La Voix De Sidi Bel Abbes

« Diversion à…Strasbourg »

 Fusillade à Strasbourg. Ce que l’on sait du tireur :

Ouest-France

Modifié le 12/12/2018 à 07h10

Publié le 12/12/2018 à 06h57

        Une fusillade a eu lieu dans la soirée de mardi 11 décembre à Strasbourg. Selon le dernier bilan trois personnes sont mortes et une douzaines sont blessées, dont six en urgence absolue. Voici ce que l’on sait du tireur, toujours en fuite.

La traque policière est toujours en cours pour retrouver l’auteur présumé de l la fusillade qui a eu lieu mardi 11 décembre dans la soirée à Strasbourg et qui a fait au moins trois morts et une douzaine de blessés. Les éléments filtrent peu à peu sur la personnalité du suspect. Ouest-France fait le point.

Le tireur était fiché …..S

        Le suspect a ouvert le feu à plusieurs reprises dans le centre-ville de Strasbourg peu avant 20h, à proximité du traditionnel marché de Noël. Il aurait été blessé par la  riposte des militaires de l’opération Sentinelle. Il a été rapidement identifié. Selon la police, il s’agit d’un homme de 29 ans né dans la métropole alsacienne. C’est « un homme très défavorablement connu pour des faits de droit de commun pour lesquels il a fait l’objet de condamnations en France et en Allemagne et pour lesquels il a purgé ses peines », a indiqué Christophe Castaner, le ministre de l’Intérieur. Selon une source proche de l’enquête, le fuyard a été fiché « S » en 2016, l’abréviation pour « Sûreté de l’Etat », par les services antiterroristes. Il avait été signalé par la direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) lors d’un passage en prison où il s’était fait remarquer pour des violences et son prosélytisme religieux, d’après la source.  

    Il a failli être arrêté mardi matin  .Avant l’attaque de mardi, le fuyard était déjà recherché mais dans une affaire distincte. Il s’agirait d’un vol à main armée, selon une source proche du dossier, une autre source indiquant une enquête pour une tentative d’homicide. Le matin-même, une opération des gendarmes a eu lieu à son domicile qui a été perquisitionné, mais les enquêteurs n’ont pas retrouvé la trace de cet homme, alors introuvable.Il est toujours en fuite.Il a été transporté par un chauffeur de taxi, qu’il a braqué après les faits. Ce chauffeur a ensuite déposé son témoignage auprès de la police. D’importants moyens sont déployés pour la traque du tireur en fuite. Sur le terrain, « 350 personnes » sont mobilisés, dont une centaine de personnels de la police judiciaire appuyés par deux hélicoptères, les Brigades de recherches et d’intervention (BRI) de la PJ parisienne et le RAID mais aussi des soldats de Sentinelle, a détaillé Christophe Castaner. Des moyens supplémentaires doivent être dépêchés sur Strasbourg qui fera l’objet d’un « quadrillage renforcé ». Le ministre a annoncé par ailleurs un « contrôle renforcé aux frontières » dans le cadre de l’élévation du plan Vigipirate désormais porté au niveau « urgence attentat ».   

Source écrite/lien: 

https://www.ouest-france.fr/faits-divers/fusillade/fusillade-strasbourg-ce-que-l-sait-du-tireur-6125607

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=75253

Posté par le Déc 12 2018. inséré dans ACTUALITE, CE QUE DIT LA PRESSE, INFO+, INSOLITE, MONDE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

23 Commentaires pour “« Diversion à…Strasbourg »”

  1. Mémoria

    Mémoria
    7 décembre 2018 – 21 h 17 min
    Chère soeur Imène,merci pour l’analyse politique ! Mais ne vous méprenez pas sur l’origine de ce tag sur le ….mur de la Cour des comptes, rue Cambon à Paris,en arabe et comme vous l’écrivez en gaulois, et cela sur Twitter il y a quelques jours ! A qui veut-on faire payer la facture des dégâts ? Vous devinez chère Imène que les sayanims de France ne chôment pas…Alors les DZ laissons-les dans leurs…foyers même si sur leurs têtes le ciel est pluvieux et gris ! Et attendez vous à une récupération et détournement de l’insurrection sociale ce week end très français mais où les sayanims auront comme d’habitude la manière d’influer sur l’histoire sociale d’une France déstabilisée au pied du CRIF et du sionisme ! » » » » » » » » »

  2. Mr H

    Dans un tweet de tromp, ce dernier a bien dit que les français commençaient
    à apprendre l’allemand, lorsque les US marines étaient en route vers la France, sans oublier les autres soldats venus de nulle part, algériens et autres.
    De Gaulle se cachait chez Winston, ce dernier , appuyé par Roosevelt avait autorisé les avions des alliés à décoller vers la France en plein mauvais temps.

  3. Imène

    Azzul !
    Tout à fait mon cher Mémoria !
    Le présumé auteur de la fusillade aurait crié « Allah Akbar « selon des témoins ….
    Le présumé assaillant est un strasbourgeois, il est basané, fiché S et se prénomme Cherif …
    la piste est toute désignée !

    • Mémoria

      Comme pour Mohamed Merah abattu par le RAID d’un…traumatisme balistique le 22 mars 2012 à Toulouse,nous avions …parié sur cette fin programmée par un sniper quelques heures avant sa mort,et cela sur les Coms de La Voix de Sidi Bel Abbès ici même ;nous risquons le pari une seconde fois de ne pas retrouver vivant le présumé auteur « Chérif » de la fusillade du marché de Noël strasbourgeois…Un twitto d’Israël avait déjà signé son arrêt de mort et parfumé les services.fr sur une fausse piste ;la pilule Dimona déjà administrée auparavant à des hallucinés triés sur les fiches S n’a pas été fabriquée en France ! Les sayanims ne rééditeront pas la bévue belge avec l’incarcération de Salah Abdeslam qui leur coûte trop cher pour la surveillance de son mutisme…

  4. MS

    Ça va faire un roman pour yasmina ( Si Sherif) , ou pour Boualem ( L’apocalypse à Strasbourg) , sinon pour Daoud ( le périple des jaunes, de Relizane à Strasbourg).

    • Mémoria

      @MS @Mr H,

      Un scénario de fiction de la part d’un écrivaillon anonyme:
      «  » »Macron a failli démissionner après le raz de marée national(e) la première semaine des Gilets Jaunes avec ce déchaînement de violence très français à la Gavroche ! Le CRIf ne veut pas de ce scénario catastrophe où les banques sont visées ,diabolisées et incendiées…après les commerces huppés leur appartenant ! Le Mossad est déjà sur la brèche car il est le premier service secret impliqué et concerné par un éventuel crash bancaire et boursier en France après l’indifférence des States et de Trump devant la déconfiture française qui a raté les basques d’une Merkel sortante rescapée du banquet de Platon de Tsipras ! « Acropolis,adieu!!! » Il faut trouver illico presto une alternative et les fichiers S sont là ,par quartiers entiers, confectionnés à l’état brut par les îlotiers.fr .Le Mossad va s’en servir comme d’habitude sans demander permission puisqu’il a ses taupes in situ mais il va faire dans le raffinement et traiter les données brutes en Palestine occupée;il a ses spécialistes de la guerre Psy,multimédias,presse,psychiatres et des experts dans la chimie ethnopsychiatrique combinée aux réseaux de communication de masse…Déjà Roland Dumas, ancien ministre des Affaires étrangères français affirmait en 2007 : »Israël contrôle la France et manipule les services de renseignements français »
      L’animal de laboratoire est aussitôt testé dans les fioles où est fabriquée la pilule « Dimona » qui a comme effets secondaires d’influer sur l’ADN et le comportement des toxicos comme un programme behaviouriste. Et ils choisissent un …Chérif pour casser l’icône célèbre du cinéma.fr d’origine maghrébine Capitaine Kader Chérif qui a marqué l’inconscient collectif de toute une génération et faire une fleur/bonus aux adeptes de l’ancien service d’ordre(SAC) de Pasqua et une certaine milice suspectée d’être derrière la liquidation extrajudiciaire du clan de Khenchela à Marseille…D’une pierre trois coups !!!
      C’est l’ennemi N°1 le plus recherché de…France, alerte et mobilisation générale,encerclement du Neudorf (Quartier à majorité d’origine immigrée) à Strasbourg,parce que «  »Chérif avec 10 litres au…sang et blessé au bras depuis 2 jours » » comme le rapporte notre camarade Mr H ! Il faut faire durer la panique jusqu’au Week End pour blouser les Gilets jaunes qui commencent à douter du scénario … Chérif est quelque part « logé » par le Mossad qui le livreront au RAID descendu par un sniper comme dans l’affaire Merad à moins qu’ils ne changent la configuration en le « découvrant » exsangue et mort dans une cave ou un fossé alsacien…en livrant les coordonnées au Quai des orfèvres après la représentation sur la rue alsacienne des orfèvres .Notre camarade MS nous rappelle que le Père Noël est dans les parages de l’espace alsacien mais le pole express est de marque Volkswagen qui sous-traite aussi une unité de montage à Relizane…
      Fiction ou réalité , le …mirage s’est dilué sur Oum Bouaghi. Bonne soirée !

      • Imène

        Bonsoir !
        Oulaa Mémoria !
        Je vois là une ébauche scénaristique digne d’un thriller psycho –politique de très bonne facture ! Bravo à l’écrivaillon anonyme .
        En trame de fond l’actu revisitée avec subtilité et humour décapant ! La main du Mossad dans la déconfiture Française , assassinat dans un marché bondé , la veille des grandes fêtes catho , l’étrange similitude avec l’affaire M. M 2012 , espionnage , intrigues et culture générale voilà pour l’essentiel ! tordre le cou à la révolte sociale et fiscale qui fait craindre le pire aux Rothschild Banks and co ?? ouiiii , mais pas seulement ! Ah , mais je ne vais pas tout vous raconter , il faut aller voir le film !! Votre scénario mon cher Mémoria vaut son pesant d’or ! mais …mais .. comme l’industrie cinémato est dominée par qui vous savez ( coucou CH ! ) Les critiques vont pleuvoir ya khayi !
        Tout ça me rappelle justement un très beau film que j’ai vu ya pas mal de temps – même si peut être ça n’a rien à avoir – son titre est : I comme Icare . Une fiction inspiré d’un fait réel : l’assassinat de JF Kennedy à Dallas , 1963. Le film repose en prime sur cette sentencieuse allégorie : « A trop vouloir s’approcher de la vérité , ( ou du soleil ) on se brûle les ailes « Ainsi fonctionne le monde d’ici- bas , kholala , d’un pathétique affligeant ce bas monde !
        Comme prévisible , Chérif C a été exécuté sans jugement , des membres de sa famille mis en garde à vue , l’aîné Sami a été arrêté en Algérie , et son père empêché par la police Fr de le contacter , il voulait l’inciter à se rendre…Quant aux shérifs , ces terroristes en smoking et nœud papillon , qui contrôlent le monde et le mènent activement à la dérive…tout à une fin , heureusement.
        Azzulcalement.

        • Mme CH

          Salam Khayti Imènus..! Win Raki Wa Dania Raha Mgalba..! Chère amie je t’invite à lire ce qui suit , et c’est sûr que tu vas te « régaler »:

          PREMIERS À DIFFUSER LA PHOTO DE CHEKATT MORT : L’ISRAÉLIENNE BFM TV ET UN SIONISTE ANONYME DE TWITTER(13/12/2018, Panamza)

          Une heure seulement après l’annonce officielle de l’exécution alléguée du terroriste présumé Cherif Chekatt , deux images (capturées sous deux angles différents) ont circulé sur les réseaux sociaux.
          L’une (floutée) provient de BFM TV, chaîne détenue par le milliardaire franco-israélien et militant « sioniste » revendiqué Patrick Drahi.
          L’autre (brute à l’origine et au carré blanc apposé par Panamza) a été publiée « en before première » -puis supprimée sans explication- par un compte Twitter anonyme radicalement engagé pour Israël.

          « LE TIREUR DE STRASBOURG AURAIT ÉTÉ IDENTIFIÉ GRÂCE À SA CONFESSION DANS UN TAXI » (13/12/2018, Panamza)

          C’est une « information » diffusée par France 2, chaîne contrôlée par l’État français (et dont la rédaction est chapeautée par Olivier Siou et Nathalie Saint-Cricq, deux proches de la mouvance sioniste).
          Dans le journal de 20h du 13 décembre, un reportage de S.Rodier affirme que Cherif Chekatt aurait été identifié à la suite d’une déposition à la police d’un chauffeur de taxi qui aurait transporté et écouté le jeune homme lui raconter en détail (durant les 3 minutes de la course) sa journée -y compris sa perquisition matinale au cours de laquelle une grenade a été retrouvée.
          En clair : contrairement aux précédents terros présumés qui furent identifiés à travers leurs papiers d’identité (prétendument abandonnés sur la scène du crime) et à la différence du taiseux S.Abdeslam (qui a gardé le silence sur son implication dans les attentats du 13-Novembre tout au long de sa fuite vers la Belgique), Chekatt aurait lui-même donné des indices concrets à un parfait inconnu afin d’être aisément reconnu et retrouvé géographiquement par la police.

          ATTENTAT DE STRASBOURG : UN « TEMOIN DIRECT » BOSSE POUR ISRAËL (Panamza, 13/12/2018).
          Un fait interpelle : dans sa conférence de presse à Strasbourg, le procureur R.Heitz, ancien premier magistrat d’Alsace et successeur du procureur (sous contrôle sioniste) F.Molins, prétend qu’il existe des témoins de l’attentat du 11 décembre ayant affirmé que le tireur aurait crié « Allah Akbar ».
          Curieusement, parmi tous les témoins sollicités par la presse écrite et audiovisuelle, AUCUN ne corrobore cette allégation.
          Et parmi cette poignée infime de témoins « directs » interrogés, l’un n’a pas exactement un profil anodin sur le plan politique.
          Plus précisément : cette femme est radicalement ancrée dans la frange la plus droitière et religieuse du sionisme -au point de bosser (depuis Strasbourg) pour une organisation israélienne.

          « Strasbourg : un leader juif exige un « délit de complotisme » » (Panamza, 13/12/2018)

          Incroyable mais vrai.
          Et tellement lourd de sens…
          Après Joël Mergui, le patron ultrasioniste des juifs de France qui demande la pénalisation de l’antisionisme, c’est au tour de son co-religionnaire (également engagé dans le sionisme radical) Ariel Goldmann, patron du Fonds social juif unifié (une institution dite caritative et communautariste qui fut fondée et demeure encadrée par la famille Rothschild), de proposer -sans rire- le mercredi 12 décembre de « créer un délit de complotisme » en réaction auxlégitimes interrogations suscitées par l’étrange attentat survenu la veille à Strasbourg.
          Coïncidence savoureuse : deux semaines après l’article détaillé de Panamza consacré à leur ancienne et opaque alliance, le tandem Cazeneuve/Goldmann vient de faire connaître son autocélébration… à travers un dîner de gala organisé ce jeudi 13 décembre, à… Strasbourg.
          Deux jours après l’attentat et en dépit de la fermeture –toujours en cours pour des raisons de sécurité- du marché de Noël.

          Ils nous prennent vraiment pour des benêts ces sionistes francs-maçons.!!! Si avec tout ça et les Français n’ont pas encore compris…alors…!??

          Salammmmeeeettttt!

          • Imène

            Bonsoir sister ! Hi all…
            Tout à fait l’amie ! Toutes ces manigances cousues de fil blanc n’interpellent plus personne ! La terre entière sait qui , comment , et dans quels intérêts sont fomentées ces troubles dans les arrière –boutiques .
            Les maîtres de la désinformation, du mensonge et de la manipulation ont le vent en poupe hélas ! Ils contrôlent les grandes institutions , les grands médias en tête..et quand je lis les réactions des Fr sur la mainmise des lobbys sionistes sur la politique de leur pays , c’est effarant de constater combien le peuple est impuissant , malgré leur degré de conscience et de maturité politique .
            Le dénouement de l’affaire Cherif C : consternant c’est tout ! L’assaut mené contre le « terroriste « était musclé et surmédiatisé ( la mouche tuée par un B52 ..Merci MS ! ) Chérif s’était caché dans un entrepôt comme Mohamed M dans sa salle de bain…un scénario bis repetita ? Nul doute ! c’est dorénavant le mode opératoire typique de La police Fr pour blouser l’opinion , et camoufler les mensonges ( voire les crimes ) d’état .
            Khayticalement.

  5. MS

    Sherif a du prendre le pole express, avec le père Noël. Blessé au bras depuis hier , il n’a pas perdu beaucoup de sang.

  6. Mr H

    Cherif est un 10 litres au sang, blessé depuis 2 jours, il est encore vivant.

  7. Mme CH

    Comme d’habitude, les commanditaires du terrorisme ne lésinent pas sur les moyens. Cette fois-ci encore, ils ont sorti l’artillerie lourde pour disperser et faire taire les gilets jaunes. Les Français et le monde entier devraient savoir maintenant qui est à l’origine du terrorisme teinté en vert pour la galerie, et pourquoi ? Strasbourg est connu par sa forte communauté sioniste, alors tous les moyens sont bons pour éloigner les G.J de leurs banques, magasins…etc…! Mais, je pense que les gens ne sont plus dupes, ils ont compris leurs manigances diaboliques….Ce sont des énergumènes sans scrupules.
    Bonne continuation.

  8. MS

    Macron a t il rendu visite aux gilets jeunes des banlieues ? Il ne le fera jamais.
    Sur les banlieues, Emmanuel Macron privilégie le verbe ( la croix, 22/05/2018).

  9. MS

    Cherif Lee Oswald vient d’être éliminé par 2000 policiers, militaires, BRI, GIGN, gendarmes………la mouche a été tuée par un B52 .
    Ça sera un médecin légiste juif de l’hôpital Haute Pierre qui va l’autopsier et confirmer l’horaire du décès. Enfin un autre Shabbat à Strasbourg , mais on ne peut déterminer ses couleurs , car le père Noël y est invité.

  10. Mme CH

    « De Pompidou à Macron, le système Rothschild tire toujours profit de la dette publique….. » ( Alterinfo, 9 décembre 2018)

    « Depuis la loi de 1973, dite « loi Rothschild », du nom de la banque dont était issu l’ancien président de la République, Georges Pompidou, l’État est obligé de passer par le système des banques privées pour financer son endettement.

    Aujourd’hui, Emmanuel Macron, issu lui aussi de la banque Rothschild, ne compte pas bien sûr remettre en cause cette loi, préférant faire des coupes sombres dans les budgets sociaux pour réduire le déficit de l’Etat…
    Depuis 1973, le Trésor public ne peut plus présenter ses propres effets à l’escompte de la Banque de France. En clair, l’État est condamné à se financer par des emprunts, contre intérêts, auprès de banques privées, au lieu de continuer à emprunter sans intérêt auprès de la Banque de France.

    Comment en est-on arrivé là ? En 1973, après de 30 années de création monétaire, l’économie française était remise à flot. Dans l’esprit de l’ancien président de la République, Georges Pompidou, et des hauts fonctionnaires qui l’entouraient à l’époque, la France était désormais reconstruite suite aux destructions de la deuxième guerre mondiale.

    Il semblait donc plus aussi nécessaire de laisser persister des mécanismes qui s’étaient avérés bénéfiques pour le financement de dépenses d’investissements structurels, d’autant plus que ces mécanismes de création monétaire avaient été souvent utilisés pour financer le fonctionnement courant de l’Etat.

    Il s’agissait avant tout d’instituer un garde-fou afin de préserver le pays de l’inflation et des dévaluations de la monnaie en s’imposant une discipline budgétaire. Il apparut souhaitable à la fois d’encadrer les dérives potentielles de l’Etat et de sortir d’une ère d’économie administrée en établissant un autre système de financement.

    Mais le problème, c’est que ces bonnes intentions finirent par faire le jeu du monde de la finance qui a vite vu l’intérêt qu’il pouvait retirer d’un système par lequel l’État devait obligatoirement passer pour emprunter. De ce point de vue, la loi de 1973 fut également le fruit d’un habile lobbying bancaire visant à neutraliser tous ceux qui étaient favorables au système en vigueur jusqu’ici.

    Cette loi a été abrogée en 1994 mais après avoir été étendue et confortée au niveau de l’Union européenne par les traités de Maastricht (à compter du 1er novembre 1993, article 104) et Lisbonne (à compter du 1er décembre 2009, article 123) que la France appliquer à la lettre depuis cette date.
    Contrairement à ce qu’escomptaient les initiateurs de la loi de 1973, l’endettement public non seulement s’est poursuivi mais a augmenté considérablement, l’État étant progressivement devenu l’otage d’un système financier privé.

    On le voit aujourd’hui en France mais aussi en Grèce, en Irlande, au Portugal, en Espagne, en Italie, ce ne sont plus les états qui gouvernent mais la « troïka » (Union européenne, Fond monétaire international et Banque centrale européenne) qui resserre toujours davantage son emprise financière sur les pays, notamment du Sud de l’Europe.

    La critique de cette loi a notamment été porté par Étienne Chouard qui a préfacé le livre de l’essayiste altermondialiste André-Jacques Holbecq « La dette publique, une affaire rentable », publié en 2008.

    Le webdocumentaire « L’Argent Dette » (documentaire sur la création monétaire, 2008) de de Paul Grignon, fustige le fait que les États empruntent de l’argent et payent des intérêts, alors qu’ils pourraient créer l’argent. Diffusé en streaming sur le web et en DVD, il nous montre à l’aide d’animations et d’explications claires la façon dont est créé l’argent. Et contrairement à ce que l’on peut croire, la monnaie créée par l’État ne représente que 5% de l’argent en circulation contre 95% créée par quelqu’un signant une reconnaissance de dette à une banque. ……………… »

    C’est le résumé de toute la Mouchkila en France et ailleurs.! Et c’est pourquoi les Gilets jaunes ont en marre de payer les « dettes » aux Rothschild.!!!

  11. MS

    « Chérif Chekatt ou le faux djihadiste »
    Pour Farhad Khosrokhavar, l’auteur de la fusillade de Strasbourg n’est pas un djihadiste. Son geste est davantage dicté par le désespoir que par l’idéologie politique, explique le sociologue franco-iranien.
    Les nouveaux terroristes ne connaissent pas bien l’islam, ou pratiquent un fondamentalisme que l’Etat français interprète comme une radicalisation alors qu’il ne porte pas d’intention violente (on connaît fort peu de cas de fondamentalistes ayant pris un virage djihadiste). Ils sont également habités par un profond sentiment de stigmatisation du fait de leurs origines étrangères (la famille de Chekatt est originaire d’Afrique du Nord) et de leur implication dans des affaires criminelles ou des actes de délinquance. Ils sont souvent issus des quartiers populaires, voire des habitats sociaux (c’est le cas de Chekatt), qui relèvent de ce que j’ai appelé « l’urbain djihadogène », c’est-à-dire des endroits qui favorisent la radicalisation.

    lire le monde d’aujourd’hui.

  12. MS

    En outre, ces terroristes passent à l’acte parce qu’ils traversent un moment de désespoir. Ils souhaitent en découdre avec la société au nom de l’islam mais ils sont en réalité motivés par un sentiment d’échec personnel et d’injustice, en partie fondé, en partie fantasmé. Chérif Chekatt était sur le point d’être arrêté et remis pour la vingt-huitième fois en prison, après l’arrestation de ses complices pour règlement de compte. La radicalisation n’a dans ce cas que peu de chose à faire avec l’islam, l’islam ne sert qu’à donner un semblant de légitimité au désir de revanche et surtout assurer la promotion de l’individu qui devient, du jour au lendemain, grâce au terrorisme religieux une star dans le monde entier.
    Les vrais radicalisés dissimulent leur foi djihadiste.
    Par Farhad Khosrokhavar Publié aujourd’hui à 06h30,

  13. Mr H

    Contrairement à ce qui a été balancé par Fr2, Cherif C. n’est pas d’origine algérienne, mais plutôt marocaine, du royaume des Azoulays.

  14. Mr H

    Hier , BFM TV avait diffusé I shot the sherif, de Bob Marley.
    Ils devront aussi diffuser , le peuple shot Macron, chanté par le peuple lui
    même.
    Gutten djoumoua.

  15. Imène

    Azzul !
    Maintenant on connait le dénouement – cousu de fil blanc – de la tuerie du marché de noël : le présumé assassin a été neutralisé par la police : l’assaut mené contre le « terroriste « était musclé et surmédiatisé ( la mouche tuée par un B 52 ! Merci MS !) Chérif s’était réfugié dans un entrepôt, comme Mohamed M dans sa salle de bain …la police aurait pu l’arrêter et le traduire en justice , mais …l’objectif est d’enterrer l’homme et son dossier. Affaire classée donc. Alors c’est le scénario Merah bis repetita ? Nul doute . c’est dorénavant le mode opératoire typique de la police Fr pour blouser l’opinion et camoufler les mensonges ( voire les crimes ) d’état . Pour une démocratie , c’est honteux.

  16. Imène

    Allo ! bonsoir Admin …
    où est donc mon posting ???

  17. Mme CH

    Dans le journal de 20h du 13 décembre, un reportage de S.Rodier affirme que Cherif Chekatt ..aurait été identifié à la suite d’une déposition à la police d’un chauffeur de taxi qui aurait transporté et écouté le jeune homme lui raconter en détail (durant les 3 minutes de la course) sa journée -y compris sa perquisition matinale au cours de laquelle une grenade a été retrouvée.

  18. Mme CH

    ATTENTAT DE STRASBOURG : UN « TEMOIN DIRECT » BOSSE POUR ISRAËL
    Un fait interpelle : dans sa conférence de presse à Strasbourg, le procureur R.Heitz, ancien premier magistrat d’Alsace et successeur du procureur (sous contrôle sioniste) F.Molins, prétend qu’il existe des témoins de l’attentat du 11 décembre ayant affirmé que le tireur aurait crié « Allah Akbar ».
    Curieusement, parmi tous les témoins sollicités par la presse écrite et audiovisuelle, AUCUN ne corrobore cette allégation.
    Et parmi cette poignée infime de témoins « directs » interrogés, l’un n’a pas exactement un profil anodin sur le plan politique.
    Plus précisément : cette femme est radicalement ancrée dans la frange la plus droitière et religieuse du sionisme -au point de bosser (depuis Strasbourg) pour une organisation israélienne.

Répondre