La Voix De Sidi Bel Abbes

ÉPOUSTOUFLANTE ALGÉRIE / Par Abdellah Ouldamer .

1916810_1270021556856_1242170_n

Les algériens se sont réveillés, comme s’ils avaient étés transportés dans un autre pays. Thalassa l’émission les a époustouflés. La plage et des villas dont on ne soupçonne pas l’existence. Un pays qui vit à fond la caisse, malgré les langues fourchues (habituelles) qui jurent qu’on est à dix mille sous terre, qui s’acharnent constamment sur tout ce qui bouge. Un pays comme les autres, comme partout ailleurs, si l’on se taisait pour laisser les gens vivres. Un pays beau. Et même plus, puisque les images nous ont montré des endroits si différents les uns que les autres : des visions sauvages, des reliefs tourmentés, des phares défiants les éléments. Magique. Elle a quelque chose de magique l’Algérie. Presque sauvage, puisque les constructions touristiques pharaoniques, que l’on retrouve sur toutes les cotes de méditerranée (sans exception), sont quasiment absentes. Un pays d’une superficie de 2 381 741 km2,, une cote qui s’étend sur près de 1 622 km. C’est vrai que les infrastructures touristiques pour l’accueil des touristes, souffrent d’un manque flagrant, mais le peu qui se dresse devant les yeux, nous envahi de bien-être. De la dance Waiwai d’Oran aux singes de Tichy, des poissons endémiques des iles Habibas aux marchés de poisson à criée sourde de Bou Haroun (et sa Marina), la balade ne fut qu’un enchantement. Curieusement. Le hasard de cette émission est venu casser en quelques sortes le mythe du pays sale. Ce qui fera revigorer nos amis écologistes, et remontera leur moral. Leurs efforts n’auront pas été vains en somme. Si notre vie est moyenne, si notre état général n’est pas si mauvais que cela, donc ce n’est pas le plus dure qui nous attend. Allez courage ! Un grand hommage à Thalassa pour ces moments d’allégresse. Une émission dont beaucoup ignorent que le nom vient de chez nous : Thala (source).

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=59613

Posté par le Avr 5 2015. inséré dans ACTUALITE, TOURISME. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

8 Commentaires pour “ÉPOUSTOUFLANTE ALGÉRIE / Par Abdellah Ouldamer .”

  1. tewfikhayii

    Salam,
    C’est vrai que notre pays est le plus beau du monde, là, il n’y a pas photo.Dieu tout puissant a muni notre patrie des plus beaux paysages, et de type différents. Mais là où le bât blesse, c’est la main machiavélique de cet énergumène que nous connaissons sous le nom de l’HOMME,et surtout l’Algérien, le destructeur en puissance de son environnement.Jamais vu un nuisible comme l’hommo sapiens Algérianicus (un Mâle crée pour faire du mal).Le Doc, je ne l’ai pas vu, mais je fais confiance à Pernod (le réalisateur) pour dénicher les merveilles de notre pays. Feu Commandant Cousteau, ne nous a t il pas prévenu que nous courrons à la catastrophe, si nous ne cessons pas de martyriser cette pauvre nature,et que nous le regretterons amèrement, le jour où le regret
    sera inutile et vain. Le rédacteur de ce texte, qui s’est permis, entre ses lignes de lancer quelques piques en direction des critiques logiques sur les acteurs nuisibles qui ont tout détruit en Algérie,devrait se poser les questions pertinentes, qui ouvriront les yeux aux myopes et ceux qui ne veulent pas voir la noirceur évidente et implacable qui envahit chaque jour que Dieu fait notre beau pays.Espérons que nos dirigeants auront quelques remords et moments de lucidité et renonceront à pousser l’avenir de notre pays dans les abysses .
    ALLAH IJIBE EL KHEIR
    Salam.

  2. Mme L abbassia

    Très touchant article

  3. oulhissane

    Ouldamer, merci pour cette prise sur caméra.
    Permettez moi d’observer que notre peuple a subi une longue série de colonisations à travers l’Histoire qu’il perdit la faculté de voir le beau chez lui et l’apprecier à sa juste valeur. Il nous faut d’autres têtes pour penser, d’autres mains pour bâtir et d’autres yeux pour voir les richesses du pays.
    Quand il s’agit de questions de liberté, de revolution, notre caméra est une des meilleures parrrapport à son âge. Je pense à la fameuse : » Ali ! Mout waguef !! » de Sid Ali Kouiret Allah yerhemou.
    Avec ce qui se trame contre notre pays, il est naturel que notre réaction soit de la nature de notre réalité.
    Contentons-nous de nos films de guerre, ils réussissent bien.

  4. Amirouche

    Sallam
    Je dirai comme notre ami Ouhala Ahmed, ah ! « la malédiction de l’or noir « , cette profusion qui a occulté à ce jour les multitudes richesses de notre pays .
    Dans Thalassa , j’ai bien aimé voir la présence d’un connaisseur de notre faune et flore (biologiste ,botaniste ou chercheur) , en plus de la plongeuse, du cuistot qui parle à la crevette , et du jeune chanteur de « WAÏ WAÏ WAÏ »(désolé si erreur du titre de la chanson) !!! car WAÏ WAÏ WAÏ , pour moi ,sont les cris d’un enfant quand il reçoit une « sawta avec la tchengla » ou « el krisse « entre les cuisses (rires)
    Dommage aussi pour la vingtaine de minutes « d’images de trop » n’ayant aucun lien avec le sujet , comme ce jeune sur la plage avec sa bière chopé par la police , l’histoire de ce couple rencontré à Bougie ou les leçons de comment accoster les filles …….
    j’aurai préféré qu’on filme la plage frontalière de Marssa Ben M’hidi avec ses Mouscarda, Hounaïne ,Mosta,Tenes ……. la côte de Skikda ,Jijel ………et la zone humide d’El Kalla, réserve naturelle et patrimoine mondiale ……..Mais bon , on va pas faire la fine bouche et vivement une autre Thalassa du grand Sahara .
    Merci à Pernoud et à notre frère Ouldamer sur « el itlala »

  5. Ali

    Un joli commentaire de HADJ Amirouche qui nous fait bien évader avec une une pointe d’humour. Franchement le documentaire fut splendide.

  6. OUERRAD

    TITRE POMPEUX ,,, contenu NUL , en tous les cas pour nous autres Algeriens qui connaissons notre BELLE NATURE ALGERIENNE .

  7. OUERRAD

    MERCI sahbi @MIROUCHE ma khalit li ma engoul ,,,, portes toi bien .
    PERNOD et consorts c est le flouss , l ALGERIE ,c est le dernier de ses soucis .

  8. BADISI

    un reportage a double tranche , la bonne chose les beaux paysage de notre beau pays , la mauvaise certains invitée représente bien notre pays comme la plongeuse et le cuisinier , par contre le chanteur une catastrophe , un guignole qui a salit l image de la ville d Oran , Oran possède des chanteurs correct , et ces jeunes dans les plages ne représente pas la majorités de la jeunesse Algérienne ,

Répondre