La Voix De Sidi Bel Abbes

Elections municipales : Dur d’être candidat issu de l’immigration

Dans douze jours, les Français vont élire leurs conseils municipaux. Après les décomptes, on scrutera le nombre d’élus issus de l’immigration arabe et africaine l Voici un tour d’horizon non exhaustif.

Au lendemain des élections municipales du 23 et du 30 mars, l’augmentation du nombre de conseillers municipaux issus de la diversité dans les communes françaises sera soulignée. Il se pourrait même que quelques nouveaux maires soient élus. Ce sera la cerise sur le gâteau, un gâteau dont le goût sera cependant amer. Ainsi, on ne pourra pas cacher que de plus en plus de personnes originaires du Maghreb ou d’Afrique ont eu des difficultés à figurer sur les listes cette année plus encore qu’il y a six ans, lors du précédent renouvellement.

Globalement, pour ces candidatures «typées», «on n’a même pas commencé qu’on nous met des bâtons dans les roues», a indiqué récemment Kamel Hamza, président de l’Association nationale des élus locaux de la diversité (Aneld).

Après les élections de 2008, les élus d’origine hors-européenne sont passés de 1069 à 2343 par rapport à 2002, selon une étude pour le Haut Conseil à l’intégration (HCI). Les maires se comptent sur les  doigts d’une seule main. Après le scrutin de mars, l’UMP (droite) Rachida Dati, d’origine algéro-marocaine, devrait, sans doute, être élue maire du 7e arrondissement de Paris. Dans la banlieue, le PS (gauche) a investi le député Razzy Hammadi à Montreuil, le vice-président de la région Abdelhak Kachouri à Neuilly-sur-Marne, Karim Bouamrane à Saint-Ouen, Sonia Dahou aux Ulis…

Et sûrement d’autres, mais aucune prévision nationale n’existe en raison de l’interdiction des statistiques ethniques en France.
Le journal Le Parisien nous apprend malgré tout qu’à Aubervilliers, sur sept listes, l’une est conduite par Samir Maïzat (sans étiquette) et une deuxième par Fayçal Menia.

A Stains (Seine Saint-Denis), s’il est élu, «Azzedine Taïbi deviendra, à 49 ans, le premier maire PCF d’origine maghrébine (ndlr, algérienne) à  diriger une commune de plus de 30 000 habitants», souligne Le Monde.
Alors que les thèses racistes de l’extrême droite progressent dans l’opinion avec la banalisation du Front national de Marine Le Pen, les partis républicains, de droite comme de gauche, ont hésité à faire figurer des «noms étrangers» qui feraient peur à certaines catégories d’électeurs, accentuant ce qu’on nommait il y a quelques années la «lepénisation des esprits». Les voix, dit-on, il faut les chercher une par une, sans effrayer personne. Sans commentaire ! Il est du reste paradoxal que les militants d’origine arabe ou africaine eux-mêmes préfèrent renoncer pour ne pas «handicaper» leur camp.

L’AFP note le cas de Haouaria Hadj Chikh, à Marseille, élue en 2008 dans le 7e secteur de la cité phocéenne, elle s’attendait à être désignée tête de liste par le Front de gauche, qui a préféré investir un Trotskiste né dans une famille de juifs d’Egypte. «Il va falloir aller chercher les voix partout, y compris dans les cités pavillonnaires où ça vote extrême droite», a expliqué Jean-Marc Coppola, tête de liste FG à Marseille, au site Regards.

A Marseille, l’ex-candidat boukhelifa poursuit en justice la ministre Carlotti

A Marseille aussi il y a le cas typique de Hacen Boukhelifa. En 2013, nous avions parlé dans ces colonnes de cet avocat français d’origine algérienne qui avait tenté sa chance dans la primaire socialiste. N’ayant pu aboutir, il avait décidé de soutenir la ministre Marie Arlette Carlotti (arrivée troisième à la primaire remportée par Patrick Menucci), avec l’espoir d’un strapontin de conseiller municipal, voire d’adjoint. Cette dernière l’a finalement éjecté de sa liste dans l’arrondissement qu’elle convoitait, avec des propos que Boukhelifa considère comme racistes. Il vient de porter plainte contre elle avec cet argumentaire : «Elle s’est mêlée à la foule massée devant son local et a hurlé : ‘‘Hacen Boukhelifa ne sera jamais sur ma liste, de toute façon j’ai déjà un candidat arabe de la diversité sur ma liste et il n’a qu’à aller voir Samia Ghali pour qu’elle le prenne sur sa liste du 15/16 dans les quartiers nord’’. Cette scène s’est déroulée devant une foule de militants sympathisants socialistes et de simples passants.» Le tribunal appréciera !

Un mot enfin dans cette liste non exhaustive pour Farida Boudaoud, d’origine algérienne également, vice-présidente socialiste de la région Rhône-Alpes. Elle ne fera pas campagne auprès de Jérôme Sturla, le maire socialiste sortant de Décines, mais elle est présente face à lui sur une liste du «Rassemblement de la gauche» menée par le parti communiste.

A Vénissieux enfin, Lotfi Ben Khelifa, actuellement adjoint du maire, a choisi de se présenter à la tête d’une liste PS, avec le parti Radical de gauche, contre le maire Front de gauche. On est là dans une autre dimension, loin des questions de diversité, mais plus proche d’une vie politique usuelle, faite d’ambitions et de croche-pieds. Presque la normale en ce domaine !Walid Mebarek.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=40209

Posté par le Mar 16 2014. inséré dans CE QUE DIT LA PRESSE, MONDE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

7 Commentaires pour “Elections municipales : Dur d’être candidat issu de l’immigration”

  1. driss

    karim bouamrane st ouen c’est le fils à hallouche bouamrane notre ami de sba qui apres sa retraite en algerie (enseignement)s’est installe à st ouen en rejoignant sa famille

  2. gherbi sba

    Ils n’ont qu’a se battre dans ce milieu ou tout n’est pas facile

  3. Imène

    voilà qui peut rassurer notre amie Danielle B.

    • Danielle B

      à IMENE
      ils se battent , la preuve c’est qu’ils ont l’espoir d’être élus, surtout ceux qui veulent et font tout pour qu’ils soient sur les listes électorales , je peux vous assurer que se présenter aux élections demandent une trésorerie conséquente et qui n’est pas à la portée de tout le monde, c’est ce qui me fait dire qu’il y a calculs là-dessous
      pourquoi cela devrait-il me rassurer????

  4. houssine

    le combat portera inchaallah et nous sommes pour la réussite des candidats issus de l’immigration

  5. choucha houari

    Ce n’est pas dur d’être candidat issu de l’immigration si
    j’opte pour un seul discours
    Ce n’est pas dur d’être candidat issu de l’immigration si
    Je ne passe pas mon temps à prouver mon intégration
    Ce n’est pas dur d’être candidat issu de l’immigration si
    J’arrête de faire de la figuration
    Ce n’est pas dur d’être candidat issu de l’immigration si
    Je refuse d’adopter une attitude de suivisme
    Ce n’est pas dur d’être candidat issu de l’immigration si
    J’arrête d’utiliser ma communauté
    Ce n’est pas dur d’être candidat issu de l’immigration si
    Je refuse d’être un décors
    Ce n’est pas dur d’être candidat issu de l’immigration si
    Je me considère comme un français à part entière
    Ce n’est pas dur d’être candidat issu de l’immigration si
    Je refuse de jouer le pompier dans les quartiers difficiles

    Si je suis élu (e)…….

    Excusez moi ! une réclame s’impose
    Monologue « je suis Franco maghrébin » 2012

  6. Kaid

    Petit kaid est devenu grand et poète qui sait placer les mots aux maux sans jeu de mots..Baraka baraka allaho fika touchkar ..As tu Kaid KAZZOUZ sur le reportage anniversaire? vsba

Répondre