La Voix De Sidi Bel Abbes

Etrangers : suffrages en souffrance

L’impossibilité pour certains résidents installés en France de voter aux municipales exclut près de 2 millions de citoyens. Et interroge sur la représentativité de certains élus.

Par ALICE GÉRAUD

Dimanche, près de 2 millions d’étrangers résidant en France depuis plus de cinq ans auraient dû participer au premier tour des municipales. C’était l’engagement 50 du candidat Hollande: «J’accorderai le droit de vote aux élections locales aux étrangers résidant légalement en France depuis cinq ans.» Vieille, très vieille promesse de la gauche, une nouvelle fois repoussée, officiellement faute d’une majorité des 3/5e du Parlement pour l’adopter.

Ces dernières semaines, plusieurs initiatives tentent de prendre le pouvoir au mot. La pétition du collectif «Droit de vote 2014» – notamment soutenue par la LDH, RESF, SOS Racisme, le MJS, le NPA et des syndicats – a dépassé les 60 000 signatures. A Paris, dans le XVIIIe arrondissement, une liste des «sans-voix» a été déposée mais invalidée par le préfet.«On a sorti un bulletin et on appelle les gens à le mettre dans les urnes. Ça va être considéré comme nul», explique-t-on au Collectif. Qui va par ailleurs organiser un vote symbolique dimanche dans le quartier. A Vitry, la liste de la Fabrique citoyenne présente tout aussi symboliquement trois candidats. Autant d’initiatives ponctuelles et symboliques.

Panel. 

L’association Villes & Banlieues, qui regroupe 120 maires de communes, a récemment réalisé une étude sur le lien entre participation électorale, droit de vote et renouveau militant en banlieue. «Une fois appliqué, [le vote des étrangers] constituerait-il un levier contre l’abstention en banlieue ?» se sont notamment demandé ses auteurs. L’étude, qui mêle approche quantitative – sur sept scrutins locaux et nationaux depuis 2007- et qualitative à partir de longs entretiens, a été réalisée en 2013 dans dix ZUS (zones urbaines sensibles) représentatives socialement et politiquement de ces quartiers. L’étude met en évidence que l’abstention est aussi nourrie par une faible connaissance de l’actualité. Un éloignement du politique qui grandit néanmoins dans les groupes où la proportion des «sans-droit de vote» est importante. A la question «connaissez-vous le nom et le parti du président de la République», seuls 21% du groupe «adultes» (dont la moitié était de nationalité étrangère) répondent oui. Dans le groupe des «jeunes» (Français issus de parents immigrés pour la plupart, donc ayant tous le droit de vote), un tiers sèche quand même. Les trois quarts de ce panel jeune sont incapables de citer le nom du maire de leur ville et sa couleur politique. Pour Renaud Gauquelin, maire PS de Rillieux-la-Pape, au nord de Lyon, et président de Villes & Banlieues, «les gens sont de plus en concentrés sur leurs problèmes quotidiens et ce qui peut les concerner directement : les aides aux permis de conduire, le revenu minimum étudiant, les moyens de finir le mois… Pour cette campagne, lorsqu’on fait du porte-à-porte, personne ne nous parle de la politique gouvernementale». Très peu, ajoute-t-il, évoquent la question du droit de vote pour les étrangers. Ce qui n’empêche pas son association de l’avoir activement défendu et de regretter son report. «Symboliquement, c’était important. Et le gouvernement aurait pu au moins le soumettre aux parlementaires», estime Renaud Gauquelin.

Mobile. 

En attendant, beaucoup de municipalités ont mis en place d’autres formes de représentation et de mobilisation de ces habitants sans droit de vote. Aubervilliers, en Seine-Saint-Denis, a créé depuis 2009 un CCCE (conseil consultatif pour la citoyenneté des étrangers), sorte de conseil municipal bis où siègent 29 membres, tous habitants de la ville et de nationalités extra-européennes. De nombreuses villes de gauche sont aujourd’hui dotées de ces instances purement consultatives qui offrent une représentativité et une voix aux citoyens étrangers. Ces villes sont rassemblées dans un réseau, le Conseil Français de la Citoyenneté de Résidence (CoFraCiR). Pour Jacques Salvatore, le maire PS d’Aubervilliers, l’octroi du droit de vote aux étrangers ne suffira pas à changer soudainement la donne. «Il y a eu une vraie déception parce que ce droit a étépromis depuis trop longtemps. Mais je ne suis pas certain que le droit de vote suffise pour que les gens votent.» Le maire prend en exemple l’octroi, en 1998, du droit de vote aux élections locales aux ressortissants de l’Union européenne. «Les populations [italiennes et portugaises, ndlr] présentent de façon importante à Aubervilliers, s’en sont très peu saisies.»

Derrière la question du droit de vote, il y a celle du manque de représentativité des élus dans les banlieues populaires. A Aubervilliers, 76 000 habitants, Salvatore a été confortablement élu en 2008 par… 7% des habitants. Candidat à sa réélection, il n’est pas le seul édile à y être confronté. A Clichy-sous-Bois, autre commune pauvre de Seine-Saint-Denis, l’ancien maire PS Claude Dilain avait, lui, été élu avec… 2 792 voix. Soit 9% de la population. Idem pour le maire de La Courneuve, de Grigny, dans l’Essonne, de Roubaix dans le Nord, qui tournent autour des 10%.

Autant de chiffres dont on parle peu et qui touchent en premier lieu les banlieues populaires, où se cumulent l’effet d’une faible proportion d’inscrits sur les listes électorales et celui d’une abstention traditionnellement plus forte dans ces quartiers. A Aubervilliers par exemple, seul un tiers des habitants sont inscrits sur les listes. Parce que la population est plus jeune qu’ailleurs et compte proportionnellement beaucoup de mineurs. Parce qu’elle est aussi plus précaire, donc plus mobile. Contrairement à une idée reçue, les quartiers les plus pauvres sont aussi ceux qui connaissant d’importants turnover de population, favorisant les non-inscriptions sur les listes électorales. Enfin, ce sont les villes où se concentrent les populations immigrées venues de l’extérieur de l’Union européenne et ne disposant donc pas du droit de vote. Ainsi, à Clichy-sous-Bois, 36% de la population est étrangère. A Aubervilliers, 35%.

Dépolitisation.

Au-delà de ces proportions qui ne suffisent pas, seules, à expliquer le très faible nombre de votants, les résultats par bureau de vote montrent à quel point la concentration dans certains quartiers des facteurs «population pauvre, jeune, étrangère» diffuse localement de la dépolitisation. A Aubervilliers, dans le quartier du Landy, qui compte un peu moins de 3 000 habitants à cheval sur Aubervilliers et Saint-Denis, les taux d’absention dépassaient les 50% aux municipales de 2008, comme à la dernière présidentielle. Dans ce quartier, le revenu moyen par foyer est de 9 900 euros par an et le taux de familles monoparentales deux fois plus élevé qu’ailleurs en région parisienne (1). Des difficultés sociales qui favorisent les comportements abstentionnistes. Mais, surtout, les trois quarts des ménages sont installés depuis moins de cinq ans, 44% des habitants sont de nationalité étrangère (ce taux est de 15,4% sur l’ensemble de la région parisienne) et une immense majorité, bien que française, est issue de parents étrangers. Dans ces quartiers, voter est donc mécaniquement le fait d’une minorité. Insuffisante à diffuser une culture du vote par ailleurs malmenée par un plus fort rejet du politique qu’ailleurs.

(1) Chiffres 2009 de l’Onzus (observatoire des zones urbaines sensibles).

629315-myop-lc-sansvoix-24

Toudo Traoré, 70 ans, Malien en France depuis 1969. (Photo Lionel Charrier. Myop)

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=40633

Posté par le Mar 18 2014. inséré dans ACTUALITE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

87 Commentaires pour “Etrangers : suffrages en souffrance”

  1. Mus

    L e président Hollande n’a pas honoré ses promesses Les chiffres sont devant nous.Le rejet est perceptible L’octroi au vote des étrangers attendra.

  2. Mus

    Etranger tu le resteras avec ou sans Hollande

  3. Omar

    Les mangeurs de grenouilles sont et seront ingrats jusqu’à la lie,ils ont la mémoire courtes des milliers de Nord Africains sud sahariens ont donner leurs vies pour que vive la France libre et en guise de reconnaissance ils leur promettent monts et merveilles résultat zéro-pointé.Iis sont arrogants hautains et cerise sur le gâteau grandes gueules.

  4. Khayi

    @Omar Que faire devant cette douloureuse situation ; ce mépris non stop ?

  5. Imène

    Le général Daumas ( 1803-1871 ) disait un jour :
     » Si on faisait bouillir dans la même marmite un chrétien et un musulman ..en fin de cuisson , les deux bouillons se sépareraient.. »
    il court, il court le far…cours toujours !!

  6. Amirouche

    Bonjour
    Une question me tarabuste en essayant de comprendre la position de ceux qui sont de l’autre rive ??
    A u 11 Juin 2013 ,pas moins de 250 000 étrangers vivent en Algérie , dont je ne sais pas exactement le pourcentage de ceux qui ont un séjour régulier ou irrégulier , faute de statistique !!
    Question: Accepterons nous que ces étrangers voteront chez nous aux municipales et que quelqu’un (chinois , Malien ou Français ) serait élu dans notre commune?
    SOMMES NOUS FAVORABLES AU VOTE DES ÉTRANGERS CHEZ NOUS?

  7. BADISSI

    @ Amirouche
    salam mon frère vous avez raison , un étranger résidant ne doit pas participer au vote du pays ou il réside c est la logique point a la ligne

    • Amirouche

      @BADISSI
      Barka allahou fik
      « Si le chameau pouvait voir sa bosse, il tomberait de honte. »
      réglons d’abord nos problèmes pour voir ceux des autres
      Merci

    • Danielle B

      bonjour mr BADISSI
      encore une fois je suis d’accord avec vous
      mr OMAR signale plus haut que beaucoup de Nord-africains ont donné leur vie pour la france, je suis d’accord avec lui mais il oublie qu’à cette époque ces malheureux considérés comme de la chair à canon tous comme les PN qui n’ont reçu comme accueil en 62 que mépris et parfois haine de beaucoup de métropolitains étaient des français, mais à partir du moment où vous demandez et obtenez l’indépendance, aux yeux de la france vous devenez un étranger, tout comme je le suis moi, vis-à-vis de l’état Algérien et pour beaucoup d’entre vous, ça ne sert à rien de se voiler la face, c’est la réalité , le passé et les services rendus sont gommés
      comme le souligne aussi Mr AMIROUCHE, je ne crois pas que les Algériens accepteraient que nous revenions (je parle des PN) nous installer en Algérie, pour revendiquer et mettre notre nez dans les histoires et problèmes internes de votre pays, et sous prétexte que nous soyons nés sur ce sol nous ayons tous les droits, or c’est exactement ce que prétendent les 2 générations de parents immigrés à être nées en france après l’indépendance
      honnêtement j’ai raison ou pas?????
      ceci dit sans esprit de revanche , c’est juste une question de logique
      cordialement

      • Danielle B

        j’ai oublié de rajouter dans mon précédent post
        lorsque j’ai quitté l’Algérie en 62, à quelques mois prés, naissait mon premier fils sur ce sol où 4 générations avant lui y avaient vu le jour
        ce qui faisait de lui la 5ème, et pourtant il ne vient pas à l’idée à mes enfants de dire qu’ils ont des droits en Algérie
        bonne soirée

        • Amirouche

          @Danielle B

          Nuance ! nuance !
          Je n’ai à aucun moment dit que les Algériens ne vous accepteraient plus en Algérie ,ma question était claire « SOMMES NOUS FAVORABLES AU VOTE DES ÉTRANGERS CHEZ NOUS? »
          Quand aux PN, je ferai toujours parti des gens qui acclament ,non seulement pour qu’ils retournent sur les traces de leur vie antérieure mais aussi de s’installer s’ils le veulent.Je vous informe qu’il y a même eu une manifestation de solidarité entre Algériens et pieds-noirs à Belcourt en 2012 .
          Ceci dit , le retour des gens quel qu’il soit leur origine et qui ont eu « des problèmes de non-neutralité » ou ayant commis des exactions contre les Algériens ,ne seront jamais les bien venus.

          Cordialement

      • BADISSI

        @Danielle B
        Bonsoir madame je viens juste de me connecter je suis d ‘accord avec vous et avec monsieur Amirouche un résidant étranger logiquement ne doit pas voter , que se soit en France ou en Algérie , mais je suis pas d’accord quand vous dites que les Algériens ne veulent pas que les PN s’installe chez eux , sauf bien sure ceux qui ont appartenu a L OAS , si non comment expliquer vous sur ceux qui sont rester après 62 , et il y a même ceux qui ont eu la nationalité Algérienne
        cordialement

      • Mémoria

        Vous pouvez revenir et vous installer en Algérie avec la double nationalité chère Danielle ! Alors???

        Bonne journée !

        • Danielle B

          BONJOUR MESSIEURS BADISSI ET MEMORIA
          je fais un post groupé puisque la même réponse vous concerne l’un et l’autre
          Mr Badissi lorsque j’ai dit et relisez moi bien je cite : que vous n’accepteriez pas que les PN reviennent en Algérie, j’ai bien précisé pour nous inscrire sur les listes électorales ,imposer nos idées et dire comment il fallait diriger l’Algérie, je n’ai pas parlé d’y vivre je sais trés bien que la plupart d’entre vous nous accueillerait à bras ouverts, mais au bout de quelques années vous vous diriez « mais à quoi a servi d’avoir demandé l’indépendance puisqu’ils sont de nouveau là à la tête des institutions????????? »
          Pour Mr Mémoria, sur la double nationalité je me suis expliquée maintes fois là-dessus, pour moi c’est exclu, on ne peut pas être assis entre deux chaises , même si le choix est douloureux puisque je suis viscéralement attachée à mon pays, c’est quelque chose que je ne peut pas faire et je pense la même chose pour tous ceux qui vont vivre ailleurs, trop facile d’avoir la double nationalité
          pour ceux qui sont restés après 62 et qui ont la nationalité Algérienne c’est leur choix et je le respecte
          cordialement à vous Messieurs et bonne journée

          • Claude.B

            Bonjour ,
            C’est aller un peu vite en besogne et s’exprimer au nom des autres , que de dire que LES PN qui seraient tentés par un éventuel retour en Algérie ,auraient comme objectif ,je cite :
            « Imposer leurs idées et être à la tête des institutions pour diriger le pays  » .
            Il serait souhaitable d’être plus nuancée et d’éviter l’amalgame qui tendrait à faire passer TOUS les français nés en Algérie pour des êtres identiques partageant les mêmes idées dominatrices .
            Fort heureusement , nous sommes différents les uns des autres .
            Cordialement .

  8. Mme CH

    Il ne faut surtout pas prendre les Autruches pour des benêts, en créant l’amalgame entre les mots, et ce, en voulant comparer des statuts différents et des situations incomparables pour obtenir un match nul ou noyer le poisson dans l’eau. Ils doivent savoir, qu’aucun parti algérien, candidat à la présidence, ou président de la République, n’a promis d’octroyer le droit de vote aux étrangers qui résident sur notre sol depuis 5 ans, qu’ils soient des coopérants (chinois, espagnols français, turcs, portugais…etc…), immigrés clandestins ou réfugiés du sahel surtout, à qui ils ont imposé une guerre pour maintenir leurs intérêts vitaux S/c de combattre le terrorisme qui se trouve toujours comme par hasard, là où il faut et quand il faut… !!! Quant aux étrangers, quelle que soit leur origine, qui ont obtenu la nationalité algérienne, ceux là, ils jouissent des mêmes droits que tous les algériens. Par contre et ce qu’il faut souligner en traits rouges, le candidat François Hollande s’était engagé « d’accorder le droit de vote aux élections locales aux étrangers résidant légalement en France depuis cinq ans.» ….Pourtant personne ne l’avait obligé à promettre cela, si ce n’était un petit tour de passe-passe pour obtenir la voix des immigrés, lors des élections…!!!

    Il faut reconnaître une chose aux membres du FN, ce ne sont pas des hypocrites et ils jouent franc jeu,… au moins avec eux, les gens savent à quoi s’en tenir… !!!

    Encore une petite chose ceux qui ont voté l’’amendement de l’article 4 de la loi du 23 février 2005 louant les bienfaits de la colonisation française en Afrique du Nord, ne considèrent ils pas aussi l’immigration des ex-colonies vers la métropole comme étant un bienfait… ???

    Lors des prochaines élections, ces étrangers doivent faire plus attention aux promesses non tenues par les candidats…!

  9. hamza

    Salam,,,Mr BADISSI et Mr Amirouche ( comment vous pouvez vivre dans une même maison et ne pas avoir votre mot à dire ? ) Pour le vote présidentiel je comprend mais municipale des anglais dans certain villages se sont présenter alors qu il n ont même pas la nationalité il a fallu leurs faire vite fait pour légalisé si vous me faite payer pour contribuer aux travaux municipaux , si vous êtes actionnaire vous avez votre mot a dire sinon vous retirer votre argent, mon frère on Algérie il y a des français qui occupe des poste de fonctionnaire on France c est pas possible elle est loin la démocratie on France comme ailleurs fraternellement Hamza

  10. OUERRAD

    Tout le probleme est dans la notion de NATIONALITE ?il aurait fallu distinguer et ne pas creer l amalgame par cette soit disant double nationalite , mais c est fait à dessein par les politiques ,et voilà le resultat un debat qui n en finira jamais . Il faut trancher ou on est si ou ça et pas les deux ,un residant reste un reste un residant et n a pas droit au vote . Quant à ceux qui visent les postes ,tous les postes superieurs sont occupes par les doubles , alors comment departager et dire il est ALGERIEN ou AMERICAIN comme pour MOSIEUR CORRUPTION.Par contre il y a ceux qui ont optes une fois pour toute et ils n en vivent que plus heureux , et j en connais , ils sont bien ancres ailleurs , et ils reviennent ici en touristes le plus normalement du monde .

  11. kfaraoun

    Quitter définitivement le navire non et je le souhaite à personne , seulement on dit que la monotonie tue et de temps à autres il faut faire une escale pour entendre un autre bruit , voir un autre paysage et respirer un autre air.IL est nécessaire de marquer un temps de repos pour se ressourcer et revenir le plus vite possible sur le paquebot et ce n’est pas le cas pour madame Claude B qui a eu un grand moment de répit et de souffrance puisqu’elle venait de perdre sa chère mère et il faut la comprendre.

    • gb

      les lecteurs débattent et il ya des amitiés qui naissent cela est beau Donc ne nous attardons pas sur celui ou celle qui pourrait nous tire vers l’arrière.GB

  12. OUERRAD

    Je ne visais personne j ai simplement dit que pour la nationalite il faut trancher on ne peut en avoir qu une seule et cela n empeche pas de vivre où on veut où on peut . La nationalite c est comme la religion on ne peut en avoir qu une seule ,,,

    • Albarracin de sidi bel abes

      A tous les spécialistes !
      J’ai besoin d’un éclairage , selon mon analyse j’estime que par définition et logique que tous les Algériens dont la date de naissance est antérieure à la date officielle de l’indépendance nationale de l ‘Algérie sont par définition FRANCAIS…

      A vous lire! Merci

      • Mémoria

        @Camarade Albarracin,

        Les Algériens avant l’Indépendance étaient « sujets français »…Ne tournons pas en dérision l’Histoire !
        J’espère camarade que tu n’auras pas la lubie de proposer un décret Crémieux aux algériens de France…..à la prochaine tournée!
        Amicalement !

        • Albarracin de sidi bel abes

          @ MEMORIA

          Bonjour et merci pour la ^précision !
          Ma question était sincère et sans arrière pensée! Trop long à expliquer le pourquoi de mon interrogation…. Simplement je m ‘interrogeais !
          En tant que natif en Algérie , donc Français vivant en Algérie, puis en France (idem pour mon père etc.).;Je n’ai pas souvenir d’avoir été ( ni mon père ) interrogé par l’administration d’effectuer un choix de nationalité, à un quelconque moment! Ni par les nouvelles autorités Algériennes .ni par la Franc!e! J’ai donc étendu ma question pour appréhender comment les choses se sont passées pour sur le plan général !
          C’est donc ce vide qui me pose question et continue à me poser question;;;;Mais j’en survivrais .(en fin, façon de parler) Bonne journée!

        • Albarracin de sidi bel abes

          Pour rebondir sur le sujet en ligne et la réponse lapidaire de notre ami Memoria
          Je reste insatisfait non pas des réponses qui me sont faites, mais j’estime qu’elles sont plus complexes qu’il n’y parait !
          N’étant pas légiste, mon raisonnement est celui d’un béotien qui assume !
          Selon notre ami Mémoria, tous les habitants natifs et vivants en Algérie avant l’indépendance (sauf situation particulière) sont Français ! Dont acte !
          Conséquences logiques selon cette formule ; ces mêmes habitants deviendraient lors de l’indépendance, ipso/facto tous citoyens Algériens !
          Hors Habiter un pays ne concède pas ipso facto la nationalité de ce pays !
          Mais cette disposition si elle s’avère incontournable expliquerait-elle en partie le départ massif de l’Algérie des P N s ?
          Les Algériens musulmans vivant en France à la date anniversaire de l’indépendance, devaient ils faire une démarche de reconnaissance de leur nouvelle citoyenneté Algérienne ?
          Perdaient – t -ils ipso facto la citoyenneté française ?
          Idem pour les PN/s nès en Algérie, vivant en France devaient – ils faire confirmer leur nationalité Française ? Faire reconnaitre leur double nationalité ou l’une ou l’autre ?
          Je souhaite très vivement un éclairage sur ce sujet dont je mesure la complexité !
          Merci

          • Mémoria

            Ne formulez pas ce que je n’ai pas écrit textoSir Albarr acin.J’ai bien écrit sur le post çi-dessus du 22 mars 2014 à 03.53 am,que… »les Algériens avant l’Indépendance étaient sujets français  »

            DONT ACTE !

            Si vous voulez ouvrir un autre débat, n’impliquez pas Mémoria avec un faux témoignage !!!
            Sans rancune !

            • Mémoria

              Devrions-nous en appeler à l’arbitrage de notre Historien et Docteur/chercheur universitaire Si Karim10 pour cette notion de « sujets français » ou FMNN (Français musulmans non naturalisés) qui diffère totalement de celle de ….citoyens naturalisés français avant 1962 ?

              Bon appétit l »ami et ne forcez pas trop sur la kémia !

            • Albarracin de sidi bel abes

              @Memoria
              Je prends acte et je concède à Memoria la légitimité de sa réaction. Je lui présente mes excuses j’ai été maladroit et je bats ma culp!
              Pour ma défense, mon propos était de re-bondire sur la question dans sa complexité ! Je reste toujours demandeur d’un éclairage qui s’adresse aux lecteurs quelques peu spécialistes en droit civil tant la question est à la fois complexe et douloureuse et qui sait recueillir des témoignages de ce vécu dans sa complexité administrative et juridique Je réitère mon regret !
              Cordialement

          • Danielle B

            bonjour mr ALBARRACIN
            je vous ai lu et relu, et effectivement il faut être légiste pour vous donner une réponse satisfaisante concernant la nationalité des uns et des autres et je ne pense pas être habilitée pour le faire mais moi aussi une question me tarabuste :
            les enfants de parents Algériens naissant en france ont automatiquement la nationalité française, pourquoi n’en est-il pas de même pour les PN nés en Algérie avant l’indépendance , pourquoi l’Etat Algérien ne nous a-il rien proposé???? nos racines étant en Algérie ce serait assez logique !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
            j’espère que quelqu’un nous éclairera à ce sujet qui comme vous le soulignez est trés trés compliqué
            cordialement
            bonne journée en espérant que vous vous portez bien

            • Mémoria

              Précisons les choses Danielle: Les enfants de parents Algériens naissant en France après 1962 ont automatiquement la nationalité française !
              Cordialement !

              • Danielle B

                bonjour mr MEMORIA
                c’est juste, ils sont nés et vivent sur une terre française
                tandis que nous après 62 nous n’étions plus en Algérie qui cessait
                d’être un département français
                cordialement à vous aussi

          • Amirouche

            @Albarracin de sidi bel abes
            Je peux vous donner une réponse à toutes vos questions mais c’est 100 euros d’honoraires pour chacune … je vous ferai un prix si c’est en dinars (il faut voir le change fel Graba) JE RIGOLE BIEN SUR
            Avec un peu de patience je vous donnerai toutes les explications ce soir car j’ai fait une promesse aux enfants de les faire sortir à 14 h.
            A tout à l’heure donc si vous le voulez bien !!

            • Albarracin de sidi bel abes

              @Amirouche!
              Bonjour…Votre prix d’ami me convient….Mais j’apprécierai que vous soyez bref considérant ma maigre pension de retraité!!!!
              A vous lire , avec plaisir ! Le sujet en ligne ne présente aucune urgence!
              J’apprécie votre démarche
              Bon apres -midi
              Salutations

              • Danielle B

                à MRS ALBARRACIN ET AMIROUCHE
                j’ai une petite cagnotte si elle peut vous être utile et suffit à mr Amirouche, je veux bien participer aux frais car je ne veux pas mourir iditote (rires)
                cordialement à tous les deux

                • Amirouche

                  @Danielle B

                  « L’homme généreux invente même des raisons de donner. »
                  Alors donnez moi les détails de votre carte bancaire pour vous faire un virement de mes honoraires (rires)
                  Bien cordialement

              • Amirouche

                @Albarracin de sidi bel abes

                Vous béotien ? vos raffinés commentaires disent tout à fait le contraire , vous êtes plutôt un clerc
                Je ne sais comment faire bref !!
                1/Algériens nés avant 1962: Cela dépend s’ ils avaient la citoyennete française complete ou s’ ils avaient la citoyennete avec application du droit local comme dit notre ami @memoria »sous sujet »
                2/ L’Ordonnance du 21 juillet 1962 est venue préciser les conditions de perte ou de conservation de la nationalité française après l’indépendance de l’Algérie. Elle a effectué une distinction entre les personnes de statut civil de droit local et les personnes de statut civil de droit commun (citoyens français à part entière).
                Donc les premiers n’ont pas le droit à la nationalité.
                3/ Les personnes de statut civil de droit local ont perdu la nationalité française au 1er janvier 1963 sauf si elles ont souscrit avant le 23 mars 1967 une déclaration de reconnaissance de la nationalité française. Ces dispositions s’appliquaient quels que soient leurs lieux de naissance ou de résidence.
                4/ N’ont pas été considérées comme des preuves de l’appartenance au statut civil de droit commun:
                – le fait d’avoir servi dans l’armée française,
                – d’avoir joui des droits politiques après 1944,
                – de s’être marié avec une personne de statut civil de droit commun,
                – la possession d’une carte d’identité française délivrée avant 1963.
                5/ Les enfants d’algériens nés en France après le 1er janvier 1963 et avant le 1er janvier 1994 sont français à leur naissance en vertu du double droit du sol si l’un des parents est né avant le 3 juillet 1962 (date d’indépendance de l’Algérie)
                a La condition de résidence régulière France de l’un des parents en depuis 5 ans au moment de la naissance, qu’avait imposée la loi du 22 juillet 1993, a été supprimée par la loi du 16 mars 1998.
                6/ Les enfants nés en France avant le 1er janvier 1963 ont suivi le sort de leur père .Ils sont restés français si leur père était citoyen français de statut civil de droit commun (citoyen à part entière) ou s’il a effectué une déclaration de reconnaissance française avant le 23 mars 1967.
                Et tout le tralala du code civil ,sinon notre ami va se lasser
                En résumé , L’Algérien né avant 1962 a eu un choix, soit rester français en ayant suivi les démarches cités ce dessus, soit prendre la nationalité de son nouveau pays.
                ANECDOTE : Des milliers d’Algériens ont fait cette démarche administrative pour rester Français avant le 01/03/1963 ,mais ne le disaient pas , je ne sais pas la cause !!! mais on s’en est aperçu qu’ils sont Français qu’après les années 90.

                VOIR  » Code civil /Version consolidée au 19 mars 2014 en viguer au 22/03/14 et Version à venir sera pour le 1 juillet 2014
                sur Legifrance

                Cordialement

                • Amirouche

                  @Albarracin de sidi bel abes

                  Je vous ai mis en débiteur , la facture sera réglée à réception

                  Fraternellement

                  • Mémoria

                    Merci Amirouche pour ces précisions ! Au sujet des arrhes,je crois savoir que la VDSBA aurait droit à un fonds de péréquation et qu’il n’est pas nécessaire que soient supportées des dépenses ….par des contributeurs….en cessation de paiement !
                    Rires…!!!

                    • Amirouche

                      @Mémoria
                      « La plaisanterie d’un homme riche est toujours excellente. »
                      Vos commentaires sont admirablement excellents ( mort de rire

                    • Amirouche

                      pour Danielle et Claude , « le dessin » ce n’est que de l’humour !!!!!
                      Mes amitiés et respects les + sincères

                • Danielle B

                  @ AMIROUCHE

                  de quel dessin parlez-vous???

                  • Amirouche

                    ERREUR ERREUR !!!!!!!

                    • Mr Amirouche bonjour;
                      La VDSBA est en maintenance depuis 2 jours, pour cela, on a augmenter la protection du journal.
                      Pour votre dessin, l’explication est simple : quand la protection est maximale, la moindre anomalie est signalée, modifiée ou supprimée, le cas pour votre dernier, ceci était fait de plusieurs caractères spéciaux, une association qui est considérée comme spam ou flood.
                      Si possible de re-poster votre dessin, une modification a été appliqué pour ce genre de commentaire.
                      Cordialement.

                    • Claude.B

                      Monsieur l’Administrateur ,
                      Ma réponse à Mr Amirouche a aussi disparu ,dois je considérer cela normal ?
                      Merci .
                      Cordialement .

                    • Mme Claude bonjour;
                      Contrairement a votre commentaire, celui de Mr Amirouche a été « corrigé » par le système (veuillez lire ma réponse à Mr Amirouche), donc ce n’était pas une censure volontaire, un détail que vous aviez mentionné dans votre ancien commentaire.
                      Cordialement.

                • Albarracin de sidi bel abes

                  @ Amirouche et autres amis branchés sur la question!
                  Je ne sais comment exprimer ma reconnaissance pour ce morceau de savoir et de documentation exhaustive
                  En résumé , le droit a parlé et il me faut digérer ,(j’espère que le copié collé sera positif!)
                  Merci ! Je suis certain que nombreux sont les lecteurs qui apprécient (gratuitement) ce qui ne gâte rien, cette consultation magistrale !
                  A nous retrouver! Bien cordialement

                  • Albarracin de sidi bel abes

                    @Amirouche
                    Sauf mauvaise interprétation de ma part !Je pense qu’une coquille trahit le paragraphe 3 !
                    ;;;;;perte de la nationalité francaise au 1er janvier 1963 sauf si elles ont souscrit avant le 23 mars 1967 une déclaration de reconnaissance de la nationalité française!
                    .
                    A toute fin utile ! Je pense -qu il faut lire 1968 au lieu de 1963 ?
                    Cordialement

                    • Amirouche

                      @Albarracin de sidi bel abes

                      J’ai lu et relu l’ordonnance
                      j’ai demandé à un conseil et m’a bien dit que c’est le 01/01/1963 car cette date représente la date effective de l’indépendance de l’Algérie ayant trait avec la gestion administrative .et dont voici « le copier-coller »

                      3) Les personnes de statut civil de droit local ont perdu la nationalité française au 1er janvier 1963 sauf si elles ont souscrit avant le 23 mars 1967 une déclaration de reconnaissance de la nationalité française. Ces dispositions s’appliquaient quels que soient leurs lieux de naissance ou de résidence.

                      N’ont pas été considérées comme des preuves de l’appartenance au statut civil de droit commun:
                      – le fait d’avoir servi dans l’armée française,
                      – d’avoir joui des droits politiques après 1944,
                      – de s’être marié avec une personne de statut civil de droit commun,
                      – la possession d’une carte d’identité française délivrée avant 1963.
                      Cordialement

      • choucha houari

        Bonjour Albarracin de sidi bel abbes

        voici le mot clé
        http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/F2214.xhtml

        Des conditions s’imposent pour les algériens nés avant 1962
        -sur le formulaire bien cocher sur la case réintégration
        -résider sur le territoire français durant 5 ans
        -étude des dossiers au cas par cas et selon appréciation du préfet

        voici le formulaire :http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/R16995.xhtml

        bonne lecture
        Cordialement

        • Albarracin de sidi bel abes

          @choucha houari!
          merci pour la piste source d’information !
          Bonne soirée!
          Cordialement

        • Albarracin de sidi bel abes

          @ Amirouche!
          Ma décision est prise, Je reste ce je suis, Trop tard pour acquérir la nationalité algérienne , l’Algérie ne sait pas ce qu’elle a perdu en ne me nationalisant pas , et la France en m’octroyant la nationalité Française
          A qui perd gagne ! L’humour nous sauvera !
          Merci pour votre contribution !
          Salutations

          • Amirouche

            @Albarracin de sidi bel abes

            Pas de souci , le paradis divin est mieux et incomparable , que Dieu vous y fasse une place.
            Cordialement

    • Mme CH

      Il faut dire que je trouve les propos de ceux et celles qui pensent qu’on doit opter pour une seule nationalité, très logiques et très sensés. C’est tout à fait normal, car on ne peut pas appartenir à deux ou trois…ou…… pays en même temps…!!! Hna wal Hih, une fois, il chante Hna khir Mel Hih une fois c’est l’inverse… tout dépend de la météo….!! On peut vivre à l’étranger tout en gardant notre nationalité…!
      Dans la vie, on est appelé à faire un choix et quand on CHOISIT, on doit ASSUMER, car on ne peut pas être plusieurs à la foi, par exemple, Algérien et Chinois en même temps…..Musulman et Chrétien en même temps, communiste et capitaliste en même temps, croyant et Athée à la fois…etc…. C’est simple comme bonjour…..non…! On ne peut pas avoir le beurre et l’argent du beurre, ou faire une omelette sans casser des oeufs…!!!

      Ceci doit aussi s’appliquer aux responsables qui ont la double nationalité et qui se trouvent au sommet de la pyramide, en principe, ils n’ont pas le droit d’avoir des postes, car je me demande pour quel pays ils vont rendre le plus service…??? L’un ou l’autre ou les deux en même temps…!! D’ailleurs, c’est pour ça que nous avons une bonne quantité d’Oursons en peluche, d’Aras bleus et de Faux bourdons….!!!! Ce n’est pas très catholique tout ça…..peut être protestant….mais pas les deux en même temps…??

      L’adage dit, ‘Ktir Snaye3 Yab9a Bla San3a’ et moi je dis: ‘Ktir les nationalités Yab9a Blech’……!!!!

      Au fait, l’expression « assis entre deux chaises » m’a beaucoup plu, c’est vrai, ce n’est pas confortable du tout..!!!! Je salue la franchise et la sincérité, …je dirai même l’honnêteté…!

      Cependant, il y a aussi ceux et celles qui veulent obtenir les double et triple…etc…. nationalités pour une raison ou une autre…??? Disons que la plupart du temps, on ne peut plus revenir en arrière puisque le choix a été déjà fait, il y a de ça, 52 années….!!!! Maintenant, c’est l’ère de Jerry la souris qu’il faudrait bien prendre en charge….!

      • Benhafez

        Très intéressant commentaire bravo!

        • Benhafez

          et pour la coupe du monde 2014 au brésil on va prendre que zamamouche,
          vous avez pas encore compris que la nationalité c’est une simple formalité administrative,nos joueurs font la prière et le ramadan, ha man nebkouche ankhalto, choufou l’article a3lach rah yehder???

          • Danielle B

            bonjour mr BENHAFEZ
            tout à fait d’accord avec vous, prendre une autre nationalité autre que celle de sa naissance n’est qu’une formalité administrative pour accéder à plus de droits
            le coeur, les sentiments ça ne veut rien dire pour certains
            on le voit bien dans le domaine sportif à haut niveau
            cordialement

      • Amirouche

        @Mme CH
        Je ne suis pas tout à fait d’accord avec vous , et ce n’est pas si simple que ça ! le seul point que je partage avec vous et vous avez raison de le signaler ,c’est L’ INTERDICTION DE LA DOUBLE NATIONALITÉ POUR L’EXERCICE DE MANDATS POLITIQUES OU LA FONCTION PUBLIQUE.
        Mis à part ça , à mon humble avis , une personne peut avoir 2 ,3 ou 4 nationalités différentes je dirai donc le contraire de votre adage » ‘Ktir les nationalités MA Yab9aCH Blech’……!!!! pour les simples raisons suivantes :
        -voyager plus facilement dans tous les pays du monde , surtout pour la communauté musulmane qui peut faire le pèlerinage qu’avec quelques simples formalités.
        – Participer aux élections surtout les municipales
        -Une fois la nationalité acquise , on n’est pas obligé de rester dans le pays qui vous accueille
        – Les mêmes droits qu’un citoyen Français
        Les approches éthiques ou idéologiques dans la religion sont carrément à exclure , en arrêtant de donner des billets de bon ou mauvais musulman ,on ne peut mesurer l’islamité du citoyen à cause de sa nationalité (NB) des milliers d’européens embrassent l’Islam et sont Français, Allemand ou autre nationalité.
        Madame CH , En Europe quand on a l’opportunité d’en avoir 2, faut la saisir, sinon vous êtes considéré une personne du second degré ……et c’est plus la peine de chanter » Ki kount wa ki walit  »

        Et comme San-Antonio dit « Les Américains n’ont de commun avec Einstein que la seconde nationalité de ce dernier. »

        • hamza

          Salam @ Amirouche je li beaucoup Mme CH elle avait pas tout a fait torr mais tu avais plus raison j ai eu des problèmes pendant mon séjour en Turquie et Tunisie à cause de mon passeport algérien c été pas le cas pour mes enfants je n est jamais voulu faire la double mais la je te suit je vais le faire il parai que même pour la retraite c est bon par compte je chante souvent ki kount iki oualit fraternellement Mme CH , Amirouche Ouared;;;;;;;

        • Mme CH

          Mr Amirouche, je respecte votre point de vue, mais croyez-moi, avec ou sans la nationalité, ils resteront toujours considérés comme citoyens de second degré ou carrément les indésirables, surtout en ces temps de crise socio-économique et politique… !!! Tout ce qui se passe en France ou ailleurs en rapport avec l’immigration confirme mes propos… ! On ne peut pas cacher la forêt avec un arbre… !!! Heureusement que la technologie n’a pas que des inconvénients et que les écrivains et journalistes ne roulent pas tous pour le lobby sioniste…!!!

          Tenez par exemple, une petite goutte dans un océan, lors d’une marche: Marchons contre le racisme », organisée à Paris le 30 Novembre 2013, voilà ce que la manifestante Marie résidant dans une banlieue du département du 93, a dit : « Mais comment les enfants d’immigrés nés en France peuvent-ils se sentir bien quand ils se sentent rejetés par la société qui ne leur donne pas les mêmes chances que les autres Français ? »… Elle affirme que « la question identitaire est le principal problème en France. Et tant qu’elle ne sera pas réglée, rien ne changera. En France, nos origines sont broyées. En France, pour exister il faut renier ta culture. Les personnes issues de l’immigration, nées en France, ne sont pas considérées comme Français. Au fond, qu’est-ce qu’un Français ? »……. En tout cas ce n’est pas à moi de répondre…..!!!

          ‘Ya Rayeh win Msafer Troh Ta3ya Wa Twali’…Mr Hamza ‘Khouk Khouk, La Yghorak Sahbek’…Bien sûr Mr Amirouche fait partie de la première catégorie…!

          Cordialement

          • Amirouche

            @Mme CH
            Ce que vous dites est véridique ! mais , ce que j’ai écrit hier c’était pourquoi on demande la nationalité .
            Sachez que le vrai Algérien est incrédule et n’est pas dupe , et sait qu’il est considéré du second degré ou carrément indésirable par certains , d’ailleurs nombreux sont ceux qui sont partis dans d’autres pays ( Canada , USA, Qatar etc…°)
            La culture n’est en aucun cas reniée , je tiens à remercier le centres culturels Algériens en France (pour ne citer que ceux là )qui font un travail formidables et qui accueillent pas que les compatriotes mais aussi toutes les nationalités pour apprendre la langue Arabe et Berbère , la musique . Les enfants nés en France sont peut être mieux arabisés que ceux du Bled et sont devenus de vrai musiciens en jouant l’Andalous et chantent aussi KASSA MAN BIN NAZILAT AL MAHIKAT et aussi BILADI ANTI HOBI
            Par ailleurs , je n’appartient à aucune catégorie !!!!( je ne vous ai pas compris) car j’appartiens à celle qui fais ces 5 prières , qui aide le pauvre , et qui aspire  » AL DOUKHOULE LIL JANNA AVEC SES ENFANTS »
            Cordialement sœur Mme CH

            • Imène

              Allahoma yaj3alouka ma3a man touhib..min ahli al djanna ! ya akhi amirouche.
              in challah , vous serez parmi les élus au paradis avec ceux que vous aimez ) brother amirouche !

            • Mme CH

              Vous ne m’avez pas comprise Mr Amirouche, pourtant j’étais très claire, j’ai dit à Mr Hamza que je salue chaleureusement, ‘Khouk Khouk La Yghorak Sahbek’ et je vous ai placé dans la première catégorie c’est à dire des ‘Khouk Khouk’…..!!!

              Pour votre Douaâ, je dis ‘Amin’
              Au fait, vous portez un prénom ou un pseudo qui nous rappelle le Chahid Colonel Amirouche et qui me rappelle un camarade de classe à l’université de Bab Ezzouar….!!!!

              Cordialement mon frère…!!!

              • Amirouche

                @Mme CH

                Ce nom Amirouche nous rappelle tous quelques choses, Le Colonel mais aussi les 3 frères Amirouche de Sidibelabbès et plein d’autres inconnus ,dont le slogan était « Mon âme à Dieu,Mon corps à la Patrie, Mon honneur à moi »
                Je vois que vous êtes une patriote à la limite du chauvinisme !!!
                Je n’approuve pas totalement votre regard sur l’immigration ,dès fois avec emphase , mais curieusement je l’apprécie.
                Courtoisement Oukhti

                • Hamza

                  Salam et bonjour tlm Mr Amirouche , ta bien vu et dommage tu n éte pas la les années passer t aurais apprécie plus toi aussi tu commance à prendre plus de place tes commentaires son très intérréssant et la si je me permet cette expression que je suis sur elle ou il n apprécira pas «  » elle a mis un peu d eau dans son vin «  »elle est bien instruite et l actualité on plus elle sais son servir bref je tien a lui dire que j ai connu des enfants immigrés qui font aussi bien la prière que j ai connu au bled on plus leurs parents n ont jamais fait la prière comme quoi l islam a sa place partout mais curieusement le lai toujours apprécie Hamza

                  • Amirouche

                    @Hamza
                    Mon frère Hamza
                    Tout à fait d’accord avec toi , laissez les dire
                    Regardez combien d’Européens embrassent l’Islam à cause de ces immigrés , ils sont , je te jure par milliers , en plus de souche !Chaque Vendredi je les vois à la mosquée déclarant la Chahada, ça donne les larmes aux yeux et la chair de poule quand vous gagnez un frère et surtout si vous êtes la cause.
                    Toute ma jeune vie à SBA j’en n’ai jamais vu pareil , que des gens qui ont « Lssane touile », je pense avant la politique et le travail , l’éducation se place au premier rang.
                    J’irai encore plus loin , en disant que j’ai vu des Chrétiens de voisinage , mille fois mieux que quelques uns de mes voisins et quelques pseudo islamistes à Belabbès , dont le comportement était totalement contraire aux recommandations de notre religion , Y en a des Européens qui sont des musulmans dans leur habitudes , actions et agissements ,ils ne leur manque que de croire à l’unicité du Dieu.
                    Fraternellemnet Hamza Khouya

                    • Hamza

                      Salam :::
                      @Amirouche
                      mon frère ont ait bien daccord que nous ( ceux qui connaissent l islam ) doivent ètres meilleurs dans le comportement et autres mais je crois que de chez il y a gens qui font tout pour nous chamboule ll éducation fraternellement Hamza

              • Belamri Abdelkader

                La localisation qui est un moyen d’identification nous éloigne de plus en plus de nos certitudes après le commentaire ci-dessus , mais ce qui nous conforte le plus ,est cet amour pour SBA que voue une personne adoptive de la ville plus que certains de ses fils et cela nous incite à plus de reconnaissance et de respect.

          • Claude.B

            Bonjour ,
            Les exemples d’enfants d’immigrés nés en France ayant bénéficié d’aides pour poursuivre leurs études sont très nombreux ,contrairement à ce qui est souvent dit .Je ne citerai pour illustrer mon propos que le cas d’un Français , né en France de parents Algériens modestes qui n’a pu entreprendre de longues et brillantes études que grâce aux bourses de l’état français .
            Cet homme Rachid Nekkaz ,a bien bénéficié des bourses d’études ,étant français au même titre que tout autre étudiant .Les autres membres de sa famille ont eu eux aussi les mêmes soutiens .
            Cela ne l’a pas empêché de demander à être déchu de sa nationalité Française alors qu’on lui avait donné les mêmes chances que les autres Français .
            Cordialement;

          • Imène

            Bonsoir mme CH :
            encore une fois le coup de la télépathie a miraculeusement fonctionné !
            kassaman billah..à tel point que je me suis gardée d’intervenir sous peine de me voir répéter les mêmes observations : la franc jeu du FN sur la question de l’immigration..l’intégration inachevée, la citoyenneté de sconde zone, la double nationalité ( et le terrible dilemme ; comment être soi et un autre en mm tps ? ) et le bouquet avec Ya rayyeh ouin m’ssafer..inoxydable ! que je  » chante  » souvent à mon frère fi el ghoba via le skype..il adore !..en définitive chacun à son opinion, mais il semble tout à fait clair que : s’appeler « Moamed » , « achour » ou  » yaminatou  » et qu’on a le faciès qu’on a…c pas évident !
            je crois que la france a du mal à assumer sa diversité..les lois, les textes de la république dépassent largement les consciences ! et c vrai encore la question identitaire, le flux migratoire sont aujourd’hui les questions majeures en france et ds les pays de l’ue ( europe occidentale ).avec la crise économique qui se fait ressentir avec bcp d’acuité.
            cordialement, mes amitiés mme CH.

            • Mme CH

              Salam Imène…! En plus j’ai deux cousines qui portent ce prénom…!!!

              Qu’est ce que je vous disais concernant la télépathie…c’est ce qu’on appelle communiquer télépathiquement, au moins ça ne coûte rien; en attendant de découvrir d’autres phénomènes…!!!!

              Vous savez, des chercheurs Brésiliens, anglais et américains ont franchi un autre seuil, en permettant à deux rats séparés de milliers de Km de communiquer par télépathie via Internet….!!! Où va-t-on…??

              Sincères amitiés Imène

          • hamza

            Salam Mme CH Salam Mr Amirouche , cincerment , je suis né à 50M d une mosquée entourer de musulman j ai fait la prière très jeune grâce à Mr Djebbar école pasteur Toba sur son bureau comme un devoir c est devenu normal mais ici en France c est autre chose un mal pour un bien je respect ton point de vu je ne compte pas renier mes frères dalleurs je crois que je suis plus proche que quand j été à toba pour revenir a la chanson » » yarayah «  » je chanter ca a mon ami mestpha allah yarhmeh il me disais il y a bien des bons publique alors si je suis fatiguer je me repose ,,déconneur allah yarhmeh Hamza

      • High Tech

        pour une fois je ne suis pas d’accord avec Madame CH sur la double nationalite.
        Avoir une autre nationalite ne change nullement la personne ni sa culture ou sa religion.
        Posseder la double nationalite est un privilege avec plusieurs avantages.
        Les droits et devoirs d’un emigre resident sont limites.
        Dans le passe j’etais refouler de la france a 2 reprises pour la simple raison que j’avais un passeport Algerien. Pour ne citer qu’un exemple,
        avec mes 3 nationalites actuelles,je voyage sans aucun probleme de visas vers tous les pays du monde. je suis le meme dans ma culture et ma religion,je vote en Algerie et ailleurs,mon nom est le meme.
        Alors ou est la mouchkila?
        amities,
        Une pour la route.
        Une poule dit a une autre poule dans la basse cour ‘ couac couac couac
        l’autre lui repond; J’allais dire la meme chose.
        A.D

        • Mme CH

          High Tech how do you do…? C’est toujours un plaisir de vous lire même si on n’est pas d’accord…!!!! Certes, pour nous, il n’y a aucune Mouchkila, mais pour les enfants c’est une autre Mouchkila…et vous savez de quoi je parle…!!!
          Moi quand je parle de la nationalité, je vois le fond des choses et non pas la partie superficielle de l’iceberg….!!! Si certains veulent avoir cette double nationalité pour accéder à plus de droits et de facilités, c’est leur choix et je le respecte, ….Mais, le mal est ailleurs, car généralement, les immigrés souffrent de discriminations raciales et religieuses surtout en Europe et dernièrement de plus en plus au Québec….!!!

          Mr Saïd Bouamama, sociologue et membre fondateur du mouvement « indigènes de la République » qui lutte contre les discriminations en particulier de race et de religion en France, a effectué une étude en 1999 (les résultats en 2014 seraient encore plus catastrophiques) où il met en évidence «une discrimination au faciès, permanente à l´embauche». Il explique que plus de la moitié des jeunes rencontrés se sont vu proposer de modifier leur prénom dans leurs démarches de recherche d´emploi. «Cette expérience est encore plus douloureuse car elle exige une auto-négation identitaire», explique le chercheur. Il en résulte que la seule possibilité qui lui reste est de se fondre dans la culture ambiante en reniant de fait son identité. L´immigré réussit peut-être mais reste en errance identitaire et religieuse. Sa religion est tolérée si elle est invisible…. »

          Par ailleurs, il dénonce le traitement de l’histoire coloniale française, affirmant que « la France a été un État colonial……. [Elle] reste un État colonial ». Et c’est la vérité…!!!
          Il déclare qu’en France les discriminations raciales sont omniprésentes et structurelles car elles sont liées au passé colonialiste de celle-ci.

          Voyez-vous, la différence entre les nôtres et les autres est de taille…!!!
          M. Strauss Khan a dit, : « Je considère que tout Juif de la diaspora, et donc de France, doit, partout où il peut, apporter son aide à Israël. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle il est important que les Juifs prennent des responsabilités politiques. En somme, dans mes fonctions et dans ma vie de tous les jours, à travers l’ensemble de mes actions, j’essaie d’apporter ma modeste pierre à la construction d’Israël. » Devinez ce qui serait passé, si c’est un français musulman qui a dit ça en parlant de son pays ou de la Palestine etc….!!!????

          Quant à nous, nous avons droit à Tom le chat et Jerry le FAR…en plus des manchots et des requins-tigres..qui jouent à la marelle avec les Oursons en peluches et les faux bourdons….!!!

          Voici une autre pour la route
          Une araignée dit à une mouche :
          – venez chez moi, je vous apprendrai à tisser !
          – non merci, je préfère filer.

          Au fait, High Tech, comment fait-on aboyer un chat ?

          Mes Amitiés

          • H. Tec

            Salam Madame CH,
            Thanks to God all is well, hope the same for you.
            Voila je suis d’accord avec vous sur la descrimination qui existe meme chez nous en Algerie. Vos statistiques sont basees sur la France et au Quebec. Seulement la ou je vis une justice existe,contrairement a chez nous, en Algerie.
            Ouvrons nos portes et nos coeurs aux etrangers. je prefere un Maire etranger et honnete qu’ un maire Algerien voleur et corrompu.
            Ma philo, la terre appartient a tout le monde. Quand a ya rayah win emssafer, pour moi c’est vis ta vie et quand tu es fatigue retourne « ouelli » si tu veux.
            J’ai apprecie votre coup de fil quand j’etais a SBA en 2012, merci.
            Quand a comment faire aboyer un chat.
            je suggere de le tremper dans un bidon d’essence et l’allumer,WOOLF.
            Elle est bonne la blague de la mouche et l’araignee.
            Abrasos a Santo bel Abbes,
            A.D

  13. OUERRAD

    caractere ALGERIEN NIF on tient cela du terroir ,,,

  14. Albarracin de sidi bel abes

    @ La Direction

    Mon post concernant la question des conditions d’octrois à la nationalité était sans esprit de querelles…je souhaitais un éclairage des conditions administratives pour la période relevant de l’indépendance
    Je cherchais à comprendre les mots clefs qui déterminaient la nationalité pour tous le natifs nés en Algérie avant l’indépendance !
    N’ayant à n’avoir jamais du faire des démarches , je m’interroge sur le processus administrative
    Vous n’avez pas cru devoir donner suite! Vous devez avoir de bonnes raisons
    Salutations et sans rancune

  15. kfaraoun

    Pour mieux avancer il faut commenter l’article en ligne et ne pas s’attarder sur les remarques inutiles et le fait d’ accepter sa remarque et refuser celle des autres n’est pas digne d’un lecteur et qui se sent morveux se mouche.

  16. CHOT LAHCENE

    pour ainsi dire que je suis moi et l’autre tout en restant moi mais je veux être autre donc je suis je pense j’existe mais que faire que de tous ses simagrées qui me turlupine le cerveau alors que j’en ai ma dose de trépanation intellectuelle .Donc ayant la certitude que mourir c’est une manière d’être ,je me ferais un plaisir d’interpréter la chanson de roland et de me dire qu’un jour j(‘irais en enfer ou au paradis ou nulle part quel est le problème ..

    ALLAH EST GRAND

  17. kfaraoun

    Nekkaz a demandé à etre déchu de sa nationalité parce qu’il croyait à la présidence . Décliner ou demander une nationalité est une question d’intéret ni plus ni moins

  18. kfaraoun

    Si Amirouche Salam
    Vous etes un fils digne de bonne famille et je suis fier de vous ould bladi et la seule et unique chose que je vous souhaite est le paradis éternel.
    Salutations amicales

  19. sid ahmed

    JE SUIS UN TERRIEN!
    C’est Dieu qui a créer la terre, elle n’appartient a personne libre a chacun de vivre ou il veut a condition qu’il respecte les principes , les valeurs et traditions de la société ou il vit.
    A l’ère du 21eme siecle la France n’est plus celle des années 60, 70, ou 80.il y a des droits et des devoirs qui concernent toutes les communautés qui la compose EX: les musulmans n’on pas le droit de faire du prosélytisme, mais peuvent construire des mosquées prier et manger halal. Quand vous bénéficié d’un service (bourse pour étude, soins, RSA …ETC) l’état français ne sort rien de sa poche, c’est le contribuable qui cotise par le travail ou tout simplement en payant des taxes lorsqu’il fais ses courses ou qu’il s’achète son paquet de cigarette. même les sans papiers participent peut être sans le savoir au fonctionnement de ce système.
    Cela dit, la France s’est construite en grande partie par la le pillage des richesses des pays quelle a colonisé et des millions d’être humain qu’elle a exploité pour la bâtir ( immeubles, ponts, métro,……. même les 2 guerres bref, tout ce qui travail dur et forcé ) et finalement en faire une terre d’emmigation.
    Mais aujourd’hui l’étranger ou le français d’origine étrangère n’est plus le maçon ou l’ouvrier Renault, d’avant c’est l’architecte, l’ingénieur, le juriste le médecin le politicien dont pas mal d’algérien.et tout ce beau monde se sens français et connais l’histoire de la France qui est aussi son histoire il en est conscient et ne se laissera plus jamais faire.
    Les medias disent autre choses, il cherchent a pourrir la vie des gens ………
    La suite …….. dans 10 ans la France sera en grande majorité musulmane.

  20. algerien

    Un défenseur des causes justes et historien à la recherche de la vérité Jean Luc Eynaudi est décédé. le monde du 22 mars 2014:
    L’auteur de La bataille de Paris, 17 octobre 1961 (Seuil, 1991), Jean-Luc Einaudi, dont les écrits ont mis en lumière, de façon magistrale, le rôle de l’État français dans la répression des luttes pour l’indépendance algérienne, s’est éteint, samedi 22 mars, à Paris, emporté par un cancer fulgurant. Né le 14 septembre 1951, Jean-Luc Einaudi a travaillé toute sa vie comme éducateur, auprès des jeunes – auxquels il consacra un livre, Les mineurs délinquants (Fayard, 1995). Il venait, il y a deux ans, de prendre sa retraite.
    Mais ce sont ses nombreux ouvrages sur l’Algérie, fruits de recherches « méticuleuses et opiniâtres », selon les termes de l’historien Gilles Manceron, qui l’ont fait connaître du grand public. « Je ne revendique pas le titre d’historien. J’écris sur ce qui me paraît important », confiait-il, le 9 février, dans un entretien – le dernier – accordé à Berbère Télévision. Bien qu’âgé de onze ans au moment de l’indépendance de l’Algérie, en 1962, ce fils unique, issu d’une famille modeste, devenu militant maoïste dans l’après-1968, s’était intéressé très vite aux combats anticolonialistes – du Vietnam à l’Algérie.
    Briseur de tabous, ne craignant point de s’attaquer à plus puissant que lui, que ce soit en France ou en Algérie – qu’il sillonna longuement, en 1987 – cet auteur atypique fut un « héros moral », souligne l’historien algérien Mohammed Harbi. Derrière son apparence de rugbyman bourru, Jean-Luc Einaudi cachait une immense sensibilité. On la retrouve, intacte, comme sa colère face à l’injuste, dans son dernier ouvrage, Le dossier Younsi. 1962 : procès secret d’un chef FLN en France (Tirésias, 2013), un livre dérangeant et rare, à l’image de l’auteur.

Répondre