La Voix De Sidi Bel Abbes

Elections locales: Une surprise le parti FFS…

Si tout le monde voire ceux qui sont rompus a la politique nationale et notamment le volet élections prédisaient le maintien du FLN et ne  s ‘évertuaient pas a parler de changement.Voila a Sidi.bel.Abbes ;aprés le FLN ;RND; Le parti du FFS prendre la 3 place.avec le nombre de 7siéges.Le FLN a pris 23 places suivi du RND,avec 8 siéges.Le  méme constat a l’Apw;avec 20siges FLN suivi du RND avec 12siéges et leFFS avec 07sieges.Notons que dans plusieurs localités le FLN fut battu comme SFISEF..

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=19531

Posté par le Nov 30 2012. inséré dans ACTUALITE, SBA PROFONDE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

63 Commentaires pour “Elections locales: Une surprise le parti FFS…”

  1. chaib draa tani djamel

    LA VICTOIRE DE CE PARTI C’EST LA FRANCHISE SES MILITANTS ONT ETE TOUJOURS ARGAZS ET JUSTES REGARDEZ LEURS DEBATS A L’APN ET AU SENAT, BONNE CHANCE A CE PARTI DANS NOTRE VILLE

    • derkaoui

      Tu est trés naif ya jamel;a part deux ou trois qui ont des diplomes le reste de la liste parrainée par ain trid c’est le patelin de lebid le député eternel qui n’a pas dit un mot depuis 20ans; est des plus catastrophiques depuis que nous conaissons sidibelabbes Bien sur il ya la grave empreinte de TOU avec semmoud Des personnes sans profil immoraux a souhait , des assoifés de chaise de me vois tu POVRE VILLE rabi oulilkoum voleurs.insatiables Honteux toute cette composante de parvenus qui n’a pas le niveau requis ni le profil d’y etre a l « hotel de ville.Pour l « administration ceci est la bonne affaire..

  2. Hachemi

    C’est peut-être la plus belle des nouvelles pour notre ville. Le seul et véritable parti d’opposition. Bon courage à ses élus ! Mabrouk

  3. Mr ouhibi rteda

    Ce n’est point un vrai changement radical disons que le pouvoir a laissé le VIEUX PARTI FFS DIT OPPOSANT participer dans la gestions politiques des communes ou le maire est impuissant.Les textes du code communal l’ont voulu La voix a vite donné ces résultats mais je crois qu’il faut une validation officielle.

  4. amir

    avec 43 élus a L’APC de sidi bel abbes

    en voyant les personnes élus

    je vous garantie un blocage totale la 1ere semaine

    je veux pas cité des noms
    mais c’est une catastrophe

    si vous voyer les élus des 3 partie c’est grave
    comment vous avez pu les accepté

    le maire va avoir plus de mal a géré les 42 loup qu’a de geré les prblem de sidi bel abbes

    merci
    je demande au ministre de l’intérieur de pensé a nous ramené un bon WALI
    et chef daira

  5. derrar mostefa.toulouse

    bonjour M amir donner moi des quelques noms pour ces elus de APC sidi bel abbes et merci d’avance

  6. sonis

    je demande a Mr Kadiri Med de nous faire parvenir aimablement la liste des maires elus ce jour du 29/11/2012 et la composante de l’ APW et pour ce soir si c’est possible . muchisimas gracias Mr Kadiri

  7. etrange

    drole gens de sba c’est la malediction de tt les temps mr belkhadem avec dieu y’aura a quoi dire

  8. Un parmi d'autres

    Je suis très curieux de connaitre le nom du nouveau maire de la ville malgrès que je ne connaisse personne ,c’est tout simplement pour me faire une idée et de pouvoir surtout mettre un vissage sur celui qui va guider la cOmmunauté bel-abbésiènne même si celle-ci n’en est pas une .
    Et si bel-abbès est dotée d’un site internet prière nous communiquer l’adresse du site de la Mairie ou de la Baladya comme ça nous autres de l’étranger nous pourront le congratuler .et de lui toucher un mot sur les erreurs commises par ses scribouillards qui vous écorchent votre nom ou votre prénom pour un extrait de naissance et puis je dis qu’il faut aussi renouveller le personnel administratif qui ne font que des bétises et des conneries et surtout il font parti de la promotion Ragda oua Tmangé.

    • Benhaddou Boubakar

      ne soit pas trop curieux grand frere un parmi d’autres;on ne connait pas encore le nom du maire,ce sera la meme chose ,il y’a que les noms qui changent!!!

    • kerroum retraité

      Ces sera un moniteur de sprot parent de l’actuel minstre du transport est le futur maire il est venu dans les années 70. c’est belabbes pas étonnement

  9. abdelkader wahrani - FRANKFURT

    ces pseudo partis boulitik, comme les enragés? autrefois quand on manquait la diligence de Gaby heis (la présidence), on patientait cinq ans aujourd´hui, en enrage quand en rate l´ascenseur? c´est a dire ZERDA. la mulciplité des partis politiques hypocrites, voyous, en algerie ne donne pas une démocratie, mais plutôt un ensemble de corrompus voleurs et assoiffés de pouvoir, le peuple algerien a Beaucoup souffert de vos distractions politiques. bande de voyous, paresseux aller au travail? ces partis politiques hypocrites partagent la dépouille de l´homme malade?

  10. Suisdici

    La majorité des membres de la dernière APC sortante FLN,à 4 exceptions ,ont été reconduits ,sur la même liste et les voilà réélus pour un mandant de 5 ans .On disait bien que la derniére assemblée APC à majorité FLN, fut la plus médiocre depuis l’indépendance,qui s’est fait surtout remarquée par ses frasques et ses inepties ,un bilan catastrophique,c’est un constat établi et revoilà les mêmes têtes pour les cinq prochaines années,Qui sera le prochain maire ? une photocopie de Mehdi ? On va sûrment choisir le plus docile ,ou le plus perméable,comme d’habitude ,pour mieux servir certains intêrets.A défaut de grives contentons nous de merles. La ville de Bel abbes mérite vraiment mieux. Losque la ville de Bel abbes comptait dans ses murs 4 médecins ,son maire était un médecin ,qu’en est il aujourd’hui??? Ayez au moins la décence de placer le plus compétent ,et le plus intègre des 23 ,à la téte de la future APC,ce sera la preuve de votre bonne foi.Dans le cas contraire ,la majorité silencieuse ne fera que de vous vomir encore plus.

  11. Benhaddou Boubakar

    puisque mr JUSTRABO est encore vivant,pourquoi ne pas le reconduire a la tete de la mairie pour un nouveau mandat,histoire de lui rendre homage!!!

    • Un parmi d'autres

      Mon cher Boubakar très bien pensé sur l’ancien maire de notre ville et crois-moi p’tit frère que même avec son âge très avancé et au seuil de ses 100 printemps et même sur une chaise roulante il est capable de remonter la ville pas comme certains ringard bien de chez nous assoiffés de pouvoir et d’abus de biens sociaux . Et crois- moi qu’il possède toujours ses facultés mentales au top et quand je l’appelle au tél pour le saluer il s’exprime avec brio de sa belle ville comme il aime à le dire si souvent et le bien qu’il a fait en rendant un grand service à notre belle ville .
      Je pense que certains pourront se lever très tôt pour égaler la carrure de Mr René Justrabo qu’on le veuille ou non.

  12. La révolte

    ECRIT A LIRE !!!!

    Lettre Ouverte Au Dirigeants Algérien Dictateurs Et Populaires 17/04/2010 11:49:40
    Lettre ouverte aux dirigeants algériens

    Rendez-nous l’Algérie, on l’a payée très cher !

    J’adresse cette lettre, à vous qui êtes « grands » pour reprendre l’immortel Boris Vian. Au commencement, je dois dire, sans présumer bêtement que vous le savez déjà, que je n’éprouve aucune haine à votre égard, ni envers personne de quelque obédience qu’il soit. Je sais que vous serez surpris, messieurs, par cette disposition typiquement algérienne à pardonner aux bourreaux. Oui, Messieurs, même si je ressens, comme tous mes concitoyens, les morsures de l’injustice, je ne vous abhorre guère, parce que je crois, tout naturellement, que personne ne porte dans ses gênes l’arbitraire et la haine de son peuple.

    Nous vous pardonnerons, mais partez, rentrez chez vous et laissez l’herbe pousser sur cette terre que vous avez asséchée. Partez, à quoi bon continuer à faire saigner ce peuple qui a connu tant d’épreuves et de malheurs ? messieurs, seuls les grands actes font de grands hommes et, à cet égard, votre départ sera votre plus beau chef-d’oeuvre. Partez, c’est le meilleur service que vous puissiez rendre à cette Algérie qui ne mérite pas d’être sacrifiée à l’ingratitude puante de l’avilissement et de l’indignité. Laissez votre peuple choisir, vivre et goûter enfin la douceur de la Liberté. Laissez-nous instaurer un gouvernement de salut public pour apurer le passif de vos terreurs. Faites un effort et laissez le peuple bannir l’humiliation et l’arbitraire. Laissez-le reconquérir sa dignité, même si le mot dignité ne signifie rien pour vous. Assumez, pour une fois dans votre vie, la responsabilité morale du désastre national que vous avez provoqué et dont vous êtes coupables. Sachez messieurs que le peuple qui a fait de vous des seigneurs sur des trônes dorés, n’est pas une tribu ennemie. Il n’est ni un butin de guerre pour le mépriser, ni un fonds de commerce pour le négocier. Partez messieurs. Emportez vos sacs de devises, vos servantes, vos maîtresses, vos impostures, vos matraques et vos machines à truquer les élections. Partez, la démocratie et le progrès ne peuvent pas s’accommoder de la pègre de votre espèce tout comme la Liberté ne peut jamais coexister avec la terreur et les lois d’exception. Partez messieurs, vous êtes la négation absolue de tout ce qui symbolise la noblesse et la perfection. Partez, pour que les Algériens puissent enfin respirer l’air frais de leur pays et tirer profit des richesses de son sol.

    Ne craignez rien, messieurs, nous vous pardonnerons. Nous vous pardonnerons même si vous avez opprimé notre peuple, affamé des millions de personnes, perverti les mœurs politiques de l‘État, instauré un climat de terreur, trituré notre Histoire, bombardé nos villages, assassiné nos héros, emprisonné nos opposants, parasité nos institutions, abruti nos enfants, martyrisé et exilé notre jeunesse, bradé nos richesses, vidé nos banques, pollué nos valeurs et nos repères. Nous vous pardonnerons même si nous savons que les caisses de l’État se vidaient en même temps que vos comptes en devises grossissaient dans les banques suisses. Partez et nous jurons, sur la tombe de Bachir Hadj Ali, que les corrompus ne seront pas dépossédés des bénéfices de leur rapine et que les tortionnaires ne seront point torturés.

    Connaissez-vous Mahatma Gandhi ? Non, vous ne savez rien, parce que vous n’avez pas usé, comme nous autres algériens, vos culottes sur les bancs de l’école. C’est ce monument universel qui disait qu’il faut laisser une ouverture pour que l’ennemi puisse s’en aller. Nous vous laissons donc cette lucarne pour déguerpir comme un démon qui quitte le corps meurtri d’un individu possédé.

    Non, je ne vous demande pas de lire Gandhi, à l’impossible nul n’est tenu. D’ailleurs, comment oserais-je demander aux généraux de lire quand je sais que le meilleur d’entre eux ne fut guère que sergent ou adjudant dans l’armée française ? Comment leur demander de lire Voltaire quand je sais, et j’en suis certain que leur niveau intellectuel est au-dessous de leurs bottes ? Comment demander au « ministre d’État » Bouguerra Soltani de lire Tocqueville ou Montesquieu quand je sais qu’il a pratiqué la sorcellerie pendant plus de quinze ans avant de venir à la politique comme on va à la chasse ? Mais dites-moi, comment demander au chef du gouvernement, Abdelaziz Belkhadem, d’expliquer la dialectique hégélienne quand tout le monde sait qu’il n’était qu’un modeste enseignant de langue arabe à Tiaret ? Allons-y, dites-moi comment aurais-je le courage de demander à Amar Tou, ministre de la Santé publique de parler des derniers progrès réalisés dans le domaine médical alors qu’il n’était qu’un obscur responsable dans une semoulerie ? Dites-moi encore comment puis-je demander à Boudjemâa Hichour, ministre des Postes et des Technologies de l’Information et de la Communication d’expliquer les dernières inventions de Microsoft quand je sais que, dans un passé très récent, il n’était qu’un inconnu pigiste dans un journal sportif basé à l’est du pays ? Comment oserais-je demander à Amar Sâadani, président de l’Assemblée nationale, d’expliquer ou d’appliquer les principes élémentaires de la législation mise au point par Jean Jacques Rousseau quand je sais que ce magnat originaire d’El-Oued n’a même pas terminé son certificat d’études ? Oui, Monsieur Sâadani, nous savons que vous vous êtes inscrit, il y a trois ans, à la faculté d’Alger pour broder une licence en sciences politiques et que l’un de vos professeurs — M. Berkouk que je salue au passage — vous a « gratifié » d’un grand zéro sur votre copie d’examen (Relations internationales).

    Tous les dirigeants du monde entier font des études afin de suivre une carrière politique, mais en Algérie, c’est l’inverse qui se produit. On devient, d’abord haut responsable de l’État puis on pense faire des études ! N’est-ce pas une honte messieurs les dirigeants ? Non messieurs, je n’ose pas vous demander de lire quoi que ce soit, puisque le seul domaine dans lequel vous excellez vraiment est celui du mensonge et du terrorisme d’État. En rappelant ce que vous êtes, je ne veux aucunement me moquer de votre inculture. Mon éducation algérienne ne me permet guère de rire de la faiblesse de quelqu’un fut-il mon bourreau, parce que, je crois tout simplement, que l’analphabétisme n’est pas un défaut. Surtout quand l’inculte ne ressent pas cette nécessité superflue d’agrémenter son curriculum vitae par des titres clés en main et des diplômes fictifs.

    Non, messieurs, vous n’êtes pas le meilleur de ce qu’a enfanté l’Algérie. Vous n’êtes qu’un conglomérat d’illettrés et d’arrivistes. À bien des égards, vous symbolisez l’abysse le plus profond qui puisse exister. Allez voir, en France, au Canada, en grande Bretagne, en Australie même, tous ces jeunes de haute stature que votre concussion a jetés sur les sentiers tortueux de l’exil. Non, messieurs les dirigeants, pour ces bourgeons dignes et compétents, Paris, Ottawa, Sidney, Washington et Londres ne sont ni des lieux de villégiature ni des capitales financières comme vous avez fait de Genève. Mais allez voir cette jeunesse au regard pénétrant que vous avez écarté, disqualifié et anéanti. C’est votre trahison qui les a déportés loin de leur patrie laissant derrière eux des pères accablés, des mères éplorées et un pays sanguinolent. Cependant même loin de leur pays, l’Algérie demeure leur unique adresse malgré vos bassesses.

    Mais voyez ce peuple que votre veulerie a réduit en esclavage, maintenu indéfiniment dans le sous-développement et la misère. Regardez comme il trime pour reconstruire, pierre par pierre, ce que vous avez détruit pendant plus de 40 ans de pillage et de rapine. Contemplez votre « chef-d’oeuvre », chers messieurs. Un pays ravagé par la barbarie, déchiré par l‘arbitraire, gangrené par la corruption, vidé de ses forces vives, rongé par la culture de l’impunité et réduit au peloton des nations les plus infréquentables du globe. Le trafic d’influence, le détournement des deniers publics, la fuite des capitaux meublent le quotidien de ce pays que votre génie maléfique a poussé dans le précipice. Bon sang ! Regardez, si vous êtes en mesure de percevoir l’ampleur du désastre. Hélas ! « ne ressent la brûlure que celui qui met sa main dans le brasier » dit un proverbe de chez nous.

    Interrogez les jeunes manifestants du 5 octobre 1988. Ils sont toujours si jeunes, si frêles, malgré les tatouages indélébiles qui entaillent leurs corps desséchés par la torture et les traitements dégradants. Ils ont toujours la gorge creusée par la douleur et le coeur plein d’animosité à l’égard de Yazid Zerhouni, de Ali Tounsi, de Mohamed Betchine et de tous ceux qui se sont retrouvés au sommet de la pyramide en grimpant par dessus les cadavres. Qu’avez-vous, messieurs, gagné en plantant vos dents pointues de vampires dans la chaire vive des Algériens ? Dans vingt ans, peut être dans dix, vous ne serez qu’un amas d’ossements disposés en rangées à El-Alia. Mais en attendant la délivrance, nous devons supporter encore vos gueules exécrables.

    Je suis curieux de voir, messieurs, si vous frissonnez en souvenir des cris aigus qui jaillissaient de la gorge de vos suppliciés. Vous conviendrez avec moi, qu’un dirigeant devrait avoir d’autres préoccupations autrement moins ignobles que les interminables séances de torture qu’on organise dans vos centres de détentions secrets. Regardez du côté de la Kabylie, les cimetières regorgeant de victimes de l’État criminel que vous incarnez. Souvenez-vous des 126 jeunes fauchés à la fleur de l’âge par des balles explosives en avril 2001. Rappelez-vous les 400 morts de 1963 et la répression du 20 avril 1980. Arrivez-vous à dormir, messieurs, après tant de crimes et de monstruosités ?

    Faites un tour du côté de Bentalha, de Raîs et ou d’Ouled El-Alaïg. Allez-y, le sang n’a pas encore séché sur les pavés. Vous y trouverez les stigmates des gorges tranchées, des bébés brûlés et des femmes éventrées. Terrorisme dites-vous ? Je vous concède volontiers ce constat, mais c’est oublier que l’État est garant de la sécurité des biens et des personnes. Oui, vous êtes coupables messieurs. Regardez du côté de Galilée, à quelques encablures de la Présidence de la République et vous verrez des mères de disparus étranglées par le chagrin. Chaque mercredi, qu’il pleuve ou qu’il vente, elles sont là, en quête de la vérité sur leurs fils kidnappés par vos barbouzes. Elles sont affligées et accablées par plus de dix ans d’attente sans que vous daigniez leur montrer le charnier dans lequel vous avez enseveli les corps de leurs enfants. Elles ne demandent rien d’autre que leur droit de faire le deuil de leur fils dans le recueillement et la dignité. Terroristes dites-vous ? Sachez, messieurs les dirigeants, que même les terroristes, aussi sanguinaires soient-ils, ont droit à un certificat de décès et à deux mètres carrés de terre dans un cimetière.

    Partez donc, nous vous pardonnerons vos lâchetés et nous oublierons vos imperfections. Nous pardonnerons à tous ceux qui, poussés par leur stupidité, nous ont persécutés et ruinés. Partez et nous pardonnerons à tous ceux qui, mus par leur cupidité, nous ont appauvris. Partez et vous ne serez ni haïs ni lapidés. Partez et je n’irai pas, comme Boris Vian, cracher sur vos tombes. Le peuple Algérien, désabusé, n’attend rien de vous ni quoi que se soit d’un régime équipé pour le mensonge, la corruption, le mépris, la répression et les liquidations physiques. Partez et, dans une année ou deux, vous ne serez qu’un vague souvenir gravé dans la mémoire blessée des Algériens. Partez pour qu’on puisse enfin instaurer une culture de responsabilité. Partez et on palliera votre sous-développement politique en organisant, pour une fois dans l‘histoire de l‘Algérie, des élections libres et transparentes. Partez pour qu’on puisse mettre un terme aux bricolages historiques, aux mensonges, au négationnisme et aux pratiques abjectes charriées par quarante ans de régime liberticide. Partez et nous pardonnerons à tous sauf à ceux qui ont trahi l’Algérie pour plaire à leurs maîtres de l’autre côté de la Méditerranée. L’Histoire donnera à chacun ce qu’il méritera.

    Voyez le sort de Saddam Hussein, avili et humilié. Regardez ce qu’est devenue son image de héros brodée durant des années de règne sans partage. Observez, bon sang, le côté honteux des dictateurs. Méditez l’aventure criminelle du général Augusto Pinochet. Souvenez-vous du sanguinaire Milosevic, du maréchal Mobutu, du tyran Bokassa, du seigneur Gnassingbé Eyadema.

    Il ne restera dans la rivière que ses galets.

    Ahmed Benchabane, Montréal

    • abdelkader wahrani - FRANKFURT

      vive le FLN, vive houari Boumediene, pour traquer les faux opposants, les pseudo partis politiques voyous, les déviants et les simples (chouadas) renâcleurs. une poignée d´abeilles vaut mieux qu´un sac de mouches?

    • Danielle B

      bonjour mr Benchabane
      je vous ai lu avec attention, MAGNIFIQUE ARTICLE
      rien à rajouter, rien à enlever vous AVEZ TOUT DIT
      je constate avec amertume et aussi un peu de colère, le taux d’abstention pour ces élections , tout le monde râle, personne n’est content mais peu de gens se déplacent (tout comme en france) pour que les choses changent, on invoque le mauvais temps???? c’est pitoyable, aller voter est non seulement un devoir civique mais il devrait être obligatoire
      amitiés et bonne journée

    • Claude .B

      Bonjour Mr Benchabane,
      De même que les lecteurs et lectrices qui viennent de s’exprimer ,je salue votre article que je trouve d’une lucidité ,d’une vérité ,et d’un courage exemplaire .L’amour de votre pays coule dans vos veines ,comme il coule au fil de vos propos qui sont à la fois un cri de colère ,un appel à un sursaut citoyen ,et un espoir en des lendemains meilleurs .
      Vous êtes de ceux qui peuvent redonner courage et espoir à des hommes et femmes qui à l’heure actuelle ,ne croyant plus qu’un changement puisse être opéré ,renoncent à participer à des élections ,qui sont pourtant le moyen d’influencer le cours des choses .
      Merci pour ce magnifique article .
      Cordialement .

    • Frère

      Vos critiques acerbes, haineuses, et plein de jalousie envers votre pays qui ne vous a rien fait démontre le niveau de votre intervention et celui d’un égaré , athée. Se sont des hommes comme vous qui ont empêché les autres Algériens de réussir, c’est vrai que nulle n’est prophète dans son pays, sauf le dénigrement gratuit et les mensonges qui dépassent l’endettement, sans parler de votre méchanceté qui respire l’ignorance.
      Je considère que c’est de haute trahison de vouloir atténuer le malheur subit par les algériens pendant 132 ans.
      Malgré les privations et l’appauvrissement le peuple Algérien est restait debout et digne, un perfide comme vous ne ne pourra jamais ébranler la solidarité des algériens quelle que soit les circonstances politiques de notre pays .
      Si vous jugez le régime algérien monstrueux, ne faites pas comme lui. Éloignez vous et rester là ou vous êtes.

    • EL GUELLETI

      @ Benchabane

      Votre style j’accusiste a la Zola est spectaculaire.Pour nous autres pauvres cloches ,habituées a des causeries de troquet y compris les discours du sommum de l’état,des richissimes élites corrompus ,déspotiques et égoistes juaqu’au l’autisme.

      Tu as tout dit et votre falbala linguistique est vaseux ,poudre aux yeux déja malades d’assister a cette entreprise de démolition de la dignité , la
      persécution morale ,intellectuelle,culturelle,historique et esthetique de notre pays .

  13. OMAR

    Au temps du parti unique il y avait des candidats de grandes valeurs et tout le monde témoigne du travail remarquable qu’a effectué le docteur Hassani abdelkader qui gérait la ville à long terme et l’exemple du stade du 24 fevrier est significatif. Donc il ne faut pas comparer la qualité de ces hommes qui ont géré notre APC avec la khourda d’aujourd’hui .La responsabilité revient aux responsables des partis qui ont désigné les candidats non pas en fonction de leurs niveaux d’études mais pour des intérets. Le choix du candidat n’est pas fait avec l’ intention de servir mais pour se servir et diviser les services. Donc comment voulez vous que notre ville ne se rétrograde pas . En outre qui sont ces malaykas qui se portent candidats et qui travaillent sans contre partie , ces gens là sont à compter aux bouts des doigts.

  14. abdelkader wahrani - FRANKFURT

    le multipatisme, c´est le mal de l´algerie, ces pseudo partis politiques voyous c´est une espéce de malédiction sur l´algerie. ces partis politiques racistes ils ont instrumentalisé la laicité pour en faire un outil d´affimation identitaire qui a pour conséquance de la division du peuple et de provoquer la division de la nation. ces partis politiques voyous sont des criminels, voud devez avoir honte, ne dites pas que vous-êtes pour la démocratie ou encore même pour l´égalité et les droits humains. vous-avez le l´odieux racisme, la corruption, et l´hypocrisie dans le cerveau, dans votre coeur, dans le sang et vous ne pouvez pas s´en débarrassez. vive le FLN vive le parti unique! a bas le multipartisme sauvage. bande voyoux hypocrites et paresseux.

    • abbas

      peut etre avez vous tété les mamelles du l’ex parti unique vous avez raison de defendre votre pain.

      • abdelkader wahrani - FRANKFURT

        ya abbas vous-êtes dangeureux, Allah sobhanah n´aime pas les menteurs et les hypocrites? je n´ai jamais été, je ne suis pas, et je ne serai jamais militant du FLN ou les autres partis boulitik voyous.

  15. ghosne elbane

    Salem si Abdelkader, bessah Frankfurt yakhouya allah la inahi 3allihoum, j’ai vu un film sur la défaite du fureur yaben3ami! ere3be echar kharedj men 3ainhoum!! . Donc essabane makane lah ! rana fakhourine beli 3andna zitna fi bitna! engoulak arouah wetchoufe b3ainik lezoudj (rires) j’ai l’impression que marakche mlihe rak metwahache el bled waquila.Salam ya akhi .

    • abdelkader wahrani - FRANKFURT

      ay akhi. ce n´est pas d´hier que les assoiffés de pouvoir privilélient la politique de la division pour acceder ou pour se maintenir au pouvoir, ce n´est pas d´hier non plus que les conséquances d´une telle tactique sément l´anarchie, la division et parfois la mort?. c´est l´arbre qui cache la forêt! sauver ce beau pays (l´algerie) d´une congolisation. salam aleikoum wa rahmat Allah.

  16. Smiley

    Tout comme Danielle, je salue ce formidable cri du coeur de M. Benchenane et ne manque de noter qu’il nous vient de Montréal.
    Faut-il pour être lucide ou encore non compromis ne contempler que l’exil?
    Ya Si Ahmed, ils ne partiront jamais de ce pays qu’ils considèrent comme une propriété privée….surtout privée de sa matière grise!

  17. Un parmi d'autres

    Mme Danielle B bonjour,les gens disent on aimerait voter pour le meilleur,mais il ne fait jamais partie des candidats .
    Aujourd’hui plus personne ou presque ne pense que voter peut changer significativement sa condition de vie ,a fortiori celle d’avoir une vie sociale décentrer méritoire .
    Et pour ceux qui se présentent c’est plutôt avoir la belle vie et assurer leurs arrières et mettre à l’abri leur progéniture .
    Moralité comme le paysan cherche à voir la vache qu’il va acheter ,l’électeur aime à connaitre celui pour qui il va voter et ça l’éternelle réflexion surtout après tant d’années ou me citoyen fut bercé au point qu’il s’est endormi sans n’avoir rien vu éclore.
    Cordialement

    • Danielle B

      bonsoir mr Un parmi d’autres
      c’est vrai que parfois on est tellement dégoutés, aigris, déçus qu’on se dit
      « pourquoi est-ce que je vais aller voter puisque rien ne change »???
      mais c’est ça le piège , c’est qu’on s’imagine être impuissants mais si tout le monde je dis bien tout le monde mettait son choix dans l’urne je suis sure que nous aurions de drôles de surprises, 1/3 des inscrits seulement remplissent leur devoir électoral alors?????
      depuis que je suis en âge de comprendre j’ai constaté que ce soit la droite ou la gauche on se fait rouler dans la farine et ce n’est pas prés de changer hélas, les valeurs, l’honnêteté, tout fout le camp, c’est chacun pour soi et Dieu pour tous, nos hommes politiques ne pensent qu’à mener la belle vie avec l’argent du contribuable sans rien lui offrir en échange
      que nous reste-il comme solution UNE REVOLUTION?????? tous les êtres humains veulent la paix et il y a la guerre partout
      j’ai bien peur qu’il n’y ait pas de solution car personne ou presque n’a le courage de dire ou de faire et celui qui gueule la vérité se fait lyncher triste époque
      cordialement à vous et bonne soirée

      • Danielle B

        j’ai oublié de rajouter dans mon précédent commentaire que pour faire partie des canditats il faut avoir de l’argent beaucoup d’argent
        seuls les riches (je parle pour la france) peuvent se présenter aux élections, car si vous ne faites pas un certain score toute votre mise sera perdue
        donc seuls ceux qui ont les reins solides ont leur chance
        triste n’est-ce pas??? mais vrai

  18. Smiley

    Voilà pourquoi;, « plus cela change plus c’est la même chose »:
    Dès ses origines sanglantes, l’Etat s’est arrogé le monopole de la violence en la posant comme légitime. Eradiquant tout contre-pouvoir et érigeant un désert démocratique , cet Etat a pu, à travers ses representants donner livtre libre cours à ses pulsions de pouvoir absolu et de dévoration des libertés publiques et d’accaprement des biens.
    Ses représentants ont alors été presque tous atteints du terrible syndrome ‘de la chkara’ , maladie non honteuse qui s’est muée en épidémie prédatrice qui a laissé au bord de la route le zawali, le hchicha talba m3icha, celui qui n’est pas apprenté à un Képi, à un Houkouma ou àun biznassi et j’en passe et des pires.
    L’Etat a alors noué des alliances de circonstances avec ceux qui le contestaient violemment, achetant les uns, co-optant les autres et démultipliant le jeu d’acteurs péréphériques invités à participer à la Zerda garantie nationale.
    Comment esperer que des partis politiques oeuvrent pour la démocratie, c’est–à dire le depassement du clanisme, du tribalisme, de benamisme, du khortisme, quand elles ont comme ADN tous ces premices fondateurs?
    Loin d’être le lieu de la concorde apaisée, le scrutin devient le lieu dans lequel se dessinent les ‘frontières du pouvoir’ et un espace dans lequel on se dispute le partage des richesses.
    Voilà pourquoi cher ami néo-canadien ,il serait difficile de sortir de la logique de la chasse gardée qui est devenue au fil du temps une chasse partagée par ceux qui trouvent la soupe populaire bonne!
    Le parti qui a remporté les elections est comme toujours celui des absentionnistes, des écoeurés, des mdigouti, des sceptiques qu’aucun nom de la liste civile avec son cortège de ‘médecins, ingénieurs et autres notables identifiés’ n’aura reussi à mettre un bulletin dans l’urne.
    Le peuple n’est pas un bétail que l’on parque et dirige vers les urnes à échéance electorale échue!

  19. Benhaddou Boubakar

    je te salue Benchabane et je te dis Allah ibarek fik! ; mr Smiley oh si ils partiront un jour vers l’au dela,vres leur createur,ils veront leur sort divine,je te salue aussi ya si Hanifi; il y’a nos freres de l’oute mer qui peuvent asaisonner un peu ce que notre frere benchabane l’a mentionnè, et je ne crois pas que si Ahmed a oubliè quelque chose comme l’a notè Danielle!

  20. Nasri

    Salam

    Merci beaucoup Mr Benchenane de votre efficace intervention, vous êtes vraiment un homme du peuple, les responsables de cette situation sont connus de tous. Ce sont eux qui imposent leur tutelle à l’Algérie, cette mafia a appauvri le peuple.
    Avant de terminer je vous lègue cette citation
    Les sept fautes sociales de l’humanité sont la politique sans principes, la richesse sans travail, le plaisir sans conscience, la connaissance sans volonté, les affaires sans morale, la science sans humanisme, et la religion sans sacrifice. « Mohandas Karamchand Gandhi.
    Bonne journée

    • Nasri

      pardon lire Benchebane au lieu Benchenane.
      En 1977 j’ai croisé un certain Mr Benchebane dans les hydrocarbures filière Engineering dans un complexe de Liquéfaction depuis cette date il est parti à Houston pour une formation.

  21. Nasri

    pardon pour ma gaucherie j’ai rencontré au lieu de croisé parce que nous étions a peu prés dans les mêmes complexes pas loin de l’autre

    • ghosne elbane

      Salem si Nasri les Benchenane sont natifs de la ville de Mascara et plus précisement de Thierville. Portez vous bien cher ami c’est un plaisir de vous lire. Bonne après midi

  22. Nasri

    Salam si Ghosne Elabane
    Heureux de vous lire cher frère, Le Mr que j’ai évoqué était un jeune ingénieur très doué et compétent, ça remonte à très longtemps je me souviens plus de ces origines.
    Portez vous bien , et bonne après midi également.

  23. Smiley

    Depuis ce matin, je ressentais un malaise diffus jusqu’à ce je pusse en déterminer l’origine.
    Croyant m’adresser à Ahmed Benchenane (de Mascara comme l’a relevé Ghosne) j’avais en réalité réagi aux propos de Monsieur Ahmed Benchabane.
    Il est libre de les tenir et de profiter de l’hospitalité de l’espace de ce journal mais pas de l’instrumentaliser et de tromper les lecteurs sur ses motivations.
    Un coup de fil à Montreal m’a vite appris que ce monsieur qui fraye avec les cercles pieds-noirs revanchards se présente comme journaliste d’un journal COMMUNAUTAIRE (comprendre Kabyle) et qu’il avait déjà publié le MEME article, virgule comprise envoyé à différents site le 28 Fevrier 2008.
    Ce monsieur qui fait profession de dénigrer l’Algérie est en fait un converti chrétien (c’est son droit) qui joue le cheval de Troie pour soutenir et encourager le prosélytisme en Algérie.
    Invoquant les mânes de Ghandi, il est un mercenaire de la plume et j’invitée nos amis et lecteursd à rester vigilants. Ce monsieur qui ne reconnaît m^me pas la souveraineté de l’Algérie sévit aussi dans un torchon appelé Le Nord Africain.
    Il a également commis une tribune islamophobe dans laquelle il accusait le Pr Chibane de nettoyage etnique et d’intolérance religieuse.
    Son emai est le suivant pour confirmation:
    Benchabene_ahmed@yahoo.fr

    • EL GUELLETI

      @ Smiley
      …il est un mercenaire de la plume !! Il es vrai que toute personne qui n’est pas prisonniere de la bienpensitude officielle est fatalement labellisée mercennaire.seuls les personnes qui s’en echappent parfois sont des imbeciles Autrement dit,.il suffit de tenir un discours qui dérange le clan et les gens qui detiennent le pouvoir effectif dans le systeme actuel, pour se faire coller le noble titre de mercenaire de la plume.Personne n’échappe a la regle , Une logique tordue …n’est ce pas mr SMILEY ….

      A partir de la, j’ai eté surpris de vous voir arroser le quidam de tous les qualificatifs dignes des rhetoriques totalitaires , dans un temps ,ou les lignes semblent bougées et les moeurs ramollies,printemps arabe oblige .

      Cordialement

  24. Smiley

    Excuser les erreurs de frappe nées de l’émotion!
    ‘ j’invite, même et ethnique.
    Je l’invite aussi à réagir car nous croyons à la liberté d’expression!

  25. kerroum retraite

    Dommage sidibelabbes mérite mieux;Dieu et nous vous pardonnerons pas ya labiadet tou de nous imposer vous et le baron de la drogue khamis sénateur illettré ces nullards a part boumelik et reguig aucun niveau scolaire de élus APC.

  26. Nasri

    Merci Mr Smiley pour toutes ces précisions concernant cet individu , je suis dans la même situation que vous, moi personnellement j’ai cru m’adresser à Monsieur Benchenane Ahmed .
    Juste après , je me suis rendu compte que mon post était adressé à ce triste individu , et par correction j’ai demandé des excuses à ce perfide.

  27. Benhaddou Boubakar

    un grand merci grand frere SMILEY; vigilance oblige!!!!!

  28. nourd

    HORMIS LA DECLARATION ET L’ANNONCE DES RESULTATS DU SCRUTIN ?J’AI RETENU DEUX OBSERVATIONS qui meritent d’etre soulignees ,la pere est que les ministres de l’interieur qu’on a eu jusqu’a present ne valent pas leurs postes parceque a entendre la derniere prestation il y avait de quoi vomir tellement la langue arabe a subi de graves prejudices,aussi la façon de diriger la conference de presse qui etait des plus pietres,ou on avait droit a une personnalite perdue errant dans le desert alors qu’il s’agissait d’une simple election locale,j’etais irrite a voir notre belle langue ecorchee ,laminee,je lance de vive voie un appel a ce quelle soit preservee et de la soumettre a ceux qui la connaissent bien ,deme observation c’e sont les rabacheries de la tele publique a longueurs de journees on rapporte le deroulement du scrutin on dirait qu’on est sous un regime stalinien.il va falloir innover et s’inspirer des experiences etrangeres et ne nous figeons pas.ce sera un vrai acquis.

  29. merabbi

    Essalamoualaikoum!
    Personnellement je voudrais féliciter NOTRE AMI lesteur de VSBAcar selon , a touché du doigt le veritable enjeu, la conscientisation politique et l’engagement ou l’implication des belabbesiens dans la vie politique de leur ville .
    Belabbes ( je l’ai déja dit ) se devrait de se comparer à certaines wilaya disposant d’associations actives et de personnalités influentes .
    A en juger ce qui se produit à chaque élection le commenn des mortels ne peut que constater que les « gagnants» profitent toujours du vide laissé.
    Que ce soit x ou y qui sort vainqueur importe peu dès lors que la majoritédes belabbesiens ne veuille pas s’impliquer .
    « lan youghayira allahou chaiy an ma bi kaoumin hetta ………..» .
    Et encore une fois , oui l les belabbesiens peuvent changer s’ils arrivent à choisir une personne intègre mais à ce que je sache dès qu’elle apparait( la personne) les critiques commencent à fuser de partout et c’est à mon avis la raison pour laquelle des personnes connus pour leur honnêteté, leur franc parler et leur vision ne voudront jamais se présenter comme candidat.
    Vous avez mentionné les défunts HASSANI.DJELLOULI, BOUCHAAB….. ,il faudrait juste mentionner qu’à leurs époques respectives les belabbesiens faisaient bloc et ne s’insultaient point ( el hechma )mais hélas de nos jours «tekhti rassi ouetfout» et pire encore des «allah yassoutrak» à des corrompus .Certains de nos illustres intervenants avaient suggéré l’intervention des « notables » de la ville et j’avais posé cette question de savoir comment définir un notable.

  30. OMAR

    SI NOUR C’est un responsable qui aime mourir dans son poste de ministre que de le faire passer à quelqu’un d’autre plus jeune et plus instruit que lui IL a servi le pays maintenant qu’il prend sa deuxième retraite puisqu’il est octogénaire.
    Amicalement

  31. Hanifi K

    Au dela des querelles et des ambitions d’égo!

    Qu’y a-t-il au delà? Que restera t-il une fois que la poussière sera descendue?
    On continuera à la balayer sous le tapis mais……………………….
    Il restera l’Agérie, la terre nourricière sur laquelle se développent nos caractères personnels par lesquels on se différenciera des autres en continuant à dire je suis Algérien, toujours et encore et même au chapitre de la mort.
    Nous sommes nous et l’humanité toute entière avec laquelle, ce qui réunit, est plus fort que ce qui nous sépare et nous ne ferons jamais l’erreur de confondre notre pays avec son l’expression immédiate de sa représentation nationale ou locale. Ce que nous reprocherons à ceux qui disent nous representer,c’est sutout leur incapacité à s’elever vers l’accomplissement d’une mission qui est de se mettre au service de tous et ‘Tous’ c’est nous le peuple dans sa diversité.
    Notre identité collective, notre habitus social est un vêtement dont il difficile de se défaire. C’est une deuxième peau que l’on ne peut risquer d’abondonner comme des serpents qui font leur mue, nomadisant de parti à parti ou de ‘Zaim’ à Ambitieux en guettant la manière dont l’armée votera et fera voter..
    L’amour de notre pays est investi d’une charge affective plus forte qui s’exprime par l’emploi du pronom « Nous », tout en sachant que « Eux » ne nous représentent si peu et souvent si mal.
    La multiplication des elections affaiblit le sentiment d’appartenance à cette forme de representativité mais pas celui viscéral de l’amour du pays sur lequel Personne n’a de titre de propriété à faire valoir!
    Servir le bien commun est une forme d’intégration requise pour nous permettre ensuite d’être fier de servir le pays et toute l’humanité.
    Ce qui est angoissant et problématique, c’est cette de légitimité factive au travers d’ elections dont le peuple se désinteresse car il aura identifié sous l’habillage du discours et la diversité de l’offre les mêmes schèmes de pensée et les mêmes combines.
    Il nous faut pour progresser vers le chemin de la participation citoyenne désapprendre et se désintoxiquer de la quincallerie propagandiste, battre l’inertie et inscrire l’ancrage social vers le combat de la Science et du développement.
    Un des notres, Le DR Elias Zerhouni, dont le mérite exceptionnel et le génie sans précedent est reconnu par les sommités mondiales et que sa compétence a fait nommer Directeur des Instituts de Santé des USA pendant 6 ans est depuis 2010 l’envoyé spécial d’Obama pour la Science.
    Se portant volontaire pour fédérer la diaspora scientifique de part le monde pour permettre à ce qui reste son pays de profiter de ces ressources exceptionnelles, il ne rencontre que manoeuvres dilatoires et la fierté creuse de l’afficher et de revendiquer sa réussite.
    Elias qui a supervisé le travail de prix nobels de médecine n’arrive pas à se faire entendre par nos ‘élus’ à qui il propose de lancer des projets scientifiques pragmatiques qui réduiraient notre dépendance à l’égard de la ‘malédiction noire’ de la dépendence pétro-gaz ‘de 50 pour cent.
    Commentaire de Zerhouni désabusé: « Je n’ai plus de patience avec tout ce cirque! »
    La foule trahit le peuple.

  32. Un parmi d'autres

    Mon cher Hanifi K slm alykm est-ce une liesse de joie ou une détresse que de voir un peuple râler pour nous autres qui sommes loin de tous ces tumultes politico- ringardes ,je nous vois dans ce qu’à dit le poète latin Horace ,
    « « Si nous sommes dans la joie, gardons-nous de porter nos pensées au-delà du présent.  ».
    Au fait j’ai rencontré notre ami Abbès Megherbi qui te transmet toutes ses amitiées.
    Toutes mes salutations bel-abbésiènnes .

    • Mohammed.G..

      Bonjour ‘un parmi d’autres,
      Transmettez mes meilleurs salutations à notre ami Abbés Megherbi !!! Merci !!

      • Un parmi d'autres

        Slm alykm Mohamed G,cette après-midi j’irai à la rencontre de notre ami A.Megherbi et je l’emmènerai avec moi pour aller rencontrer Mr Néhari qui m’a avisé du présent que vous aviez tous eu la gentillesse de me décerner et ce pour lequel je vous remercie tous pour cette gratification qui m’honore .
        Encore merci et toutes mes amitiés au club qui se dévoue pour le bien des personnes qui malheureusement ont été mus sur la touche et laissé pour compte et je dis haut et fort que cette ingratitude de la part de certains qui ne vois pas plus loin que le bout de leur nez oublient qu’ils ne sont pas éternels et que la vie ne tient qu’à un fil et que le jour ou il rompe le logement sera dans la même enceigne .
        Trèamicalement.

  33. smain

    Je trouve que les partis font de la figuration et ils n »ont aucune assise populaire Le jour du vote les électeurs ne savaint pas qu »il ya deux votes ils ont voté pour avoir un tampon pour rester en régle vis a vis de l’admlinistration

  34. Nasri

    Salam
    Ce sont les rouages de l’Administration Algérienne qui bloquent la diaspora algérienne d’investir dans le pays .Comment vous voulez qu’ un scientifique peut venir mettre ses talents au service de son pays quand le système en place bafoue ces propres lois.
    notre pays est riche par ses ressources naturelles et ses potentialités humaines, mais malheureusement est mal dirigé.
    Mes amitiés à mes frères si Mohammed G. si Ghosne Elabane et l’infatigable si Benhaddou
    Si Mohammed G de temps à autre il y a des petits bobos mais pas de choses graves.

  35. Smiley

    @ EL GUELLITI

    Je pense que ma réponse, portée par la permanence de l’écrit se trouve dans mon post de 17.33 en date du premier septembre.
    Il vous suffira d’en prendre connaissance et comme vous êtes adapte de la clarté inhérente à la langue de Shakespeare let me put this way:
    Algeria is a Cheater’s dream where Government is not the solution to our problems but the problem!
    I wish we could break the vicious cycles crippling our economy but I would never, ever mistake any criticim levelled at leaders with moves undermining national unity.
    Along, I think having been most vocal at laying the blame at mismanagement and manipulation to give the impression to enlist among censors and dictators. I always speak in a personal, not an institutional capacity and am very moderately keen on an immersion in fetid local politics.
    Yours sincerely

    • EL GUELLETI

      @ Camarade Smiley
      Une paix civile assumée par le seul fusil et l’enflicage complet de la société est une guerre remise a demain .Ma conviction , est que tout gouvernement qui secrete la servitude, ou les déviances constituent une sorte de norme, est un gouvernement d’occupation, et par conséquent tout acte de resistance est un acte revolutionnaire !!!!!!

      Et puis ,l’unité nationale et les perspectives d’une déconfiture tragique , je trouve pertinent de rectifier le tir.Qui la fragilise? Qui la baffoue ? Inutile de consacrer des neurones
      ,se sont ceux qui dilapident nos faibles picaillons ,qui nous considerent sous-citoyens,qui ne respectent pas le verdict populaire etc…et pas le virtuel mercenaire de la plume contre lequel tu mets en garde.

      cordialementt

  36. OMAR

     » Partez Partez  » est un nouveau titre de chanson écrite par Cheb Benchabane et composée par le grand conservatoire de Monréal et il faut patienter juste le temps de lui procurer un poste pour nous faire entendre son nouveau disque qui sortira prochainement et qui aura pour titre  » Restez Restez « 

  37. LA REVOLTE

    Salam,
    Très déçue de la réplique de certains commentateurs, je me permets de vous signaler que ce n’est point Monsieur A.BENCHABANE, qui a posté cet écrit ; mais plutôt ‘‘La révolte’’.
    Ayant lu ce texte (rédigé en 2010) sur la toile, et trouvant qu’il reflète la situation du pays, je me suis permise d’en faire profiter les lecteurs.
    ET VLAN ! Les qualificatifs et l’hyperbole des mots excessifs.
    De la modération les amis !
    La riposte aurait été meilleure par un écrit de même valeur riche d’idées, d’opinions et d’arguments.
    Salutations à Mr EL GUELLETI ; Mme Danielle,B., Mr Claude,B.

  38. Benhaddou Boubakar

    salam « la revolte », c’est tout a fait normal qu’il y’aura des repliques tant qu’il y’a des pseudos qui nous contournent autour d’un commentaire epineux qui est autre que LA REVOLTE contre je ne sais quoi! au debut on a bien acceuilli le commentaire a bras ouvert , apres on s’est demandè d’etre vigilants c’est tout a fait normal ;les idèes ,les opinions et les arguments sont toutes informatisèes chez chaque algerien,c’est un rappel seulement, il fallait des le debut mentionner ton pseudo personnel comme ca on comprend mieux! on n’est pas dupès au point ou ne pas savoir comment vont les choses! grandes salutations a vous et a tous ceux qui aiment leur pays!! cordialement

Répondre