La Voix De Sidi Bel Abbes

Détente acte 3 : Le Fermier et le juge.

Toujours en voulant  continuer dans notre nouvelle rubrique détente. Nous se devons de rappeler que c’est le duo Amirouche, Ourred  qui  était à l’origine de la dite rubrique. Pourtant nous ferons remarquer que celle d’hier est toute proche en matière de programmation et comme c’est l’été la détente est un exercice que nous avons tenu à faire partager à nos lecteurs (ices). Voyons aujourd’hui cette nouvelle anecdote de la même source.

467

Il était une fois un paysan qui vivait de la récolte de sa terre, il n’avait pas d’amis, ni de voisins mais la seule chose qui pouvait le distraire c’était (hachakoum) son âne, qui pour lui, il était tout, son ami, sa famille et aussi son voisin. L’homme, était solitaire, la seule chose avec laquelle il se retrouvait c’était avec son âne et aussi bien son travail qui consistait à travailler la terre. Un soir, l’âne rendit l’âme, notre cultivateur était devenu très triste, tellement triste qu’il avait oublié comment doit il devait s’y prendre ? Ni comment se comporter devant cet état de fait qui lui arrive pour la première fois dans sa vie ? Il était en quelque sorte désemparé et dérouté. Le soir, lorsque notre ami s’est endormi, l’âne est venu lui parler pendant son rêve ou son cauchemar en lui disant : « Mon cher vieux, en te quittant tu commences déjà à perdre les pédales ? Le Fellah lui répondit : « Que c’est vrai, je n’arrive point à m’orienter ni comment procéder ! ». L’âne poursuivit en ajoutant : « Demain, tu vas m’enterrer au niveau du cimetière des hommes, après l’enterrement tu vas vers le pied du sapin du bas et tu creuses du coté nord au moins 70 cm de profondeur, tu trouveras une jarre pleine de bijoux et de pièces d’or » . « Juste après l’enterrement, tu vas avoir tout le monde à tes trousses, le voisinage, les gendarmes, ils vont te tabasser. Ensuite ils vont te ramener vers le juge qui lui va te questionner d’une manière assez coléreuse ». Une fois, devant le juge, ce dernier après avoir lu les procès verbaux, il est devenu fou furieux et s’est adressé vers notre petit bonhomme sur un ton méchant: « Alors, notre ami trouve le moyen d’enterrer son âne au milieu d’un cimetière destiné pour les hommes ! Qu’avez-vous à répondre de vos actes inimaginables et diaboliques ? » Notre ami, une fois malmené par les policiers et secoué énergiquement par le juge, réponds simplement par ces mots : « Monsieur, le juge, je sais que vous n’êtes pas content de ce que j’avais fais, mais laissez moi au moins vous expliquer les causes et les prétextes qui m’ont conduit à faire cela, ensuite je vous demande de faire de moi ce que vous voulez » Le juge furieux et anxieux demanda au cultivateur de continuer : « Mon âne (hachakoum) est venu le soir de sa mort me hanter dans mes rêves. Il m’avait dit de l’enterrer au niveau de ce cimetière, ensuite il avait rajouté : « Personne ne sera content et ils vont tous te chercher des noises et ils vont aussi te conduite vers les gendarmes, après vers le juge » Et le juge en le fixant longuement et tout droit dira : « Et ensuite ?» Notre ami le fellah raconta au juge de sa trouvaille et continua en disant : « Que l’âne m’avait précisé que la moitié du contenu de la jarre sera pour Monsieur le juge» et le juge en arrêtant fermement le pauvre agriculteur tout en lui disant : »Qu’est-ce qu’il avait dit le pauvre malheureux âne, le martyre ? Chta gal el marhoum ? ».

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=52640

Posté par le Août 3 2014. inséré dans ACTUALITE, CE QUE DIT LA PRESSE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

42 Commentaires pour “Détente acte 3 : Le Fermier et le juge.”

  1. Amirouche

    Aime pour ton frère ce que tu aimes pour toi-même

    Deux hommes, tous les deux gravement malades, occupaient la même chambre d’hôpital. L’un d’eux devait s’asseoir dans son lit pendant une heure chaque après-midi afin d’évacuer les secrétions de ses poumons. Son lit était à côté de la seule fenêtre de la chambre. L’autre homme ,tétraplégique, devait passer ses journées couché sur le dos.
    Chaque après-midi, quand l’homme dans le lit près de la fenêtre pouvait s’asseoir, il passait son temps à décrire à son compagnon de chambre tout ce qu’il voyait dehors.

    L’homme dans l’autre lit commença à vivre pour ces périodes d’une heure où son monde était élargi et égayé par toutes les activités et les couleurs du monde extérieur.
    De la chambre, la vue donnait sur un parc avec un beau lac. Les canards et les cygnes jouaient sur l’eau tandis que les enfants faisaient voguer leurs bateaux, modèles réduits……. parmi des fleurs aux couleurs de l’arc-en-ciel. De grands arbres décoraient le paysage et on pouvait apercevoir au loin la ville se dessiner. Pendant que l’homme près de la fenêtre décrivait tous ces détails, l’homme de l’autre côté de la chambre fermait les yeux et imaginait la scène pittoresque.

    Lors d’un bel après-midi, l’homme près de la fenêtre décrivit une parade qui passait par la. Bien que l’autre homme n’ait pu entendre l’orchestre, il pouvait le voir avec les yeux de son imagination, tellement son compagnon le dépeignait de façon vivante.

    Les jours et les semaines passèrent. Un matin, à l’heure du bain, l’infirmière trouva le corps sans vie de l’homme près de la fenêtre, mort paisiblement dans son sommeil. Attristée, elle appela les préposés pour qu’ils viennent prendre le corps.

    Des qu’il sentit que le temps était approprié, l’autre homme demanda s’il pouvait être déplacé à côté de la fenêtre. L’infirmière, heureuse de lui accorder cette petite faveur, s’assura de son confort, puis elle le laissa seul. Lentement, péniblement, le malade se souleva un peu, en s’appuyant sur un coude pour jeter son premier coup d’œil dehors. Enfin il aurait la joie de voir par lui-même ce que son ami lui avait décrit. Il s’étira pour se tourner lentement vers la fenêtre près du lit. Or tout ce qu’il vit, fût… un grand mur !

    L’homme demanda à l’infirmière pourquoi son compagnon de chambre décédé lui avait dépeint une toute autre réalité,pourquoi m’aurait-il menti ?!!!.

    L’infirmière répondit que l’homme décédé était aveugle et ne pouvait même pas voir le mur.  » Peut-être, a-t-il seulement voulu vous encourager.  » commenta-t-elle!!.

    Il y a un bonheur extraordinaire à rendre d’autres heureux, en dépit de nos propres épreuves. La peine partagée réduit de moitié la douleur, mais le bonheur, une fois partagé, s’en trouve doublé. Si vous voulez vous sentir riche, vous n’avez qu’à compter, parmi toutes les choses que vous possédez, celles que l’argent ne peut acheter.

    Sallam

    • Imène

      Encore une charge émotionnelle intense avec le  » tétraplégique et l’aveugle  » et ce dialogue imaginaire , pittoresque et coloré par les yeux d’un non -voyant à son ami ..3mirouche vous avez décidé de me faire pleurer : ben voilà ! c fait , c réussi ! sahit .. je vais chercher un kleenex pour pouvoir continuer.
      Toute la moralité de l’histoire est dans la fin .. cette propension que nous pouvons avoir à rendre les autres heureux en dépit de nos propres souffrances…
      que le bonheur partagé s’en trouve doublé..mais surtout que la santé est une richesse inestimable  » wa in ta3ouddou ni3mata Allahi , la touhssouha.. » merci.
      Pour le fermier et le juge : la cupidité rend les hommes bêtes ! et quelle dépravation …mais alors pourquoi systématiquement  » hachakoum  » pour désigner l’âne ou le chien ??? ce sont des créatures d’Allah ! des bêtes gentils , affectueuses, fidèles..les meilleurs compagnons et trés utiles à l’homme ! moi j’aurai dit  » hachakoum » pour ce juge cupide et corrompu !
      3mirouche : moi aussi je suis inquiète pour notre ami Ouerrad , ce n’est pas de ses habitudes .. je sais ( à travers ses postings ) qu’il fait des allers -retours réguliers entre sba et oran, peut être une grosse fatigue avec la chaleur qu’il fait !
      mais bon , un Ouerrad est facilement repérable à sba, c un oulid lebled ..
      si quelqu’un parmi nos amis (es) vdsb1 voudrait bien se déplacer à son domicile et lui transmettre nos inquiétudes et notre amitié .. ce serait sympa.
      Salem amirouche , Tous

      • Amirouche

        Imène

        Votre commentaire est une preuve que vous êtes une Femme au cœur d’or, , c’est normal parce que vous êtes vraiment de la zari3a hloua .
        Pour Sahbi Ouerrad , je commence à m’inquiéter pour lui !!!!

        • OUERRAD

          Ennebta essalha ?
          ,il en existera toujours , n en deplaise a certains.
          je rejoins Imene pour ce juge HEUREUSEMENT qu il y en a des plus braves .
          Comme celui qui a dit a ce jeune voleur de paille as tu vu un juge manger de la paille ?
          VOUS VOUS inquietez tous deux pour rien , je suis là bien vivant , c etait pour jauger mon estime aupres de mes AMIS ?

        • Imène

          @ Ouerrad :
          Ah…vous voilà !! je suis ravie de vous retrouver ! prob de connexion ? normaaaal … un jour ( une nuit ) dans notre lotissement ils ont arraché tout le câble ..alors satisfait de l’estime auprès de vos amis (es) ?? j’ai adoré les blagues ( le compteur made in Algéria by Amirouche ) et celle de sarkozy en maître d’école ( by mme ch ) la réponse du petit futé est trés intelligente !
          moi ce que je souhaite à sarkozy c’est une fin ( puisque nous finirons tous un jour ..) atypique , exceptionnelle : un long coma torturé – à l’instar de son père spirituel , le boucher A. Sharon – un coma peuplé de cauchemars , de sang..où il verra défiler tous les enfants de libye , de palestine, d’irak, d’afghanistan..où il aura pour seul compagnon l’autre serviteur de Belzebuth
          BHL ! et je choisis bien mes mots : belzebuth étant -selon les écritures- le premier en pouvoir du crime ! pffffffff…A3outhou billeh !
          mes amitiès à vous mister Ouerrad !

    • OUERRAD

      SAHBI TU ES GRAND ET TU MOURAS GRAND MAIS PAS TOUT DE SUITE . ENCORE ET ENCORE DE BELLES HISTOIRES COMME CELLE CI .
      ET LE GRAND BONJOUR A TON PETIT QUI EST TA JOIE DE VIVRE .

  2. Fouzia T

    Cela débute bien Continuez messieurs;cela nos fait vraiment changer ces histoires et anecdotes du terroir riche

  3. kaid

    Le Omrani toujours actif

  4. jamel

    Ah la justice Tout de suit je pense aux corrompus de tous les niveaux Oui il ya moralité dans ce récit

    • Mme CH

      C’est un homme qui s’est retrouvé devant la justice parce qu’il a payé avec des chèques sans provisions.
      Le juge : – Vous ne vous rendez donc pas compte : Vous n’avez que 2000 € en compte et vous vous permettez d’acheter pour 60000€.
      – Désolé monsieur le juge ! Est-ce que je peux rembourser ce que j’ai « volé »?
      – Ah oui ! Et comment faire ?
      – J’n’ai pas d’espèces sur moi ! Mais je peux vous faire… un chèque…

      • Abbassi 22

        LA MEILLEURE MADAME EST LA VOTRE

        • OUERRAD

          NORMALE MADAME PAIE PAR CHEQUES

          • Mme CH

            Si OUERRAD, heureuse que vous soyez de retour à la VDSBA Sain et Sauf….(rires)…toujours squatteur de PC….??? !!! Mais je témoigne que notre ami Abbassi 22 n’a pas accepté le chèque….peut être qu’il préfère être payé en espèce…..!!!! Vous avez compris que c’était juste pour détendre l’atmosphère…!!!! Merci

            Mes Respects à vous deux…!

            • wahrani

              Hadi fi khatar Amirouche
              Gallek khatra un wahrani, un maaskri et un algérois darou un casse fi une bijouterie, ayya la police ki jet ils ont trouvé ghir el maasskri, mais les policiers ont trouvé que le maaskri n’aurait pas pu faire le casse tout seul, ayya seksawah, le maaskri galelhoum: avant le casse, tfahamna, dziri yeddi les bijoux, el wahrani yeddi liquide et anaya neddi elocal !!!!!

              • BADISSI

                @wahrani
                n’oublier pas qu il y a des des gens de Mascara qui lisent notre journal , et pour votre information Mascara nous dépassent dans le taux de réussite dans tout les examens ,
                Aujourd’hui j ai déjeuner en famille dans un restaurant a Mascara que malheureusement notre ville ne possède pas , un petit tour dans la forêt de Khessibia ,qu’on peut jamais comparer a celle du Bousquet , ma petit famille étais ébloui par cette ville et ces charmants habitants
                un grand bonjour a tout les habitants de Mascara la première capital de L ALGÉRIE

                • wahrani

                  Badissi

                  Encore une fois, vous êtes très très loin de donner une leçon à quiconque surtout à une personnes que vous connaissez pas pas. Pourquoi vous semez la zizanie dans ce forum .
                  laisser les GENS tranquillement, du moment que vous n’êtes pas concerné.

                  Alors cher monsieur, je vous conseille d’utiliser votre propre tête et votre propre cœur pour juger les gens. C’est une rubrique détente on est entre frères, tu ne peux pas être plus mascarien que moi.
                  On appelle cela ENNAMIMA
                  allah issamhek ya akhi.
                  Et je vous laisse avec votre journal.

            • OUERRAD

              Respects partages c etait pour rire , non je suis rentre au bercail :clavier FLATRON w1942se ain el turck ORAN DZ
              Abbassi 22 a eu tord il a fait une mauvaise affaire , moi , vos cheques je les ai toujours encaisses sans pbs

  5. chaibdraa tani djamel

    Une bonne mi-temps de détente,merci au commentateur et j’aimerai bien que les responsables de l’éducation nationale prennent conscience de ces récits pour les enregistrer et les faire lire ou les raconter aux petits écoliers.

  6. nasro

    oui il faut vulgariser les bons textes

  7. Melle Nouar .Sd

    Rien n’est jeu ni plaisanterie dans cette rubrique!

  8. Abbes

    Amusante mais qui donne a réfléchir

  9. Amirouche

    AVIS DE RECHERCHE !
    JE SUIS A LA RECHERCHE DE MON AMI OUERRAD
    UN HOMME DISPARU DE LA VDSBA DEPUIS 3 JOURS !!!
    JE COMPTE SUR VOTRE COLLABORATION POUR LE RETROUVER
    SON DERNIER MESSAGE LAISSE ÉTAIT : COUCOU SAHBI
    « Mon ami, mon ami
    On s’est rencontré
    Nous nous sommes vite accroché
    Pour devenir amis
    Des joies nous avons partagés,
    Des peines avons nous supporté
    A l’écoute j’étais,
    A l’écoute tu étais,
    Des nouvelles manquent à ce jour
    Toujours en attente de ton tour
    Des questions se posent
    Aucune réponses ne s’interposent »

    AKHE AKHE WINE RAK ?

  10. kaid

    fi gambetta mkatchi

  11. Mme CH

    La moralité dans tout ça…!!!

    Jacques Chirac arrive au milieu d’une conversation entre Bush Jr et Poutine. Georges lui résume :
    – Avec tous ces problèmes terrorisme, nous étions en train de monter un plan pour tout régler.
    Chirac demande alors :
    – Ah oui, et c’est quoi votre plan ?
    – Nous allons tuer un million d’arabes et un suédois.
    – Pourquoi voulez-vous tuer un suédois ?
    Alors Bush se tourne vers Poutine :
    – Je t’avais dit qu’un millon d’arabes ça ne gènerait personne !

    Kofi Annan à Bush :
    – Quelle preuve avez-vous que l’Irak possède des armes de destruction massive ?
    – Nous avons gardé les factures.

    Un autobus emmène des politiciens à congrès. L’autobus quitte la route et s’écrase contre un arbre dans le pré d’un vieil agriculteur.
    Le vieil agriculteur, après avoir vu ce qui s’est passé, se rend sur les lieus de l’accident. Il creuse alors un trou et enterre les politiciens.
    Quelques jours après, le shérif local passe sur la route, voit l’autobus écrasé, et demande à l’agriculteur où sont passés tous les politiciens.
    Le vieil agriculteur lui dit qu’il les a tous enterrés. Le shérif demande alors au vieil agriculteur, « Etaient ils TOUS morts? »
    Le vieil agriculteur répond, « Bien, certains parmi eux disaient qu’ils n’étaient pas morts, mais vous savez comment mentent les politiciens.

    A nous de voir…!!!

  12. Abbassi 22

    Madame CH Cela rejoint l’autre anecdote merci

  13. Amirouche

    Un japonais prend un taxi de l’aéroport El Senia , en route il voit une moto, il dit au « taxieur « ;oh ! c ‘est une kawazaki made in japon moto très rapide . Ensuite une 4/4 oh ! c’est une pajero Mitsubishi voiture made in japon voiture très rapide aussi. Arrivé à l’hôtel il lui demande combien je vous dois, le chauffeur de taxi répond 4000 da, le japonais:quoi ? 4000da!!!!
    le taxieur : oui monsieur , compteur made in Algeria compteur très rapide.

  14. Mme CH

    Le Président Sarkozy visitait une école primaire. Le professeur a demandé au Président s’il voulait bien mener la discussion autour du mot « tragédie ».
    Alors l’illustre meneur demanda à la classe un exemple de « tragédie ».

    Un petit garçon se leva et proposa :

    – Si mon meilleur ami, qui vit dans une ferme, était en train de jouer dans le champ et qu’un tracteur lui roule dessus et le tue, ce serait une tragédie.
    – Non, dit Sarkozy, ce serait un accident.

    Une petite fille leva la main :
    – Si un bus scolaire transportant 50 enfants tombait d’une falaise, et que tout le monde serait tué à l’intérieur, ça serait une tragédie.
    – Je crains que non, expliqua le Président. C’est ce qu’on appellerait une grande perte.

    Le silence se fit dans la salle. Aucun autre enfant ne se porta volontaire.

    Sarkozy chercha dans la salle.
    – N’y a-t-il personne ici qui puisse me donner un exemple de tragédie ?

    Finalement, au fond de la salle, un petit garçon leva la main… D’une voix calme il dit:
    – Si l’avion présidentiel vous transportant était frappé par un tir de missile ami et était complètement désintégré, ça serait une tragédie.
    – Formidable !, s’exclama Sarkozy. C’est exact. Et peux-tu nous dire pourquoi ce serait une tragédie ?
    – Eh bien, dit le garçon, il faut bien que ce soit une tragédie, car ce ne serait certainement pas une grande perte, et probablement pas un accident non plus.

    Et voilà comment raisonnent la plupart des Bouliticards….!!!!!

  15. Zernane

    La transposition aux nôtres ( responsables véreux ) est-elle possible?

Répondre