La Voix De Sidi Bel Abbes

Divertissement : Quand le domino fait oublier la fameuse Ronda Par notre ami Hadj Douar Benamar

Notre ami le Docteur Douar Hadj Benamar qui souhaite à nos lecteurs (ices) un bon ramadhan, nous revient en ce 20ème jour de ce mois sacré par ce retour au jeux de divertissement ou il est relevé que le Domino commence à faire oublier le fameux jeu de Ronda . tout de même sont abordés par notre ami les deux jeux suivons le:

Le jeu de dominos الدومينو
Toutes les classes sociales à savoir fonctionnaires, ouvriers ,commerçants ,paysants , s’y livraient  à ce jeu avec  ardeur , en ville là où il y avait des cafés arabes , des parties de dominos sont organisées après la prière de l’asser, vers 4 ou 5 heures du soir, alors chaque groupe de joueurs choisissait une place sur une natte حصيرة ,entourait la petite maida مايدة (table ronde en bois).    Lorsque un joueur concevait un bon coup qui tracassera son adversaire, il plaça alors le domino joué avec force, frappant et faisant raisonner la petite table et s’adressa aux spectateurs qui formèrent un cercle et dit : Eh bien que pensez-vous de ce joli coup-là ? .l’adversaire provoqué riposta par un geste identique et frappa la table par un coup de domino très fort laissant une empreinte sur le bois, puis la partie se termine par l’absorption d’un bon café odorant ou d’un thé à la menthe.Pendant les fêtes des marabouts (waada) الوعدة ou le jour du marché, des parties de dominos sont jouées sous les tentes dressées à l’occasion. Dans les douars, il n’est pas rare de voir deux paysans qui jouaient sous l’ombre d’un arbre ou à coté du mûr de leur habitation.

3005931671_2_5_LDaqR0lJ

Partie de dominos en plein air

3005931671_2_13_VUZu5ywl

Partie de dominos en plein air

3005931671_2_7_WWyfUZUN

Jour du marché

3005931671_2_9_psNTuTON 3005931671_2_11_ekuazTfR

Jour du marché

3005931671_2_15_31BtoqIgDevant un café arabe

Jeux de cartes : Ronda

Il y avait le poker, mais la Ronda avec des cartes espagnoles était plus appréciée par les algériens des villes, les joueurs de ronda fréquentaient des cafés arabes où les cafetiers mettaient à leur disposition des cartes espagnoles attirant à leur profits une clientèle remarquables surtout les Quemardjia قمارجية qui sont ceux qui jouaient pour de l’argent, mais certains vont jusqu’à engager ,sans aucune périphrase leur vêtements, il arrive souvent de voir un Quemardji complètement nu attendant la nuit dans un coin du café pour se retourner chez lui inaperçu. A Sidi Brahim dans les années 70 alors je dépassait mes 10 ans ,je me souviens d’un groupe de Quemarjia au nombre de 4 ou 5 , tous des ouvriers journaliers ,ils se rencontraient assez souvent le soir vers 5 heure prés des vestiges d’une veille maison isolée à la périphérie du village ,loin des yeux des gens surtout les vieillards car le Quemar( jouer pour gagner de l’argent) est prohibé par notre réligion.Il n’est pas rare de  voir souvent une de leur parties se terminait par une querelle initiée par un perdant qui n’acceptait pas sa défaite .

3006197273_2_3_m80Ru59g








 

 

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=51773

Posté par le Juil 18 2014. inséré dans ACTUALITE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

6 Commentaires pour “Divertissement : Quand le domino fait oublier la fameuse Ronda Par notre ami Hadj Douar Benamar”

  1. Abbassi 22

    Douar reste intarissable sur les contributions sociétales Bon sujet

  2. Christian Vezon

    Lorsque je rentrais de l’école à El Eulma je passais devant le café maure et là attablés je voyais des hommes habillés de façon trditionnelle,devant un café, faire des parties acharnées et c’est vrai que l’on était surpris de cette façon de taper sur la table avec la pièce qui annonçait un joli coup,avec de grands cris et rires…le bon temps de notre jeunesse…

  3. ami

    Merci si El Hadj Douar pour ce sujet très plaisant !J’ai été beaucoup frappé par
    la tenue des principaux acteurs.Ils sont très beaux dans une tenue homogène ,
    qui démontre l ‘harmonie et le sens aigu de notre culture et notre assala !
    Le burnous- ce manteau en laine très fine- ou le louabri (burnous de loubar laine de
    chameau)qui est un vêtement typique et traditionnel mais aussi un symbole emblématique de notre pays !Allez je vous laisse si Douar et merci pour ce sujet
    de dominos où le double six est une pièce très difficile à s’en débarrasser !

  4. jamel

    beau texte qui nous sort du train train quotidien

  5. kaid

    LE DOMINO EST PARTOUT PLUS QUE LA ROUNDA

  6. CHAIBDRAA TANI DJAMEL

    Un grand merci au Dr HADJ DOUAR surtout de ces trés belles photos de voir ces gens qui pour moi sont nos grands parents( allah yarhamhoum )avec ces belles tenues traditionelles ( burnous,chéches,3amama,) qu’on est en train de les perdre petit à petit, quel dommage alors qu’on dit ASLOKA,ASLOKA mais ce n’est que des paroles

Répondre