait faire croire à l’opinion internationale que les communistes, puisque Yveton en était un, étaient derrière la révolution algérienne. Ce qui n’était pas vrai, d’autant plus que le parti communiste algérien avait autorisé ses militants à adhérer directement au FLN et l’attentat auquel devait assister Fernand Yveton était préparé par des responsables de ce dernier. » Retraçant les conditions dans lesquelles s’est déroulé le procès de ce martyr, notre source a Albert Smadja a souligne il y 2 ans le caractère expéditif du jugement. Même si, précise-t-il, le procès « ressemblait dans la forme à un procès ordinaire ». « Yveton avait dit tout ce qu’il avait à dire et a été écouté. Mais quand la sentence a été prononcée, la salle avait applaudi », expliqua-t-il à la même période. Toujours dans le même contexte et en prenant la parole au début de la conférence, l’historien et universitaire, Mohamed El Korso, avait noté l’existence de « zones d’ombre » dans certains chapitres de l’histoire de la guerre de Libération nationale. « Certains sujets qui concernent la guerre de Libération nationale ou le mouvement national contiennent encore des zones d’ombre, notamment ceux en rapport avec la contribution des Européens à la lutte, aux côtés du peuple algérien, contre la colonisation française », lancait-il il y à 2 ans, en appelant les historiens à ne pas avoir peur de l’histoire de leur pays. Pour l’historien, le rôle des Européens dans la Révolution algérienne n’est pas abordé suffisamment par les historiens en termes d’écriture. « Il s’agit là d’une autocensure, dont l’origine est principalement liée à un manque de clairvoyance et d’objectivité », dit-il. Les débats autour du sujet étaient riches. Des amis et des proches de Fernand Yveton ont tous donné leurs témoignages.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=11426

Posté par le Fév 25 2012. inséré dans ACTUALITE, HISTOIRE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

12 Commentaires pour “Fernand Iveton : Guillotiné pour que Vive l’Algérie indépendante…”

  1. Emy22

    Voilà les Hommes les vrais « d Argaz Lâali »

  2. messafer ftsba

    rappeler ces moujahidines Francais qui ont épôusé a mourir pour notre cause nationale est magnifique

  3. Aziz el Abbassi

    le grand plaisir de voir les responsables Algeriens reconnaitrent ces hommes valeureux qui on donner leurs vies à notre Révolution.
    à Sidi Bel Abbés, il y en avait un grand partisant de la Révolution National, je ne me rapelle pas du nom, il ètait cordonnier à la rue gambetta (son magasin ètait jaune) il a été assacinner par l’oas.
    ils faut rendre hommage à tous ces hommes et femmes qui ont servies notre cause.

  4. algerien

    l’humanisme, l’engagement militant, l’altruisme et la défense des causes justes sont des valeurs déterminant l’homme, conjuguées elles en font un homme d’exception, et pour l’Algérie Fernand Yveton fut un militant d’exception, à l’instar de maurice audin, max marchand et beaucoup d’autres.

  5. doct z aicha

    je dois dire que les commentaires sont trés riches en vérités et en idées le choix de ce martyr est aussi judicieux pour redire a nos enfants des vérités historiques.

  6. Frère ennemi

    Hommage à un combattant de l’amélioration de la Condition Humaine, un pied noir fils du peuple,un chahid !

    • Mme CH

      Oh! Oh! Oh! Vas-y mono mon frère; parce qu’on n’a pas le droit de distribuer les titres de Chahid comme on veut et à qui on veut, ne piétinez pas l’espace réservé uniquement au seul Créateur tout puissant! Bon, je crois que je n’ai encore rien décidé pour le thé!!! quant aux amuses gueules, elles ne sont pas tout à fait, à mon goût !
      Cordialement!!!!

  7. Frère ennemi

    Excusez-moi Démarcation1,vous ne pouvez pas récidiver car je vous avais pris pour Démarcation ….
    Sans rancune!

Répondre