La Voix De Sidi Bel Abbes

Fac de médecine : Protesta continue et une commission de déontologie dépêchée.

Ce mercredi 16 novembre 2011 au niveau de la faculté de médecine l’université de Sidi Bel Abbès. la paralysie totale de la faculté, était palpable lors du passage d’un de nos confrères, et ce malgré la présence d’une nouvelle commission de déontologie qui était mandatée par le recteur de l’université pour débloquer cette situation qui connait un pourrissement après le grand scandale ayant trait à la falsification des notes d’examen de 2ème année de médecine, et surtout face aux exigences des étudiants grévistes. Nous avons relevé de visu le maintien de la protestation sous la bannière d’une organisation estudiantine dite UGEL. En colère, et ne voulant pas passer pour des naïfs, les étudiants qui sont ainsi passés à l’action depuis Dimanche passé pour fermer l’accès principal de la faculté de médecine, campaient sur leurs positions. De nouvelles banderoles hostiles (voir photos) furent accrochées sur les grillages et même sur la porte centrale. Et là, on pouvait lire en langue arabe  « Les étudiants exigent les têtes des responsables du scandale », « Non au terrorisme administratif », « La hogra, l’arbitraire et piston », « Nous voulons des solutions réalistes, non des solutions de bricolage », « Halte aux promesses non tenues, non a la fuite de la responsabilité », « La grève est ouverte ». La partie administrative a ainsi instruit une commission signalée plus haut, et les étudiants contestataires n’ont pas encore fait de déclaration officielle relative à leurs doléances soulevées, bien que a t-on appris ils ont été écouté par des membres de cette commission qui n’est pas la premiere a ce rendre à ce lieu du savoir et de la science.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=9267

Posté par le Nov 16 2011. inséré dans ACTUALITE, SBA PROFONDE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

28 Commentaires pour “Fac de médecine : Protesta continue et une commission de déontologie dépêchée.”

  1. طالب طب

    نحن طلبة كلية الطب طالب مراد نطالب هذه اللجنة بحفظ ما تبقى من ماء وجه الكلية و هذا لن يكون بارجاع حقوق هؤلاء الطلبة و أيضا معاقبة المزورين و على رأسهم رئيس جناح الطب الدكتور عبد القادر بوجمعة الذي يملك سوابق في الفساد الاداري و المعروف لدى الجميع بالتحرش الجنسي على الطالبات من أجل بعض النقاط في مقياسه الفيزيولوجيا و كذلك يجب اقصاء نائب العميد الدكتور غوماري عثمان الذي توعد الطلاب بالانتقام منهم بعد خمود نيران القضية و هي مطالب رئيسية لهؤلاء الطلبة لانهاء هذا الاضراب المتواصل ،، كما اتقدم بتحياتي الحارة الى مسؤولي الاتحاد العام الطلابي الحر لوقوفهم بجانب الطلبة و رفضهم كل أشكال المساومة لبيع القضية..

  2. Abbès

    Pourquoi une commission de déontologie, pourquoi?? Elle ne sert à rien. C’est une fraude caractérisée avec des preuves à l’appui. Il faut désigner maintenant plutôt un juge d’instruction pour situer la responsabilité de chacun dans cette scandaleuse affaire.

  3. mounira

    j’ ai appris à la fac que l’ancien recteur désigné à la tête de la commission de déontologie est lui meme mouillé dans uns affaire de faux diplomes de doctorat ??? Est vrai????? Qui peut me confirmer ça. merci

  4. belabbesien

    merci kheiro t’es grand

  5. Abbès

    Bien sûr que c’est vrai, melle Mounira. Oui, le président de cette commission de déontologie est impliqué dans une affaire de faux doctorats de la fac de science. Toute l’université le sait, il n’y a pas de doute. Je peux même te donner le nom de ces faux docteurs. Voilà le type de président que désigne le recteur pour régler ces affaires de fraudes. On ne peut pas condamner les tricheurs de la fac de médecine quand on est soit-même un tricheur

  6. kadmi sfisef

    ne baignait pas dans l huile et cette greve revelera des realites

  7. attou

    monsieur il ya 2articles sur le probleme de la fac.a qui vous vous adresez on est pas dans un commissariat sahbi

  8. attou

    si attou tu insultes a tort as tu lu ce qui est ecrit au moins

  9. attou

    je voulais dire mr tayeb b de f thiers lisez commentaire precedent

  10. vdsba

    messieurs dans 20 mn s’achevera la reunion repesentants etudiants on saura c sur les resultats.

  11. Boumedienne

    Mr Attou
    Au lieu de pratiquer le verrouillage de la liberté d’expression, venez à l’université et faites vos enquêtes auprès des étudiants et des profs et vous verrez que nous disons que la vérité. On n’est pas des menteurs ou des tricheurs comme les auteurs de ce grand scandale de la fac de medecine. Nous sommes des citoyens honnêtes et ne voulons pas que notre ville soit souillée par ces magouilleurs quels qu’ils soient

  12. Abbes 22

    Les étudiants veulent la tête de ce recteur et lui pour narguer tout le monde fait semblant de s’inquiéter en envoyant une autre commission…tu n’as pas honte Monsieur ? Dans les pays qui se respectent, le responsable pour un petit rien démissionne. Vous avez pourquoi ? Ils sont honnêtes c’est simple. Grâce aux gens comme le « protégé » TOU, nous nous dirigeons droit vers la dérive. C’est dommage qu’un lieu de savoir en arrive là.

    • Etudiant

      Ce recteur ne s’est jamais inquiete des scandales. il se croit inTOUchable; mais son heure viendra d’etre propulsé de son koursi qu’il croit eternel. Parce que tous ces trafics , c’est lui qui assume la totale responsabilité.

  13. ouedelbebbouche

    De toutes les façons c’est toute l’université qui est gangréné. Il n’y a pas que ce scandale. Et peut etre qu’on ne veut pas aller trop loin pour ne pas toucher ceux qui ont sévi depuis des lustres. Autrement pourquoi se casser la tête. On parle de la construction de l’Etat de droit! Alors que la Justice fasse son travail pour innocenter ceux qui ne sont que victimes et condamner ceux qui n’ont aucun scrupule à salir cette tache sacrée qu’est la transmission du savoir.

  14. sekrane sidi djillali

    je viens a travers ces lignes dire aumoins ces etudiants ont un merite de denoncer ces crapules cette olgarchie venue de oujda.tou a sa fin lui et son frere les belabbesiens se souviendront devos frasques impunies hchouma

  15. el HAKIKA.

    Lire ci-dessous la lettre du docteur B.Abdelouahab parue en 2002 sur le quotidien « El Watan » sous le titre: »FRUSTATION ».
    Victime d’une machination préméditée par certains « professeurs » pour m’ajourner lors du recrutement des docents hospitalo-universitaires de 1994, j’ai été amené à réclamer mes droits par voie de recours adressées à tous les responsables concernés.
    Malheureusement, après douze correspondances successives, aucune suite ne m’a été donnée, à l’exception d’un PV de réunion du jury examinateur en date du 13 février 1993, qui reconnaissait avoir fait une erreur(?) sans la corriger.
    Plus grave encore est le fait que ces « intouchables » m’ont conseillé ironiquement de m’adresser à la cour suprême…Ce que je fis le 27 mai 1996.Une année plus tard, la chambre administrative de cette honorable institution prononçait publiquement son arrêt n°161718 du 08 août 1997 me rétablissant dans mes droits: » annulation de la décision de la commission de suivi des concours » et « frais à la charge du ministre de l’enseignement supérieur ».
    Cependant, ni le caractère exécutoire dans lequel a été notifié cet arrêt prononcé au nom du peuple algérien ni les procédures d’exécutions par l’huissier n’ont pu venir à bout du despotisme administratif.
    Je restais ainsi suspendu et mon droit usurpé.Mieux encore, au cours des derniers moi, il a suffit d’une simple demande de recours pour transformer l’échec en réussite des résultats d’un concours similaire au profit de certains maîtres assistants en sciences médicales, dont le FRERE de monsieur le ministre actuel de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique actuel (arrêté interministériel ESRS/SP/RAFP du 14 avril 1998, complétant l’arrêté du 10 février 1997 portant proclamation des résultats du concours de recrutement des docents hospitalo-universitaires, parfois même en dépit de l’opposition du jury examinateur!…….Le 13 juillet 1998, l’occasion m’a été donnée d’exposer mon cas à monsieur le ministre de l’enseignement supérieur. Mais si mon espoir en lui était grand, ma déception par ses propos était plus grande: »Tu es parti à la justice continue avec elle. »Je lui alors expliqué à nouveau que la justice et l’huissier ont accompli au mieux leur travail et c’est votre directeur de l’INESSSM d’Alger qui continue à faire fi de la réglementation et des lois de la république….Il continua sur le même ton ironique: » Dis au huissier de justice de t’exécuter ton jugement »…………Dr Abdelouahab.B

    A BON ENTENDEUR SALUT.

    • Etudiant

      C’est honteux ce que je lis  » el Hakika’
      voilà pourquoi ce recteur ne sanctionne pas car lui même est corrompu et il met à la tête de la commission un autre corrompu (voir commentaire de Abbès). Mais l’université est pourrie, pourrie jusqu’aux os

  16. madame g mokhtaria

    qui vivra verra on vont finir ces profs malhonnetes dans un etat mental et physique que l on ne souhaite pa a l’ennemi j’ai sui cequ’ils faisaients a nos enfants ces racistes ce clan protege par lepouvoir,

  17. madame g mokhtaria

    ils finiront mal

  18. blal

    malheureusement il n’y a pas que cela.si on venait de discuter de l’universite,il y a à boire et manger.laissons les choses ce quelles sont,les etudiants aussi ne sont pas sans reproche.tout le systeme est a revoir.

    • abbès

      les étudiants n’ont rien à voir. C’est les adultes qui sont à réprimer. Ils sont la source de ces fraudes. Si les profs sont de vrais profs honnêtes, ils disent NON à l’etudiant qui veut être favorisé et le problème sera résolu

  19. selmi.

    On vient d’apprendre que la commission présidée par l’ex recteur Mesli (lui même dans son temps a favorisé ses deux enfants au cours de leurs études.Ils vivent en france maintenant) a blanchi le doyen qui aurait démissionné, et refusée par le recteur trompé dans son acquisition de son docenta (selon el watan: lire le commentaire de el Hakika).Cette commission a démis de leurs fonctions le chef de département et son adjoint chef de service.Le pauvre Boudjemaa et son adjoint ne font pas parti du clan(Msirda-Tlemcen) Pauvre Algérie

    • Mounira

      Ce président a non seulement comme vous dites fait du favoritisme pour ses enfants mais aussi camouflé les trois faux diplômes de doctorat de chimie de ses étudiants -enseignants qui étaient d’après aussi chef de département de chimie , adjoint et vice doyen de la pg. Alors pourquoi les étuidants qui protestent et je les salue doivent ils accepter les résultats de cette commission corrompue par son président

  20. un non sfisfi

    Je viens d’apprendre quelque chose de très grave:un certain professeur,dont on m’a cité le nom,dénie aux « arabes »(je précise que par « arabes » il vise les non tlemceniens)de faire des études en médecine.Pour le moment,ceci reste une rumeur;la question est posée aux étudiants:est-ce vrai?si cela est confirmé,qu’attendent les étudiants pour agir en conséquence?

  21. D.Reffas

    Magnifique!!!!!!!!!

  22. Hamid_oran

    pauuuvre Algerie

  23. zakarias

    au va t’on avec cette décadence de la fac de médecine .un recteur à l’étranger alors qui l’a le feu chez lui, un doyen qui normalement aurait déja déposer sa démission , un nouveau chef de département installer qui nage dans les problemes, un staff techenique limogé , Je me demande qui va regler les problemes des étudiants ce doyen????? attendez toujours , il va toujours essayer de temporiser pour gagner du temps
    ilest temps mr le doyen et monsieur le recteur de partir afin de recuperer cequi est recupérable . faire sauter un chef de département et son adjoint , un agent de saisie est vraiment débile les pauvres ils payent le prix pou les grands . est pourquoi on fait pas payer l’enseignants responsable celui de la BIOCHIMIE qui est lui meme chef de département qui est responsable de l’erreur!!!!!!!!!!!
    et que disent les copies d’examens de ce module????? faite voir les copies qui nous diront toute la vérité rienque la verité.
    Il y’a un minimum de dignité et de respect pour les etudiants on ne generalisent pas pour touts les prof mais ceux de la deuxième années doivent payer les premiers c’est eux qui ont fait l’erreur et pas d’autres.
    l’impact de cette incident est grave est commence à ce sentir déja avec une démotivation totale des enseignants est des étudiants
    tous le monde s’en fou et que tous le monde passe à la 3,4,5éme ; ,6 année c’est le veut du recteur pour préserver sa place
    hna maadnache machakil G3a rahom y foutou est voila la décadence

Répondre