La Voix De Sidi Bel Abbes

Études à l’étranger : Un cabinet conseil pour accompagner les étudiants

images

30 000 étudiants algériens envisagent chaque année de poursuivre leurs études à l’étranger, notamment en France l Vu les difficultés que beaucoup d’entre eux rencontrent une fois sur place, et même avant, il a été décidé de créer un cabinet pour répondre à leur besoin et les orienter.Un cabinet conseil d’un genre tout à fait nouveau a été inauguré avant-hier samedi en fin de journée à la cité Akid Lotfi. Le CCA (cabinet conseil et accompagnement) se propose d’offrir des services d’orientation aux étudiants algériens désireux de poursuivre leurs études en France et en Espagne. «Selon les chiffres que nous avons pu obtenir, 30 000 étudiants algériens envisagent chaque année de poursuivre leurs études à l’étranger, notamment en France et, vu les difficultés que beaucoup d’entre eux rencontrent une fois sur place, et même avant, nous avons eu l’idée de créer ce cabinet pour répondre à leurs besoins selon des formules appropriées», indique Mohamed Laribi, un des cadres de ce cabinet doté de représentations à Paris.Les formules concernent les démarches préliminaires d’inscription universitaire ou la préparation à l’entretien campus France mais aussi l’accompagnement sur le long terme avec l’accueil à l’étranger, les démarches administratives pour l’obtention du titre de séjour, la location de logement et même la recherche d’un emploi étudiant.Entre les années où les contacts avec les universités étrangères se faisaient par courrier et l’avènement d’Internet qui facilite énormément le contact et l’échange d’information, les choses ont beaucoup évolué mais, pour les dirigeants de ce cabinet, quand un étudiant se retrouve dans un milieu qu’il ne connaît pas et dont les repères ne sont pas forcément les mêmes que ceux de son pays d’origine, la situation peut s’avérer difficile malgré les réseaux de solidarité (famille, amis) et rien ne vaut, dans ces cas-là, l’aide de professionnels qui connaissent mieux les rouages. «La bonne orientation et l’accompagnement sur le long terme sont aussi importants car, explique-t-on à ce sujet, il faut savoir que les études à l’étranger coûtent énormément cher et l’étudiant n’a pas droit à l’erreur du fait qu’une année de perdue équivaut, en plus de la perte de temps, à une perte conséquente en argent».

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=47325

Posté par le Mai 19 2014. inséré dans ACTUALITE, CE QUE DIT LA PRESSE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

4 Commentaires pour “Études à l’étranger : Un cabinet conseil pour accompagner les étudiants”

  1. farouk

    c’est la bonne direction

  2. OUERRAD

    fakou la bonne occasion pour se faire du fric

  3. Mme CH

    Effectivement Mr OUERRAD, c’est la bonne occasion de se faire du fric, mais il y a plus que le fric derrière tout ça…..!!! Vous m’avez comprise….!!!!

    C’est comme cette histoire du Visa français ou disons arnaque, plus de 9000 DA…!!!! C’est devenu une grosse machine financière (avec plusieurs entreprises qui gravitent autourdu consulat) qui plume les algériens et qui ne sont même pas remboursés en cas de rejet….!!! Pfffffffffff…!!!!
    Cordialement…!!!

  4. OUERRAD

    Mme CH
    Je rebondis sur ce sujet pour dire que le citoyen est bouffe à toutes les sauces .
    Depuis l avenememt du commerce libre , les services de controle sont absents , et tout le y va de ses prix ,ceci pour le commerce .
    IL y a plus grave :deux societes d etat plume le citoyen sans que ce dernier s en aperçoives . IL s agit de SONELGAZ et EPEOR ou SEOR pour le cas d ORAN . JE
    Mm explique :
    SONELGAZ ne fait de releves , prevu vous laisse mijoter un ou deux trimestres et vous bombarde de la DOULOUREUSE et gare si on ne paye pas ..
    SEOR va plus loin , il est question de payer par tranches de consommation et
    ça va en augmentant . Dernierement elle a somme ses employes de faire du RENDEMENT ?? Comment c est simple ,pas dereleves pendant un temps ; le temps que l on passe aux tranches superieures et le tour est JOUE ??
    Au niveau de la SANTE ,,qui controle les medecins prives qui pratiquent des honoraires exageres ;; la CNAS ferme l oeil , et ne rembourse que sur la base des calculs d il ya 100ans ,,
    LE PRIVE ne cottise pas pour son employe , en fin de compte les calculs pour la retraite sont fausses ,,,
    Des societes de surveillance ACCORDEES à nos amis ,retraites de l A N P
    SE SUCRENT SUR LE DOS DE LEURS EMPLOYES ??
    SOUS PAYES au vu et au su de tous ;;;
    QUE DIRE DE PLUS TOUT EST MAGOUILLE ET PROFITS ???

Répondre