La Voix De Sidi Bel Abbes

Durant ce mois de Ramadhan : Pensons au Pain que faisaient nos mères et évitons le gaspillage irrationnel de celui d’aujourd’hui. Par Dr Douar

Nous sommes considérés comme les plus grands mangeurs de pain ; et surtout les plus grands gaspilleurs.Cependant nous n’allons pas démontrer ou décortiquer ici ce fléau socio-économique, laissons ça aux spécialistes en la matière. Par contre ce que nous savons tous, chose plausible, c’est que nous ne mangeons plus du pain rassis « El Khobz Essabah ». Cet aliment principal que nous nous ravitaillions facilement le matin « une baguette à 10 Da » nous le jetterons sans crainte dans les poubelles le lendemain alors qu’il est encore frais. Assistons-nous à une véritable «déculturation alimentaire » de notre société ?… Depuis notre plus jeune age, nos parents nous ont inculqué que cette denrée est un sacré don d’Allah « Na3mat Rabi »fruit de labeur et synonyme de survie, prohibé de jeter même une miette et tout dilapidateur est frérot du chitan… Hélas nous avons omis de transmettre cette conception à notre progéniture qui refuse carrément de manger du pain daté d’hier.
Jadis nos parents ne gaspillaient pas ce don sacré et pour saisir pourquoi, laissez-moi vous parler et parler à nos enfants surtout , de ce pain que faisait ma mère comme toutes nos mères .Chaque matin, elle pétrissait, sans lassitude,sa pâte avec dextérité dans une grande Gassaa en bois , elle coupait la pâte alors élastique et souple en 4 ou 5 boules puis étaler soigneusement sur un grand plateau métallique et fut laissée fermenter un bon moment « Un bon pétrissage et une longue fermentation donneront du bon pain » un conseil dont elle ne cessait pas à le répéter à sa bru. Elle me confiait, pendant les vacances de l’école, à emmener ce grand Sni (plateau) chez Si Arbouche qui tenait la boulangerie de Hadj Hamou, la seule au village, son four chauffé par mazout . Chaque famille apportait son plateau, excepter celles qui avaient leurs propres fours traditionnels au fond de leurs cours et là c’était une autre besogne lassante pour la femme, souffler les braises …
Peu de temps avant midi, Arbouche devait terminer toute la cuisson, et la livraison des plateaux se faisait presque au même temps où l’affluence des enfants et des grands oblige que chacun devait reconnaitre le sien, ressemblance parfaite des plateaux et du pain rond, or ma mère m’a résolu cette ambiguïté en gravant nos initiales sur le notre (plateau).Croyez-moi ,nous avions l’eau à la bouche à une centaine de mètres du four en sentant l’odeur du pain cuit et nul ne pouvait résister à grignoter une croûte avant d’arriver chez lui. Ces 3 ou 4 grandes rondelles de pain à surface brunie et à base huileuse suffisaient aisément pour le déjeuner et le diner, pas une miette jetée…Le peu qui en reste nous sera servi le lendemain au petit déjeuner. Donc pas question que nous refusions du pain Essabah « comme l’a présagé le comédienBoubagra par son monologue théâtral passé, rappelez-vous, à la télévision des années 70: en implorant son fils à manger du pain rassis « Koul El Khobz El Bared » mais son fils refusa de manger ce pain qui est moins frais…mais pas encore dur. La poubelle n’avait pas sa part de notre nourriture, de notre pain dont ma mère et toutes les mères avaient préparé laborieusement en commençant par travailler vigoureusement le blé jusqu’à devenir farine… Hommage à nos mères.
« Après cette lecture vous avez bien su ,au moins, pourquoi jadis on ne jetait point du pain !!» Certainement on a d’autres explications à ce phénomène de gaspillage irrationnel que connait la société aujourd’hui !

Douar.

3173257789_1_3_A9KGt5By

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=61883

Posté par le Juin 27 2015. inséré dans ACTUALITE, SOCIETE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

7 Commentaires pour “Durant ce mois de Ramadhan : Pensons au Pain que faisaient nos mères et évitons le gaspillage irrationnel de celui d’aujourd’hui. Par Dr Douar”

  1. Ayadoun Sidahmed

    Que dieu nous pardonne§§ Barak Allahu fikum la « VDSBA »pour ces rappels dont on a tellement besoin dans notre société, Allah dit : « Certes, les prodigues sont les frères des démons » parce qu’ils ont le même comportement de courir après leurs caprices, rejeter la raison dans leurs actions, et se laisser conduire par leurs désirs ; ainsi ils s’éloignent d’Allah, tout en s’éloignant du droit chemin. SAHA SHOURKOUM

  2. zlaoui

    Bon sujet il faut juste le completer par la qualité de la farine utilisé. Avant la farine etait du blé dure 100% algeriens..la farine utilisé par les boulangers est une farine de blé tendre.
    Nos meres savaient distinguer entre les deux, si la patte s’etire pour preparer le rougague c’est une farine algerienne et si elle ne forme pas le  »fil »  »el,khayte » c’est une farine europeene ou canadienne…le pain du boulanher est justement preparer de la farine de blé europeens, donc moins riche en proteine donc moins nutritif….nos meres disent c’est du pain carton,,ni gout ni riche, ma’ijawa3 ma ichaba3 une formule tiré du coran  »la youchbi3ou wala youghni min jou3 » …
    Quant au gaspilllage ça arange le producteur plus vous gaspillez plus ils vendent..au detriment bien sur des ressource naturel car maintenant les sols sont redevenue pauvres en sel minereaux et organique, ils faut rajouter beaucoup d’engrais..in arrive un jour a ce dilmne

     »Faudra nourire le blé ou l’homme » …le blé va redevenir vorace il demande beaucoup de nouriture et d’eau impossible de le rassasié…par contre le miskine le figuier et l’oliviers
    Sont la pour nourire tout le monde..ils ne dema’de rien ni angrais ni produit chimique ne tombent pas malades et demande seulement c’est les laisser tranquil..
    Sahha ftourkoumm…metez un peu d’huile d’olive rajoutez du’sucre et trompez le matlou3 dedans c’est delicieux ..c’etait le plat de base des enfants pauvres dans l’independance
    Ios etaient physiquement tres fort..

  3. ABBES

    milles merci DR DOUAR vous savez bien choisir vos sujets يقول الله تعالى ‘ولا تبذر تبذيرا ان المبذرين كانوا اخوان الشياطين وكان الشيطان لربه كفورا » صدق الله العظيم SAHA FTOURKOUM

  4. Mme CH

    Notre Créateur a dit: « Koulou Wa Chrabou Wala Tousrifou, Inna Allaha La Youhibbou El Mousrinfin « …! C’est clair et net…!!!! Alors pourquoi tout ce gaspillage…??? C’est pour ça que la Baraka Ma B9atch….!!!

    Il y a urgence de lutter contre toutes les formes du gaspillage qui a un impact négatif sur tous les plans: social, économique, sécuritaire, environnemental …etc….!!!!!

    Selon des statistiques de 2013, sur les 4,1 milliards de baguettes de pain consommées pendant le Ramadhan, 120 millions partent à la poubelle et 12 millions des 150 millions de litres de lait achetés sont jetés….Hram Wa 3aib!!!

    On jette le pain et la nourriture dans la poubelle, alors qu’il y a des milliers de personnes qui sont dans le besoin…!!! Shame on us….!!!

  5. OUERRAD

    Je suis isole depuis mon retour .
    Ce n est pas la qualite du pain qui en est la cause , mais la culture de notre manger .
    Meme , el matloua wa chamia vont à la poubelle en ce mois sacre .
    On nous a toujours dit que manger du pain qui est un aliment compense les autres aliments.
    GROS MANGEURS ?non je ne le pense pas ,GRANDS GASPILLEURS OUI .
    Il n ya pas que le pain , des tonnes de nourriture sont jettees tous les jours à partir de nos hopitaux , universites et casernes .De quoi nourrir toute une population des pays d Afrique .
    La baguette à son prix reel :100da ety vous n entendrez plus ; 10 pains pour monsieur chez le boulanger .Reglementer les subventions sur la farine dont plus 60%vont aux gateaux plus rentables .Interdire la vente de pain hors boulangeries .
    Dans , certaines cites on vous incite à jetter le pain ; des bacs speciaux pains y sont places , donc le pain est jettable .
    REVOIR D AUTRES CULTURES CULINAIRES POUR DIMINUER LA CONSOMMATION
    DU PAIN .
    SAHA FTOUR KOUM toutes et tous sans pain et vous me direz des nouvelles .
    NB /ke ne consomme plus de pain sur avis medical depuis trois ans , j ai meme oublie l adresse du boulanger .Sauf quand l envie me prend et c est tres rare .
    SAHA S HOUR KOUM toutes et tous .

  6. OUERRAD

    Il me semble que cet etat d esprit est localise au nord et plus precisement au centre et à l ouest .Car en kabylie et à l est , le pain fait maison est consomme illico presto et plus rien pour la poubelle .AU SUD ? l e pain est tres peu prise c est couscous midi et soir .
    SAHA S HOUR KOUM toutes et tous .

  7. boiterfas

    Bonjour
    Il faut l’appeler le pain industriel c’est mieux, le pain plastique..d’ailleur en forte humidité en bord de mer ou en indonesie le pain devient caoutchouc..
    Face aux inconvenient nos meres apres des milliers d’essais on put inventé  »le pain tres longues durée » qui se stoque durant une année sans rien predre de ses qualité  »c’est l’invention du siecle  »le messamane » c’est un pain qui ne change pas durant plusieurs années…Et croyez moi inventer ce pain n’est pas évident meme les canadiens et scandinaves n’ont pu le concevoir car ils se retrouve dans des conditions exrreme 8 mois de froids donc tout proceder de  »conservation » les interesse…Le genie de la femme arabe algerienne c’est justement arriver a cette prouesse technique et technologique …
    Maintenant comment inventé la marmite en argile Tete de Pieuvre que la femme a inventé sur laquelle elle cuissait le rougague..Peut on la réalisé industrielement en ceramique munie d’un chauffage electrique? ..les chinois vont s’y metre en quelques mois pour la mettre en marche et les chercheurs homme algerien que font ils?
    Cheikh bou3mama et l’Emir reciterent ce vers de poesir
     »Ma’li arakoum fi boulahniyatine…wakade tarawna chiha’ba el harbi kad sata3a..
    La guerre est bien sure technologique..il faut entrer aux moins dedans…pas obliger de la gagner
    Sahha ftourkoum

Répondre