La Voix De Sidi Bel Abbes

Entretien avec Djamel Djebar de l’école de la Capoeira de l’association El Tell de SBA.

Hier, comme le veut l’usage et la guemna, un mot cher à notre ami Wahab Mouar, nous avons annoncé l’accueil de ce dernier qui est un journaliste depuis deux décades au moins. Ce fin lettré et prolifique auteur est allé à la rencontre de Djamel Djebar, président et manager de la section de l’école de la Capoeira de l’association El Tell de Sidi Bel Abbes. Suivons cette première contribution qui en cache d’autres que nous livrons au fur et à mesure….

Brikci Salim

Aujourd’hui la jeunesse cherche sa voie, se trouve devant un temps où le monde est un petit village, l’art n’à plus de frontière, le rêve se transmet à la seconde par l’effet Internet. A sidi bel abbès , une « modeste » association el tell a fait sensation au dernier festival de danse contemporaine d’Alger et l’on s’est rapproché du manager de la section de danse afin de nous accorder un bref entretien sur ces années de labeur anonyme , avec des moyens dérisoires mais beaucoup de volonté .

VDSBA : D’abord, il y a eu la capoeira ? Pouvez vous nous en dire plus ?

Djamel Djebbar : En fait , la capoeira est apparu à bel abbès vers 2004 grâce à des jeunes entre autres Zeddour ZAKARIA , Amine TABASS , Mohamed DEY etc…lesquels l’on fait connaître par le biais d’exhibition notamment à l’université , dans des salles d’entraînements. C’est par la suite que nous avons décidé de l’intégrer au sein de notre association. Et ainsi a commencé l’aventure.

VDSBA : Comment le milieu sportif et artistique bélabésien a-t-il réagi au départ ?

Djamel Djebbar : On la confondait au karaté , au judo puis on a compris que c’était plus une danse brésilienne qui utilise des éléments des arts martiaux mais c’était spontanée . Nos jeunes ont consulté les sites internent et peu à peu comprenaient la signification de la CAPOEIRA . Pour mieux la maîtriser, on a ouvert une école malgré le peu de moyen …

VDSBA : DJAMEL, vous venez du sport, foot, karaté etc..Comment avez-vous concilié ces deux pratiques pourtant très différentes ?

Djamel Djamel : Pour être franc, c’est surtout les jeunes qui m’ont convaincu de les rejoindre. La plupart faisaient de la Break Danse , Rap, Hip hop et ensemble, on a mixé. On cherchait un style. On voulait aboutir a un spectacle chorégraphie.

VDSBA : L’apothéose a été votre participation au festival panafricain d’Alger cette fois en intégrant d’autres formes de danse ?

Djamel djebbar : effectivement on voulait un spectacle total. Je remercie le ballet national entre autres Melle Sabrina Natouri et Monsieur Hamid chorégraphie ainsi que Ammi Saïd qui nous ont donné notre chance pour participer à cette extraordinaire manifestation. On a été fier de représenter Sidi bel abbès et également l’Algérie. Les jeunes ont appris beaucoup en se frottant aux professionnels tels Boulegrâa et Ouali. D’ailleurs un de nos danseurs Zahem Mustapha a été sélectionné par Herve COUBI.

VDSBA : Vous m’ avez parlé des contacts avec l’étranger ?

Djamel Djebbar : C’est exact. Nous avons des contacts avec une association Capoeira DE NICE depuis quelques années dirigées par Thomas Somer . On souhaite faire un stage l’année prochaine.

VDSBA : Avez-vous eu des contributions pour réaliser ce spectacle ?

Djamel Djebbar : Je dois être reconnaissant à notre sponsor et président d’honneur M. Aissa Nasreddine qui depuis le début nous a soutenu financièrement et l’on a pu se préparer. Il faut dire que nous avons besoin d’une subvention plus conséquente pour donner à nos spectacles plus d’envergure.

VDSBA : Votre dernier spectacle « ALGERIA » a été ovationné au palais de la culture du ministère de la culture ?

Djamel Djebbar : Les jeunes danseurs garderont un bon souvenir de ce passage surtout quand ils ont déplié le drapeau national devant une salle archicomble.

VDSBA : Avez-vous des projets d’avenir ?

Djamel Djebbar : on prépare un spectacle chorégraphique. Nous en sommes à l’idée…

VDSBA : ET pour le dernier mot ?

Djamel Djebbar : Il faut encourager et éduquer les jeunes à pratiquer les Arts dans les écoles primaires, les associations culturelles et l’université.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=6748

Posté par le Août 1 2011. inséré dans ACTUALITE, HOTE DU JOURNAL. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

17 Commentaires pour “Entretien avec Djamel Djebar de l’école de la Capoeira de l’association El Tell de SBA.”

  1. tergou samir

    l’article de wahem m encourage les jeunes a pratiquer leur vocationet c’est en prenant en compte leur preoccupation culturelle surtout en les mediatiser qu’il ressentent un plaisir c’est toujours bon pour leur mora.l

  2. citoyenne

    bonjour c’est un plaisir d’entendre parler de ce genre de discipline(sportif et artistique) et qu’il faut encourager ces associations parcequ’avant tout c’est une tache éducative qu’ils ont,un jeune auchomage lorsqu’il trouve une prise en charge dans n’importe qu’elle coté ,pour lui c’est un réconfort.

  3. hamri

    nos jeunes artistes en herbe ont besoin de locaux je vois des adeptes de musique de danses repeter dans des cages d’escaliers

  4. nabila zegaou

    monsieur djamel doit etre bien content et ses jeunes amis le journaliste a tire des informations sur cette association qui a besoin d’aide

  5. belamri gambetta

    aidez ces jeunes ils sont souvent dans la nature.au lieu de gaspiller aux chebs et chabettes sans voix ni talent

  6. Salim B

    Afin de compléter le bon travail de notre ami Wahab Mouar, je joins une vidéo pour montrer a nos lecteurs, qui ignorent ce que c’est la Capoeira.

  7. kerroucha

    personnelement je decouvre cette danse contoporaine qui est venue du bresil remercions monsieur waheb pour son entretien avec djebbar ould sidiyassine

  8. safi farouk urbaniste

    les jeunes sont ouverts assistez les pour eviter deflagration harba harga.un entretien qui les encourage

  9. lamia h bremer

    la troupe etait inconnue.je ne savais rien sur cette danse .ajoutez nous d’autres videos merci.

  10. ouhibi reda

    les jeunes puique de l’argent est gaspille dans des soirees sans gout ni attrait sont a aider.je remercie mr wahemqui fait eclairage sur ce groupe.

  11. reda wolf

    Mes mots sont insuffisants pour vous remercier de votre gentillesse monsieur djamel

  12. wahla kadi

    slt tt le mond la virité de la capoeira ce né pas c’elle la c’est vrai que la capoeira est apparu à sidi bel abbès a la salle de full contact kick boxing de dey mohamed 2 dan qui a fait le championnat d’algerie de full-contact kick boxing muay thai assimilees avec boutrinne mohamed -bel ghoul mohamed-abdel kader biba – et el houari le 06-07-1996 a alger par la fédération algérienne de full-contact kick boxing muay thai assimilees ( f-a-f-c-k-a) de la par de Président de la ligue (w louali mahfoud) 7 dan full contacte ,dey mohamed qui a fait la nuit des arts martiaux avec la 3em place avec sa salle de capoeira full contact Aïkido en 1999 Au théâtre de verdure à Sidi Bel Abbes avec reda ben kadour champion du Monde de Karaté do – shōtōkan_ qui a organisé la nuit des arts martiaux 99 et c’est pour ca que la capoeira a été développé et pour zador zakaria et amine tabace c’est les élèves de dey mohamed et miloud chourfi le l’entraîneur de kung fu et aikido en 94-95 avec des preuve .

  13. mostafa ben ali

    slt tt le mond la virité de la capoeira ce né pas c’elle la c’est vrai que la capoeira est apparu à sidi bel abbès a la salle de full contact kick boxing de dey mohamed 2 dan qui a fait le championnat d’algerie de full-contact kick boxing muay thai assimilees avec boutrinne mohamed -bel ghoul mohamed-abdel kader biba – et el houari le 06-07-1996 a alger par la fédération algérienne de full-contact kick boxing muay thai assimilees ( f-a-f-c-k-a) de la par de Président de la ligue (w louali mahfoud) 7 dan full contacte ,dey mohamed qui a fait la nuit des arts martiaux avec la 3em place avec sa salle de capoeira full contact Aïkido en 1999 Au théâtre de verdure à Sidi Bel Abbes avec reda ben kadour champion du Monde de Karaté do – shōtōkan_ qui a organisé la nuit des arts martiaux 99 et c’est pour ca que la capoeira a été développé et pour zador zakaria et amine tabace c’est les élèves de dey mohamed et miloud chourfi le l’entraîneur de kung fu et aikido en 94-95 avec des preuve .

  14. omar22

    dey mohamed li a déjà 3 Diplôme et c’est lui qui a fait apparu la capoeira a sidi bel abbes on 1999 ^^
    et pour zador zakaria et amine tabas il on rien .

  15. omar22

    et bah voila le lien de clip de dey mohamed la nuit des arts martiaux 98
    http://www.youtube.com/watch?v=TsngPYE508Y&t=2m45s

  16. Kenny Ahmed

    Bonjour je cherche une école de capoeira sur à Alger pour mon fils de 6 ans merci

  17. abbes

    slt a tt je suis abbes 23ans j’habite a sidi bel abbes j recherche une école ou un clup de capoeira j att la réponse merci

Répondre