La Voix De Sidi Bel Abbes

Deux photos et un Pan de l’histoire de Sidi Bel Abbes: L’école des Indigènes ( Avicenne).Elle s’en va.

Deux photos résument un pan de l’histoire de Sidi Bel Abbes et évoquent surement ,chez une frange de lecteurs de la voix de SBA ,des souvenirs d’enfance épanouie dans la prestigieuse « école des indigènes ou Avicenne » que l’effondrement destructif et prémédité qu’a subit récemment, a coulé beaucoup d’encre et a causé un ébranlement au sein de toutes les strates de la société bélabbésiennes et surtout un émoi chez ceux qui ont frotté ses bancs, rayé les surfaces ses tables et parcouru les dimensions de sa cour… en se voyant maintenant impuissant et impatient devant l’anéantissement en poussière de ce lieu – symbole de l’alphabétisation de plusieurs générations.
Les murs croulent ,il va nous rester que  » Your souvenirs photographs  » .Partagez-les… La première photo montre l’encadrement de l’école, la deuxième photo montre des élèves ( indigènes ) des années 40 dont uniquement son détenteur est reconnu : DOUSSAS Mokhtar né 1937, en 1er rang debout le 4 eme à partir de le gauche,un indice pouvant aider à s’identifier.


Debout de G à D :
Carel – Ouhibi – Cortès – Woudores – Serio – Meliani – Gillette – Boubjenou – XX – Benhamou .
Assis de G à D :
XX – Gadi – Sekkal – Guigui – Sofi – Badens .(correction possible)

DOUSSAS Mokhtar en 1er rang debout le 4 eme à partir de le gauche

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=35281

Posté par le Déc 4 2013. inséré dans ACTUALITE, SBA D’ANTAN. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

22 Commentaires pour “Deux photos et un Pan de l’histoire de Sidi Bel Abbes: L’école des Indigènes ( Avicenne).Elle s’en va.”

  1. kerroucha

    Un article touchant des regrets pour sa destruction

  2. Membre de la h'cira

    Avant hier les belabesiens se sont rassemblés devant l’édifice de la wilaya pour exprimer leur colère sur le match nul concédé à domicile face au mouloudia de Saida.Parlez leur de la dégradation de leur ville et de l’incivisme qui règne en maitre dans la cité,il vous croirait atterrir de Neptune.Voilà ça résume le comment du pourquoi.Vous avez compris ou je donne une autre version de l’état de déliquescence de la mentalité d’ici.

    • Ahmed Khiat

      Si c’est le cas, mon cher Membre de la h’cira, je demande à Monsieur le Ministre de l’Intérieur de nommer à la tête de chaque Wilaya deux ( 2 ) Wali(s), l’un pour s’occuper uniquement des équipes de football, et l’autre pour toutes les autres activités et elles sont innombrables.
      Personnellement, je ne comprends pas le pourquoi de ce ‘ rassemblement ‘ devant la wilaya. Quand on perd un match, c’est que l’équipe adversaire a mieux joué, c’est tout. Les causes de l’échec sont ailleurs.
      Ce qui se passe, c’est ridicule, à moins que ce soit manipulé…

  3. semmak bennadji

    je suis belabbésien a oran et je suis peiné de voir ce massacre de la mémoire de notre villa natale

  4. jaydae

    Bonsoir! Mon père était élève à cet école et confirme les noms suivants des enseignants: Mrs. Gadi, Sekkal, Gillette, Melliani, Cortès et Sofi. Il a pu identifier le premier assis à gauche: c’est Mr. Belmansour (à coté de Mr. Gadi).
    Pour les élèves, la photo est flou, il pense que le troisième élève de la droite (deuxième rangé du haut) c’est Soudani. C’était pas la classe de mon père.

  5. gamra de sidi khaled

    Mr jaydae vous nous avez aidé

  6. Ahmed Khiat

    J’ai eu le privilège de côtoyer, en tant que jeune collègue dans l’Enseignement, MM Ouhibi ( Abderrahmane ) Meliani, Gilette ( qui avait une jambe en bois, et était Directeur de l’Ecole Victor Hugo jusqu’en 1966, actuellement Abou Kacem Chabbi ) et Sekkal ( Mahmoud? ). C’étaient de grands éducateurs, tous disparus, que Dieu ait leur âme.
    Un grand merci à M. Doussas pour la photo pathétique, et à la Voix de Sidi Bel Abbès pour l’article émouvant.

    • BADISSI

      @Ahmed khiat
      Salam cheikh sur la photo c’est Sekkal Belkacem qui étais instituteur a l’école Avicenne ensuite directeur d’école Tarik ibn ziaid , il habitais a crampelle .

      • un ami

        @Badissi Ce monsieur que vous citez;habite prés de hadj bennaoum imam Un de ses fils habite un des quatre tours de la bremer ,prolongement ex rue de la marine et il est fonctionnaire a l’académie.

        • BADISSI

          @un ami
          salam ami oui il habitais a coté Hadj banaoum imam , il avait deux fils kamel qui travailler a la BNA decedeé ALLAH YERHMOU ET Adelhalim qui a un cabinet conseil canal sure dans la route d’oran celui qui habite a la brémer et fonctionaire a l »académie c’est le fils de Sekkal djilali (boxeur) ALLAH YERHMOU

      • Ahmed Khiat

        @ Badissi
        Salam cher ami. Effectivement, c’est bien Sekkal Belkacem rahimahou Allah. Il était Directeur à Tarik Ibn Ziad jusqu’en 1966 ou 1967 avant de prendre sa retraite. ( J’étais son Inspecteur ) Je témoigne devant Dieu qu’il était irréprochable sur tous les plans.

    • Riad

      Bonjour,
      Non, Mr Sekkal (mon grand père) de prénom Belkacem ancien directeur d’école a SBA et père de Kamel (meilleure moyenne au baccalauréat en Algérie francaise pendant 60 ans) et de Pr Fawzia Sekkal (plus grande Diabétologue et l’une des rare au Magreb chef de service au CHU Mayo, Alger)

      • mohamedDD

        Salem, si ton grand père Allah Yarhamouh était là, il serait pas content mais pas du tout par ton comments. et tu sais pourquoi ????? Notre Foi nous recommande d’être très modeste et reconnaissons envers Allah

  7. Arbi

    Article de mémoire bravo

  8. fouad Soufi

    merci à la Voix de Sidi Bel Abbès et à M. Doussas pour cette photo. Ma famille conserve une autre avec les mêmes personnes. A noter qu’il s’agit de M. Boudjema et non Boudjemou. le directeur de l école Avicenne était M. Sirio et non Serio. De la même manière si notre nom se prononce Sofi, en arabe avec un sad et non un sin, il s’écrit Soufi en caractères latins.
    Dommage que cette école disparaisse, elle a eu à donner de grands noms à la ville et au pays. Il et vrai que l’USMBA qui renaît enfin de ses cendres préoccupe plus la jeunesse qu’un pan de l’histoire de la ville.
    Tous mes vœux de succès à votre journal.

  9. Mr KM

    @Si Fouad soufi sans pouvoir me tromper je suppose que vous êtes bien versé sur ce noble travail de la recherche historique;aussi je vous prie de lire les antécédents articles sur ce lieu du savoir de la graba héroique et la vous pouvez apprécier certainement une démarche des lecteurs qui voulaient conserver ce lieu patrimoine d’une époque. Hélas le buldozzer est passé par la. Vous pouvez cher Fouad voir une action citoyenne de ce journal vers la commune de Sidi brahim ou une école similaire est toujours fonctionnel et la aussi un groupe de lecteurs est allé faire une comparaison pour adresser un message aux élus locaux de l’APC..Revenez a la partie archives Cordialement

  10. Hamid ourrad

    Mes sincères condoléances à la famille TOUAB mehadji ex inspecteur de l’enseignement primaire survenu ce jeudi ,que dieu l’accueil dans son vaste paradie

  11. BESSMA NET

    Nous venons de rentrer a la suite d’une nouvelle BESSMA Net chez un enfant de S.B.A ex joueur USMBA et cadre ENIE Le reportage est assuré par notre ami Belamri Aek quant aux photos Trois amis se sont occupés de cette louable tache bénévole

  12. Hadji Doussas

    Bonsoir tous le monde,
    J’ai confirmer avec mon père mr doussas à propos des photos ce qui suit : 1ere photo mr Boudjemaa et non boubjenou, mr sirio et non serio, le 2eme en haut à droite c’est mr Colado la photo a été prise en 1947 .
    Pour la deuxième photo la première ligne en haut de gauche à droite :××- Hader-××-doussas-××-××-Bouhassoune-××-×× .
    2eme ligne de gauche à droite : ××-Benali-Yahyaoui-××-××-××-Benyamani mbarek-××-×× .
    3eme ligne de gauche à droite :××-××-Boudigou-Belacel mokhtar (dit commandant Mahi)-Mokkadem (oueld fritou)-××-Kerboub-××-××.
    4eme ligne il se souvient du deuxième de droite c’était le seul français GILBERT CERVERA .

Répondre