La Voix De Sidi Bel Abbes

Et l’évêque Donat « le révolutionnaire », par DR DRISS REFFAS

Un film retraçant la vie de l’évêque St Augustin sera bientôt sur les écrans. C’est à Annaba, l’antique Hippone que l’annonce a été faite par le ministre de la culture. Nous nous réjouissons de la nouvelle et nous applaudissons l’initiative prise pour retracer la vie d’un illustre compatriote qui a ordonné l’église catholique de l’empire Romain. Enfin, une profonde projection sur l’histoire de l’antique Algérie, à savoir la Numidie. Bien avant le protégé de l’Empire romain, l’évêque Donat répliqua: «Quoi de commun entre l’Empereur et l’église?» lorsque les légats de Constant Ier, fils cadet de Constantin, arrivent en Afrique pour y rétablir l’unité religieuse. En refusant l’ordre impérial imposé par l’église, Donat avait pour mission de réparer les injustices et de rétablir l’égalité parmi les hommes. L’histoire de la grande Numidie n’a pas livré tous ses secrets. Les récits d’Homère (VIIIe siècle av J.C.) décrivaient la Numidie comme étant un paradis. L’homme était libre, amoureux de la terre. Il se nourrissait de lait, de viande, de fromage, c’est à dire des fruits de son labeur. Les récits d’Homère s’exprimaient à travers ses visions. Puis, Hérodote, considéré comme le père de l’histoire (450 av J.C.), lui qui n’a jamais mis les pieds en Numidie, nommait ‘Lybiens’ ou ‘Lebous’ tous les hommes blancs non Grecs et Phéniciens qui vivaient à l’Ouest du Delta du Nil. Bien que les sources demeurent floues sur l’histoire de l’organisation humaine en Numidie avant notre ère, il est utile de préciser que les Phéniciens ont trouvé un pays organisé autour de sa propre culture dont la langue originale parlée. Une population tribale fondée sur le patriarcat. Ce n’est qu’à partir du IIIe siè- cle av J.C. que l’histoire de la grande Numidie se clarifia autour des royaumes berbères. Celui des Maures à l’extrême Ouest, le royaume des Numides Massyles à l’extrême Est et la partie centrale occupée par l’immense royaume des Numides Masaesyles. La constitution des deux royaumes dans une société purement tribale se résume par une prise de conscience à travers laquelle est apparue une forme d’opposition et de résistance face aux Carthaginois. La chute de Carthage a permis aux Romains de se répandre en Numidie dans le seul but d’en tirer profit économiquement. L’intérêt de Rome était basé sur la politique de la division d’où ont découlé automatiquement la soumission des souverains. Si Syphax et Massinissa ont subi les conséquences du pouvoir au détriment de l’unité, Yugurtha le fils de Mastanabal et neveu de Micipsa est mort en martyr pour la liberté du peuple berbère. Rome connut avec lui la capacité de résistance des berbères. Dans son écrit «Le message de Yougourtha», Mohamed Chérif Sahli a précisé: «Malgré son génie et son dévouement, Yougourtha n’avait pas pu assurer à son peuple une existence libre et heureuse. Mais son épopée ne fut pas vaine. Tombé en pleine lutte, il reste pour nous l’émouvant messager de cette grande espérance du coeur humain, qui se nomme liberté. De génération en génération, de siècle en siècle, son message a été le crédo du peuple, le mot des patriotes. Avaient-ils renoncé à la liberté, ces hommes du Sud ou de la montagne qui jamais ne connurent le joug Romain ? Et les rudes compagnons de Mazippa et de Tacfarinas qui, au début de l’ère chrétienne, tinrent si longtemps en échec les forces de l’occupant ? Et les donatistes ? Et les Circoncellions ? Derrière les schismes religieux, il y avait une révolte nationale.» Pour compléter le sentiment de Mohamed Sahli, je reprends la lettre que m’a adressé Khalida Toumi, alors ministre de la culture: «J’ai l’honneur de venir vous remercier pour votre lettre du 1er avril 2009 que j’ai lue avec attention et intérêt. Dans votre courrier, vous faites état d’une question d’importance que les historiens et archéologues de la colonisation ont sciemment occultée à cause de la portée symbolique et politique qu’elle véhiculait, et que les historiens et archéologues algériens hésitent encore à approcher au risque de déranger un ordre scientifique préétabli. C’est la question du mouvement donatiste avec son contenu nationaliste et révolutionnaire, prolétaire et paysan, opposé à un ordre impérial romain et une église catholique officielle représentée par Saint Augustin. Entre Saint Augustin et Saint Donat, l’histoire et l’archéologie ont choisi le parti du premier: il est l’ordre conventionnel établi. Je partage pleinement votre point de vue car l’Algérie insurrectionnelle et révolutionnaire de novembre 1954 ne peut s’inscrire que dans le prolongement des ré- voltes donatistes portées des siècles auparavant par un peuple berbère qui a refusé l’ordre impérial et catholique romain. J’ajoute qu’elle en est l’aboutissement. Je vous félicite d’interpeller la mémoire collective pour aller à la rencontre des traces encore fraîches de cette importante phase de notre histoire…» Oui, Jadis, à l’école coloniale, le maître ne cessait de réitérer que nos ancêtres étaient les Gaulois. Tout en répé- tant en chœur, les murs de la classe restaient muets, car rien n’était Gaulois dans notre corps et nos haillons. La Gaule n’é- tait pas la Berbérie numide Africaine, couloir des civilisations. Aussi, et dans la contradiction, la silhouette de St Augustin arborait les vitraux de l’église de mon village natal. Cet antique algérien de Thagaste, père de l’église Romaine, a démystifié l’école coloniale de jules Ferry et «l’ancêtre gaulois». Oui, J’ai pris la décision de regarder derrière moi à travers la lecture juste de l’histoire de ma nation. Une fierté incommensurable a envahi la profondeur de mon âme. Là, j’ai décidé d’écrire pour me parcourir, découvrir encore plus le lointain de mon pays qui m’a enfanté et dont l’amour coule quotidiennement dans mes veines qui sécheront un jour dans sa terre que j’ai tant sentie et mordue.  Charles André Julien me tend l’histoire de l’Afrique du nord, des origines à la conquête arabe. Tout doucement j’arrive au chapitre intitulé « La conquête et l’occupation des vandales» et je lis : «…Les fouilles opérées à Ala Miliaria (Benian)… permettent d’évoquer les rencontres sanglantes entre hérétiques et orthodoxes dans la Maurétanie Occidentale ou le donatisme restait puissant. Elles mirent au jour les caveaux de plusieurs dignitaires de la secte, notamment celui de la religieuse Robba, qui, pour avoir succombé, en 434, sous les coups des « traditeurs», mérita la palme du martyre et l’érection d’une basilique. L’invasion des vandales m’a permis d’identifier un nom, que de nombreux historiens, souvent par sentiment à l’égard de l’église de Rome qualifient «d’hérétique» ou quelques fois dans l’obédience colonialiste, n’osent pas le citer. Un petit nom, frêle peut être comme le corps pur et dur de cette dame qui a marqué par son empreinte le sud-est de la Maurétanie Césarienne. Ni arme, ni armée, à pied ou sur un équidé, elle a sillonné certainement les plaines d’El M’cid et de Ghriss pour affirmer le donatisme au niveau de la masse agricole. En un laps de temps (429-434), elle a ressuscité le mouvement donatiste farouchement persécuté par St Augustin. Une Révolte sociale qui lui coûta la vie. Robba était une adepte de l’évêque Donat de Baghaï des Nemmemchas, père du donatisme, mouvement nationaliste qui a déstabilisé l’église de Rome jusqu’à l’arrivée des Byzantins. A ce sujet, François Decret m’authentifie : « de tous les mouvements qui ont marqué l’aventure du christianisme en Berbérie, le donatisme aura été le plus « africain », le seul qui soit né sur cette terre où il s’épanouit, plus de trois siècles durant.»  Le donatisme était une impulsion à caractère politique, qui a permis l’émergence de l’expression anticolonialiste. Historien engagé Mesnage m’ouvre la parenthèse et affirme : « Les chefs Donatistes n’étaient en fait que des révoltés à l’é- gard de l’autorité Romaine. Quant aux indigènes, c’est toujours des vaincus frémissant Sous le joug. Or, on proteste comme on peut contre le joug qui opprime; ne point parler la langue du maître, c’est déjà se séparer de lui par quelque chose d’essentiel, mais prier autrement que lui est beaucoup plus encore, car cela constitue une révolte morale qui satisfait bien mieux les sentiments de nationalité.» Une telle assertion me réconforte et témoigne que Donat était un résistant berbère ayant gagné de la sympathie chez le circoncellion synonyme du paysan indigène. Il était attaché à ses traditions et coutumes. Sa langue restait fidèle à elle-même et jalouse de son indépendance.  Serge Lancel et Paul Matteï, professeurs, chercheurs et spécialistes de l’histoire du christianisme en Afrique m’étalent leur ouvrage intitulé «Pax et Concordia, chrétiens des premiers siècles en Algérie», mettant en exergue la «sagesse» de notre compatriote et ancêtre St Augustin, persécuteur du mouvement donatiste. Une véritable réplique de la «Pax Romana» que notre humble historien Mahfoud Kaddache qualifie d’«euphémisme cachant mal la réalité, celle des insurrections permanentes du pays profond resté indépendant; celle des révoltes et des jacqueries dans le territoire occupé. En pays berbère, l’histoire de la domination romaine est celle de cinq siècles de guerres acharnées pour la liberté et l’indépendance».  Dans le même ordre, je consulte Dominique Arnaud à travers sa publication «histoire du christianisme en Afrique» dans la collection mémoire d’église.Il me garantit: « au niveau social et politique, l’église donatiste ou l’église des saints, devient très vite le lieu de ralliement de tous ‘ les champions de l’indépendance, les adversaires du pouvoir établi, les insaisissables Berbères, les farouches numides, les campagnards mécontents’… les privilèges accordés par l’empereur à l’église d’Afrique du nord et les persécutions des donatistes ne font que confirmer les saints de la justesse de leur cause.»  Plus j’avance dans ma lecture, plus je me rassure de l’esprit révolutionnaire qui animait la Maurétanie Césarienne, tant au niveau du Berbère culturellement romanisé non catholicisé, entre autres les chefs donatistes, qu’au niveau des berbères prolétaires indigènes, spirituellement et culturellement indépendants et qu’on appelle communément les circoncellions. Ces derniers prirent eux-mêmes la décision de se rapprocher des donatistes. Les Circoncellions virent dans la dissidence religieuse donatiste, la religion des pauvres, et de ce fait, ils offrirent aux donatistes persécutés un appui inespéré, et traitèrent les évêques catholiques, comme ils avaient traité les grands propriétaires fonciers berbéro-romains. Le donatisme a été pour eux l’expression du désir d’une indépendance politique. On peut dire que la coalition (donatistes et circoncellions) constituait au IVe siècle une masse paysanne à vocation agricole, et non des bandits sans foi ni loi comme nommés par St Augustin . M. Kaddache conforte notre point de vue. «Ce fut une véritable tentative de révolution sociale tendant à la libération des opprimés, esclaves ou mains-d’œuvre de condition libre au chômage; il s’agissait bien d’un phénomène économique, d’une réaction d’un prolétariat agricole réduit à la misère.»  Le donatisme, est un effet qui va bien au-delà d’une simple crise religieuse. Il est lié à l’instabilité économique des classes rurales et pauvres et au refus ancestral de la population berbère d’être dominée par la culture romaine étrangère. Le donatisme rejette à la fois le joug de l’unité impériale et celui de l’unité catholique.  Donat a défendu une série de valeurs que les numides Cyprien et Tertullien avaient bien défendues auparavant. Ils ont bien traduit la bible au Latin. Donat représente l’église pure africaine dénuée du pouvoir politique. De plus, il a attiré un mouvement social révolutionnaire. De la toile tissée en Numidie par Saint Augustin, Rome a confectionné une soutane que les donatistes ont refusé de porter.  L’évêque Donat demeure autant St Augustin une figure ancestrale dans l’histoire de la Numidie. Rome a fait de St Augustin de Thagaste, un « antidote » pour détruire l’église des pauvres, l’église rebelle de Donat de Baghaï. Deux ministres de la république, deux sentiments antagonistes. Peut-être qu’un jour nos petits enfants auront « la chance  » de voir un long métrage intitulé  : «  Donat le révolutionnaire ».

Paru ce jour le 07/12/2015 sur le quotidien « La voix de l’Oranie »

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=62854

Posté par le Déc 8 2015. inséré dans CE QUE DIT LA PRESSE, HISTOIRE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

35 Commentaires pour “Et l’évêque Donat « le révolutionnaire », par DR DRISS REFFAS”

  1. mohamedDD

    ???????? Vous êtes qui???? Je suis algérien donc j’honore avant tout mes ainés (es) frères et soeurs qui ses sont révoltés contre l’occupation INHUMAINE de la france, l’ennemi de toujours et pour mémoire mémoire, histoire,.. par devoir, par obligation,… Emirs Abd-El-Kader, Khaled,.. relook film de Cheikh Bouamama (arabe : الشيخ بوعمامة) de son nom complet Mohammed Ibn Larbi Ibn Cheikh Ibn Mohammed Ibn Brahim Ibn Attaj Ibn Sidi Cheikh Abdelkader , a été surnommé ainsi, « Bouamama », car toute sa vie durant il a porté un turban (âmama) sur la tête, semblable en cela à tous les Arabes et évoquant sa piété et son attachement à sa religion, l’Islam. Cheikh Mokrani, …. Ben- Badis

  2. mohamedDD

    Avant l’Islam, En 380 : le christianisme, religion officielle de l’empire. Les Berbères choisissent le donatisme, autre marque de résistance et d’opposition à l’occupant.
    Islamisation,
    En 670 : fondation de Kairouan, ainsi que de sa Grande Mosquée, par le général arabe Oqba Ibn Nafaa ; Kairouan va servir de base pour l’islamisation de tout le Maghreb[2].
    Fin du VIIe siècle : l’islam s’installe dans tout le Maghreb, les occupants byzantins sont chassés.

    …. vous savez mieux que moi que … cher visiteur, tout le Coran, du début à la fin, vous y trouverez les noms de plusieurs Prophètes et Messagers, tels que : Abraham, Ismael, Isâac, Jacob, Salomon, Moïse, Jésus et Mohammed. Mais vous ne trouverez pas un seul verset qui mentionne que Moïse a appelé sa nation au judaïsme, ou que Jésus a appelé sa nation au christianisme.
    Savez-vous pourquoi ?

    Parce que la religion pour Allah, depuis qu’Il a créé l’humanité sur terre, est une seule religion, qui est l’Islam. Tous les Prophètes, sans exception, étaient musulmans et ont appelé leurs nations à l’Islam. Sauf que leurs législations étaient différentes, et la plus complète fut attribuée à Mohammed, le dernier des Prophètes et Messagers.
    Allah dit à ce propos dans le Coran : « 19- Certes, la religion acceptée d’Allah, c’est l’Islam. .. » (3- Âl-Imrân (la famille de Imrân) : 19-20).
    Ces versets annoncent donc clairement que la religion chez Allah (ou acceptée par Allah) est l’Islam.
    136- Dites : « Nous croyons en Allah et en ce qu’on nous a révélé, et en ce qu’on a fait descendre vers Abraham et Ismaël et Isâac et Jacob et les Tribus, et en ce qui a été donné à Moïse et à Jésus, et en ce qui a été donné aux Prophètes, venant de leur Seigneur : nous ne faisons aucune distinction entre eux. Et à Lui nous sommes Soumis (musulmans) ». (2- Al-Baqara (la vache) : 130-136).

    Ces versets annoncent qu’Abraham (père des Prophètes), ainsi que Jacob (appelé également Israël, et considéré comme le père des juifs, d’ailleurs le Coran les appelle : descendants d’Israël), ces deux Prophètes étaient musulmans (soumis à Allah), et ont recommandé à leur descendants de mourir musulmans.

    Vous voulez peut-être dire, cher visiteur, que c’est de l’intolérance vis à vis des autres religions.

    Je vous réponds : Réfléchissez raisonnablement. Revenez à l’exemple des révisions des programmes scolaires que nous avons vu, et permettez-moi de vous demander : si les responsables de l’éducation dans votre pays font quelques changements sur une matière donnée dans l’intérêt des élèves et des enseignants, et publient un nouveau manuel en annonçant que l’ancien est annulé, et que dorénavant on n’utilisera que le nouveau, considériez-vous une telle décision comme injuste ou plutôt sage ?!

    Bien sûr que sage, puisque le nouveau programme répond aux besoins des nouveaux élèves et enseignants.
    D’accord ! Si maintenant certains élèves et enseignants refusent le nouveau programme et le nouveau manuel, sous prétexte qu’ils s’accrochent au programme et au manuel de leurs ancêtres ?!
    Vous diriez sans doute que ceux-là sont dépourvus de raison ! N’est-ce pas ?!

    Pourquoi trouvez-vous alors des difficultés à accepter qu’Allah, en révélant le Coran, a abrogé la Torah, l’Evangile et les autres Livres saints, et en parachevant la religion de l’Islam pour Mohammed, a annulé les législations de Moïse, de Jésus et des autres Prophètes ?! Est-ce parce que cela concerne la religion ?!

    Et si vous pensez que l’abrogation des anciens Livres saints veut dire ne plus les reconnaître ou ne plus reconnaître ceux à qui ils étaient révélés, vous avez tort !
    Le musulman croit, en effet et en vrai, en tous les Prophètes et les considère comme les plus honorables des humains, il croit en tous les Livres descendus sur eux et les considère comme Livres sacrés, et il croit que toute personne ayant cru en le Prophète de son époque et ayant suivi ses paroles sera, par la volonté d’Allah, parmi les gens du Paradis.

    Où est-il donc le problème ?! Et lequel des deux est-il dépourvu de raison : celui qui s’est soumis à la décision d’Allah et a accepté la nouvelle législation et le nouveau Livre, ou celui qui persiste à suivre l’ancienne législation et l’ancien Livre, tout en niant le nouveau ?!

    Je prie Allah qu’Il ouvre votre cœur et votre esprit à l’Islam, la religion de la raison, de la logique et de l’instinct, pour que vous ne soyez pas parmi les perdants.

    Allahway.com

    • Mme CH

      Puisque l’article parle des Eglises , je vous propose un article très intéressant, paru sur Algérie1, aujourd’hui, intitulé: « L’Eglise catholique ne cherchera plus à convertir les juifs »……!!! Quelle nouvelle……Khtou, khouya Ana Rassi Hbess….!!!! Alors, je me suis dit: et Les Musulmans c’est pour quand……??? Alors là, même l’Eglise a cédé aux…….!!!

      « Une commission théologique du Vatican a estimé jeudi que les juifs pouvaient obtenir le salut éternel sans devenir chrétiens, et a invité les catholiques à ne pas chercher à les convertir… » La question qui se pose: sur quelle base cette commission a décidé cela après des siècles et des siècles….!!! Et les musulmans, ils n’auront pas « le salut éternel sans devenir chrétiens »…???!!!! Alors ne cherchez pluss à nous convertir, nous aussi…!!!

      Cinquante ans après la déclaration « Nostra Aetate » ayant mis fin à des siècles de mépris et ouvert le dialogue, cette commission théologique est ainsi allée un peu plus loin que Benoît XVI, qui s’était prononcé dans un livre en 2011 contre tout effort pour convertir les juifs. « Bien que les juifs ne puissent pas croire en Jésus Christ comme rédempteur universel, ils ont une part dans le salut », a assuré la commission dans un document, sans s’avancer sur le comment.

      L’Eglise considère en effet que le salut ne peut venir que par la foi en Jésus, fils de Dieu, mort et ressuscité, et que les chrétiens sont appelés à répandre cette foi dans le monde entier. Mais les catholiques doivent comprendre cet appel « d’une manière différente » pour les juifs et témoigner envers eux de leur foi « avec humilité et sensibilité, reconnaissant que les juifs sont porteurs de la parole de Dieu et gardant à l’esprit la grande tragédie de la Shoah », a expliqué la commission, dans une allusion à la responsabilité de l’enseignement de Eglise dans le développement de l’antisémitisme en Europe……. » Papapapapapaaaaa…..!!!

      « Cela signifie concrètement que l’Eglise catholique ne mène, ni n’encourage aucune mission institutionnelle tournée spécifiquement vers les juifs », a insisté la commission.(Afp)….!!! Hé Ben mon vieux….!!!! 3ich Tchouf W Mazel…jusqu’au retour de Sidna 3issa (Qsssl) sur terre….!!!!!!

  3. DZiri

    20151209
    DZiri
    حول فيلم أغسطين
    رأت ما كتبه الدكتور عثمان سعدي في جريدة « الشروق اليومي » ليوم 1-12-2015 بأن وزير الثقافة صرّح « أن الجزائر بصدد إصدار فيلم عن أوغسطين (الذي يقدسه النصارى) كشخصية وطنية أمازيغية جزائرية »، ولست أدري في ماذا تتجلى وطنية هذا الشخص وأمازيغيته وجزائريته؟
    أشكر الأخ عثمان سعدي على مقاله الذي كشف كثيرا من مثالب هذا الروماني أو هذا « الحركي » المسمى أوغسطين، وأضم صوتي إلى صوت الأخ سعدي وأصوات كل الجزائريين الشرفاء في رفض تمويل أي مؤسسة جزائرية أي فيلم عن هذا الحركي الذي كان عينا لروما ترى بها بعض ما يجري في الجزائر، وأذنا لها تسترق بها السمع، ويدا تبطش بها… وكانت اللازمة التي يرددها في خسّة ونذالة هي: « روما قرّرت والملف أُقفل ». (بيتر دو روزا: التاريخ الأسود للكنسية. ص 140 .
    لا أخوض في الجانب العلمي لهذا الشخص، وحكمي عليه هو حكم الإسلام مهما يبلغ علمه، ومهما ينبهر به المنبهرون.
    وأما الذي يعنيني منه فهو الجانب السياسي، حيث كان « حركيا »، بل هو من أسوإ الحركى، فإذا كان الوطنيون درجات، فإن الحركى دركات، فليس الحركي الجاهل الذي ربما أُعذر بجهله كالحركي الذي مبلغه من العلم كبير، ولكن شيطان الاستعمار أضله وأتبعه.. وأعماه بصرا وبصيرة..
    إن إصدار فيلم عن هذا الخائن لقومه – إن كان أصله أمازيغيا كما يظن بعض الناس هنا وهناك – هو فتح باب لتمويل أفلام عن عملاء آخرين كمصطفى ابن سماعيل – وهو الحركي الوحيد الذي منحته فرنسا رتبة جنرال في بداية الاحتلال – وقدور ابن غبريط، والباشاغا بوعلام، و »الشريف » ابن حبيلص، وعلي شكّال، وابن لونيس، ونفيسة سيد قارة.. وغيرهم ممن انكشفوا وممن مايزالون في خيانتهم يعمهون.. منذ خمس عشرة سنة نشرت في جريدة « البصائر » (20-27 نوفمبر 2000) رسالة وجهتها إلى الإخوة أعضاء المجلس البلدي لمدينة سوق أهراس المجاهدة – بعدما قرأت أنهم وافقوا آنذاك – أو بعضهم – على تمويل شريط سينمائي مدته تسعون دقيقة عن هذا الأوغسطين – رجوتهم فيها أن لا يلطخوا تاريخهم وتاريخ سوق أهراس المجاهدة بهذا الفيلم، ولم يُنتج ذلك الفيلم…
    وحتى لا يقول السفهاء عني – وقد قال بعضهم – إنني « إسلاموي »، « ظلامي، « متعصب » فأنا أدعو إلى إنتاج فيلم عن « الشيخ دونا »، صاحب العقيدة الصحيحة والمواقف الوطنية الشريفة.. وقد مات موتة الشرف في سنة 355م أسيرا عند الرومان.. لقد كان « الشيخ دونا » مؤمنا بالله ـ عز وجل – منزّها له، لم يتخذ ولدا، ولم تكن له صاحبة، وما كان معه من إله، وكان مؤمنا بسيدنا عيسى ـ عليه السلام – بشرا رسولا، لا إلها، ولا نصف إله، ولا ابنا لله، وقد أخبرنا القرآن الكريم أن عيسى ـ عليه السلام- ما قال للناس إلا ما أمره به الله، من توحيده وتنزيهه…
    لقد صدق الشيخ عبد الرحمان شيبان – رحمه الله – عندما قارن بين الشيخ دونا (ت 355م) والإمام ابن باديس، فدونا وأتباعه من الأمازيغ كانوا ضد الرومان والحركى آنذاك مثل أوغسطين، وابن باديس وأتباعه كانوا ضد خدام فرنسا..
    لقد كان « الشيخ دونا » يحرّم على أتباعه أن ينادوا الكاثوليكيين – ومنهم أوغسطين وأمه مونيكا – بكلمة « الأخ » أو « الأخت »، وكان يمنع دفنهم في مقابر الدوناتيين… وكان شعار أتباعه عندما يهاجمون ثكنة، أو مزرعة، أو قافلة رومانية هو « لله الحمد »، وهي كلمة كما قال أوغسطين « تثير الرعب والفزع في النفوس أكثر، من زئير الأسود » وما أقربها من شعار المجاهدين « الله الأكبر ».
    إن هذا الفيلم فيه رائحة فرنسا، ولو توارت خلف… كما فعلت منذ أربع عشرة سنة عندما أقامت « زردة أوغسطينية »، رعاها « الأخ بوتفليقة » والأستاذ ماندوز صاحب مجلة « الحضور المسيحي » الهادفة إلى « بعث المسيحية في إفريقيا »، وما المسيحية إلا الاستعمار كما قال الإمام الإبراهيمي.
    وأعيد التنبيه إلى أن فرنسا الصليبية بدأت الاهتمام بأوغسطين منذ احتلالها الجزائر، وأسست له – في سنة 1842 ـ مؤسستين هما « الجمعية الأدبية والدينية للقديس أوغسطين » و »مؤسسة القديس أوغسطين لبعث الدين المسيحي »، وقد أقامت احتفالا كبيرا للإشادة بهذا الأوغسطين تحت رئاسة جان بوجولا (J.Poujolat) الذي صرح قائلا: « إن حربنا الإفريقية – أي الجزائرية – ما هي إلا استمرار للحروب الصليبية… وقد زرعنا في قلب هذا البلد – الجزائر – الفكرة الفرنسية، أي الفكرة المسيحية، وقد وضعنا أنفسنا ورثة للرومان ».
    إنني أدعو الأخ عز الدين ميهوبي لما بيني وبين والده – السيد جمال ميهوبي – المجاهد، الحافظ لكتاب الله – عز وجل – من مودة أن لا يسمح لمن نعرفهم بسيماهم وفي لحن القول بأن « يأكلوا الشوك بفمو »..
    محمد الهادي الحسني
    الشروق اليومي 20151203
    sallamu Allaykum
    DZiri

    • ABBES2

      كلامك منطقي جدا اخي الدزيري .أشمّ فيه رائحة الوطنية الحقيقية والعقيدة الصحيحة.لكن تأكّد يا أخي أنّك ستنعت بالظلامي المعقّد الذي لايحب الانفتاح والتحضّر وسيقولون عنك اسلاموي(هذه العبارة الغريبة التي لامعنى لها وأوّل ما سمعتها من حزب الباكس سابقا.) تأكد يا أخي العزيز أن عشاق فرنسا والتفكير الفرنسي كثيرون. لقد حققت فرنسا أشياء كثيرة لم تستطع تحقيقها طيلة حقبة الاستعمار.حققت في ظرف خمسين سنة ما لم تحققه في ظرف قرن وثلاثين سنة

  4. Mme CH

    Tout d’abord, je dois remercier mon ami Dr Reffas pour ce récit historique très intéressant…qui nous éclaire sur une partie méconnue de notre histoire…!!!! Puisque les vérités historiques ont une vie après la mort , je suis de celles qui aimeraient connaître toute l’histoire de l’Algérie afin d’éviter qu’une partie arrive et s’en empare pour un but pas très noble….!!!!

    En parcourant ce bel article, je n’ai pas pu m’empêcher de relever quelques points de ressemblance entre l’histoire des chefs Donatistes et celle des différents chefs de guerre conte le colonisateur chrétien de 1830 jusqu’à ce jour…..!!! Autrement dit c’est l’histoire qui se répète…!!!

    Vous dites:

    – « Les chefs Donatistes n’étaient en fait que des révoltés à l’égard de l’autorité Romaine…. » Je dirais, pareil pour nos chefs de la résistance, du mouvement national et de la révolution

    – « Quant aux indigènes, c’est toujours des vaincus frémissant Sous le joug… » Pareil pour une catégorie de notre peuple (Harkis, collaborateurs, engagés…etc…)

    – « Or, on proteste comme on peut contre le joug qui opprime; ne point parler la langue du maître, c’est déjà se séparer de lui par quelque chose d’essentiel, mais prier autrement que lui est beaucoup plus encore, car cela constitue une révolte morale qui satisfait bien mieux les sentiments de nationalité.» , ça c’est du Top…!!! Hé oui, et c’est ça qui a poussé Cheikh Ibn Badis et les oulémas à avoir un rôle déterminant pour préserver l’identité algérienne et toutes ses composantes…!!!!!

    – « « Donat était un résistant berbère ayant gagné de la sympathie chez le circoncellion synonyme du paysan indigène. Il était attaché à ses traditions et coutumes. Sa langue restait fidèle à elle-même et jalouse de son indépendance. »… » Ohhhh!!! Il était très bien cet homme, et là je me permets de poser la question: où sommes nous maintenant de notre résistance contre l’ex-néo-colon, notre attachement à nos traditions et coutumes et notre langue…???

    Alors, pourquoi quand des voix s’élèvent aujourd’hui, pour « une révolte morale qui satisfait bien mieux les sentiments de nationalité et de préserver Sa langue pour rester fidèle à elle-même et jalouse de son indépendance. » …sont traitées de tous les noms importés des Trois Nord…qui veulent effacer toutes les cultures spécifiques du monde pour ne laisser que leurs virus qu’ils prennent pour une civilisation universelle..!!!
    Regardez où cette civilisation nous a menés…???

    Les Algériens sont des Arabo-berbère ou le contraire peu importe et ils le resteront, et continueront à parler la langue de leurs ancêtres comme ils le savent le faire pendant des siècles. Le français restera une langue étrangère comme toutes les autres, car nos ancêtres ne sont pas les Gaulois…..!!!

    Au fait, Mon ami, quelle est l’origine des berbères…???

    « L’histoire est la mémoire des peuples », c’est pour cela aussi, qu’il faut souligner qu’après l’ère des Donatiste et de l’église romaine, le Bon Dieu Tout Puissant -(Le même qui a envoyé Son Messager Jésus (QSSSL)- a envoyé un dernier Prophète Mohamed (Saws) pour répandre l’Islam sur toute la planète, et il a réussi Lui et Ses Compagnons (RAA)…à le répandre aussi en Afrique du Nord et notamment au Maghreb….!!! Et là, où les Romains ont échoué, les musulmans ont réussi….Pourquoi d’après-vous…???? D’ailleurs, c’est le Berbère Musulman Tarek Ibn Ziad qui a mené la conquête musulmane de l’Espagne en 711. Il laissa son nom accroché au rocher de Gibraltar (Djebbel Tarik)…..!!!!

    A suivre…!!!!

    • Mme CH

      Salam mon ami Dr Reffas, je continue ma petite comparaison, cette fois-ci en soulevant un point de différence :
      Les Donatus de Casa Negrea qu’Augustin d’Hippone furent des « citoyens romains » et des clercs de l’Eglise (toute aussi romaine), et au-delà de tout ce qui les opposaient, ils écrivaient en latin et vivaient en romains, par contre FaFa n’a pas réussi à l’époque de franciser les algériens sauf les gars du PCF/PCA…. !!!
      « Les indigènes » ont gardé jalousement leur religion et leur langue…malgré toutes les horreurs du colonisateur barbare….!!! Et depuis 50 ans, les orbitons de HF font en sorte de franciser et protestantiser les algériens au moment où les autres dorment ou s’entredéchirent….!!!!!

      Mon ami, permettez-moi de vous dire que votre article est aussi teinté de subjectivité, ce qui permet d’exprimer des idées personnelles….!!

      « Donat le révolutionnaire » « prolétariat « ,  » social  » …etc…tous ces mots ne collent pas avec le contexte historique que vous traitez-ici…!!! Quand on lit ça on se croit à l’époque communiste….!!! C’est de la pure projection, car à l’ère des donatistes, c’était un autre monde, d’autres conditions, idéologies, religions, schisme, hérésie …etc…!!!!

      Vous dites que « l’église était dénuée de pouvoir politique » -(vous faites allusion à la laïcité…en pleine ère du christianisme…??)-, alors qu’elle a mené une lutte pour des raisons politiques, idéologiques, sociales…etc…. !!! « Le Donatisme, un mouvement né avec l’invasion de l’empire Romain en Afrique du Nord, plus particulièrement au Maghreb Arabe, a cultivé une culture «anti-colonialiste millénaire, une réaction profonde de refus façonnée politiquement autour du duel interminable des deux églises » (Quotidien d’Oran)

      « Il convient toutefois de noter que, dans l’Église primitive, tout particulièrement en Afrique du Nord, chaque cité comptait son évêque qui, entouré d’un presbyterium peu étoffé, gouvernait sur elle et la campagne environnante. » (Abbé Denis le Pivain, Octobre-décembre 2003)

      Au fait, pourquoi on l’appelle Donat, « évêque de Cases-Noires en Numidie »… ???

      Merci Docteur et toutes mes amitiés…!

      • Dr Reffas

        Bonjour mon amie CH.

        Vous faites une comparaison qui ne s’accorde pas avec les périodes vécues tant par le peuple berbère de Numidie romanisée que par le peuple Algérien (descendant du peuple berbère de Numidie) du 20é siècle. Aussi, je n’arrive pas à saisir votre démarche qui tend à confondre deux époques totalement différentes sur le plan social et politique. Vous continuez madame à vouloir coûte que coûte à banaliser une époque importante de l’histoire de l’Algérie judéo-chrétienne.
        Concernant les termes contemporains sur le mouvement de révolte social, ce n’est qu’une projection pour affirmer l’attitude des donatistes vis à vis de la présence romaine. Beaucoup d’ historiens ont utilisé ces termes pour consolider leurs approches sur le mouvement social des donatistes. Je tiens aussi à vous informer que Marx a séjourné en Algérie et a beaucoup appris sur l’histoire du mouvement des donatistes et des circoncellions. Quant à votre accusation vis à vis des communistes Algériens que vous traitez de Hzb França, j’ai le droit de vous dire que vous ignorez l’activité des communistes algériens pendant la guerre de libération nationale. Les communistes sont des nationalistes. Quant à ceux qui n’arrivent pas à admettre que nos ancêtres étaient chrétiens et que les arabes sont venus en conquérants autant que les romains, je leur affirme que l’obscurantisme religieux n’a plus sa place dans notre société.J’insiste pour dire que les arabes ont trouvé une résistance farouche de la part du peuple berbère (70 ans) . L’Algérie demeure l’exemple dans la pratique de l’Islam Tolérant, celui qui a permis au peuple numide de sortir de l’obscurantisme de l’église impériale Romano-Byzantine. Je termine mon commentaire, pour dire je suis fier d’être le descendant de DONAT de Négrine et de St Augustin de Thagaste qui font partie de l’histoire de ma nation et qui ont prié autrement que moi. L’église, la synagogue et la mosquée demeurent des repères dans l’histoire de l’Algérie civilisationnelle.
        Mon amie, j’ai saisi l’occasion de vous répondre tout en répondant à d’autres personnes qui s’autorisent à nous conseiller le droit chemin dans la pratique de la religion. Le sujet proposé par mes soins est une lecture juste sur l’histoire de l’antique Algérie bien avant l’arrivée des arabes et de l’islam.
        Mes amitiés.

        • Mme CH

          Salam mon ami Reffas…..!!!! Certains vont se dire; drôle d’amitié, mais comme « L’amitié véritable n’admet ni déguisement ni feinte » (Pr. latin – Ier s. av. J.-C.) et « Le respect est le véritable lien de l’amitié. » (Pr. oriental-1905), alors je dis que nous pouvons être amis même si on ne partage pas tout….!!!

          Voyez-vous , je ne confonds pas deux époques, mais puisqu’il s’agit de l’histoire d’un peuple qui a commencé depuis « 3000 » ans avant notre ère, j’ai juste voulu faire une comparaison entre le peuple romanisé et le peuple colonisé, et là, c’était intéressant de voir, qu’il y avait malgré la différence des époques,des points de ressemblance ou de différence ……..Mais, la réaction devant l’ennemi est la même, lorsqu’il s’agit de colonisation, d’injustice et d’esclavagisme…!!!!!

          Personne ne peut renier que l’Algérie était judéo-chrétienne avant la venue des arabes pour répandre l’Islam….c’est fou….!!! C’est renier qu’il y a eu plusieurs Prophètes avant Mohamed (saws)…..!!!!! Quant à ceux qui restent figés sur cette époque, ils doivent reconnaître aussi que les choses ont évolué dans le temps et dans l’espace….et chacun à ses ancêtres….!!!!! Il faut noter que la seule fois ou les berbères ont accepté de se mélanger avec une autre « race », c’est avec les arabo-musulmans….!!!!!

          « Henri Rusillon…… vint en Kabylie au soir de sa vie, sillonnant la contrée avec les camionnettes missionnaires…Il écrit en 1931 : « Les arabes auxquels on pense beaucoup au Nord de l’Afrique, sont ceux peut être qu’on rencontre le moins…les arabes ont vaincus les berbères …mais souvent ils se sont mélangés à eux, sans que la distinction soit toujours facile à établir…(…..)… Une histoire riche mais dont Rusillon se demande si le retour dans le giron du christianisme ne ramènera un ferment de discorde. Les motifs des berbères d’accepter le christianisme furent-ils très purs : Les foules berbères a-t-on dit, acceptèrent l’Evangile avec enthousiasme. Cela nous touche et nous inquiète. N’y a-t-il pas là un entrainement où les espérances matérielles avaient plus de place que les pensées religieuses est spirituelle. De toute façon la marée musulmane recouvrit tout car l’Islam leur présentait une doctrine simple se résumant en quelques mots, ne réclamant aucun sacrifice difficile… » ( FABRE Frédéric)

          « L’église, la synagogue et la mosquée demeurent des repères dans l’histoire de l’Algérie civilisationnelle. », oui, d’ailleurs elles existent toutes les trois, mais il ne faut pas oublier que maintenant la majorité absolue du peuple algérien est musulmane, même si on essaye aujourd’hui de le protestantiser en miroitant l’argent et le visa….et de le laïciser…en usant des mots éblouissants qui sont entrain de nous mener tout droit dans le précipice…..!!! Quant aux terroristes teintés en vert par leurs inventeurs, ils n’ont rien de musulmans, rien d’humains, et les algériens sont des sunnites malékites tolérants….!!!!

          A suivre….!!!!

          • Dr Reffas

            Bonjour mon amie CH

            La meilleure des amitiés est issue du dialogue franc, sincère et tolérant. Je pense que notre amitié ne peut s’effriter car nos réflexions sont contradictoires agencées au respect d’autrui. C important. Bonne journée.

            • Mme CH

              Salam mon ami Reffas…!!! Je vois que nous sommes au moins d’accord sur ce que doit être la meilleure amitié….!!! Je dirai aussi que vu sous un certain angle, nos réflexions ne sont pas radicalement contradictoires, car il y a certains points qui nécessitent d’être plus décortiqués et développés,et là, je suis sûre qu’autour d’une table on trouvera bien la médiane à condition de nous mettre d’accord sur certaines définitions….!!!! Mais comme le thé et la tarte au citron à la meringue tardent à venir…..!!!

              C’est comme Vous dites que « le communiste est aussi pratiquant », c’est possible, il y a beaucoup de cas, mais je dirais alors que ceux-là ne sont pas de bons communistes….(sourires)….!!! Et je vais vous dire pourquoi:

              Marx voyait la religion à la fois comme une dangereuse mystification permettant de fuir la réalité (« l’opium du peuple »), et comme « le soupir de la créature opprimée’; c’est-à-dire un cri étouffé contre l’oppression. Lénine ajoutait à cela ce conseil aux communistes : avancer prudemment dans la propagande antireligieuse, sans pour autant cacher son matérialisme athée. La démarche générale de Lénine envers cette question délicate représente encore un point de référence pour la pensée communiste et la pratique révolutionnaire. Et ce n’est pas parce qu’il en a établi le cadre en se basant uniquement sur des citations de Marx et Engels (ce qui serait rabaisser la science marxiste au niveau d’une religion!), mais aussi parce que ce cadre traite de tous les principaux problèmes de façon rationnelle et scientifique.
              D’ailleurs « Engels impute aux blanquistes de ne pas comprendre que seule la lutte de classe des masses ouvrières, amenant les plus larges couches du prolétariat à pratiquer à fond l’action sociale, consciente et révolutionnaire, peut libérer en fait les masses opprimées du joug de la religion, et que proclamer la guerre à la religion comme tâche politique du parti ouvrier, n’est que de la phraséologie anarchisante »

              Les mêmes thèmes furent développés en 1909, dans un texte intitulé « De l’attitude du parti ouvrier à l’égard de la religion » : « La base philosophique du marxisme, ainsi que l’ont maintes, fois proclamé Marx et Engels, est le matérialisme dialectique…, matérialisme incontestablement athée, résolument hostile à toute religion… « La religion est l’opium du peuple » (Karl Marx, Contribution à la critique de la philosophie du droit de Hegel. Introduction). Cette sentence de Marx constitue la pierre angulaire de toute la conception marxiste en matière de religion. Le marxisme considère toujours les religions et les églises, les organisations religieuses de toute sorte existant actuellement, comme des organes de la réaction bourgeoise servant à défendre l’exploitation et à intoxiquer la classe ouvrière.

              Concernant le parti marxiste, la religion ne fut jamais considérée comme une affaire privée : « Notre parti est une association d’éléments animés d’une conscience de classe, à l’avant-garde du combat pour l’émancipation du prolétariat. Une telle association ne peut et ne doit être indifférente à ce que les croyances religieuses signifient comme ignorance, obscurantisme et perte de conscience de classe. Nous exigeons la complète séparation de l’Eglise et de l ‘Etat, pour être capables de combattre le brouillard religieux par des armes purement et simplement idéologiques, au moyen de notre presse et de nos interventions. Mais pour nous, le combat idéologique n’est pas une affaire privée, c’est l’affaire de tout le parti, l’affaire de tout le prolétariat. »

              Bonne journée à vous aussi..!!

              • Dr Reffas

                Re-Bonjour Madame CH

                La théorie Marxiste Léniniste n’a plus sa raison d’être. Le monde a évolué dans la conception économique sociale. Votre cours est donnée comme rappel historique au niveau des universités. Le communisme, tout en gardant jalousement le caractère de base à savoir une économie sociale évolutive en préservant la dignité humaine, s’est intégré méthodiquement et scientifiquement dans la concurrence établie par les systèmes capitalistes. Les deux exemples de référence sont la Chine et la Russie. Cuba est entrain de se placer. Poutine vient d’inaugurer à Moscou l’une des plus belles Mosquée d’Europe. En Chine c pareil, la communauté musulmane s’est confondue avec les autres communautés dans la pratique du culte. Beaucoup de pays ont compris que les sociétés ne peuvent évoluer qu’à travers des programmes purement scientifiques. La religion reste l’outil socio-éducatif pour la promotion du développement scientifique, et non une propagande de l’obscurantisme. Madame , que chacun de nous doit s’occuper de ses croyances sans pour autant irriter la liberté d’autrui. Nous sommes entrain de reculer à une vitesse vertigineuse. Pensons à l’avenir de nos enfants pour leur assurer une vie digne dans la prospérité. Ce qui est sûre madame, toutes les religions continueront à faire leur chemin ensemble jusqu’au jugement dernier. Aucune n’aura le dessus sur l’autre. Ina Allah rabou Al Alamine.
                Mes amitiés.

                • Mme CH

                  Ohhhh…..!!! Mon ami, ne me dites pas qu’on va jouer à Tom le chat et Jerry le Phar…!!! Alors d’une part, vous me dites que le communiste est pratiquant et de l’autre vous me dites « La théorie Marxiste Léniniste n’a plus sa raison d’être. Le monde a évolué dans la conception économique sociale. »….c’est une fuite en avant…??? Dois-je comprendre que le communisme a échoué et que ce n’était qu’une chimère et que Marx comme a dit Acton : « rêvait un peu trop, il est impossible de créer un collectivisme en donnant un pouvoir absolu, c’est à dire absout de toute loi, même pour une courte durée, à un groupe d’hommes. »…???!! Ou disons tout simplement que que cet idéal se heurte à la nature humaine….!!!! Il n’y a jamais eu d’égalité réelle, puisque cela s’est accompagné d’une confiscation des libertés afin de pouvoir maintenir le système d’une minorité d’apparatchiks en place…???!!!

                  D’autre part, les néoconservateurs sionistes francs-maçons par la mondialisation reprennent nos concepts les déforment et les utilisent pour nous battre avec nos propres armes, car la première religion a avoir déclaré son caractère universaliste, c’est l’Islam …… !!!!
                  La finalité, ils veulent récupérer les pouvoirs, diviser les pays, anéantir les peuples et posséder les richesses….!!!! Alors, comme vous dites pensons à l’avenir de nos enfants pour leur assurer une vie digne dans la prospérité…!!!!

                  Mais, on a aucune crainte pour le devenir ou l’avenir de l’Islam et des musulmans, car c’est la religion de Dieu, malgré le brouillard épais provoqué par la pieuvre du mal, pour assouvir ses intérêts bestiaux. Mais le brouillard finira par se dissiper et ce n’est pas moi qui le dit…. Quant au manifeste des gens heureux……!!!?

                  « Youridouna An Youtfi’ou Noura Allahi Bi Afwahihim Wa Allahou Moutimoun Nourahou Walaw Kariha El Kafiroun »…

                  Mes Amitiés Docteur…!!!!

  5. Amirouche

    Salam,

    C’est bien de connaitre l’histoire de son pays, mais pour ne pas influer son cours, il fallait faire avant un film sur les peuples libyques, les Maures, les Numides et les Gétules…
    Puis ensuite, des films sur d’autres berbères et stratèges militaires tels que Tarik ibn Ziyad, Tarif ibn Malik ou sur Munuza Utaman Abu Nâsar qui ont conquis le royaume de Visigoth, de l’Hispanie et vainquit le roi Rodéric à la bataille de Guadalete en 711.
    Des troupes musulmanes dont la plus part de ses composantes étaient des berbères plus que les arabes, ces derniers qui ont appris qu’ils sont tous frères, qu’il n’y a ni frontières, ni races, ni origines entre eux, ce qui a fait leur force. l’Espagne actuelle se nourrit grâce à leurs vestiges.
    Manque aussi des films sur d’autres berbères, des hommes comme Larbi Ferhati, Mohand Tazrout, Saïd Salhi …etc.
    Oh là là ! j’allais oublier Mouloud Kacem Naît Belkacem, un film retraçant sa vie vaudrait bien la peine, n’est ce pas ?!!!…

    Bonne soirée !

  6. Amirouche

    Salam !

    Normalement notre appartenance identitaire « l’Algérie » ne devrait pas être réduite à une appartenance ethnique ou raciale.Je me pose juste la question « pourquoi un film retraçant la vie de l’évêque St Augustin .Et puisqu’il s’agit de la Numidie, pourquoi monsieur Azzedine Mihoubi n’a pas choisi Hiempsal ou Juba Ier, ce dernier qui a préféré se suicider que d’être prisonnier de Jules César.
    Ethniquement parlant, si on a la preuve de connaitre ses origines, on peut être chaoui, berbère, chleuh, touareg, arabe, turque ou même descendants(comme le dit Salluste) des Gétules ou de Libyeens.
    Notre peuple doit se reconnaitre par son algériannité.
    J’espère qu’il n’y a pas anguille sous roche quant à la production de ce film qui aura comme réalisateur monsieur Samir Seïf !, copte de confession et qui avait déjà réalisé « Sainte Anastasie », financé par « L’église Saint-Georges Héliopolis »…
    Oh! je viens de lire que SCHiSCHAK (Shishong) était un pharaon berbère, voyez-vous nous sommes tous des cousins et notre père est Adam ( SAAW)…

    Salam

    • Dr Reffas

      Bonjour Si Amirouche.

      Je partage entièrement votre approche.

      Mes respects.

      • Amirouche

        Dr Reffas

        Docteur,

        Je suis sûr et certain que vous aimez énormément l’Algérie.
        Le sujet exposé est très sensible et mon point de vue n’est pas une vérité révélée, je peux me tromper. Des ennemis de notre patrie veulent semer le trouble en voulant rétablir le régime de l’indigénat (toi de souche, toi arabe, toi kabyle…), je n’y adhère pas bien sûr.
        Cher Docteur, en 1961, près d’El Kef en Tunisie, territoire appartenant aussi à la Numidie, nombreux orphelins furent rassemblés par l’armée de libération nationale, on leur apprenait des chansons patriotiques Ich’hadi ya sama (Ô ciel, sois témoin) ou Hayou Echamal (Hommes d’Afrique du Nord), le but de nos moudjahines était d’inculquer à ces enfants l’esprit d’unité et de fraternité; plus tard ces orphelins deviennent en eux même la seule institution dans laquelle je faisais confiance..(hélas!!!). Nos martyres Allah yarhamhoum avait une vision plus « futuriste »…
        Recevez, cher Docteur, l’assurance de mes sentiments respectueux.
        Au plaisir de vous relire.

        Cordialement

  7. Hassan

    Je suis parfaitement d’accord avec El Hadj Amirouche quand il dit que notre identité ne doit pas être réduite à une appartenance ethnique ou religieuse. Voici pourquoi:
    L’ancêtre de tous les algériens c’est l’homme de Palikao. Aprés lui un peuple pasteur d’origine Nilotique a occupé le territoire actuel de l’Algérie (Environ 8 000 ans avant J. Chr.). Par suite de l’expansion du désert et cette expansion a lieu tous les 20 000 ans, ce peuple s’est retiré dans la savane . Aprés lui un peuple d’origine sémite du Yémen a émigré vers l’Afrique du nord . C’est ce peuple qui a été appelé par Hérodote le peuple libyen. A cette époque il n’y avait ni arabes, ni juifs , ni berbères, ils formaient plusieurs tribus sémites. Ce n’est que plus tard que les hébreux se divisérent en arabes et juifs. bien plus tard les romains appelèrent les habitants de l’Afrique du nord les barbares, car pour les romains tout peule en dehors de celui de Rome était par définition barbare. Par la suite apparu le mot berbére. l’étude génétique pour la détermination du génotype des arabes, juifs et berbére démontre que ce génotype est trés répandu au Yémen et en Éthiopie. Fondamentalement on peut affirmer que ces peuples sont issus de la même origine sémite.
    Concernant la religion du peuple berbére :
    Il est connu qu’aprés la destruction du temple de Jérusalem par les Assyriens, les tribus juives furent prises en captivité à Babylone, cependant certaines tribus ont pu émigrer en Europe, en Afrique du nord et en Asie centrale. Les berbéres se convertirent au judaïsme. Aprés la conquête romaine de l’Afrique du nord, le paganisme y fut introduit et bien plus tard le christianisme de l’église de Rome s’y établi comme religion. Lors de la conquête de l’Afrique du nord par Byzance le peuple indigène se converti au christianisme orthodoxe. La conquête de l’Afrique du nord par le vandales ne joua pas un grand rôle du point de vu religieux pour la population. L’Islam fut introduit en Afrique du nord par les arabes qui en se mélangeant avec les berbères donnèrent naissance au peuple nord africain et par la suite aux différentes nations: Algérienne, Tunisienne, Marocaine, libyenne.
    Le peuple du grand Maghreb fut d’abord musulman sunnite puis chiite (Fatimide) puis sunnite.
    Ceux qu connaissent bien notre peuple peuvent témoigner qu’il existe des algériens noirs (Peuls ou Haussas), des juifs, des berbères, des arabes et d’autres minorités notamment asiatique et indo-européénne, C’est pourquoi nous pouvons affirmer sans aucun doute que nous sommes tous des algériens et par la suite chacun choisit son origine et sa religion comme il le sent en son âme et conscience. Le ciment de notre nation est indéniablement : L’Islam, la langue arabe , une histoire commune et un territoire . Nous possédons une mentalité différente des autres peuples et ceci nous définis comme algériens. Nous devons être fier de Syfax, de Jughurta, de Okba Bnou Nafa3a, des Bénis Hillal, de Kheir Eddine, de l’Émir Ab Elkader et tant d’autres.
    Nous devons encourager des interventions comme celles du Dr. Reffas (qui soit dit en passant n’est point un historien) et qui a fait l’effort de nous informer sur l’histoire de notre région et en particulier sur Robba. Il a d’emblée placé son article sur le plan socio-historique, et non sur le plan religieux. Il a raison de souligner que des algériens dignes fils de notre Patrie , je veux parler des militants du PCA, ont apporté une contribution non négligeable pour la libération de notre peuple du colonialisme. Il suffit de signaler l’inoubliable Ben Arbouche , Hadjres, Ouzgane, Harbi ect…Ce n’est point parce qu’on n’est pas musulman qu’on n’est pas patriote. Toutes les catégories de notre peuple ont contribué à la libération et à l’édification de notre pays: Les musulmans, les chrétiens et les juifs. Certains ont donné leur vie pour que l’Algérie soit libre et suit son destin qui est celui d’une grande nation qui construit son histoire milénaire pour ne pas dire depuis l’époque archéenne soit 3 milliards d’années.

    • Dr Reffas

      Bonjour Si Hassan

      En toute modestie, je considère que votre commentaire est instructif et imbibé de l’esprit de tolérance. C’est dans ce type de débat qu’on arrive à instaurer la contradiction instructive.
      Effectivement, je ne suis pas historien et j’ai toujours refusé qu’on m’attribue un titre qui n’est pas le mien. Je fais des efforts de lecture que je soumets au débat. C’est une passion ni plus ni moins. J’espère que vous partagez mon avis lorsque je dis la religion n’a rien à voir avec l’idéologie. Le communiste est aussi pratiquant . Votre conclusion résume le sentiment de tout un chacun sur l’identité Algérienne: » Certains ont donné leur vie pour que l’Algérie soit libre et suit son destin qui est celui d’une grande nation qui construit son histoire millénaire pour ne pas dire depuis l’époque archéenne soit 3 milliards d’années. » Mes respects.

  8. zlaoui

    Sous peine d.etrz rètraitè de revisionisme je jete ici une petite brique
    Dans la marre..je ne traite pas le fln de traitre mais je le remets a sa place
    Comme je remet certain faux moujahidine qui ont redefinie le jihade de conception
    Religieuse algerienne et qui ont crèe la classe des moujahidine avec la licence d.importation
    Et les bas moujahidines sans licence ..bien qu.au fond ils n.ont rien reçu par rapport a ceux qui

    Exploitè l.histoire pour accumulet.chkara sur chkara..
    Pourquoi c.est quelque chose de nouveaux pour le fln?LE fln n.a pas la guerre de liberation de national il a fait de la politique en majoritè il etait le fer de lance pour les.communistes internationeaux et.socialiste laique du monde arabe qu.on appelle les ba3thiste..reprocher a un fln d.acheter ou resider cjez sa mere nouriciere l.europe n.est pas
    Logique..au sens politique du terme si les harkis etaient du cotè de l.armè coloniale et non française de 45 jusqu.a 62 , on appelle ce parti fln les harkis de la gauche socialiste internationale..
    Il n yavait que le peuple algerien qui faisait face aux crime et genocide de l.armèe colonial de 45..car l.armè française etait.aneanti par les nazis y.avait plus d.armè françaisr en algerie apres le debarquement des alliès en algerie..ceux qui ont.contribuè a la liberation de l.algerie c.est bien les alliès..
    Le peuple algerien si il a voulu recouvrir la totalitè de son independance il l.avait realisè qu.en partie..il reste les alliès et leurs force militaro industriel et politique.. la partie est loin d.etre terminè pour le peuple algerien il faut savoir comment rester discret et etaler les.veritès historique pour eviter a.certain de manipulet.m.histoir pour faire la.chkaras sur le dos des algeriens qui pnt tous etaient des moujahidine car le jihade est une obligation religieuse et le jihade prend plusieurs formes le plus facile.c.est avec les armes le plus difficile.c.est.avec l.argent et entre les.deux toute une panoplie d.arme du stylo en passant par la poesie le theatre la peinture. La guerre n.estn.pad
    Uniquement par les armes a.feu ou les epès..Gandhi avançaient les main nues..
    Les.communiste algerien ont fait leur propre jihade qu.il l.apele revoltion
    Ou lutte les mots different mais le but reste le meme..la seule diffrence entre un moujahide
    Et un revolutionnaire c.est la notion du paradis..le.dernier fait spn jihade pour gagner
    deux choses a la fois ..se deparasser.des bandits racketeur et gagner une place au paradis..
    Le communiste se debarasse aussi de ces bandits raxketeur tueur et espere qu.ils soient
    Retribuè car son probleme c.est de n.avoir pas acquis le sens du patronat..il fait chuter un patron
    Et attend son remplassant le siege devenu vide im sera occupè par les opportiniste
    Qui s parle de comunisme et.de jihade sans les.avoir jamias fait..peuvent ils se rattraper?..

  9. DZiri

    Sallamu allaykum
    Sagesse : « Dans le savoir, l’inutile fait souvent oublier le nécessaire ».

    Il faut le savoir, l’authenticité, la survie de « la Plante » dépendent de l’intégrité de ses racines. Les évènements importants découlent toujours d’enchaînements de détails infimes, tout comme une intégrale mathématique résulte de la sommation de plusieurs infiniment petits.
    La réflexion » doit toujours précéder l’action ». Sinon, ce n’est que de « la propagande », dissimulant dans certains K de figure : « la préméditation », ou la « tromperie, échafaudées de longue date…
    Elle porte en elle un double message. Ni celui du Qoran, ni celui de Mohammad. Mais messianique par ses accents « laico-maçonnics » et manichéens, dans ses vociférations contre tout ce qui représente l’Islam. Etre acquit au mondialisme sioniste, qui mène à l’apostasie universelle. Porter à fleur de peau la haine de la « Nahda Islamiste » et ses adeptes. Etre atteint par le virus, le microbe «laïcokoch ».
    La routinisation idéologique des groupes laic et d’extrême gauche enfermés dans leur dogme heterodoxe et qui ne savent rien faire d’autre que redérouler interminablement les bandes magnétophoniques enregistrées, par leur maîtres une fois pour toutes, qui leur tiennent lieu d’entrailles.A nous bassiner avec leur « missel » imposé par l’occidental.
    Une option est réfutable, niée dès lors qu’on nie le principe,la source même d’où elle émane.
    Les petits bourgeois n’ont pas de morale, ils se servent de la morale.

    D’un point de vue théologique, historique, ethnique et culturel, l’expression « judéo-chrétienne » est fausse.
    L’élément « judéo » dans la définition de la civilisation européenne est tout simplement impropre. La civilisation européenne n’est pas « judéo-chrétienne » pour la première raison que le judéo-christianisme est une interprétation théologique ethniquement juive d’obédience pharisienne, et donc non européenne, une interprétation qui du point de vue de la foi s’est effondrée au concile de Jérusalem en 49 ap. J.-C…
    Judeo-chretien ! On s’amusera aussi qu’on puisse reprocher à des catholiques de ne pas considérer que Jésus était Juif, d’autant que les Juifs eux-mêmes lui refusent cette qualité.

    Il ne faut pas en vouloir aux gens de ne pas être de son propre avis, mais de ne pas avoir le leur ! Certains courtisans sont semblables à ces plantes faites pour ramper qui s’attachent à tout ce qu’elles trouvent.
    Devrons-nous oublier que l’on tire meilleur parti d’une sage pondération que d’une habileté jointe à un caractère capricieux, et qu’en général les cités sont mieux gouvernées par les gens ordinaires que par les hommes d’esprit plus subtil ?
    Ces derniers veulent toujours paraître plus intelligents que la Loi. Les gens ordinaires au contraire ne prétendent pas avoir plus de discernement que la Loi.
    Moins habiles à critiquer l’argumentation d’un orateur éloquent, ils se laissent guider, quand ils jugent des affaires, par ..leurs sens et non par l’esprit de compétition.

    La pensée ne doit jamais se soumettre, ni à une passion , ni à un intérêt, ni à une idée ARTIFFICIELLEMENT conçue, ni à quoi que ce soit, si ce n’est à Allah et aux faits par lui engendrés, parce que, pour elle, se soumettre, ce serait cesser d’être.

    Sallamu Allaykum
    DZiri

  10. DZiri

    @M.Hassan
    Sallamu Allaykum

    Vous ayant lu auparavent aussi, je tiens à vous faire part de mon synchronisme avec vos billets, tout comme d’ailleurs ceux de notre frère Hajj Amirouch et, sans oublier notre Grande CH.
    Mais voyez vous mon frere, ce mode d’expressiont d’opinion qui consiste à faire l’apologie et ce de manière cyclic de faits historic contraire à notre culture l’ISLAM, à C dépends meme, est une opinion que nous devons tous défaire et la dévoiler en tant que telle. Sinon « Pourquoi sommes-nous musulmans ? » comme à dit Melek Bennabi !

    Sallamu Allaykum
    DZiri

  11. Hassan

    Salam Si Dziri et Dr. Reffas.
    J’ai personnellement assisté à des conférences de Feu Malek Benabi , Allah Yarhamou, A L’époque plusieurs tendances politiques cohabitaient au sein de l’université d’Alger et en particulier à la Fac. centrale. L’une d’elles prônait le développement de notre pays par le capitalisme d’Etat afin de réaliser le plus vite possible l’accumulation du capital et induire l’industrialisation du pays. C’est ce qu’on appelait , d’une façon erronée, le socialisme spécifique algérien. Au sein de cette tendance deux variantes:
    1. le développement de la petite entreprise basé sur l’auto-gestion comme mode de gestion du pays. C’est la voie qui a été choisie par la Yougoslavie. C’était le choix de notre premier Président Ahmed Ben Bella Allah Yarhamou.
    2. Le développement de l’Algérie basé sur l’industrie lourde, dit aussi  »industrie-industrialisante ». C’est le modéle soviétique choisi par Staline aprés la mort de Lénine qui en choisissant » le Programme de la Nouvelle Économie, dit NEP » autorisait d’une façon implicite le petit négoce capitaliste. Le socialisme et le communisme étaient programmé pour le long terme. C’est ce modéle que le président Haouri Boumédienne a choisit.
    La pensée de feu Malek Benabi différait de la premiére vision de développement. Il préconisait d’élever le niveau culturel du peuple;  »Un peuple qui lit n’est pas colonisable ». Il était contre le charlatanisme et voulait un développement capitaliste de l’Algérie. C’est dieu qui donne ce qu’il veut à qui il veut.Le but de sa pensée c’est un réveil civilisationnel de la Ouma.
    On constate que les deux tendances politico-économiques visaient le même but, à savoir le développement de notre patrie sauf que les approches étaient diamétralement opposées.
    Il faut remarquer que personne n’a jamais réellement demandé au peuple algérien ce qu’il voulait comme voie de développement. On a toujours décidé pour lui suivant le slogan »Ceux qui savent savent mieux que toi ».
    la base qui a soutenue et réalisée la guerre de libération nationale était constituée par les ouvriers agricoles, les petits fellahs et la petite bourgeoisie algérienne. Par sa nature même elle exigeait une révolution sociale. La justice sociale est la principale exigence du peuple algérien. Ce dernier n’a jamais accepté l’injustice sociale source de jacqueries et d’insurrections armées contre l’oppresseur fut-il algérien, romain, turc ou français.
    Notre division nous a toujours joué un mauvais tour. Elle a permis aux différents colonisateurs de nous assujettir. L’exemple type est la bataille d’El Malah (Rio Salado) ou des algériens alliés aux Espagnoles combattaient des algériens alliés aux Turcs. Notre désunion sera toujours notre faiblesse. Nous pouvons avoir des opinions différentes, ce qui est normal, mais nous devons toujours faire prévaloir l’intérêt suprême de notre pays. On ne trahi pas ses parents parce qu’ils ne nous plaisent pas!!!.
    J’ai lu avec plaisir les écrits du Dr. Reffas sur l’histoire de notre région et je le remercie pour ce qu’il essaye de faire au niveau de son village Sfisef, Village qui est devenu depuis longtemps une ville. Il est le digne descendant de nos oncles: Si Beded et Ami Mohamed et Si Kaddour. Nous n’avons jamais oublié le savoir vivre, l’humour et la générosité de Si Beded et la fameuse et unique pharmacie du village avant l’indépendance, surtout lorsqu’il rencontrait Si Fliou . Allah yarhamhoum ajma3in. Dr. continuez d’écrire, on aime bien vous lire.
    Mes respects à tous les lecteurs de la VSBA.

  12. mohamedDD

    Doc Doc, je te remercies pour ton honnêteté suite comments concernant ton article – Un historien est une personne qui étudie ou communique sur l’histoire. Il a pour tâche de rapporter des faits passés, de les catégoriser, puis d’en proposer une interprétation équilibrée et justifiée par des sources, sous le contrôle du public informé -. Mon fils, personne ne détient la vérité, tu es intelligent, doué, affable,… et j’attendais de toi une autre réponse en rapport à cet personnage qui est l’évêque Donat, pourquoi? Dans le temporel, Donat est venu avant la naissance même de Notre Bien Aimé Prophète Mohammed (sws), et de ce fait peut être que cet homme mérite le paradis -Allah est le plus Savant- et des révolutionnaires existes dans le spatio-temporel. Doc matezghafch!!!!! merci à toi et aux lecteurs qui t’ont lu …………..et même qui t’ont plu et ….à la rédaction

  13. Dr Reffas

    Bonjour Si Mohamed DD.

    Si c’est pour me mettre en colère à chaque fois qu’un lecteur n’est pas d’accord avec moi, alors je préfère ne pas publier mes écrits. Non, le débat est intéressant lorsque le respect est introduit comme critère de choix. Les insultes et les insinuations sous l’anonymat définissent le manque d’éducation et le défaut argumentaire. Quoique l’anonymat est toléré dans les espaces des réseaux sociaux. Toute personne est libre de s’identifier à travers un pseudonyme. Dans ce cas, il est de son devoir de respecter autrui.

  14. zlaoui

    si on analyse les données actuel en consulatant l’histoire c’est bien, mais si’lhistoire reste qu’un recit alors on va juste passer un bon moment. Il faudra faire la lecture de st augustin par l’intermédiaire des juifs salomiens qui sont arrivés bien avant les Jesusiens et ensuite les Mohamadiens. Il y avait trois grands pole chacun voulait constitué un empire, et l’empire de Mohamed s’étend de Casablance jusqu’a Malaysie..Pendant 800 ans les judeo chrétiens n’ont pas bougé, et je ne sais pas pourquoi les musulmans n’ont pas voulu marcher sur Rome sinon le catholicisme serait effacé sur la surface du globe..
    Dire que les salomiens et les chrétiens d’Algérie n’ont pas agit pour affaiblir l’empire arabe en algerie c’est illogique.. Ils devaient le faire car c’est naturel et entre dans le cadre de leurs Envies de redevenir des empereur.. les musulmans l’ont fait lorsque les judeo chrétien s’entredéchiraient en Europe et que l’Église catholique appliquait la politique du pharaon divisé pour régner.. Et il parait que les écrits de st Augustin porte justement le germe de l’interprétation multilatérale qui encourage la formation des groupe idéaux  »fragmentation de l’opposition par idéologie..le chi3isme n’est pas une invention de la perse ni de Rome mais bien du Pharaon….
    ET le communisme n’est pas apparue en europe mais dans les colonie.. le processus de nationalisation des terres a commencé aux etats unis lorsque le pouvoir central interdisait l’esclavagisme sous la couverture  »de l’humanisme » pour couvrir son action de ruiner les producteur et prendre leurs terres.. Le communisme a était bel et bien inventé aux etats unis et finissaient par s’étendre en Europe..

    Comment Rome et les salomiens réagissaient face aux arabes en algerie?? c’est cela la question fondamentale ce n’est pas facile de descendre un empire que par des méthodes non conventionnelle..Il faut savoir aussi que le clan arabe comme le clan judeo chretien étaient en étroite liaison avec les djinns et jusqu’a maintenant personne ne sait qui dirigent est ce que l’etre humain ou les djinne et l’etre humain n’est que des pinces pour attraper la braise..Salomon, lui même avait senti le danger car les djinns qui étaient informé ne l’ont pas informé sur l’existence de royaume de saba il fallait que son oiseau le fasse et heureusement que Salomon savait interpréter le langage des oiseaux..Au dessus de chaque Terrible il ya un autre terrible..comme si Dieu fait éteindre sa Terreur potion par potion jusqu’à atteindre la petite puissance chez un individus..
    Ce qui est bien dans le communisme c’est les principes qu’ils véhiculait comme la revalorisation des travailleurs ce sont des acquis qui étaient obtenue grâce..lorsque le syndicat en Algérie voulait faire un action elle promettait..lorsque les autres prennent un logement chacun lui prend 3 il vend 4 et achetè une villa les logement et les salaires sinon personne ne viendrait, les gens gagnent un peut d’argent et un peu de logement bien qu’on ne sait pas pour qui roule ces syndicat des fois pour personne pour eux même..La France comme même a profité de cette idéologie pour couvrir le social de sa population..la France se dressent encore contre les humains ou djinn qui agissent dernier les rideaux en manipulant les idéaux communiste ou même religieux ou même de révolution pour saupoudrer.. »le coran averti tout le monde
     »inna insa’na layatgha an raa’hou istaghna » une fois l’êtr’ humain redeviendra riche il aspire a la puissance et sans savoir il va comme un taureau frapper a droite et a gauche sans distinction.. il achète des véhicule de travaux publiques et commence a niveler partout….

  15. Mme CH

    « Le 11 décembre 1960, le peuple algérien était sorti dans les rues de plusieurs villes algériennes à commencer par Alger afin de montrer son soutien indéfectible au GPRA et dire son attachement à l’indépendance et à l’intégrité territoriale.

    Un véritable soulèvement populaire qui a plongé les forces et les autorités coloniales dans la stupéfaction générale. Plusieurs semaines de manifestation et une atrocité habituelle des forces coloniales. Mais la volonté du peuple algérien a ébahi plus d’un à travers le monde. A cette période De Gaulle visait le démembrement de l’Algérie : avec les collaborateurs et supplétifs de l’armée de Challe espérait former un parti politique dédié à sa vision d’une Algérie française en jouant sur la sémantique à travers sa formule Algérie algérienne ». Les Algériens, quant à eux, aux prix de leur vie, arborant l’emblème national, visaient le recouvrement de l’indépendance. Ainsi, les manifestations du 11 décembre furent une victoire décisive des nationalistes et ont signé la fin l’Algérie française. L’ONU en a pris acte : résolution 1573.

    Honte à vous, au lieu de vous montrer dignes de l’histoire de l’Algérie écrite avec le sang de ses martyrs depuis les 17 ans de combat menés par le vaillant Abdelkader, en passant par celui d’El Mokrani, ou encore Bouamama, sans oublier ceux tombés lors du 8 mai 1945 et le 17 octobre 1961, vous vous aventurez dans le dénigrement, les accusations et les insultes…. » (Algérie1, 14/12/2015)

  16. DZiri

    @M.Hassan
    Sallamu Allaykum :
    Votre affirmation est historic et on ne peut plus educative, elle fait meme male :
    « Notre division nous a toujours joué un mauvais tour. Elle a permis aux différents colonisateurs de nous assujettir. L’exemple type est la bataille d’El Malah (Rio Salado) ou des algériens alliés aux Espagnoles combattaient des algériens alliés aux Turcs ».
    Je dirais pour moi, jusqu’à aujourd’hui, elle nous a toujours porté malheur ! C le sport national de nos «intellects ». Pourquoi ?
    Allah, nous l’interdit ! « Wala tataferragou, fatedheba rihukum ». Nous sommes devenus, nuls, sans aucun effet, alors que nos aïeux tenaient le monde.
    Allah nous commande dans de pareilles circonstances de nous remettre à Lui, à Mohammad (sas), aux Ulemas parmi vous. Pas aux intellects, ni aux philos !

    Vous rappelez aussi: « Nous pouvons avoir des opinions différentes, ce qui est normal, mais nous devons toujours faire prévaloir l’intérêt suprême de notre pays. On ne trahi pas ses parents parce qu’ils ne nous plaisent pas!!!. ».
    Effectivement, meme en tant que Muslims, on peut etre d’opinion ≠ dans bcp de domaines, excepté celui où il y a un decret Divin ! Et C là notre propre interet suprême et celui de notre du Pays.
    Loin de moi l’idée de renier ses parents, ni mme quoi de ce genre, bien que Ibrahim (sas), est un exemple pour nous.

    Il faut admettre qu’il y a toujours potentiellement quelque chose d’intolérant dans les opinions de chaque groupe ou personnes. C la Création !
    Ici il hors question d’atteinte à la la dignité de quiconque, on essaie de mettre simplement en question le degré de lumière, de reflexion.Car il faut bien comprendre que les membres associés dans un espace public ne sont pas de purs êtres de raison.

    La dévitalisation du souci du sens et de la valeur et conséquemment la tendance à croire que toutes les idées sont interchangeables, que toutes les opinions se valent. Il devient donc inutile d’apprendre à discerner le vrai du faux, ce qui est proprement penser.
    L’indifférence confond dans une même équivalence la Vérité et l’erreur, la Valeur et la négation de la Valeur.
    Il y a une impuissance naturelle de la « raison humaine » à fournir des principes et des fins indiscutables. Le « rationnalisme contemporain » qui a cours en est la preuve.

    Sallamu Allaykum mon frère
    DZiri

  17. Hassan

    @ Mr. Dziri
    Je vous remercie pour vos interventions. Mon frére Dziri quand on parle de 3oulamas il faut comprendre par la les gens les plus savants parmi nous, Il n’est pas question seulement de gens spécialistes dans le domaine religieux (Tfsir, fa9eh etc…). El 3oulamas parmi nous c’est aussi nos mathématiciens, nos physiciens, chimistes, technologues, biologistes, géochimistes etc..Nos 3Oulamas sont :Iben sina, El Birouni, Iben Jaber, El Khaouarizmi ou Nos physiciens nucléaristes pakistanais (La physique des forces faibles), nos nucléaristes algériens qui font marcher et entretenir nos réacteurs Noor et Salam. Nos 3oulamas sont nos sociologues et économistes de nos universités. En un mot nos 3oulamas sont nos théologiens et nos savants . Les uns s’occupent de notre bien dans l’au-de-la et les autres essayent d’améliorer notre vie sur Terre. Le Prophéte nous a enseigner qu’il faut apprendre à nos enfants : Le tir à l’arc, l’équitation et le maniement des armes pour qu’on puisse se défendre en cas d’agression. Chaque époque a ses exigences: Actuellement il faut leur apprendre la science et la technologie. Il faut que l’on soit forts en management et en marketing. Nous devons être à la hauteur pour utiliser avec force la psychologie des foules afin de défendre notre peuple des manipulations de nos adversaires.
    Un musulman doit aussi bien vivre sur cette Terre. Il doit être heureux et louer son créateur pour l’avoir comblé des biens terrestres pour vivre en paix dans son pays et non pas aller quérir un refuge la ou on ne désire point le voir. Un musulman ne doit pas aller le ventre creux par la faim au paradis. La vérité est relative et change suivant le point sous lequel on la voit:
    Un parallélépipède est confondu avec une tour à une certaine distance. La vérité absolue n’appartient qu’à dieu, les humains avec leurs sens ou leurs raisonnements tendent vers la perception de la vérité : D’aprés l’équation de Schrödinger un électron peut être à deux places en même temps. Impossible de définir sa position exacte. La mécanique quantique essaye de résoudre certains problémes qui actuellement nous sont inconnus.
    Pour être au même niveau que les pays développés, ils faut encourager nos professeurs et chercheurs et mettre à leur disposition tout ce dont ils ont besoin pour vivre d’une façon digne Le transfert de la technologie est un leurre !!! Il ne faut pas affirmer comme nos fréres soufis  »La tjeri la tzekzek , ou jri jerya mouaf9a. Ma teddi ghir eli katbah lek rabi oua lou tmout b ch9a ». C’est par le dur labeur que l’on arrive à atteindre un but et alors dieu bénira votre travail. Dans un pays ou un trabendiste est mieux considéré qu’u instituteur c’est un pays qui va à la dérive. Il n’existe pas de régression féconde. Regardez autour de vous et comparez avec ceux qui nous dépassent. On est rendu au point ou on est même pas capable de résoudre le probléme du ramassage et du stockage des déchets urbains. Notre religion nous enseigne l’hygiène et nous que faisons nous:?  »Aprés moi le déluge » Ce dernier n’est pas sélectif que se soit lors d’une transgression ou lors d’une régression.
    Mes respects mon frére et mes salutations aux lecteurs de la VSBA.

    • Imène

      Merci Hassan ou yaatik essaha ! c’est tout juste magistral …
      difficile d’ajouter quoi que ce soit ! je voudrai seulement dire que dans nos pays ( arabes musulmans ) les sciences coraniques sont trés  » developpés  » : hautes écoles , instituts , bibilothèques , mosquées et univesités où on append TOUT sur le livre saint ( mémorisation des 60 hizb , el ahkam , les differntes lectures , el fikh , droit et jurisprudence en islam..etc etc etc !!! et avec ça la Oumma n’arrive pas à decoller !! On en est encore aux problèmes de ramssage de nos ordures !!!!!! Non , quelque ( même bcp ) de chose (e ) ne tourne (ent ) pas rond ya Hassan ! moi je crois que nous lisons , apprenons , mémorisons le st coran et ses préceptes MAIS la notion de  » ETTADABUR fi el ayet  » reste desespérement absente !
      IL faut promouvoir une  » intelligentsia  » musulmane et redonner la véritable place aux scientifiques , chercheurs , savants dans tous les domaines et pas seulement du religieux comme souligné , ya tellement à dire ..je crois que notre renaissance relève du miracle ..
      ya hassan ! tahiyyati kahyi ..

    • Mme CH

      Un grand Bravo et Merci à vous deux Messieurs: Hassan et Dziri….!!!! Vos deux points de vue sont constructifs et complémentaires….!!!!

      On devrait se poser un peu plus souvent la question pourquoi Allah, Le Très Haut, a créé l‘être humain …?? Pour manger boire et……??? On doit essayer de mieux connaître la finalité de la création de la créature, ça nous permettra de répondre aux questions ambigües que ¨hissent bon nombre de Minus Créatus de façon à semer la brume de sable et la discorde parmi les Musulmans…dans une époque de confusion et de « cannibalisme »… !!! On fait tout ce qu’on peut pour nous préserver, mais les possessions matérielles ne servent à rien puisqu’elles n’arrivent ni à atténuer les souffrances, la peur, le stress, l’anxiété ni à réconforter les âmes troublées et égarées…!!! Tout ça, parce que le Minus du 21ème siècle a perdu en cours de route, son aptitude à entrer et à rester en perpétuel contact avec son Créateur… !!! Actuellement, le Matériel prime sur tout le reste, c’est le résultat d’un long travail élaboré doucement mais sûrement par la pieuvre du mal et ses tentacules..! Harold Rosenthal a déclaré lors d’un entretien de 1976 : «Vous autres ne réalisez jamais que nous ne vous offrons que des babioles sans valeur ne pouvant jamais vous procurer le moindre épanouissement. Nous vous en présentons une, vous la consommez et n’en êtes pas rassasié pour autant, alors nous vous en présentons une autre. Nous disposons d’un nombre infini de distractions extérieures, si bien que l’existence ne puisse jamais plus se tourner à nouveau vers l’intérieur pour trouver son accomplissement ultime. Vous êtes devenus accros à notre drogue, grâce à laquelle nous sommes devenus vos maitres absolus..» « Nous avons convertis les gens à notre philosophie de l’acquisition pour qu’ils ne soient jamais véritablement satisfaits. Les gens insatisfaits sont de parfaits pion dans notre jeu de conquête mondiale. Ainsi, ils cherchent toujours et ne sont jamais capable de trouver la satisfaction. Dès qu’ils cherchent le bonheur en dehors d’eux-mêmes, ils deviennent nos fidèles serviteurs. »Dès que vous recherchez le bonheur en dehors de vous-même, vous devenez nos fidèles serviteurs. »…(Rosenthal accorda cet entretien, qui finit par lui coûter la vie)…!! Ainsi, nous sommes incontestablement les victimes inconscientes d’une agression spirituelle démoniaque…!!!

      « N’est-ce point par l’évocation de Dieu que se tranquillisent les cœurs? » (Coran 13:28), effectivement, car, les beaux meubles, les belles voitures, l’or, l’argent…. ne viennent pas nous tenir la main, quand nous en avons besoin, essuyer nos larmes, soulager notre chagrin ou notre douleur, atténuer nos contrariétés….etc… !! On a l’impression de faire naufrage dans un océan déchaîné où le tourbillon nous tire vers les abysses à défaut de nous engloutir totalement…!!! Les plus futés Za3ma chercheront, volontairement ou involontairement, consolation dans les dépendances de tous genres et les comportements autodestructeurs….. !!!! L’homme est devenu un Minus nommé « désirs » au nom du manifeste des gens heureux qui regroupent tous les mots éblouissants : le libéralisme, la modernité, la liberté individuelle, l’universalisme, la civilisation de la race supérieure, la mondialisation, le choc des civilisations..etc…!!!

      Comment nous éloigner du bord de l’abysse? Seul Dieu sait ce qu’il y a de meilleur pour Sa création puisque c’est Lui qui l’a créée….. Non… ???
      Dans son livre sacré, Dieu a expliqué qu’Il n’a rien créé en vain «Ce n’est pas par divertissement que Nous avons créé les cieux et la terre et ce qui est entre eux. Nous ne les avons créés qu’en toute vérité. Mais la plupart d’ entre eux ne savent pas. » (Coran, 44 :38-39 )
      De ce fait, pour Allah, le Tout Puissant, la finalité de la création de l’Homme ce n’est pas parce qu’il a besoin de lui, mais c’est de Se faire connaître, Lui, le Transcendant, de faire connaître Son unicité absolue et de Se faire obéir. «Je n’ai créé les djinns et les hommes que pour qu’ils M’adorent.» (Coran,51: 56)… C’est d’ailleurs là, l’essentiel du message de tous les Prophètes (Qssse) envoyés par le Créateur à l’humanité. Par exemple, cette conception de l’adoration fut distinctement exprimée aussi par le Prophète Jésus (qsssl): « Pour entrer dans le royaume des cieux, il ne suffit pas de me dire: «Seigneur! Seigneur!» Il faut accomplir la volonté de (Dieu)…. »

      « Quant à ceux qui croient et font le bien, ce sont les meilleurs de toute la création. » (Coran 98:7). Cependant adorer des êtres ou des objets en dehors de Dieu revient à prêter les attributs du Créateur à Sa création.
      Cela va sans dire que l’obéissant sera récompensé et le désobéissant châtié. Car l’obéissance aux lois divines est la clé du bonheur en cette vie et dans l’au-delà. «L’Heure va certes arriver. Je la cache à peine, pour que chaque âme soit rétribuée selon ses efforts.» (Coran,20:15)…… Mais avant cela il a envoyé des Messagers «..en tant que messagers, annonciateurs et avertisseurs, afin qu’après la venue des messagers il n’y eût pour les gens point d’argument devant Allah. Allah est Puissant et Sage.» (Coran,4:165).
      «Ô gens du Livre! Notre Messager (Mohamed) est venu pour vous éclairer après une interruption des messagers afin que vous ne disiez pas: « Il ne nous est venu ni annonciateur ni avertisseur ». Voilà, certes, que vous est venu un annonciateur et un avertisseur.» (Coran,5:19)

      Mais il y a Satan et ses amis : « Satan les a subjugués au point de leur faire oublier le rappel de Dieu. Ils forment le parti de Satan, et les partisans de Satan seront assurément les perdants. » (Coran 58:19)

  18. Mme CH

    Et dans les versets suivants Allah Fait la relation entre Sa Puissance, Son Adoration, le savoir et la science, c’est pour cela que j’ai dit que vos points de vue étaient constructifs et complémentaires…!!

    «Votre Seigneur est, Allah qui créa les cieux et la terre en six jours, puis S’est établi « ‘istawâ » sur le Trône, administrant toute chose. Il n’y a d’intercesseur qu’avec Sa permission. Tel est Allah votre Seigneur. Adorez-Le donc. Ne réfléchissez-vous pas? C’est Lui qui a fait du soleil une clarté et de la lune une lumière, et Il en a déterminé les phases afin que vous sachiez le nombre des années et le calcul (du temps). Allah n’a créé cela qu’en toute vérité. Il expose les signes pour les gens doués de savoir.» (Coran,10:3-4).

    En Islam, chaque acte accompli par un être humain peut être transformé en acte d’adoration, si celui-ci est accompli bien sûr, dans l’intention de plaire à Dieu et non pour s’attirer la reconnaissance ou l’admiration des autres. En plus il doit aussi être un acte permis par Dieu et par Son dernier messager.

    Vous savez mon frère Hassan, -(Une belle vue sur El Aurassi et la mer bleue…)- même l’équation de Schrödinger qui permet de passer du formalisme particulaire au formalisme ondulatoire, semble apporter une faille dans l’hypothèse séculaire voulant qu’on « n’obtient rien pour rien ». ou « de rien »…!!

    Je vous propose, si vous le permettez des passages d’un article d’Elmanaoui Rachid « L’ISLAM ET LA SCIENCE » .

    La recherche intelligente – affirme encore le Prophète – est la moitié de la science, c’est-à-dire de la réussite dans toute expérimentation scientifique. Mais le doute ne doit être ni systématique ni nihiliste : « Les œuvres des sceptiques – dit le Coran – sont comparables au mirage du désert, que l’homme altéré de soif prend pour de l’eau jusqu’à ce qu’il y accoure et ne trouve rien » ( Sourate de la Lumière, verset 39). Le pari de Ghazali, bien antérieur à celui de Pascal, est un mode discursif d’investigation que ce grand penseur musulman, surnommé « l’Argument de l’Islam », a su appliquer avec efficience.
    Le Musulman se doit d’avoir le souci constant de connaître et d’apprendre ; la science n’a pas d’âge mais l’assimilation de la science à l’âge tendre est comparable à la gravure sur pierre ; par contre, l’apprentissage, dans la maturité, est semblable à un tracé tenté à la surface de l’eau ; comme le dit le proverbe.

    L’Islam « est une des religions les plus compatibles avec les découvertes des sciences » ; c’est à cette liberté d’esprit que la science a pu s’épanouir, au sein de l’Islam et aboutir « aux découvertes sensationnelles qui ont bouleversé les données du savoir gréco-romain ». ce n’est donc pas la religion, dans sa réalité foncière et transcendante qui aurait entravé le progrès des sciences matérielles et empêché l’épanouissement de l’esprit critique, dans la plénitude de sa liberté. Si l’Islam avait pu, dès le XIème siècle de l’ère chrétienne, prendre la direction d’un monde civilisé nouveau instauré sur l’édifice délabré d’une Rome agonisante et du « bigotisme ignorant des Byzantins », ce n’était à cause d’une carence inhérente au Christianisme mais simplement sous l’effet d’une doctrine « chrétienne » travestie qui fit sombre la Chrétienté dans un irrationnel factice…….Alors que la civilisation maghrebo-andalouse battait son plein, « une partie du cléricalisme, égoïste et obscurantiste s’ingénia – dit encore G. Rivoire – à forcer la déviation en abjurant les sciences qui « défient » Dieu, telle la médecine qui consiste à faire disparaître le mal physique considéré alors comme un châtiment divin ».
    D’éminents orientalistes tels Gustave le Bon, Vintejoux, George Rivoire et autres, avaient esquissé, dans leur célèbres ouvrages ayant trait à la « civilisation des Arabes », au « miracle Arabe » et aux « visages de l’Islam », des fresques vivantes sur l’évolution scientifique qui s’est réalisé, au sein de l’Islam, à travers la langue arabe, qualifiée par Massignon comme « véhicule et instrument de transmissions internationales ». mais ces synthèses demeurent relativement incomparables, pour avoir « glissé » sur certains impondérables qui constituent’ à notre sens, les ressorts essentiels du génie de l’Islam ; telle cette révolution sociale dont nous avons brièvement dépeint les traits les plus saillant ; telle aussi cette œuvre artistique marquée d’une rare originalité, tels enfin le sens et la portée des découvertes scientifiques sensationnelles qui devraient, sous l’égides d’éminents savants musulmans, promouvoir l’industrie et préparer l’être de la mécanisation moderne.

    A suivre…!!!

  19. Mme CH

    La suite de l’article « l’Islam et la Science »…!!

    L’avènement de l’Islam avait bouleversé, en l’espace de quelques décades, la carte du monde et mit en branle une révolution scientifique, intellectuelle et socio-économique. D’esprit « électique » et syncrétiseur, l’Arabe, après un stade de décantation, devint créateur. « Malgré le grand nom d’Euclide – fit remarquer E. F. Gautier – ce ne sont pas les Grecs, ce sont les Sarrassins (c’est-à-dire les musulmans) qui furent les professeurs de mathématiques de notre Renaissance ».

    Le maghrébin Idrissi est présenté comme le « Professeur de Géographie de l’Europe », « l’optique d’Alkhazen est bien supérieure – note Bigourdan – à celle de Ptolemée ». « Si l’on compte – dit Delambe dans son « histoire de l’Astronomie » – à peine deux ou trois observateurs parmi les Grecs , on en voit, au contraire, au assez grand nombre parmi les Arabes ». Albitrugi critiqua le système planétaire de Ptolemée et en proposa un plus simple. En chimie Avicenne se rendit compte, très tôt, de la vanité de l’Alchimie comme science prétendant opérer la transmutation des métaux en or, par l’intermédiaire de la pierre philospholate ‘appelée élixir chez les Arabes). Parmi les principes énoncés par le savant musulman, dans un de ses ouvrages (traduit en latin dès 1200 après J.C), figure celui de Lavoisier ( l’un des créateurs de la chimie moderne) ; à savoir que « rien ne se crée de rien », « rien ne peut se réduire au néant ». tout un chapitre est consacré, dans le même ouvrage, à l’analyse de différentes opérations chimiques dont les résultats procèdent bien d’une méthode expérimentale fondée sur l’observation. Les constatation d’Avicenne su les métaux , leur nature, leurs propriétés ont contribué à la création de la métallurgie moderne. Le rôle joué par Avicenne, en tant que physicien, a été mis en relief par la découverte d’un de ses ouvrage sur la physique.

    Al Birouni, au XI ème siècle, se livra, lui aussi, à des études de physique très poussées et eut l’idée, extraordinaire pour l’époque, de comparer la vitesse de la lumière à celle du son. Il semble surtout avoir eu la conviction du rôle essentiel joué par l’expérience dans la méthodologie scientifique.

    C’est Avicenne aussi qui a jeté les fondements de l’embryologie moderne, en procédant à la dissection de l’embryon et à l’analyse minutieuse de ses divers organes. Il est le premier à avoir décrit le mécanisme de l’afflux sanguin ; le Syrien Ibn Nafis découvrit, trois siècles plus tard, le système de la circulation pulmonaire dite « petite circulation ». Mais déjà, au XII ème siècle, le maghrebin Averroès esquissait dans ses « Kolliât », le schéma de la grande circulation du sang, préparant ainsi le terrain à la théorie de William Harvey, sur le système sanguin de l’homme.

    Ce ne sont là que quelques exemples des découvertes scientifiques arabes qui contribuent à mettre sur pied d’importants secteurs de l’industrie moderne et à préparer l’ère de la mécanisation.

    Ceci dit, on comprend très bien la relation qui liait la religion au domaine de la science et qui fut régit par un seul mot de la part du Prophète « vous êtes plus savant de votre vie ». Cette est la loi sur laquelle se sont basé de multiples recherches dans le domaine scientifiques pour but d’améliorer la qualité de vie des musulmans. La religion, contrairement à ce qui et répondu, ne contredit, absolument pas, la science, et vice versa. Certes, la religion islamique, en plus précis, organise et met en œuvre des lois, pour cibler ce qui est de plus intéressant pour l’homme en recherche, mais n’interdit d’aucune manière cette quête de connaissance, au contraire, elle y incite. C’est pour lui épargner toutes les étapes, qui peuvent le tarder de siècles ou l’égarer d’un but fructueux, que le Coran présente des réponses, sur un certain nombres de questions d’ordre philosophique, déjà prêtes. En gain du temps et d’énergie, ces réponses permettent à l’homme de s’investir beaucoup plus dans les domaines « pragmatiques », dont le profit est concret, tels les domaines médicaux, technologiques et autres, que s’élancer dans la recherche des réponses à des question d’existence et de croyance, chose qui non interdite de principe, mais qui exige beaucoup de temps et de discussion.

    Bref, l’Islam, n’interdit pas la recherche scientifique en elle-même, mais lui régit les buts et les moyens. Ainsi, toute recherche censé apporter plus de mal que de bien, deviendra, ipso facto, illégale. Sur ce point, l’Islam renforce les lois actuelles sur la recherche scientifiques. Lesquelles lois sont le résultat de longues années, voire de toute une histoire, de l’homme et de la science, au cours de la quelle, maints gestes et attitudes, sous le titre « servir l’humanité », ont nui à l’être humain lui même. L’Islam incite tous les musulman à apprendre et « chercher la connaissance et le savoir », en un terme général, pour que tout type de savoir, bien sûr fructueux, soit exalté et vanté et par conséquent, demandé.

    Pour conclure, entre l’Islam et la science, une complémentarité réside beaucoup plus qu’une contradiction. Car l’Islam, par le Coran et la Sounat, ne contient guère d’irrationnel, mais peut contenir l’inaccessible à la raison humaine. Encore, faut-il perfectionner cette Raison pour y faciliter l’accessibilité.

    Mes Sincères Amitiés, à vous Messieurs Hassan et Dziri…!

  20. DZiri

    @ M. Hassane
    Je lis en vous un scientific et même d’un certain âge. Ce qui me fait beaucoup plaisir.
    A propos de M.Schrödinger, je crois que vous vous rappelez son souhait :
    « Si nous pouvons résoudre cette équation, nous saurons tout sur le système ? ».
    Au sujet de ce systeme, ceux qui le forme et le composent, Allah nous a donné un Manuel explicite (Kitabun mobine). Le Qoran. Il explique TOUT SANS EXCLUSIVE !!!

    A propos de Uléma, je vous l’accorde, quand je dis savant parmi vous : je fais refences aux A3lim, tout domaine inclus. G évoqué ce qualificatif général qui les englobe tous, toutes sciences confondues, L’Islam en 1er lieu ! Science origine de toutes autres !
    Actuellement le Centre d’Edition des Fatwa Europeen comprend des Doctes de ttes les branches scientifics.
    Et vous, vous devez bien le savoir, le ressentir que le Savant en Algerie est la derniere roue de la charette. La première roue elle, est de toute autre «dimension scientific».
    Votre remarque quant aux Sciences est louable, et j’estime pour ma part que la Science n’est utile, n’est bonne quand elle est conforme et obéit à l’Islam.
    Vous n’etes pas sans savoir ce que font actuellement les «+forts » avec leur science.

    Je reviens sur notre sujet/débat qui, selon mon avis est une apologie de tout ce qui est contraire à l’Islam, et la dénégation de tout ce qui a trait à cette Grande Religion.
    Ils sont là à défendre tout et tous, sauf l’Islam et les Muslim, jamais !
    Je m’élève et m’élèverais toujours In chaa Allah contre les gardiens du temple, atteints par le virus, «laïcokoch », leur laicité, qu’ils n’essaient meme pas de cacher, qui dénotent leur manque de courage d’assumer leur veritable options, contraires à la culture nationale.
    Ils nous servent jusqu’à la nausée leur brouet libertaire, franc-maçon, occidental, mondialiste, ce que refuse la grande majorité des algériens.

    Et puis mon cher frère, on a l’impression, que des gens sois disant bien intentionnés nous font devier de « notrte chemin », nous faire perdre notre temps sur des sujets qui ne nous sont d’aucune utilité. Oui,il y a des sujets bien plus Importants pour quelqu’un de bien intentionné !
    Leurs philosophies, leurs sujets cadavériques nous renseignent plutot sur leur médiocrité académique.
    C’est la raison pour laquelle, dans la plupart de leurs souvenirs et de leurs récits, s’étale une absurde verbosité obédiencielle, les effets de théâtre, une présomptueuse inflation de l’ego, une philosophie d’amateur, un lyrisme d’emprunt, des rumeurs non vérifiées, des tics langagiers qu’impose l’obédience, des attaques partisanes.
    Leur sophisme, arguments, raisonnements ayant l’apparence de la validité, mais en réalité faux et non concluant, avancé généralement avec mauvaise foi, pour tromper ou faire illusion.
    Et C comme çà que La Vertu a un voile, et le vice a un masque.

    Je voudrais vous rappler ce qu’a écrit Pascal:
    «La géométrie ne définit aucune de ces choses : espace, temps, mouvement, nombre, égalité, ni les semblables qui sont en grand nombre, parce que ces termes là désignent si naturellement les choses qu’ils signifient à ceux qui entendent la langue, que l’éclaircissement qu’on en voudrait faire, apporterait plus d’obscurité que d’instruction ».

    Et comme le dit notre Soeur CH : il faudrai perfectionner la raison humaine pour y faciliter l’accessibilité.
    Sallamu Allaykum
    DZiri

  21. mohamedDD

    ISLAM khalik el mouajizete, je suis fière d’être musulman et pries Allah dawam et un honneur d’ Allah de compter parmi les musulmans – Allah nous a nommé mouslimines –
    lisez sur califats rachidines inimaginables et le comment Omar Ibn Khattab pour la prise d’El Qods charifa,…. si vous permettez, à lire sur le net sur notre histoire, sur notre religion,…. avec réserve merci

Répondre