La Voix De Sidi Bel Abbes

E-mtiyaz, ce centre d’excellence qui prépare les compétences algériennes de demain.

Dans de magnifiques salles de classes aménagées à l’intérieur d’une villa à Hydra, les élèves en compagnie de leurs coaches semblent plongés passionnément dans leurs cours. Les jeunes coaches, ayant fait des parcours d’excellence à l’étranger, arrivent à capter l’attention des lycéens qu’ils encadrent de manière brillante. Ici, pas un bruit quand le cours commence, la concentration des élèves est totale. « Le courant passe super bien entre nous et nos coaches. Ils sont jeunes et intelligents. On apprend beaucoup de choses avec eux», avoue Mehdi, un jeune lycéen du lycée international Alexandre Dumas de Ben Aknoun.

Le rêve de Mehdi, c’est de partir loin dans ses études. Le parcours de ses coachs l’inspire également à faire comme eux. Réussir des études  d’excellence, et mettre ses compétences au service de son pays.Ce rêve semble inspirer tous les élèves de ce centre. Tarek, un autre élève du même lycée lui aussi caresse ce rêve pour lequel les portes lui sont grandes ouvertes. « J’ai beaucoup amélioré mes notes au lycée depuis que je me suis inscrit à e-mtiyaz. La communication passe très bien entre nous et nos coaches. Ils ont d’excellentes méthodes de transmission, et je conseille vivement aux autres lycéens de venir s’inscrire ici ». dit-il. Pour son camarade Sofiane, élève en terminale au lycée international Alexandre Dumas, «ce que nous propose e-mtiyaz est totalement différent des autres écoles. Depuis que je me suis inscrit ici, j’ai haussé ma moyenne de 12  à 14. Cela grâce, bien évidemment, à ces coaches qui ont su suscité en moi une grande envie d’apprendre et d’évoluer dans mes études. Ils ont de riches expériences et des parcours personnels qu’ils mettent à nos services, et cela nous inspire beaucoup»,avoue-t-il.

Derrière cet ambitieux projet, une équipe jeune, compétente et très motivée, s’est donnée à fond pour sa réussite. «Quand j’ai quitté l’Algérie, au début des années 2000, je suis allé avec l’idée de revenir un jour avec un projet qui serait utile pour mon pays. Quand j’ai terminé mes études, j’ai longtemps réfléchi, et c’est ce projet qui m’est apparu le mieux adapté à mes compétences. Vu mon parcours, j’ai constaté que je pourrai donner le meilleur de moi-même dans ce créneau » confie Brahim, le jeune directeur de ce centre d’excellence.

AF-2

 

 

*

L’idée de création de ce centre est venue après mûres réflexions de la part de ses initiateurs. « Nous recevons beaucoup d’étudiants et de jeunes algériens à l’étranger, qui viennent pour intégrer des écoles et universités dans des pays européens ou en Amérique du Nord. Ils ont beaucoup de difficultés à intégrer ces écoles, car ils sont mal préparés » dit Brahim. Nous les aidons dans un cadre associatif. C’est de là que nous avons élaboré l’idée d’ouvrir ce centre éducatif d’excellence. Cela dans le but de les préparer à partir d’ici d’Algérie, de les orienter, les coacher et de les accompagner pour des études d’excellence à l’étranger ou tout simplement améliorer leurs performances ici en Algérie», dit encore Brahim, co-fondateur de e-mtiyaz.

Ce projet qui lui tient à cœur semble se concrétiser en quelques mois seulement. « Contrairement à ce que pensent beaucoup de nos compatriotes à l’étranger, il est aisé d’investir et de réussir en Algérie. Certes, il y a de petits obstacles mais rien d’insurmontable, comme il y’en a un peu partout dans le monde, mais on peut facilement les surmonter. Il faut avoir de la volonté, et se sacrifier. Avant d’attendre en retour de son pays, il faut savoir lui donner en premier. Et s’il y a un pays au monde qui mérite un tel sacrifice, c’est bien l’Algérie. » conclut-il.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=59481

Posté par le Mar 31 2015. inséré dans ACTUALITE, CE QUE DIT LA PRESSE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

12 Commentaires pour “E-mtiyaz, ce centre d’excellence qui prépare les compétences algériennes de demain.”

  1. oulhissane

    Cela dans le but de les préparer à partir d’ici d’Algérie, de les orienter, les coacher et de les accompagner pour des études d’excellence à l’étranger ou tout simplement améliorer leurs performances ici en Algérie», dit encore Brahim, co-fondateur de e-mtiyaz.

    Je constate, et c’est tout, que deux Algéries se cotoient dans ce centre :

    Algérie, mère porteuse pour ceux qu’on  » prépare a partir d’ici, d’Algérie ».
    Algérie, mère nourricière pour ceux qu’on aide  » tout simplement ( à) améliorer leurs performances ici en Algérie ».
    À l’une des études d’excellence à l’étranger. À l’autre amélioration des performances ici.
    Et si on nous expliquait la différence entre competence et performance ?

    Je ne juge de rien, seule l’histoire est habilitée à le faire.

    • Amirouche

      Oulhissane

      Sallam
      Tout à fait d’accord avec vous .
      Et voila encore une victime du néolibéralisme à  » l’algérienne  » qui s’installe sans partage dans notre pays, à la faveur de l’aveugle mondialisation .
      Oyez, Oyez braves gens ,et voila encore la privatisation qui décidément n’épargne aucun secteur ; la culture, la connaissance , la santé ,l’industrie , les transports , j’ai même entendu parler d’investissements « étrangers » dans l’agriculture dont le fruit ne part que pour l’autre rive , créant ainsi ,comme vous le dites si bien monsieur Oulhissane , deux Algérie : une de la « ch’kara » et l’autre de la « zgaba »
      Et voila encore l’éducation victime de cette déferlante : l’éducation qui ouvre une « brèche » pour former des jeunes afin qu’ils s’installeraient à l’étranger( ce n’est pas toujours vrai ) . Mais la chose qu’on ne dit pas dans cette publicité, c’est le PRIX de cette formation , est-elle gratuite ?! un jeune d’une famille pauvre peut-il passer quelques années à l’école Hydra « e-mtiyaz »? ,sinon peut-on nous dire quelles sont les sources de financement de ce genre d’école ?
      Je me demande si ce n’est pas l’incubateur « HEC » qui a prêté main forte à Brahim, le très jeune directeur de ce centre d’excellence ! .
      Allons nous priver le pauvre d’être « moutamayeze » ?!
      « yawe fakou »
      Si Tayeb ,vous avez raison quand vous commentiez « Si l’élève n’arrive pas à réussir dans ses études, aidez-le à réussir dans la vie  » c’est l’essentiel ……
      Bien courtoisement
      Sallam

  2. Ali

    Pas forcément juger. Cela est clair. Deux Algéries.Appelons les choses ainsi.

  3. Dinou

    Ni Deux Algéries , Ni Sidi Abbou et pas besoin de beaucoup de philiosophie pour comprendre ca ,
    Si tu veux immigrer (pour travailler) ou étudier à l’étranger , il te faudra une préparation (Apprentissage de nouvelle langue , recyclage professionnel, apprentissage d’outils informatiques , connaissance du nouveau pays d’accueil….) et si tu veux rester dans ton pays et progresser il faudra paméliorer les performances pour pouvoir s’ajuster au développement mondial.

    Et cette école qui est à encourager contribue bien à ca.

  4. oulhissane

    Dinou, bonsoir,

    En fait il y a 03 Algérie, 02 dans ce centre, et 01 à l’extérieur ; celle que notre ami Amirouche a surnomée terre des « Zghaba ».
    Signalons que l’observation de Lacarne est judicieuse. Sans socle de valeurs…
    Ali adhère aussi.
    Résumons-nous : là où il est,un Algérien est algérien. Heureusement pour tout le monde, personne ne peut prétendre être expert en algérianité.
    Seule l’Histoire peut juger de la portée et la pertinence de cette initiative.
    Ne nous pressons pas.

  5. ami

    Je crois que tout ce qui peut améliorer les capacités de nos élèves est le bienvenu!

  6. M .M

    Positivons ce sera mieux !

  7. Dinou

    @Amirouche.

    Alors continuons à donner les cours supplementaires (à 500 DA la séance) aux lycéens dans les garages et arrières boutiques des multi services (souvent par leurs propres prof de lycée sinon ils aurons une mauvaise note).

    Et surtout , qu’ils continuent à ramener leurs tabourets avec eux pour s’asseoir,

    Et que vive la mediocrité à l’Algérienne .

  8. Amirouche

    @Dinou

    Sbahe el kheïre

    Je ne voulais pas dire que je suis contre ce centre , alors que je suis vraiment contre les cours particuliers et soutien scolaire dans des garages et arrières boutiques qui font office d’écoles dans lesquels clavettent une vingtaine d’élèves ou plus , sans parler des mesures de sécurité et d’hygiène qui ne sont que rarement respectées .
    Ma question était simplement de dire est ce que l’enfant d’une famille modeste a une chance d’avoir accès à un soutien scolaire et d’accompagnement dans ce genre de centre « d’excellence » ……….Les enfants de familles pauvres ne pouvant même pas payer ses cours supplémentaires ,sont-ils condamnés à l’échec ?!! c’est là le rôle de Madame la ministre et même de l’État .
    E t pourquoi pas une classe d’excellence dans chaque collège et lycée comme ça se fait ailleurs .Tout le monde n’a pas les moyens de se faire payer les prestations d’un centre (dans une villa à Hydra) et tout le monde cherche à amasser l’argent par n’importe quel moyen ………..C’est la boulimie pécuniaire …. Allah yjibe el kheïre

  9. Ami

    Classe d’excellence???? Je crois lire un Jules Verne où même le capitaine Némo s’y
    perdrait dans ses vingt mille lieues sous les mers malgré l’utilisation de son extraordinaire
    sous-marin le Nautilus!!!
    Soyons un peu réaliste et essayons d’abord de travailler correctement dans nos écoles,
    collèges et lycées.Le malaise dans le domaine de l’enseignement reflète le marasme dans
    lequel patauge notre pays et cela , malheureusement ne semble nullement inquiéter les
    décideurs!!!!!

  10. mohamedDD

    Classe d’excellence ou d’Excellence????? améliorer de 12 à 14 c’est peu dire, et à quel prix pour les algériens mais pour les autres c’est rien!!!! ceci concernant les résultats; pour le reste, c’est le système instauré universellement par le 1% les plus fortunés possédant 50% de la richesse totale- oui, directement et indirectement- on appelle ça « more impérialisme »- les crises à travers le monde les renforcent : prix monnaie à nous d’en tirer ‘les leçons’ avant ……………… qu’Allah nous protége

  11. zaoui

    Bien dit les jeunes je rajoutes ceci
    Bilogiquement parlant y’a jamais preuve de pexistance des super doués.
    Il ya des difference entre homme et femme dans la vitesse de croisance,
    Et des difference comportementale. La femme a tendence d’utiliser les deux mains a la fois, l’homme utilise une main et un pieds. C’est pourquoi notre ami kadri ne peut pas trouver des filles en foot ball mais en volley bal basket et hand ball. Ces aptitudes biologiques auront pour consequence d’imposer a l’un et a l’autre une  »exclusivité » de terrain.
    Il n’a ya que le systéme catholique du pape qui parle d’exelence. En fait ce n’est pas de p’excele’ce mais la preparation des domestiques’ car le pape roi a trop de domestique. Nous algeriens ancienement libereaux, ya pas de clergé dans le Malékite, l’individu travaille poir lui meme. Y’a pas d,etat de la forme catholique imposé a nous. Si tu veux réussir fait le pour toi meme, pas pour l’algerie. L’algerie n’a besoin d’aucun sauveur, l’algerie va grandir en beneficiants de la reussite de chacun, et chacun selon ces capacité. C’est les petites réussites qui crée le fleuve de la croissance d’un pays. Donc ces centre ne sont que pepiniére de domestique qui utilise l’argent de la papeauté pour réussir..utilise ton argent pour réussir là oui tout tira chapeau bas

Répondre