La Voix De Sidi Bel Abbes

Détente : ESSAFRA TARBAH !!!!!!! Par notre ami Belamri. A

le prolifique Belamri Abdelkader dont plusieurs contributions sont en attente de publication et qui attendent l’opportunité de les mettre en ligne, nous fait par ce jour de ce papier détente intitulé Essafra Terbah. suivons ce qu’il nous dit! 

2928366687_1_11

Qui d’entre nous ,parmi les » soixantenaires » ,qui ne se rappelle pas ,étant jeune ,lors des journées de WEEK END à la TAHTAHA ,quand celle -ci servait de parterre aux goualas ,aux charmeurs de serpents,aux conteurs et d’autres saltimbanques de la culture traditionnelle ? Personne ,à mon sens ,car c’était les seuls loisirs et occupations que nous avions pour nous distraire du quotidien un peu pesant ,il faut l’avouer et rares ceux qui pouvaient se permettre une escapade aux cinémas qui nous paraissaient impénétrables et on se satisfaisait des seules affiches et photos ( agréables et artistiques ,il faut le souligner ) servant d’effet d’annonce du film ,en laissant notre imagination fertile à toute sorte de scénario.Quand au théâtre ,c’était un temple pour les autres au même titre que les églises ,frappé du sceau de l’interdit ,sauf peut être pour quelques privilégiés dont les parents étaient au fait de se qui se trame à l’intérieur. Nous ,nous vivions ces mélodrames au lycée ou quelquefois à l’école quand nous nous donnions,entre camarades , la réplique sur les textes du CID ou de MOLIÈRE avec le ton en plus sous l’œil admiratif du prof qui jouait lui aussi au metteur en scène;ah les bons souvenirs ! Hélas ,l’espace sacré qui servait d’union aux populations qui venaient des quartiers de la ville et même des villages environnants ( il servait aussi à véhiculer les directives de la révolution ) , furent squattés par les vendeurs à la sauvette puis par ceux de la friperie ,contribuant définitivement à la mort de nos traditions plusieurs fois centenaires.

index

Seule une activité marginale continue, par intermittence, malgré son interdiction à survivre au reste ,c’est la fameuse table du jeu du « hasard  » ou bonneteau qui consiste ,en un jeu de main ou de passe passe ,à l’aide de trois cartes ( RONDA ) ,à solliciter la foule et les curieux , ceux tentés par le gain facile ,généralement des cupides ,entourant le « charmeur » de cartes avec des complicités avérées parmi les joueurs potentiels (tombeurs ) ,à tenter leurs chances qui s’avèrent ,en fin de compte ruineuses,car la carte « ESSAFFRA » tant convoitée et miroitée ,n’apparaît qu’aux complices et jamais aux vrais joueurs d’où l’arnaque à ciel ouvert. Cette méthode qui a conduit à abuser de quelques crédules ,s’est manifestée plus tard chez les professionnels de l’illusion et de la main levée ( les bolitiques ) qui ont trouvé là, matière à leur business en promettant monts et merveilles lors de leurs campagnes électorales ,mais qui s’avèrent une carte perdante .Alors ,doit-on encore croire aux illusions malgré nos amères expériences ou s’impliquer dans la vie sociale ,économique et politique et ne croire qu’au palpable ,c’est à dire le travail,l’effort et la créativité ? Question qui continue à se poser à nos jours devant la démission généralisée de la citoyenneté et le marasme économique et social qui prédit un avenir délicat à notre pays ;car tous les signes avant coureurs d’une situation qui tend au pourrissement se mettent en lumière pour ceux qui veulent bien les voir . Pourquoi le tsunami fait des dégâts parce qu’il est imprévisible et nous souhaitons pas à notre pays qu’il soit touché par un tsunami car ses répercussions sur la vie politique et sociale lui seraient dommageables à plus d’un titre.

2928366687_1_17

 

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=56949

Posté par le Déc 11 2014. inséré dans ACTUALITE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

29 Commentaires pour “Détente : ESSAFRA TARBAH !!!!!!! Par notre ami Belamri. A”

  1. Abbés

    Je me revois déambuler à un âge précoce mais dans une ambiance sans pareille. Je continue à me ressourcer dans ces espaces même squattes. Une détente disons nostalgique.

  2. MADANI

    Autre temps autre moeurs mr BELAMRI eh oui les bons souvenirs de notre enfance innocente et insouciante avec des photos qui nous rappellent comment s’habiller les pauvres autochtones en ces temps de pauvreté et de manque j’étais petit enfant et je me rappelle de tout ce qui est décrit par cette plume avisée et intélligente en compagnie de mes oncles qui aimaient se ballader à TAHTAHA pour les achats , les divertissements , les rencontres inattendues et le bon temps à passer mais une seule remarque BELAMRI vous sortez tjs du sujet réel de vos écrits tjs des petites touches qui nous rappelle qu’on est en 2014 et qui nous ramène à la réalité des comportements néfastes des parvenus et des imposteurs pourtant vous auriez dû vous contenter de nous raconter l’histoire au temps ou elle se déroule pour plus de plaisir à mon avis ne me traitez pas de jaloux comme certains je ne fais que vous donner des conseils utiles pour vous et pour ceux à la recherche d’une NOUVELLE VOCATION . continuez à nous donner du bon temps ,des souvenirs et des rires MERCI mon ami

  3. Amirouche

    Sallam

    Il me semble que par cet ancien jeu de ESSAFRA TERBEH ,monsieur BELAMRI a voulu dire que rien n’a changé et tout n’était et n’est , malheureusement , qu’un jeu d’illusion,de l’ordre de l’escroquerie , dans cette société ,où les perdants et les dupes ne cessent d’y croire ,ils ne se rendent même compte que c’est une arnaque !!
    Si Abdelkader , je trouve cette approche entre l’ancien et le présent est bien intéressante ; tout en sachant que tout phénomène naturel ,même catastrophique , reste une éventualité !!! Allah yastoure

  4. un ami

    Belle évocation khayi!

  5. Omar

    Il était une fois quels souvenirs hélas le futur ? Adviendra que pourra…

  6. Lecteur assidu

    @Monsieur Le futur seul dieu le sait. Et ce jeu décrit plus haut l’aviez vous connu?

  7. chaibdraa tani djamel

    Merci mr BELAMRI pour ce commentaire et surtout voir ces photos de mon quartier GRABA et sa belle place ETAHTAHA qui fut jadis belle

  8. Mémoria

    Très belle je dirais …. »diachronique » de notre camarade de la classe des sexagénaires qui nous rappelle que Sidi Bel Abbès avaient d’autres espaces publics et d’autres générations de géniteurs que les photographies d’époque ont fixées pour l’Histoire contemporaine de ce dernier vingtième siècle ,et que nous avons vécue enfants et spectateurs aussi de trames existentielles que notre histoire orale et mnémonique a refoulées….à la décharge de l’histoire coloniale et eurocentriste gardienne des panthéons d’une civilisation de l’exploitation de l’homme par l’homme…Les photographies sont implacables tant elles révèlent l’état de dénuement de nos géniteurs,leur biotype et état de santé à la limite de l’esclavagisme(Aujourd’hui indice des organisations onusiennes,idh,indice de développement humain….).Malheureusement certains « déplacés » oublient souvent les photos de leurs géniteurs et ne les montrent pas aux invités dans leurs salons de l’hexagone… »Le singe… » c’est Taubira pour les autres! Et la gégène… çà s’hérite de père en…fille dans… la Marine bretonne !!!
    Si Belamri le chroniqueur-action manie à merveille les caméras de l’histoire diachronique en la boostant avec une morale et invariant anthropologique sur les artifices du mensonge et de la duplicité. C’est vrai que le « théâtre » de la vie n’a pas de frontières terrestres et temporelles. Les acteurs ont l’embarras des rôles et des scénarios tant que les spectateurs et consommateurs en redemanderont !
    Bonne soirée!…!!!

  9. Mémoria

    Corrigez Sidi Bel Abbès avait d’autres espaces! Sorry!

  10. Lecteur assidu

    Merci Mémoria.une belle réaction.

  11. KADER TOBJI

    J’ai vu ma vie se défiler en lisant ce récit, quoi dire de plus, que de vous remercier pour ce rappel de jeunesse, et qui restera inoubliable à chacun, encore une fois merci Monsieur
    Abdelkader Belamri.

  12. BOUCIF BEKKAR

    Barak allah fik si Abdelkader !

  13. Yahia Nouara

    J’habitais el graba et pour moi ce n’était pas que le weekend qui abritait tout ce beau monde mais durant toute la semaine. Chaque après midi avant l’école on passait par la Tahtaha pour rejoindre Avicenne

  14. Djilali Toumi

    la cupidité reste malheureusement plus forte que d’y penser à un tsunami.

  15. Zouaoui Henkouche

    chér ami c’est un rappel qui en dis long . celui qui réfléchi bien trouve sa place dans se puzzle entre les lignes. c’est une excellente reflexion.

  16. Samir Amir Berragda

    C la pure tricherie !

  17. MANNI SIDOV

    السوطة مالها معوجة روحها من جيهتي؟؟؟ قلبي و تخمامي و ما عطاني سيدي ربي

  18. Lecteur assidu

    On a besoin de détente en se ressourcant.

  19. madjid

    un bon retour sur un loisir d’antan La joie d e faire des articles de nostalgie est bien partagée.

  20. Amirouche

    QABLA ENE TATAFAWAHOU TAFAQAHOU MLIHE
    BELAMRI VEUT DIRE QUE ESSAFRA TERBAHE
    EST DEVENU UN JEU DE NESS MACHI MLAHE
    DANS NOTRE SOCIÉTÉ TOUT EST DEVENU MEJHAH
    BEL ESSAFRA TERBAHE KLAWE HATA ARDE EL FELLAH
    MOURAHOUME NESSE KHADMETHOUM EL SFAGUE WEL TABREH
    3LA GRABA WE BELABBES NGOULE YA HASRAH
    WALA MA3JABKOUM KLAMI ,NATLOUB MANKOUME EL SMEH
    ANA NROUHE NARGOUDE BECH NASTREH
    GHADWA TATFEKROU KLAMI WA TGOULOU EL BAREH
    AMIROUCHE JABELNA KSSIDA TA3 EH EH EH EH
    RANI MAYETTE BAL DAHKE , BAHRETLI MELKITCHE KELMETTE BEL « EH »
    NATALBOU MIN RABNA YCHAFI « OURED SUQATTEUR » BEL NAJAH

    « Un brin d’humour ne tue pas  » …….
    adressé à !!!!!!!! Très bonne fin de soirée

    • OUERRAD en squatteur

      Tout ce qui finit par EH fait mal donc bel francess AIE , SAHBI , merci l humour n a jamais tue NI LES OPERATIONS D AILLEURS c est bon pour la deuxieme juste un petit HIC cela n a reussi qu a 80% mais c est jouable , je reviendrais bientot de cette convalescence qui a trop duree a mon sens .JOUMOUAA MAKBOULA a tous bsssatEHHH

  21. Nory

    sahit hadj Amirouche

  22. OUERRAD en squatteur

    J espere que toi aussi tu vas mieux …

  23. relax22

    allah yaatik saha si belamri

  24. Anonyme

    Nostalgie quand tu nous tiens. A l’issue de cette évocation de Mr Belamri j’ai fait un bref retour en arrière ,et qu’ai-je vu ? Mr Boutaibà el Ghoul ( Allah Yarhemah ) le maestro de  » safra terbah » et son art de duper les « Bouzgandal ». C’était un maître.

Répondre