La Voix De Sidi Bel Abbes

El Hadj Kouider, un chef de famille du temps révolu.

La grande famille ou El Kheima El Kebira, c’était dans cette grande maison où vivaient sous le même toit plusieurs couples de même parenté avec leurs rejetons en utilisant le même ménage et la même porte d’entrée,semblable à un grand navire mais il fallait un capitaine de bord, un seul, afin d’éviter le naufrage. El Hadj Kouider était ce capitaine là, l’ainé d’une fratrie de quatre et le premier responsable de toutes les affaires du domaine familial. Ses employés et même ses proches le surnommaient le Colonel, il était ferme et vigoureux dans ces ordres, strict, ne badinant pas devant ses subalternes comme un chef de l’armée mais bienfaisant et dévoué avec eux comme un père affectueux, ne laissait aucune opportunité à quiconque venu le haïr ou le mépriser dont tous lui manifestaient vénération et estime.
Une nuit comme toutes les autres nuits, Hadj Kouider revint de la mosquée après avoir accompli Salat El Icha, il passa prés d’un groupe de trois bonhommes assis à croupetons sur le trottoir au coin de la rue pas loin de sa demeure. Sans lampadaires, l’obscurité de la rue restreignait la vision et on ne pouvait pas reconnaitre plus d’un pas celui qui en face sans le dévisager . Les trois piteux n’ont pas reconnu ce passant enveloppé dans son djellaba noir comme la nuit et qui venait de les saluer. Ils causaient à voix basse. Hadj Kouider eut l’impression d’avoir entendu son nom dans leur marmottements. Persuadé d’être lui le sujet de leur passe-temps, il s’arrêta pas loin, juste au premier détour, pour mieux ouïr sans être observé. En tendant ses oreilles aux murmures, il entendit ce que personne n’aimait entendre, il entendit que de la calomnie, de dénigrement, de la médisance…pas un vocable mettant baume au cœur du vieux. Mais, le mal de la jalousie ne ronge que l’esprit de son acteur comme le sacrilège qui se retourne sur son sorcier.
L’histoire n’est pas finie, Hadj Kouider rentra chez lui, il trouva son dîner prêt sur une table basse, une Seffa et une chope de L’ben, il prit la table en ajoutant 2 cuillers et sortit sans prononcer un mot à sa femme. Les trois malheureux étaient encore assis dans une obscurité percée par une lueur émise de leurs mégots, surpris par la présence de Kouider qui surgissait comme un spectre. Il posa la table entre leurs guibolles en disant « Tenez voilà votre dîner et bonne appétit. N’oubliez pas de me rendre la table une fois terminé » Mais son cœur indulgent dit « Déglutissez mon couscous et cessez un instant de mâcher ma chair et celle de vos frères ».
Puis il revint sur ses pas,sans rancœur ni sentiment de vengeance, mais bienheureux et satisfait comme s’il a opéré une transaction rentable, exalté comme s’il est sorti d’une razzia avec un riche butin…Il rentra dans sa chambre,s’allongea sur son matelas et passa une très bonne nuit. En espérant que demain, la lumière d’un nouveau jour illuminera le chemin aux malvoyants et rincera les cœurs de toutes les taches noires que laissait la nuit.
Hadj Kouider mourut à la Mecque en 1975.

telechargement

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=69580

Posté par le Oct 19 2016. inséré dans ACTUALITE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

17 Commentaires pour “El Hadj Kouider, un chef de famille du temps révolu.”

  1. OUERRAD

    Mon pere ,,, rabi yarhmou s appelait KOUIDER…. Mais n ai jamais parti à la mecque ,,, cependant beaucoup de gens lui vouent respects,,, à tel point qu il etait toujours ecoute ,,,, certains lui ont meme atteste l avoir vu ,,, avec eux dans les lieux saints ,,, mon aine egalement s appelait KOUIDER,,, il a ete ravie à la vie tres jeune suite à une leucemie ,,,,
    il semble que les KOUIDER ,,,, sont des gens tres droits , justes ,pieux et surtput sans aucune rancune ,,,,,RABI YARHAM JAMI33 EL MOUSLIMINNN .

    • Imène

      Squatteur mon frère : M’sse el kheir !
      Allah yarham si Kouider père et petit fils , et leur accorde une place pami les siens dans son vaste paradis ..Que Allah te prête santé et longue vie pour veiller sur tes enfants , et que tu puisses les accompagner jusqu’au bout , que tu verras leurs enfants qui t’appelleront Papi , dada , djeddou ,…Tu nous raconteras leurs petites bêtises et les fessées que tu leur as données ! In chAllah , ya rabbi , je – nous – vivrai ( vivrons ) assez longtemps pour te lire !
      Salem mon frère , fais attention à toi !

  2. sidi yacine

    Le sourire est sur les lèvres de l’homme, mais la douleur demeure au fond de son coeur. Proverbe arabe.

  3. Ahmed khiat

    Rahimahou Allah

  4. ABBES.2

    Mais ou ils ont apprit tout ça? La sagesse,la tolérance,la compassion,la tendresse?
    Allah yarham jami3 mawta lmouslimines.

  5. mohamedDD

    Salem avant tout, safi kelbek tsib el kheir, nos coeurs sont meurtris par manque de foi, je dirais une foi inébranlable sans être un savant, un fqih ou un érudit, As’alou kelboune ta’hir et Ikhlas dans l’action, ghina el kalb, …. vous savez mieux que moi les rudiments de la joie de vivre de tout(e) musulman(e) à travers la planète, la vie sur Terre du musulman et du non musulman n’est pas pareille: Nous sommes ‘libres’ dans le suivi des Enseignements d’Allah et de Son prophète Mohamed rss alors que les non musulmans ex: les occidentaux aux couleurs du drapeau bleu/blanc/rouge (impérialistes, franc-maçons ou 1%) déclarent hypocritement liberté (des moeurs), fraternité (pour asservir) et égalité !! mon oeil – il y a pas de démocratie, ni de droits de l’Homme, ni de justice,. sinon pour plus asservir le « troupeau »
    L’islam est la religion d’Allah, miséricorde pour l’humanité et l’universalité.
    Je me rappelles de ces hommes là (traris) et même nos mères et grandes mères Allah Yarhamhoum, et pourtant la vie était dure (yakdeb !!! jamais mais s’il doit perdre ou mourir pour la plupart) le mensonge, la tromperie, frauder,… étaient du domaine des lâches. Aujourd’hui, …………… regardez autour de vous et pour terminer – tous ceux qui portent un pantalon est un Homme et toutes celles qui portent heu jupe, bad’iya,.. est une Femme –

  6. SBA

    Mes remerciements pour ce commentaire si Franç et Sage. Merci si MohammedDD

  7. mohamedDD

    J’ai rien dit, ce n’est que justice mais merci M. SBA et devront remercier mille fois nos parents et grands parents pour les sacrifices …. sans rechigner
    Bonne soirée

  8. Mme CH

    Merci Mr Douar, pour cet article qui nous rappelle qui nous sommes vraiment…car on a tendance à l’oublier…ou on est perdu dans ce monde qui devient de plus en plus sauvage, hypocrite, ingrat, pervers, corrompu, inhumain.etc…etc….!!!
    Nos grands parents Rahimahoum Allah (et nos parents) n’étaient peut être pas des lettrés et des intellosss, mais ils avaient des vertus qu’ils ont puisées dans les concepts de leur religion (l’Islam)…!!! Parmi les vertus que Hadj Kaddour Rahimahou Allah nous rappelle ici:

    -La pudeur qui a f…tu le camp,

    -La patience et la clémence,

    -La modestie: « Celui qui a en lui le poids d’un atome de vanité n’entrera pas au Paradis.» ( Rapporté par Mouslim)

    -La sincérité, Le Prophète Mohamed (saws) a dit: « La sincérité mène au bien et le bien mène au Paradis, si une personne est sincère, son nom sera porté auprès d’Allah comme étant celui d’une personne sincère. Le mensonge, quant à lui, mène au libertinage qui mène à l’Enfer. Si une personne ment, son nom sera porté auprès d’Allah comme étant celui d’une personne menteuse. » (Rapporté à l’unanimité).

    -La générosité, « Ce que vous dépensez de vos biens sera à votre avantage, et vous ne dépensez que pour la recherche de la Face (Wajh) d’Allah. Tout ce que vous dépensez de vos biens dans les bonnes œuvres vous sera récompensé pleinement. Et vous ne serez pas lésés. » ( Sourate 2; V:272 ).
    On rapporte également que le Prophète (saws) a dit: « Chaque jour, deux anges descendent du ciel. L’un dit: « Seigneur, rends à celui qui dépense (pour Allah) ce qu’il a dépensé. » Et l’autre dit : « Seigneur détruit les biens de celui qui ne donne pas (dans Ton Chemin). » (Rapporté à l’unanimité.).

    -Tenir sa langue car comme a dit Le Prophète Mohamed (saws): « Rien ne fait tomber les gens dans l’Enfer, la tête en premier, si ce n’est le résultat de leurs paroles. »(Rapporté par El-Tirmidhi )

    -Eviter la médisance et les soupçons:  » Ô vous qui avez cru, évitez de trop conjecturer (sur autrui) car une partie des conjectures est péché. Et n’espionnez pas et ne médisez pas les uns des autres. L’un de vous aimerait-il manger la chair de son frère mort ? Certainement, cela vous fait horreur. Et craignez Allah. Car Allah est Grand Accueillant au repentir et très Miséricordieux. » ( Sourate 49; V:12 ).
    « Ceux qui offensent les croyants et les croyantes sans qu’ils l’aient mérité, se chargent d’une calomnie et d’un péché évident. » (Sourate 33; V:58).
    Dans le même sens, le Prophète (saws) a dit : « Ô vous qui croyez avec vos langues sans que la foi ne pénètre votre cœur, ne médisez pas des musulmans et ne recherchez pas leurs points faibles. Celui qui recherche les points faibles des musulmans, Allah fera courir un scandale autour de lui, même si ce dernier s’en défend. » (Rapporté par Abou Daoud.).

    -Saluer son prochain, comme l’a si bien fait El Hadj Kaddour en passant devant « les piteux »….!!!

    Hadj Kaddour, leur a donné une très bonne leçon (gifle), pourtant il n’a étudié ni psycho, ni philou, ni socio, ni le manifeste des gens heureux qui nous mène vers le fond du gouffre….!!! Et on se demande pourquoi tout va mal….!!! Pôvres de Nous…! A Bon entendeur Salam…!!

    Merci encore une fois si Douar pour ce beau récit plein d’enseignements… »Wa 3tabirou Ya Ouli El Elbab »

    Bonne soirée..! salam

  9. Imène

    Azzul tlm !..
    Un grand Homme el hadj Kouider ! Allah yarhamou Birahmatihi el wassi3a ..
    Un Homme comme on en fait plus , ou rarement ! Il aurait pû les insulter ces chenapans , leur cracher dessus , les battre avec sa canne ou avec une pierre ,
    Non ! il a choisi de leur offrir une meida bien garnie , de nourrir ces bouches médisantes , qui le calomniaient à coeur joie , qui  » mangeaient sa chair  » peu de temps avant..un grand geste ! Son comportement – dans sa grandeur et sa beauté – est digne de celui d’un sahabi ( compagnon du prophète qsssl ) que celui d’un homme ordinaire ..
    Merci Mme CH , pour ces beaux passages tirés du saint Coran et de la Sunna ..
     » Le diable est sur la langue du médisant , et dans l’oreille de celui qui l’écoute  » dit la sagesse Le Très Haut dit : «ne médisez pas les uns des autres. L’ un de vous aimerait- il manger la chair de son frère mort? (Non!) vous en aurez horreur. Et craignez Allah. Car Allah est Grand Accueillant au repentir, Très Miséricordieux. » (Coran, sourat el hudjurat : 12 )
    Rabbi yarhamou , et lui accorde son vaste paradis.
    Merci Dr . Douar pour le partage .

  10. LOULED ABDELKRIM

    La bravoure des hommes d’une certaine époque, Allah Yerahmah

  11. Hamza

    Salam ils n avaient pas de tablette ni autre chose qui occupé leur temps , ils passaient leur temps à écouter les vieux sans brancher ils étaient riche d informations sur la vie , la sagesse , le comportement rien n échapper à leur vigilence ma grande mère me disais NOURECATI ALLAH KHIR M’NOURECATI OU NOURECATI KHIR MEDOULOUMATI Allah yerhamha dada Hamza Toba

    • ABBES.2

      Bonjour Hamza
      J’ai lu ce que disait votre grand mère plusieurs fois mais je n’ai pas pu comprendre.
      Voulez vous nous expliquer ce qu’elle voulait dire?
      Rabi yarham jami3 mawta lmouslimines

      • Hamza

        Salam ABBES2 Je le traduit en français qui veut dire ( la lumière de dieu mieux que ma lumière mais ma lumière mieux que le noir  » dalma » ) elle le disais en kabyle et me le tradui apres chahada pour dormire elle me disais aussi ( ceux qui reste entre les dent MAYCHEBA3CH ) QUI VEUX DIRE VAUX MIEUX LAVER CES DENTS allah yarhamha Hamza Toba

  12. Ayadoun

    Merci Dr Douar pour l’article et surtout pour ce rappel qui est très précieux, il faut toujours se rappeler d’ou est-ce qu’on viens pour ne pas perdre nos repaires. Nos aïeux étaient modestes, sage par leur savoir et surtout des altruistes ALLAH YERHAMHOUM AJMA3INE

Répondre