La Voix De Sidi Bel Abbes

Deux étudiantes agressées pour ne pas avoir porté le voile.

Les élections remportées par les islamistes dans nos deux pays voisins  et étaient ce vendredi en passe d’être officiellement proclamés vainqueurs de la première phase des élections en Egypte, s’efforçant de dissiper les inquiétudes suscitées par la perspective de leur arrivée au pouvoir semblent donnés un regain d’activisme politique palpable ici et là. Ainsi on a appris que deux étudiantes de Béjaïa affectées cette année à l’université Ferhat Abbas de Sétif, ont été agressées hier aux environs de 15 heures, à l’aide d’une bombe lacrymogène par un  individu « malintentionné ». Étudiantes en droit, les deux jeunes filles ont été agressées au seuil de la résidence universitaire El‑Hidhab3. Selon le témoignage de l’une des victimes, l’agresseur leur a reproché de ne pas porter le voile. Après les premiers soins prodigués au niveau de l’infirmerie de la cité, les deux étudiantes ont été transférées au CHU de Sétif et ont déposé une plainte contre X. Plus de 4 000 nouveaux étudiants de Béjaïa ont été transférés vers les universités de Sétif et de Jijel cette année, au motif officiel de manque de places pédagogiques à l’université de Béjaïa. Un rassemblement des étudiants, accompagnés de leurs parents, a été tenu le 23 octobre dernier devant le rectorat de l’université de Béjaïa pour demander leur réorientation vers l’université de leur wilaya d’origine. Les étudiants se plaignent de l’éloignement mais aussi des difficultés d’intégration dans leurs nouvelles universités.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=9558

Posté par le Déc 2 2011. inséré dans ACTUALITE, ALGERIE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

5 Commentaires pour “Deux étudiantes agressées pour ne pas avoir porté le voile.”

  1. Didou

    le comportement lâche de ces voyous agresseurs doit être condamné. Il est intolérable de toucher à la liberté des gens d’une manière générale et à celle des femmes, en particulier. Notre religion est de l’ordre privé et nul n’a le droit de l’imposer à autrui

  2. khiwani d'oran

    notre religion est tolérante et ouverte, auncun un être n’a le droit de s’imiser dans la vie privée d’autrui,nous sommes tous des musulmans on doit respecter le choix des uns et des autres, personne n’a le droit d’imposer à l’autre sa cluture ou ses convictions, je pense que ces voyous doivent être condamner pour leur comportement, c’est hideu?

  3. Swissra

    Que traduisent ces actes?
    Surtout pas des incidents isolés mais l’expression du conservatisme le plus militant.
    Parler sans cesse de modération quand tout indique le contraire est une ineptie.
    Au lieu d’être concernés par la justice sociale, les conditions d’études,la participation populaire aux décisions ces jeunes veulent imposer la terreur sous couvert de morale vestimentaire.
    Allons plus loin et faisons fi de l’hypocrysie.
    Alors leur vision de la religion leur fait obligation de demander des universités dans lesquelles les femmes et les hommes seront séparés.
    Et pour faire bon poids d’interdire des professions à des femmes car elles seront au contact du mâle, donc de la tentation quand leur place se doit d’être au foyer.
    A l’instar de l’Arabie malheureuse interdisons aux femmes de conduire et confisquons les permis.
    L’argent des confréries et leurs idées préparent des champs sanglants à l’exemple de la Lybie, Liban, Irak, et aujourd’hui la Syrie.

  4. krimo

    Notre Algérie n’ai pas pour c’est islamiste intégriste qui veulent impose leur lois, nous somme libre, ils on donne une mauvaise image sur l’islam dans le monde, ils ont ca partie en Afghanistan ou Pakistan mais pas ici on a déjà l’expérience des années 90.

Répondre