La Voix De Sidi Bel Abbes

Dix femmes meurent à la suite d’un programme de stérilisation en Inde

Plusieurs Etats organisent des opérations de masse et indemnisent les femmes qui acceptent d’être stérilisées, sans bien les informer des risques.

Dix femmes sont mortes et des dizaines d’autres ont dû être hospitalisées en Inde à la suite d’un programme de stérilisation de masse, organisé samedi par un Etat du centre du pays, qui a tourné au drame.
La stérilisation est la méthode la plus répandue de planning familial en Inde où nombre d’Etats organisent de telles opérations et indemnisent les femmes qui acceptent d’être opérées mais des ONG critiquent ces programmes, les femmes étant souvent mal informées des risques.

BEAUCOUP SOUFFRENT DE COMPLICATIONS
Une soixantaine de femmes souffrent de complications consécutives à cette opération chirurgicale organisée samedi et 24 d’entre elles sont dans un état grave, ont annoncé les autorités de l’Etat de Chhattisgarh mardi.
«Avec deux nouveaux décès enregistrés aujourd’hui, le bilan de cette opération de planning familial s’élève désormais à 10» morts, a dit à l’AFP Sonmani Borah, un responsable administratif du district de Bilaspur, où a eu lieu l’opération.
Les autorités ont été alertées après la multiplication lundi de signalements faisant état de baisse de tension, de vomissements, et d’autres symptômes chez ces femmes.
Les raisons de leur décès sont encore inconnues mais des médecins de l’Etat questionnés par l’AFP s’interrogent sur le rôle des médicaments qui leur ont été administrés après l’opération.
Ces femmes ont subi une stérilisation par voie laparoscopique, procédé censé être peu invasif. L’intervention consiste à bloquer les trompes utérines, généralement sous anesthésie générale.
Le gouvernement de l’Etat a lancé une enquête et des habitants de Bilaspur sont descendus dans la rue pour exprimer leur colère et demander des sanctions contre les médecins.
Le chef de l’exécutif du Chhattisgarh, Raman Singh, a ordonné la suspension de quatre responsables du secteur de la santé et une plainte a été déposée par la police contre le chirurgien qui a opéré. Chaque famille d’une femme décédée sera indemnisée à hauteur de 400 000 roupies (5 200 euros environ).

20 EUROS POUR LES VOLONTAIRES
Ces opérations de stérilisation sont organisées dans divers Etats dans le cadre d’un programme national qui prévoit d’accorder 1 400 roupies (20 euros) aux femmes volontaires.
Avides de remplir leurs objectifs, certains gouvernements offrent également des biens, tels qu’une voiture ou de l’électroménager, pour recruter des couples volontaires.
Nombre d’ONG dénoncent la fixation d’objectifs chiffrés au niveau de certains Etats qui entraîne des dérives, certaines femmes se retrouvant contraintes à une stérilisation, souvent dans des conditions médicales déplorables.
L’an dernier, les autorités du Bengale occidental (est) avaient été vivement critiquées après la diffusion d’images montrant des femmes laissées inconscientes dans un champ à la suite d’une opération de stérilisation de masse. L’hôpital était incapable d’accueillir un nombre important de patientes.

TOUTES OPÉRÉES EN CINQ HEURES
Selon le quotidien Indian Express, concernant l’opération de samedi, les femmes ont toutes été opérées en cinq heures environ par un chirurgien et son assistant.
«Il n’y a pas eu de négligence. Il s’agit d’un médecin expérimenté. Nous allons enquêter» sur cet accident, a dit le principal responsable du secteur de la santé du district de Bilaspur, R.K. Change au quotidien.
En 2012, l’ONG Human Rights Watch avait exhorté, dans un rapport, le gouvernement à mettre en place un système d’alerte indépendant pour faire remonter toutes les informations concernant des stérilisations forcées et de mauvaises conditions d’hygiène dans les centres.
Elle recommandait aussi au gouvernement de mieux former les fonctionnaires chargés de conseiller les hommes en matière de choix de contraception.
Le programme de planning familial en Inde est essentiellement centré sur les femmes et les experts estiment que la stérilisation des hommes n’est pas acceptée socialement.
Environ un tiers de la population ayant recours au planning familial (54% de la population totale) opte pour la stérilisation de la femme, selon des chiffres officiels de 2008. L’Inde compte environ 1,25 milliard d’habitants et pourrait être le pays le plus peuplé au monde d’ici à vingt ans.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=56314

Posté par le Nov 12 2014. inséré dans CE QUE DIT LA PRESSE, MONDE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

10 Commentaires pour “Dix femmes meurent à la suite d’un programme de stérilisation en Inde”

  1. Mohand

    Dieu — Exalté soit-Il — a créé l’homme et la femme et a donné à chacun d’eux la capacité, par le biais de la relation sexuelle, de procréer, afin de peupler la Terre. La stérilisation consiste à rendre l’homme ou la femme incapable d’engendrer et donc de remplir cette fonction.
    Il est permis, pour des raisons médicales, de reporter la grossesse pendant un certain temps. Mais il est interdit d’arrêter le processus naturel de fertilisation d’un homme ou d’une femme.
    Empêcher les organes reproductifs de remplir leur fonction naturelle contredit la Sagesse Divine contenue dans la création des deux sexes.

    Sheikh `Atiyyah Saqr

  2. Mohand

    Il me semble qu’en inde, les animaux ont plus d’importance que les humains.

  3. Nory

    Mais c’est l’islam qui doit être cité à mon avis le premier. Notre religion est contre.

  4. OUERRAD en squatteur

    Un pays pas totalement musulman , et une therapie en masse que voulez que cela donne comme resultats ?

  5. Mohand

    Pauvres femmes, ainsi faut il les sterlliser definitivement et même les tuer pour réduire les maux des hommes. Elle reste l’objet du désir mais la voix à éteindre.

  6. Mohand

    Et j’aurais aimé que sur cette voix,d’autres femmes belabbesiennes ou algériennes s’expriment, en dehors des soeurs imene et madame CH. Le sex ratio des intervenants est très masculin.
    Allez Khalti mama, laisse ami hmed nettoyer la maida et prend ta tablette ou ton PC.

  7. Mohand

    Inde : arrestation du chirurgien qui a provoqué la mort de femmes en les stérilisant
    selon le monde
    l

  8. Mohand

    R.K. Gupta avait stérilisé 80 femmes en cinq heures, samedi, dans un camp organisé par le gouvernement de l’Etat de Chhattisgarh, dans un village situé à une centaine de kilomètres de la capitale, Raipur. Ces femmes avaient été indemnisées 1 400 roupies (près de 20 euros) dans le cadre d’un programme de stérilisation financé par l’Etat pour limiter la croissance de la population.

    Les victimes ont commencé à vomir et à souffrir d’une baisse de la pression sanguine peu après l’opération. Treize d’entre elles sont mortes et des dizaines d’autres sont hospitalisées pour des complications.

  9. Mohand

    Le médecin va être interrogé et sera présenté à un tribunal de l’Etat du Chhattisgarh jeudi après-midi, a déclaré un responsable de la police du district de Bilaspur. La police a prévu de saisir l’équipement utilisé pendant les opérations, craignant qu’il ait pu être infecté avant même les premières interventions chirurgicales.

    La stérilisation est l’une des méthodes les plus répandues de planning familial en Inde, où nombre d’États organisent des opérations de stérilisation de masse visant généralement les femmes des zones rurales.

    Il s’agit en théorie d’une démarche volontaire mais selon des ONG, les femmes sont souvent peu informées et soumises à de fortes pressions de la part d’employés des gouvernements locaux. Ces ONG dénoncent les conditions d’hygiène souvent déplorables dans lesquelles ont lieu les opérations.

    le monde

Répondre