La Voix De Sidi Bel Abbes

Enlèvement d’un bébé au CHU de Constantine : Six employés suspendus

4961435-bebe-enleve-a-nancy-face-aux-critiques-la-maternite-se-justifieAlors que l’enquête patine encore, l’administration du CHU de Constantine a pris des mesures de sanctions contre six employés de l’hôpital, parmi lesquels figurent des infirmiers, des agents et un médecin résident, au lendemain de l’enlèvement (mardi dernier) d’un bébé du service néonatal de la maternité. «Ils ont été suspendus de leurs fonctions, de manière conservatoire, en attendant les résultats de l’enquête», a confirmé, hier, le ministre de la Santé, Abdelmalek Boudiaf, qui a eu une réunion de coordination dans la matinée d’hier avec les différents responsables du secteur au niveau national. «Le directeur de l’hôpital Ibn Badis était présent à la réunion et il m’a informé de sa décision de suspendre les six employés de l’hôpital en attendant les résultats de l’enquête», a indiqué le ministre de la Santé. Bien sûr, il s’agit là d’une mesure conservatoire, et d’autres décisions sont attendues dans ce sillage, surtout après les conclusions des investigations. Quoique rien ne compromette pour l’instant les personnes sanctionnées, il faut relever que leur responsabilité se trouve entièrement engagée dans cette affaire, car elles étaient toutes de garde durant la nuit où le bébé a disparu. «Les six employés en question étaient de garde ce jour-là. De ce fait, ils ont une responsabilité à assumer», a souligné dans ce contexte le ministre de la Santé. Mais pour celui-ci, la thèse de la complicité interne est trop évidente, car «sans cela, il n’aurait pas pu y avoir d’enlèvement», reconnaîtra-t-il.
Dans ce sillage, le ministre en arrive à la conclusion que des caméras seront installées au niveau des hôpitaux pour mieux renforcer la sécurité. Hélas, toutes ces mesures n’apportent aucun apaisement à la douleur des parents du bébé enlevé qui, eux, ne souhaitent qu’une seule chose, «retrouver leur enfant», comme ils tiennent à le crier à travers des appels incessants aux services compétents pour renforcer les recherches, tout en tentant «d’éveiller le côté humain des kidnappeurs», tout autant sollicités par les pleurs de la maman. «Rendez-moi mon fils et je vous pardonnerai», criait-elle en larmes.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=48551

Posté par le Juin 4 2014. inséré dans ACTUALITE, CE QUE DIT LA PRESSE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

4 Commentaires pour “Enlèvement d’un bébé au CHU de Constantine : Six employés suspendus”

  1. madjid

    un mal ou un fléau qui vient nous ranger Des mesures doivent étre prises pour se prémunir et se protéger

  2. OUERRAD

    A CONSTANTINE ON ENLEVE DES BEBES .A SIDI BEL ABBES ON TUE UN BEBE ?A BLIDA ON VEND UN BEBE ? QU EST CE QUE C EST QUE CE MONDE BARBARE DE LA SANTE ? OU VA T ON COMME CELA DANS UN PAYS MUSULMAN .
    ET DIRE QUE C EST LA SECURITE ET LA QUIETUDE QUI ONT PREVALUES POUR UNE OUHDHA 4 ??
    N EST PAS CELA LA SECURITE ? ET EN MILIEU HOSPITALIER MESSIEURS ???

  3. BARAKA

    il faut suspendre toute le service concerné toute les éléments .PAS DE CHAFAKA
    nous sommes en danger ATTENTION .

  4. OORED

    toujours pareils que du bla bla
    limen tkra zabourek ya DAOUD
    au fait ou est BOUMAARAFI ??? EN PRISON GOUL WELLAH ???

Répondre