La Voix De Sidi Bel Abbes

Elections législatives : Le SMS et l’ENTV, recettes du pouvoir pour lutter contre l’abstention.

Il y a quelques jours, avions fait part du feu vert pour l’agrément de dix nouveaux partis. C’est une façon de plaire à Hilari Clinton et à l’occident en général. Hélas d’autres donnes sont importantes, le peuple est usé et le spectre de l’abstention aux prochaines élections législatives semble inquiéter le pouvoir.

Bien avant la convocation du corps électoral et le lancement de la campagne, le gouvernement multiplie déjà ses recettes anti-boycott. Après les SMS, c’est l’ENTV qui se lance dans la mobilisation. Depuis quelques heures, la télévision diffuse le slogan « Soyez au rendez-vous ». Revenant sur les différents projets réalisés comme le métro d’Alger, le tramway ou les logements, cette campagne entend inciter les Algériens à participer aux prochaines élections. Il y a une semaine, le ministère de l’Intérieur envoyait des SMS invitant les citoyens à se rendre aux urnes. « VOTER est un acte de citoyenneté et de responsabilité », tel était le message du département de Mohamed Ould Kablia diffusé par les opérateurs mobiles. Le ministre de l’intérieur et des collectivités locales a d’ailleurs exprimé personnellement ses craintes de l’urne vide. « L’abstention est une crainte qui m’habite (…) le scrutin des élections législatives par le passé n’a pas mobilisé grand monde, c’est celui où il y a le plus fort taux d’abstention », a-t-il déclaré récemment sur les ondes de la chaîne III de la radio nationale. En privé, Dahou Ould Kablia a estimé récemment qu’un « taux de 40 %serait un excellent résultat ». Cela dit, il continue de redouter que le scénario de 2007 ne se reproduise en 2012. Lors des dernières législatives, en effet, le taux de participation n’a même pas atteint les 35 %. Mais le ministre de l’Intérieur n’est pas le seul à se mobiliser contre l’abstention. Les partis au pouvoir multiplient les actions dans le même sens. « Bousculez les indécis, réveillez-les, motivez-les à se rendre en force aux élections car nous avons peur de l’abstentionnisme », a martelé le secrétaire général du FLN, Abdelaziz Belkhadem en s’adressant à ses militants lors d’un meeting, la semaine dernière à Oran. Le RND lui aussi fait de la sensibilisation des électeurs son cheval de bataille. « Le taux de participation est un enjeu majeur des prochaines législatives », affirme son porte-parole, Miloud Chorfi dans un entretien accordé vendredi à l’APS. « Le succès des prochaines élections législatives ne se réalisera qu’en contribuant à l’appel à un vote massif et non pas en critiquant le régime et les lois sur les réformes », a affirmé en personne le secrétaire général du parti, le Premier ministre Ahmed Ouyahia, lors d’une conférence à l’issue du Conseil national du parti. La secrétaire générale du parti des travailleurs, Louisa Hanoune, appelle quant à elle le président de la République à prendre davantage de dispositions en mesure d’encourager la participation au vote. « Il faut assainir le climat politique et social », ne cesse-t-elle de plaider à chacune de ses sorties médiatiques.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=10848

Posté par le Jan 29 2012. inséré dans ACTUALITE, ALGERIE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

5 Commentaires pour “Elections législatives : Le SMS et l’ENTV, recettes du pouvoir pour lutter contre l’abstention.”

  1. harrach ain elberd

    Effectivement le pays est pris en otage et ce qui est dit est vrai.le pouvoir a peur des usa il veut garantir des elections a tout prix et fau revenir louh tou od abbes labied mime fekkay khamis.

  2. algerien

    Je crois qu’il n’y arien à espérer de ses élections, quand on voit Belkhadem trimbaler avec lui des pseudos étudiants propulsés aux premières loges, neveux et fils de je ne sait quel apparatchik en usant et abusant les moyens de l’état et que personne ne crie gare, idem pour les autres partis du système, avec la rente et la sclérose du pouvoir’ il n’y aura pas de changement, du moins dans les mois à venir. La société civile a été divisée entre francisants ‘laics’ et islamistes, le pays est en mal de projet cohérent de société se voit contraint de faire du suivisme ( égypte, tunisie, et à un degré moindre le maroc) alors que notre pays de part son histoire ancienne et récente devrait en être la locomotive. Ce muselage des libertés à la création a fait qu’énormément de compétence se sont soit résignées et végètent qlq part ou tout simplement ont choisi l’exil pour un confort matériel oh combien éphémère. Ceux là ont laissé à des valeurs ‘sub par’ de prendre d’assaut les cercles du pouvoir et clochardiser la vie politique du pays.

  3. KADDOUS CV SBA

    Je suis les évenements comme tout Algérien mais je suis trés pessémiste je ne voterai pas pour les anciens roublards meme si ils changent de partis.

  4. hamid ourrad

    Belle-khadem,Abouzetla s,Tou,mim,chorfi,et bien d’autre, ils ont toujours entre les deux jambes un ruisseau qui passe et n’arrivent toujours pas a choisir sur quelle rive poser les deux pieds,ils finiront par etre emportés une fois que le ruisseau cotoierai la crue ,Heureux les martyres qui n’ont rien vu!!!!!!!!

Répondre