La Voix De Sidi Bel Abbes

Exclusif : Le fils de Sidi Bel Abbes H’mida Ayachi sera honoré a Sharjah ( Emirats Arabes) abritant le festival du théâtre Arabe

Rencontré ce matin en ville quelques heures avant son départ en destination des Emirats Arabes ou il est le seul Algérien sur trois personnalités du monde Arabe a étre officiellement invité pour etre honoré entant que dramaturge notre ami H’mida Ayachi (ecrivain journalist Dramaturge) qui est un de nos lecteurs les plus assidus nous a fit part de cette distinction qui coincide avec la sixième édition du Festival du théâtre arabe, ou l’Autorité du théâtre arabe (ATA) a organisé dimanche passé une conférence de presse à son secrétariat général à Sharjah. Le festival, dont les éditions précédentes se déroulaient en Egypte, en Tunisie, au Liban, en Jordanie et au Qatar, se tiendra à Sharjah ainsi du 10 au 16 janvier 2014.Lors de cette édition du Festival, SA Cheikh Dr Sultan bin Mohammed Al Qasimi, Membre du Conseil Suprême des Emirats, Souverain de Sharjah et Président suprême de l’ATA, présentera le Message de la Journée arabe du théâtre, coïncidant avec le début du festival.Sept années après la formation de l’ATA, le message de Son Altesse Dr Cheikh Sultan sera exceptionnellement important et servira de guide pour les gens de théâtre à travers le monde.Lors de la conférence, Ismail Abdullah, secrétaire général de l’ATA, et Dr Yusuf Aidabi, conseiller de l’Autorité, parleront des particularités de la sixième édition du Festival du théâtre arabe, notamment des nombreuses activités artistiques et intellectuelles prévues dans le cadre de la manifestation. ou le Belabbésien y est convié Ilest le seul Algérien reprécise t’on  « FELICITATIONS  »  » BSAHTEK KHAYI    »  En paralléle a cela nous avons évoqué en compagnie de deux autres artistes de renom ;la future vente dédicace a S.B.A de son récent ouvrage sur CHADLI que notre ami compte organiser dans son bled natal.

  …………………………………………………………………………

Nous ferons part d ‘une revue de presse puisque l’opportunité est offerte  « ‘C’est au début de l’année 2001, que j’ai rencontré le président Chadli Bendjedid pour son premier entretien à la presse depuis sa démission au lendemain des résultats du premier tour des élections législatives et l’arrét du processus électoral …

Je venais de rentrer de Médéa en compagnie de mon ami Nasreddine Aloui après avoir réalisé un entretien avec l’ex-émir du Groupe pour la Prédilection et le Djihad Ali Benhadjer. C’est l’ex-responsable de la communication à la présidence de la République, Mohamed Mokadem, qui m’avait arrangé un rendez-vous avec Chadli. Le rendez-vous fut pris à Alger, en son domicile. La rencontre a duré de 14 h à 20 h, en présence de on épouse, Madame Halima Bendjedid, ses enfants et ses petits-enfants. Par courtoisie, mon ami Nacer a voulu s’enquérir de son état de santé, cela a rendu le président furieux. Il lui avait afirmé qu’il était en bonne santé, et toutes les rumeurs et ce qui se dit sur son état de santé étaient le fait d’ennemis qui ne lui voulaient aucun bien. Dès lors, sentant cette atmosphère tendue, j’ai pris la parole et commencé à discuter d’autres choses, de son parcours au sein de l’ALN. Une fois ma question terminée, Chadli s’en est allé, comme un torrent démonté et passionné, à raconter en détails comment il avait été accueilli par les sous-officiers déserteurs de l’armée française à l’instar de Khaled Nezzar, qui fut par la suite l’un des hommes forts du pays. Il n’a rien voulu omettre sur ses efforts, pour permettre à des jeunes comme Mouloud Hamrouche ou Rachid Benyellès, d’accéder à des postes de responsabilités au sommet de l’Etat. Il a été ému, en évoquant son ministre des Affaires étrangères, Mohamed Seddik Benyahia, tué par les Irakiens …

chadli-bendjedid

Il a aussi évoqué feu le général Belkhir … il paraissait en colère contre lui…. Au milieu de la discussion, il avait beaucoup de peine en évoquant Bouteflika, qui l’avait qualifié dans l’un de ses discours d’illettré…Chadli, lors de notre première rencontre, n’avait aucune objection à faire publier une partie de son interview, à condition de pouvoir la lire avant. Ce fut le deal. Le lendemain, je lui avais pris l’entretien pour le lui faire lire, en présence de Mohamed Mokadem, de Abdelaziz Rahabi, ex-ministre de la Communication … Nous nous étions promis de nous revoir en présence de son épouse Halima Bendjedid afin de réfléchir à l’écriture de ses mémoires. Un rendez-vous qui n’a jamais eu lieu, parce que je n’avais pas pris la peine de le rappeler.Aujourd’hui,  l’homme dont le nom est lié à la transition du parti unique vers le multipartisme  s’en va. Que peut-on dire, alors que cet homme est resté muré dans son silence sur ce qui s’est réellement passé lors de cette aventure qu’a connue l’Algérie, pour devenir le pays  arabe à passer d’un système vieux à la pluralité politique et médiatique ?! Beaucoup de choses restent à dire, et le moment est venu pour  les sortir des coulisses et des pénombres vers la lumière…

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=36289

Posté par le Jan 7 2014. inséré dans ACTUALITE, CE QUE DIT LA PRESSE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

15 Commentaires pour “Exclusif : Le fils de Sidi Bel Abbes H’mida Ayachi sera honoré a Sharjah ( Emirats Arabes) abritant le festival du théâtre Arabe”

  1. Khayi

    une fierté il s’est imposé

  2. sofiane F

    Félicitations hmida

  3. mohamed

    La récompense provient du labeur

  4. chaibdraa tani djamel

    Bsahtek KHAYI , vous étes un digne ambassadeur litteraire de notre pays ainsi que de notre ville bien aimée SIDI BEL ABBES

  5. kaid

    @Djamel merci pour l’annone du décès et je profite pour féliciter ce belabbésien qui a percé pour peu qu’il ne revienne pas ici

  6. Arbi

    HEUREUX DE LIRE CECI

  7. benali

    Pour moi cette invitation est un honneur mérité donc félicitons l’intellectuel Algérien et le belabbassi pour ce sacre

  8. s y oran

    Le choix s’est porté certainement en tenant compte de la production artistique du dramaturge qui est dynamique

  9. Membre de la H'cira

    Comme un gambiti qui se respecte,je me rappelle de cet intellectuel écrivain ,dramaturge ,journaliste et de surcroît issu de la masse populaire,s’investir dans une nouvelle démarche journalistique et de liberté d’expression ,en interviewant lors de la première mandature ,Mr Abdelaziz BOUTEFLIKA en le poussant dans ses retranchements.C’est cette image de professionnel du journalisme qui l’a distinguée auprès du public et l’a encouragée à produire dans le dramatique pour mieux faire passer son message politique et sa lutte pour une société juste et équilibrée.Sa distinction n’est donc pas le fruit du hasard mais une juste récompense pour son travail reconnu par la profession.Bon courage.

  10. fethi

    bon rappel de membre de la hsira

  11. Hakem Abderrahmane

    C’est la combinaison des trois modes ou moyens d’expression que sont le théâtre l’écriture et le journalisme qui a permis à Hmida AYACHI d’émerger et de réussir!A d’autres conquêtes!

  12. gherbi de sba

    il mérite ce prix bravo

  13. Melouk

    Congratulations.

  14. belaroussa

    bravo mon cher poète.tu as toujours été brillant en litterature,mme zegai t’apréciait beaucoup pour les poèmes que tu lisais en classe avec une ardeur impressionante.je te souhaite davantage de reussite.ton collegue de classe bensakrane belaroussa qui vit actuellement en france.

Répondre