La Voix De Sidi Bel Abbes

Education nationale: vers la mise en place d’un bac professionnel

La mise en place du baccalauréat professionnel en Algérie est une option sur laquelle planche actuellement le ministère de l’Education nationale, a indiqué dimanche à Alger Messeguem Medjadi, inspecteur général du ministère.

« Nous planchons actuellement sur la mise en place du baccalauréat professionnel et nous souhaitons aboutir à cet objectif en collaboration avec le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique et celui du de la l’Enseignement et de la Formation professionnels », a indiqué M. Messeguem dans une déclaration à la presse en marge de la conférence nationale sur l’évaluation de la mise en £uvre de la réforme de l’école.

« Il s’agit d’une option à laquelle le ministère de l’Education nationale adhère, car le bac professionnel est aussi un moyen d’aller vers l’université », a-t-il dit, appelant à une « harmonie » entre les trois ministères concernés pour que ce bac « devienne une réalité ».

Pour le même responsable, la mise en place du bac professionnel est « importante », car, a-t-il expliqué, « il y va de l’avenir d’une bonne partie de notre population scolaire qui se trouve actuellement sans profil ».

Il a relevé qu’il y a des élèves qui sont dans l’enseignement secondaire et orientés vers une formation académique, alors que le profil de l’enseignement professionnel est le plus indiqué pour eux.

M. Messeguem a rappelé, à cet effet, que le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, avait recommandé d’instaurer le bac professionnel, dans son allocution d’ouverture de cette conférence, précisant que l’atelier chargé de l’orientation scolaire, mis en place à l’occasion de cette rencontre, s’attelle à étudier tous les aspects liés au bac professionnel.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=62142

Posté par le Juil 26 2015. inséré dans CE QUE DIT LA PRESSE, ÉDUCATION. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

2 Commentaires pour “Education nationale: vers la mise en place d’un bac professionnel”

  1. zlaoui

    il faut sortir l’education et la religion et la justice du gouvernement acr a chaque fois un nouveau FLN viends tout effacer et recommencer de nouveau l’essentiel il doit prouvé qu’il est nouveau donc il doit faire une chose nouvelle..cette valse a 1000 temps n’a que trop duré, alors que les technques de l’education sont déja connu et le chapitre est clos y’a rien a inventer a aprt les nouveaux outils de l’informatique qui sont instroduit comme soutient aux anciennes technqiue..avec un craon et un compas les franias on créeé l’avion le concorde alors qu’avec tous les logiciels du monde tu ne pourras pas le faire, sinon l’ameliorer …
    et puis l’ducation ou mieux les technqiue de l’enseignement doivent etre regionale et meme communale..tu prend une commune de beni saf a coté d’un port n’est pas Ain Turque cotiéré mais plus l’horticulture et le tourisme..
    vous voulez faire un programme natioanmle comment recolter les dattes?? Les datte ne poussebt pas a bel abbes comme la sardine ne nage pas dans le barrage de bechar…
    et vous allez voir apres 4 ans un autre gouvernement viendra et dira le bac propfessionelle n’a rien donner il faut retourner au systéme classique..ce sont les memes personnes qui disent aujordhui une chose et demain disent le contraire
    sans éprouver aucune géne  »il ne se dit pas  »hchouma ils vont me prendre pour un toqué »….il faut sortir l’enseignement du gouvernement et laisser le Privé investire dans les écoles de formation professionelle..comme nos prents avant l;independance chaque pere place son enfant dans un corp de metier…
    il faut commencer par donner un diplome qui couronne la fin de l’enseignement génerale..le bac ne sera que un bac a la rigueur de caractère internationale..les gens le passent pour pouvoir continuer leurs etudes a l’etranger s’il le souhaitent et ce n’est pas tous les algerien qui sont dans ce cas de besoin..t’a pas besoin d’un doctorat de Harvard ou de Geneve pour planter la pomme de terre et la vendre sous forme de purrée en poudre

  2. OUERRAD

    le la boratoire algerie et nos cobayes d enfants est toujours pour leurs mauvaises blagues , RABI WAKIL HOUM , 53 ans apres we mazel ??

Répondre

x Shield Logo
This Site Is Protected By
The Shield →