La Voix De Sidi Bel Abbes

ELLE EST AGEE DE 128 ANS : L’une des doyennes de l’Algérie vit toujours

Elle est née en 1887, la doyenne de l’Algérie, n’est autre qu’une Algérienne de Relizane habitant le douar de Guerainia, relevant de la commune d’Ouarizane. Elle se prénomme Kheira Medjahed, elle est âgée de 128 ans. Une femme qui se porte bien en gardant intactes sa mémoire et sa santé physique.

Mieux encore, elle est animée d’un espoir fort remarquable en tenant bien à la vie. En outre, il n’y a aucun doute sur l’authenticité de sa carte d’identité nationale. Les documents administratifs et les témoignages de nombreuses personnes âgées de la région le prouvent. Le journal ‘’Réflexion’’ détient une copie de sa carte d’identité nationale (CNI), établie par les services de la daïra de Oued Rhiou et datée du 01 mars 2000. Kheira Medjahed a été déclarée en 1891 et avait 4 ans à l’époque, par son oncle, le doyen de sa famille aux administrateurs français en recensement des populations dans la région d’Ouled Abbes à Relizane. Le secret de son incroyable longévité est lié à son cadre de vie et à son régime alimentaire basé sur les produits bio qu’elle cultive elle-même. «Pas un seul médicament, mis à part quelques tisanes de plantes médicinales» affirment des membres de sa famille. «Malgré son âge, elle conserve une excellente mémoire, une bonne vue et n’a pas de problèmes d’audition, elle a tout le temps mangé bio, cultivé de ses mains dans son village qu’elle n’a pas quitté depuis sa naissance», témoignent ses proches. Mme Kheira Medjahed, la doyenne de l’Algérie a survécu à beaucoup d’événements tragiques dans sa vie. La scène la plus horrible qui restera gravée dans sa tête, à jamais, est celle où les militaires de l’époque coloniale brûlaient devant ses yeux, la maison familiale et tout le cheptel qu’elle possédait avec son mari. Les équipes du groupe de recherche en gérontologie (GRG), et du Guinness World Records doivent impérativement se pencher sur cette nouvelle donne qui pourrait apporter un rectificatif en matière du record d’âge de l’humanité.

doyenne

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=62681

Posté par le Oct 21 2015. inséré dans CE QUE DIT LA PRESSE, ORANIE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

9 Commentaires pour “ELLE EST AGEE DE 128 ANS : L’une des doyennes de l’Algérie vit toujours”

  1. OUERRAD

    Une memoire vivant et non exploitee.
    Combien meme elle n a jamais quittee son patelin .
    Beaucoup de temoignages de sa part peuvent enrichir le lexique national .
    BEAUCOUP ? DE BONNES ET BELLES CHOSES , peuvent servir cette generation qui ne connait pratiquement rien de son vrai terroir .
    Alors , guiness ou pas , il faut commencer par le sseniug national comme dirait mon copain @MIROUCHE .

  2. ABRAHAM

    En réécoutant la magnifique chanson La centenaire, de Lynda Lemay https://www.youtube.com/watch?v=8NLZra41Cb0 , je me dis que si je devais vivre 100 ans , il faudrait alors que ceux que j’aime aussi … ! J’admire beaucoup ces personnes capables de savourer chaque minute de vie.

  3. ABRAHAM

    Phtalates et bisphénol A au petit déjeuner, mercure au déjeuner, dioxines au dîner… Pas de quoi avoir l’eau à la bouche ! Car oui, aujourd’hui, manger équilibré ne garantit pas pour autant de manger sain. Une enquête menée par l’association Générations futures et le réseau européen Health & Environnement Alliance* vient de montrer qu’en vingt-quatre heures, un enfant pouvait boulotter des dizaines de molécules chimiques lors de repas pourtant ni trop gras, ni trop sucrés et salés, avec des fruits et légumes frais, de l’eau… Bref, suivant les recommandations nutritionnelles !

    Au total, pas moins de 128 résidus chimiques (soit 81 substances différentes) ont ainsi été analysés pour une seule journée, dont des dizaines de pesticides, des perturbateurs endocriniens (à l’origine notamment de troubles de la fertilité) et des cancérigènes suspectés ou avérés.

  4. ABRAHAM

    En réécoutant la magnifique chanson La centenaire, de Lynda Lemay https://www.youtube.com/watch?v=8NLZra41Cb0 , je me dis que si je devais vivre 100 ans , il faudrait alors que ceux que j’aime aussi … ! J’admire beaucoup ces personnes capables de savourer chaque minute de vie.

  5. zlaoui

    voila une bonne preuve contre les militaires français c’etait sure ils sortaient faire la razia tuant les bergers et mettre la main sur le cheptel.le même scenarios devant les indiens d’amerique du nords..donc ce n’est pas les colons français et européennes mais bien de ces militaires…il faudra récrire l’histoire de l’algerie a travers des témoignage en utilisant les règles de l’écriture historique établies par le grand scientifique de tous les temps et l’initiateur de la science des Histoires Abou Hourayra radiya ellahou 3anhou..

    sinon question d’age on lui souhaite vie car sa memoir est utile..Car on raconte que sidna ibrahime que le salut soit lui avait retrouvé gout a la vie lorsqu’il avait isaac et ensuite jacob…dépassant les 150 ans disant on on attendait qu’il souhaitait la mort et rien ne fut Ibrahime continua de mener la belle vie de retraite alors il croisa
    un très vieux homme plus agé que lui..ibrahime généreux comme d’habitude lui présenta un repas le plus vieillards des vieillards commença a entrer sa nourriture une fois dans sa bouche une fois dans son nez une fois sur ces jours une une fois sur son front son visage était redevenue plein de nourriture voyant cette catastrophe qui va attendre ibrahime celui après réflexion, ibrahime dira en lui  »awwah ça va mal finir » prie alors Dieu de faire vite pour écourter son séjour sur terre..et ainsi ibrahime demanda enfin la mort

  6. Mme CH

    Allah Ybarek Ya El Hadja KHeira….!!! Rabbi Inchaallah Ybarek Lek Fi 3omrek…!!! Elle me rappelle notre Khalti Fatna Allah Yarhamha….!!!
    El A3marou Bi Yadi Allah……C’est Lui qui nous a donné la vie et C’est Lui Qui La reprend…!!!!
    «Béni soit celui dans la main de qui est la royauté, et Il est Omnipotent. Celui qui a créé la mort et la vie afin de vous éprouver (et de savoir) qui de vous est le meilleur en œuvre, et c’est Lui le Puissant, le Pardonneur. .. » ( sourate 67 – Versets 1-2 )….!! Réveillez-vous, Eddaniya Ma Doum….!!!!

    Et après tout ce temps, « la scène la plus horrible qui restera gravée dans sa tête, à jamais, est celle où les militaires de l’époque coloniale brûlaient devant ses yeux, la maison familiale et tout le cheptel qu’elle possédait avec son mari…. » » » Quelle horreur…elle a été traumatisée pour toute sa vie…..!! Encore un témoignage sur la barbarie du colonialisme…..!!!! Ce sont ceux là qui sont venus nous civiliser….??? Le plus grave, c’est que vraiment ils le pensent…!!!!

    Une femme battante et « indépendante », puisqu’elle cultive elle-même, sa nourriture, Allah ya3tek Essaha Hadja Kheïra…!!!

    Effectivement, comme l’a si bien dit mon frère OUERRAD, c’est une mémoire vivante, une source que les historiens, les sociologues, les psychologues, les médecins, les nutritionnistes peuvent exploiter…..!!! Enfin….!!!

    Asma3ta Law Nadayta Hayen, Lakin La Hayata Limen Tounadi…..!!!

    Salam…!

  7. Imène

    128 ans ! Ma chaaALLH ! Ma chaaAllah …
    Que Dieu accorde santé et bonheur à notre doyenne ! Du haut de ses 88 ans ma Mam à moi fait figure de jeune première ! looool ..sauf qu’elle n’a plus toute sa tête w el Hamdoulillah ..
    De part mon vécu au sein d’une grande famille qui compte de nombreuses personnes âgées – mes parents déjà , père décédé vers 87 ans , mam qui va allègrement sur ses 89 ans et toujous un beau teint rosé ! ( Que Dieu me la garde le plus longtemps possible ) J’ai appris trés tôt à respecter les vieux ( de la famille ou étrangers ) à les traiter avec douceur et bienvaillance..avec l’expérience et la maladie de mam , j’ai appris à les aimer , à leur vouer une affection toute particulière , j’ai toujours et naturellement le bon mot , le bon geste à leur égard ( céder la place à la poste ou chez le médecin par ex , remplir le chèque ou la petite carte dans l’avion ,tenir la main pour traverser , repérer de loin le petit (e ) vieux (ielle ) aux arrêts des bus ( bondés ) pour l’emmener à destination avec bisou sur la joue à l’arrivée ) des petits gestes comme ça qui me font plaisir à moi d’abord..comme nous tous , il m’est insupportable de voir nos aînés dans les centres d’acceuil , maltraités , ou abandonnés (ées ) dans la rue…vraiment insoutenable : Qu’on oublie pas surtout , que le paradis est sous les pieds de nos mères , que la piété filiale ( birr el walidayn ) est l’un des actes les plus méritoires les plus aimés d’Allah soubhanou..Que Dieu nous garde nos mères et pères , ou Yarham ceux qui nous ont quittés , longue vie ( encore et encore ) à nanna kheira !
    Abraham : j’aime bcp les textes de Linda Lemay , en particulier la centenaire ..trop émouvant !

  8. Imène

    Vdsb1 , Vdsbn : Bonsoir !
    A Tous ( tes ) je vous dédie cette chanson , écrite et interpretée par J.Brel , je l’aime bcp , moi
    Les Vieux ,
    Les vieux ne parlent plus ou alors seulement parfois du bout des yeux
    Même riches ils sont pauvres, ils n’ont plus d’illusions et n’ont qu’un cœur pour deux
    Chez eux ça sent le thym, le propre, la lavande et le verbe d’antan
    Que l’on vive à Paris on vit tous en province quand on vit trop longtemps
    Est-ce d’avoir trop ri que leur voix se lézarde quand ils parlent d’hier
    Et d’avoir trop pleuré que des larmes encore leur perlent aux paupières
    Et s’ils tremblent un peu est-ce de voir vieillir la pendule d’argent
    Qui ronronne au salon, qui dit oui qui dit non, qui dit : je vous attends

    Les vieux ne rêvent plus, leurs livres s’ensommeillent, leurs pianos sont fermés
    Le petit chat est mort, le muscat du dimanche ne les fait plus chanter
    Les vieux ne bougent plus leurs gestes ont trop de rides leur monde est trop petit
    Du lit à la fenêtre, puis du lit au fauteuil et puis du lit au lit
    Et s’ils sortent encore bras dessus bras dessous tout habillés de raide
    C’est pour suivre au soleil l’enterrement d’un plus vieux, l’enterrement d’une plus laide
    Et le temps d’un sanglot, oublier toute une heure la pendule d’argent
    Qui ronronne au salon, qui dit oui qui dit non, et puis qui les attend

    Les vieux ne meurent pas, ils s’endorment un jour et dorment trop longtemps
    Ils se tiennent par la main, ils ont peur de se perdre et se perdent pourtant
    Et l’autre reste là, le meilleur ou le pire, le doux ou le sévère
    Cela n’importe pas, celui des deux qui reste se retrouve en enfer
    Vous le verrez peut-être, vous la verrez parfois en pluie et en chagrin
    Traverser le présent en s’excusant déjà de n’être pas plus loin
    Et fuir devant vous une dernière fois la pendule d’argent
    Qui ronronne au salon, qui dit oui qui dit non, qui leur dit : je t’attends
    Qui ronronne au salon, qui dit oui qui dit non et puis qui nous attend

    Alors ? difficile d’enchaîner après ça..A écouter absolument , à méditer aussi..Salem !

    • ABRAHAM

      Et dire que J.Brel ne connaîtra ni la vieillesse ni le vieillissement . A 49 ans, il va finir ses jours à Avicenne à Paris. Avicenne ne put rien faire et l’ordre d’appel divin est imminent.

Répondre