La Voix De Sidi Bel Abbes

Dissolution de l’APN: Le niet des députés, ils s’accrochent à leurs privilèges

Après l’élection présidentielle, la question de la dissolution de l’Assemblée populaire nationale (APN) devient un sujet de discorde entre différents acteurs politiques. Les uns, comme le Parti des travailleurs (PT),  de Louisa Hanoune appellent à des élections législatives tandis qu’au Front de libération nationale (FLN), parti majoritaire dans la quasi-totalité des Assemblées élues, demande des arguments à ceux qui appellent à la dissolution d’une institution de l’Etat. La quasi-totalité des députés de différentes formations politiques, contactés hier, estiment que la dissolution de l’APN n’est pas à l’ordre du jour. Ils s’interrogent par contre sur les raisons qui ont poussé Mme Hanoune, à demander la dissolution d’une Assemblée élue dans de bonnes conditions. Mentalechta Chafia, députée UFDS (Union des forces démocratiques et sociales), estime que la dissolution de l’APN, comme il a été revendiqué par la patronne du PT, n’est pas à l’ordre du jour. Seul le président de la République peut procéder à la dissolution de cette Assemblée. « Je me demande pourquoi elle revendique la dissolution de l’APN dans laquelle elle n’a jamais été présente ? A mon avis,  pour demander la dissolution, la moindre des choses, c’est d’y être présent. Si on dissout l’APN, la prochaine sera quasiment composée des mêmes élus. Le problème ne réside pas dans les députés qui composent l’APN, mais dans le fonctionnement de cette institution de l’Etat. Défendant les députés, l’élue UFDS reconnaît que l’APN ne fonctionne pas à merveille, à cause, selon elle, du refus de certains ministres de répondre aux questions  des députés. Quand les amendements proposés par les députés ne sont pas pris en considération par le gouvernement, la faute n’incombe pas aux députés, mais, au fonctionnement de l’APN.

« Le problème se trouve à l’intérieur du système qui ne laisse pas l’APN travailler librement, ce que cautionne Mme Hanoune », a déclaré Chafia Mentalechta et d’ajouter que la patronne du PT se contredit. Même son de cloche du côté de certains députés du FLN. Rencontrés avant-hier, à Boumerdès, certains députés n’arrivent pas à comprendre les déclarations de Mme Louisa Hanoune. « Le jour où elle sera majoritaire à l’APN, elle pourra dissoudre le Parlement », a déclaré  Menouar Djadi, député FLN de Boumerdès. Il reconnaît que tout député a le droit d’exprimer ses opinions, mais il n’y a aucune raison qui nécessite actuellement la dissolution de l’APN. « Restons sérieux, ce problème n’a jamais été à l´ordre du jour. Seul le président de la République peut procéder à la dissolution de cette Assemblée », a-t-il indiqué. Cette proposition est liée, explique-t-il, à la situation interne que traverse le PT, marquée par des départs en cascade. Développant ses arguments, Djadi soutient que dans le cas où cette Assemblée met en cause l´instabilité du pays, il faudra la dissoudre. Or, ce n´est pas le cas justement. Pour lui, si une poignée de députés souhaite qu´il y ait des élections pour accroître leur représentativité au sein de l´APN, il y aurait alors chaque année des élections. Un avis partagé par les députés du Rassemblement national démocratique (RND), qui estiment que la seule chose qui a poussé Mme Hanoune à demander la dissolution, c’est le départ massif des députés de sa formation politique vers les autres formations politiques.

« Nous sommes le  parti majoritaire, on ne va pas quand même demander de perdre cette majorité ! Mais ceux qui veulent cette dissolution, qu’ils nous donnent des arguments solides pour cela », ont conclu les députés de Boumerdès. La mouhafadha de Béjaïa et députée FLN, Mme Dalila Fourar, abonde dans le même sens. Elle ne voit pas l’utilité de dissoudre l’APN. Elle s’interroge : pourquoi l’actuelle Assemblée populaire n’est-elle pas compétente ? Pourquoi Hanoune s’acharne-t-elle sur l’APN ? Pour elle, même si demain, le président de la République décide de dissoudre l’APN, la prochaine, sera quasiment identique et le FLN sera majoritaire. Joint également hier, par téléphone, la députée, Soumia Fergani, de la formation politique de Amar Ghoul, s’interroge sur l’acharnement de la présidente du PT quant à la dissolution de l’APN. Selon elle, les problèmes du pays ne résident pas dans la dissolution de l’APN, mais ailleurs. Il faut se focaliser sur le moyen de trouver des solutions aux problèmes des citoyens au lieu de s’acharner sur la dissolution d’une institution de l’Etat élue légalement. « Je suis contre la dissolution de l’APN. J’ai un mandat de cinq ans et je dois honorer mon mandat.

Les habitants de Médéa m’ont choisi et ils attendent beaucoup de moi afin d’essayer de régler leurs problèmes, surtout pour une wilaya de l’intérieur du pays. Je dirai à Mme Hanoune, qu’il y a d’autres problèmes beaucoup plus importants que la dissolution de l’APN », a déclaré Mme Soumia Fergani. Au lieu de s’investir pleinement dans leur mission de représentants du peuple, les députés de certaines formations politiques préfèrent revendiquer la dissolution de l’APN, parce que, tout simplement, ils ne trouvent pas quoi dire. De son côté, Smaïn Kouadria député du PT, joint également par téléphone hier, estime que la dissolution de l’APN est une nécessité et c’est la revendication de notre formation politique. Selon notre interlocuteur, l’APN issue des législatives  de 2012, est entachée d’une fraude massive, de l’argent sale et de corruption. « La réforme doit être précédée d’élections législatives anticipées car le Parlement actuel n’a pas la capacité politique pour prendre en charge la réforme de la Constitution », a-t-il dit. Pour avoir une APN légitime, Kouadria suggère des réformes politiques qui interdisent aux candidats à la députation l’utilisation de l’argent sale lors de la campagne électorale, sinon on risque de se retrouver avec une autre APN dépourvue de représentativité.

Source

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=46441

Posté par le Mai 6 2014. inséré dans ALGERIE, CE QUE DIT LA PRESSE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

18 Commentaires pour “Dissolution de l’APN: Le niet des députés, ils s’accrochent à leurs privilèges”

  1. OUERRAD

    Au lieu de dissoudre l indissoudable il faut penser à regler les problemes du citoyen LAMBDA qui continue de subir les affres de la vie . Madame HANNOUNE devrait penser à defendre le pain du travailleur dont elle utilise l intitule sans pour autant le defendre ni elle ni sidi said d ailleurs ???

    • Houari

      Indissoudable
      N’existe pas dans la langue de voltaire, je m’excuse de mon intrusion je suis obligé de corriger mon fils est à coté de moi.
      A moins que c’est  » indissociable ». J’ai peur que cheikh Mohamed Senni me fasse la remarque
      Les fautes d’orthographes tout le monde en commet.
      Bonne journée si Ouerrad

      • Mohamed-Senni

        Je pense que Si Ouerrad a voulu dire « indésoudable » pensant sûrement à « indéboulonnable » ou il a tout simplement utilisé ce terme qui traduit bien sa pensée même s’il n’existe pas. Mais « indissoluble » convient mieux si l’on tient compte du début de la phrase.

  2. kaid

    personne ne suit cette Assemblée

  3. BADISSI

    pourquoi dissoudre ?? pour organiser d autres élections et gaspiller l argent , pour rien , sachant que les résultats sont connue d avance , cette assemblé ou une autre c est du pareille au meme il ne foute rien , moi je suis pour la suppression de l assemblé remplacer par majlisse etouara (le conseil de la révolution ) de la belle époque

  4. Imène

    Non , ils ne partiront pas ! ces charognards n’ont qu’une mission : se remplir les poches et la panse ..cette mission là .ils la mènent à la perfection , il faut bien leur reconnaître..ils en veulent toujours et encore plus !! profitez messieurs , dames ! donnez vous -en à coeur joie : vous payerez pour chaque centime que vous avez empoché ..c’est sûr ils ne partiront pas de sitôt ! à moins d’être déboulonnés de force..puis jetés aux poubelles de l’histoire tout simplement !

  5. Fethi

    Cela fait partie du décor politique cette APN

  6. K/faraoun

    Chez nos démocrates il est plus facile de monter la pyramide que de la descendre mais sincèrement puisqu’il n’y a pas eu de changement alors pourquoi changer les députés.

  7. Jamel

    @Khouna KFaraoun Vous suivez bien ;il ya eu changement de ministres et ici il ya des voix qui demandent au président élu de dissoudre Quel est votre opinion khouya et merci

  8. Asidahmed

    Je pense que la dissolution du parlement ne va rien changer s’il y aura lieu dans ce sens ! Mai, il faut d’abord se posé la question, on a un régime présidentiel ou parlementaire ??? Notre grand problème à mon avis n’est pas le régime en soit mais l’absence d’opposition politique structurée, libres et capables d’interpeller le président sur tout sujet.

  9. hor el abbassi

    L’APN est au service du systéme

  10. abbassi mdegouti

    Tout élu a peur de son salaire je pense que Mr BOUTEFLIKA va dissoudre l’APN inchallalah aprés l’instalation de la nouvelle constitution et que les futurs députés n’auront comme salaire que leurs salaires de profession par exemple un professeur de lycée a comme salaire 90000,00 da il aura en plus les primes de transport pour y assister à l’APN , prime vestimentaire et celle de logement ni plus ni moins et comme ça on verra s’il y aura les bon citoyens qui aiment leur pays pour s’inscrire au vote de député ce sera fini les 40 millions inchallah

  11. OUERRAD

    @senni et houari
    mais moi c est pour me moquer de ces gens là qui nous empoisonne la VIE
    Je ne suis pas là pour faire des phrases mais jeter des cailloux dans la mare et attendre des fois ça prend des fois non .
    J AI CONSTATE QUE SEULS QUELQUES UNS VONT AU FOND DES CHOSES LES AUTRES SONT LA POUR FAIRE LES CORRECTEURS TANT PIS OU TANT MIEUX
    il n y a que sahbi @MIROUCHE QUI ME SUIT ??? SALUT L ARTISTE .. JE VOULAIS DIRE LE JEUNE ??? 50PIGES

    • Amirouche

      @OUERRAD

      Bonsoir JADOU « pépé » (mort de rire)
      Je te jure que mon meilleur ami « Gérard » a 80 « balais » mais dans sa tête il en a que 20 « piges » il était directeur de l’ hôtel Castiglione / rue du Faubourg Saint-Honoré , justement je lui ai demandé de faire une contribution à la VDSBA sur la gestion de ce genre d’ hôtel .
      Khayi à cause d’un « e » on t’a pas lâché ?!!! il fallait dire le mot en Verlan « MACHI SOUDABLE »

      .

  12. OUERRAD

    il y aura toujours des partants , ça ne sera plus 40 briques mais plus ,
    L es deputes ne reviennent jamais à leur postes d origines , ils s installent à ALGER ou à l etranger quand l un d eux revient au bercail c est qu il n a pas pu pomper plus .Demandez à l un d eux de vous chanter l HYMNE NATIONAL ? de vous parler 5 minutes sur l HISTOIRE de l EMIR ABDELKADER ?? QUI EST LE PERE DE LA NATION ?? demandez lui les prix du metre carre ?? Là il sera CHAMPION ??

  13. K/faraoun

    le député européen fait au maximum cinq fois le SMIG et notre député fait vingt fois le SMIG. Nos élus sont montés dans le haut de la pyramide pour discuter de leurs salaires et non celui des électeurs . La différence de salaire entre un élu et un smicard est une honte.

  14. Jamel

    donc dissoudre

  15. OUERRAD

    @MIROUCHE
    Ma3alich FISTON .. HADI HIYA DOUNIA ??
    On ne peut pas savoir ce que veut celui qui ecrit , surtout sur le NET ;; On ne connait pas la personne , il faut un temps pour voir venir , celui qui est serieux ,celui qui la joue serieux , celui qui est là pour DECONNER ??
    CHABBA PEPEEE???

Répondre