La Voix De Sidi Bel Abbes

Facebook : Coté cours, coté jardin…une mésaventure du jeune B.M de Sidi Bel Abbes.

C’est en allumant la radio locale de Sidi Bel Abbes, lors d’une émission sociale  que je fus surpris d’écouter une histoire authentique du jeune B.M.handicape moteur marié, avec des enfants, chômeur, sans logement à ce jour et qui vient de perdre l’une de ses enfants dans un accident de voiture. Au départ lorsqu’il s’est mis à parler de sa situation sociale, de sa démarche (jusque là vaine) de dépôt d’un projet auprès de l’ANGEM, de son désespoir et sa solitude très éprouvante sans aucune solidarité ni auprès des associations ni auprès des autorités locales ; toute cette panoplie de parcours de combattant vécue par nos jeunes était prévisible et ne nous a pas étonné. Mais voila que l’intérêt de cette émission pris toute une autre tournure lorsque la journaliste lui demanda qu’elle est la cause de sa tentative de suicide. C’est ainsi que l’on apprit que ce désespère dégouté par les promesses trouva dans le site facebook une occasion de vider sa colère de chercher une âme charitable qui puisse l’aider. Des personnes dont il ne cite pas leur origine ni leur fonction ont pris contacte avec lui et petit a petit l’on mit en confiance jusqu’a lui proposer de faire avec lui un interview filmé mais dans une autre wilaya de l’est (il ne cite pas la wilaya)il se déplaça donc et se défoula pour raconter sa mal vie et ses déboires .Au fil des questions de l’animatrice il avoua avoir eu des regrets car il remarqua que ces gens là étaient de véritables professionnels et qui lui ont promis que son reportage passera dans les grandes chaines internationales c’est là qu’il comprit l’ampleur de son erreur ,au fond de lui il ne voulait pas porter atteinte à son pays mais c’était trop tard il recommanda même aux jeunes de ne pas tomber dans le piège de faire des déclarations a des chaines étrangères telle France 24. Est-ce cette chaine qui l’a piégée? Est-ce le regret qui l’a poussé à se suicider? il ne le précise pas. C’est alors que l’émission fut envahie par des appels téléphoniques les auditeurs entaient très sensibles du danger que représentait FaceBook pour leurs enfants, d’autres mettaient en garde contre ceux qui prétendaient qu’une minorité possédait l’internet. Tenaient-ils compte disaient-ils du nombre de cyber à la portée de la bourse des jeunes. D’autres soulevaient la surveillance de ces sites, d’autres proposaient un code pénal pour le cyber criminalité. En effet de plus en plus la société lors des discussions sur les événements du printemps arabe est convaincue que ce sont les appels par internet qui ont fait descendre des jeunes dans les rues de nos pays voisins. Doit-on conclure donc que le visage politique à changer dans le monde? Que le phénomène internet va dans l’avenir dicter sa loi? Que quoi que fasse un pays en proposant un programme de société ou des reformes politiques il lui faut composer ou bien plaire à cette nouvelle génération Face book twitter ou autres pour garantir la stabilité ? Ce qui est sur c’est qu’on ne peut pas rester indifférent à cette nouvelle donne elle est réelle elle est là elle est dans nos foyers. Facebook, un réseau social important, qui au vu de cette mésaventure, présente son coté cours et son coté jardin. Cette histoire de B.M est véridique, elle pourrait certainement déboucher sur d’autres commentaires autour des réseaux sociaux en général (Tweeter, Myspace, Friendfeed….etc ), et c’est tant mieux pour le débat enrichissant.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=6608

Posté par le Juil 27 2011. inséré dans ACTUALITE, SBA VILLE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

6 Commentaires pour “Facebook : Coté cours, coté jardin…une mésaventure du jeune B.M de Sidi Bel Abbes.”

  1. une mére

    bonjour avant on s’inquietait pr nos enfants quant ils etaient dehors maintenant on se soucie alors qu’ils sont à la maison collés à leur ordinateur sincerement c’est un stress quotidien que de les voir connecter etant mére de 2 enfants de 17 et 15ans j’ai vraiment peur je ne peux pas leur interdire car ils obtiennent d’excelents résultats scolaires mais j’essaye de les surveiller discretement je parle souvent avec eux des dangers de ses réseaux sociaux mais est ce suffisant?…

  2. Bezaf

    Les vampires se nourrissent de sang et les média d’encre et de buzz

  3. Mascri

    L’internet est une révolution planétaire, la vraie révolution du troisième millénaire. Elle donne le sentiment d’abolir les distances et d’ouvrir tous les espaces. Argument qui tue , nos enfants nous disent qu’ils en ont besoin pour leurs recherches. C’est imaprable.
    Face aux dangers du net des solutions de bon sens s’imposent.
    Verouiller les ites nocifs, être capable d’avoir l’historique de recherche ou laisser l’ordinateur dans un lieu ouvert.
    J’ai adopté la dernière solution et l’utilisation a baissé. Ouf

  4. rachid

    quand j’ai entamé de relater cette mesaventure de ce jeune j’ai longtemps hésité car j’avais l’impression de jeter un pavé dans la mare et de provoquer des conflits inter-générations.Mais ma position de pere et d’educateur a pris le dessus maintenant je ne le regrette pas car mon inquietude sur ce sujet est partagée par 2 commentateurs mon ami respecté dc REFAS et par une maman dont les résultats des enfants prouvent la qualité de leur éducation .Ceci m’amene à comprendre le dilemne qui a surgi depuis la creation de l’internet.Ceci ne nous empeche pas tout en tirant le meilleur de cet outil informatique d’etre aussi vigilants.

  5. émi

    Le net nous laisse indifférent … Etant encore jeune je suis consciente de ce que peut representer ce phénomène, car on lit quotidiennement ce genre d’histoire d’escroquerie… on se méfie mais on en sait jamais, la tentattion est toujours là et ne nous quitte pas car l’ètre humain est faible devant ce genre de choses…

Répondre