La Voix De Sidi Bel Abbes

DES ‘’TAXIEURS REBELLES » A SIDI BEL ABBES : Pas de taxis à destination de Sidi Djillali !

Les usagers du transport par taxis qui habitent la région de Sidi Djillali au nord du chef-lieu de la wilaya de Sidi Bel Abbès endurent quotidiennement le calvaire de trouver un taxi pour atteindre leurs destinations, une situation nouvelle qui apparait puisque l’ensemble des taxieurs boycottent une partie de l’extension urbaine qui s’étale à longueur de vue, pour une seule raison : éviter les embouteillages.
Cependant que des citoyens notamment des fonctionnaires, se trouvent face aux refus répétés des conducteurs de taxis à les conduire vers les cités du quartier de Sidi Djillali même en étant vide , au point que des « taxieurs » accélèrent à vive allure après avoir ralentis , une fois que la destination «Sidi Djillali » leur a été prononcée par le client, sans tenir compte de la fatigue endurée à attendre longtemps qu’un chauffeur de taxie animé de bonne foi exhausse son vœu à regagner son domicile après une journée de labeur. Cette situation suscite l’exaspération des familles de la région nord qui abrite plus que la moitié de la population de la ville du chef-lieu , à savoir que le Taxi est un moyen de voyage rapide trop sollicité par la population , pour échapper de l’effervescence et du casse-tête des bus , et pour assurer la réalisation des différentes tâches en leur temps , mais ce problème s’ajoute hélas au quotidien de la population de la région nord alourdi par les vicissitudes de la vie . Quelques conducteurs de Taxi disent fermement que c’est un droit légal de refuser la destination du client et de travailler à sa guise, puisqu’ il s’agit de leurs propres véhicules, trouvant ainsi une excuse qui heurte la loi en vigueur, pour laisser des points d’exclamation chez les citoyens , qui ne trouvent pas quoi dire ,ou, qui est l’autorité responsable à mettre un terme à cette anarchie sans pareil. Par ailleurs, les syndicats des « taxieurs » et la direction de transport se trouvent accablé face à ce fléau trop répandu, car les chantiers de travaux de tramway de Sidi Bel Abbès lancé dans la région nord , et les opérations de creusement et la détérioration des chemins , ainsi que les embouteillages à longueur de journée demeurent parmi les raisons qui empêchent les taxieurs à refuser d’atteindre le quartier Sidi Djillali , une situation qui ne semble pas inquiéter les conducteurs clandestins qui foncent pour regagner le terrain que les « taxieurs » leur ont laissé.

Source

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=62555

Posté par le Sep 25 2015. inséré dans CE QUE DIT LA PRESSE, SBA VILLE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

8 Commentaires pour “DES ‘’TAXIEURS REBELLES » A SIDI BEL ABBES : Pas de taxis à destination de Sidi Djillali !”

  1. OUERRAD

    Je suis au bled depuis 48h et le probleme de taxis ne se pose pas ici comme ailleurs .
    Et pour cause , tout le monde fait le taxi?
    Meme , les vehicules flambant neuf .
    L anarchie a demarree à partir du moment ou la ville a pris trop d espaces .
    Et que les responsables ont casse l ancien systeme des stations de taxi .
    Les taxieurs ne sont tenus par aucun reglement SAUF LE LEUR .

  2. ABRAHAM

    avec le tram , beaucoup de mauvaises habitudes disparaîtront.

  3. OUERRAD

    RAK TEHLEM ,, les movaises habitudes restent

  4. ABRAHAM

    En France, Pour la première fois depuis trois ans, les dépenses liées aux déplacements ont diminué de 16% cette année. Les usagers se tournent de plus en plus vers des modes de transport alternatifs entre autre le vélo et le covoiturage.

  5. zlaoui

    bel abbes est unique..c’est la seule ville qui admet des carcasse de bus circulant dans la ville ou est le controle technqiue..la ville d’oran et temouchent ont adopté le minibus isuzu
    rapide et moins encombrant..des fois les gens disent qu’il ya une secte ici a bel abbes qui introduit ces bus non pas pour transporter mais déranger et polluer et dégarnir la ville c’est voulu..
    pour les taxi il suffit de réfléchir comme je l’avais dit la recherche scientifique est acte suite a une contrainte..comment le problème des taxieurs est récurent comment ce problème n’a pas été proposé en thèse d’État et de magistère??
    ici tous les taxieurs ont abandonné le statut de taxi individuel et font du racolages.
    Donc la direction d transport ne différencie pas entre racoleur et taxies..
    Si elle admet le racolage a bas prix 50 da par place elle doit posé des piquets de Dépôts de clients..le taxies n’entre pas dans la cité a la porte du client mais le dépose au piquets a 100 mètre de son lieu de destinations…en posant ces piquets avec numero exemple benahmouda 30 :BH30 sidi el jilali 25 :SD25 village tiers 12, VT12

    ces bornes seront integrés ensuite sur le googlemaps. L’ordinateur de bords de la voiture va calculer le chemin le plus cours vers une bornes….
    moi qui a fait biologie medicale doijent penser a la place de toyt le monde,?

  6. mohamedDD

    tout le monde est responsable mais principalement les usagers -tant qu’ils se comportent comme des moutons tout passe, agissez comme des citoyens hey réveillez vous, des citoyens à part entière!!!!! qui connaissent leurs devoirs et … leurs droits, hier les gens de la ville étaient des citoyens, aujourd’hui regardez autour de vous !!!! svp messieurs les autorités et responsables de transport qui assument vraiment leurs responsabilités!!!! allez vers la nouvelle gare routière de Sidi Djillali, vous allez voir des mauvaises surprises si vous n’êtes pas complices ou complaisants-prenez svp le bus qui fait la relation gare-gare routière route Tlemcen, j’ai étais choqué y a une année avec une altercation chauffard+receveur de mes …… descendus après un arrêt de plus de 15mn ….300 m plus loin, qu’ils me pardonnent j’ai traité paternellement les usagers de brebis…………..l’Algérie (et algériens) ne recouvrira sa Dignité qu’avec des citoyens digne de ce ‘nom’

  7. boiterfas

    aujourd’hui sur trig el kharoub sidi yacine j’ai passé un bus isuzu blanc flambant neuf passer a vive allure..c’est un plaisir des les voirs dans les artére de la ville d’oran
    j’espère que le crédit bancaire va permettre de créer des société de transport publiques…

    ces sociétés privés peuvent innovés en métant des panneaux a horaire de passage fixe..
    comme ça permet de ne pas faire du racolage mais apprendre aux usagers de calculer leurs temps..cette méthode va permettre de rassembler les gens sur un point de passage..
    ainsi le transporteur fedelise les passants..le racolage fait disperser les clients..
    lorsque j’etais en france a l’ecole p&c je prenais les horaires de passage de bus chez moi..je sortirais de ma chambre a heures fixe..a 7 heure tu vois l’arrivée du bus

Répondre

x Shield Logo
This Site Is Protected By
The Shield →