La Voix De Sidi Bel Abbes

Des maires se mobilisent pour revendiquer une hausse de leurs indemnités rédigeant une pétition.

Alors que le bilan des uns et des autres élus de ce manda 2007/2012 est connu avec des appréciation qui différent d’une localité à une autre et que des avis radicaux sont déjà prononcés par le commun des citoyens voire des administrés. Nous avons tout de même enregistré selon notre confrère TSA qu’au lendemain des critiques de Bouteflika sur l’administration locale, les élus locaux veulent une hausse de leurs indemnités. En marge des assises nationales sur le développement local organisées par le CNES à Alger, ils ont rédigé une pétition qu’ils envisagent de transmettre au président de la République par le biais de son conseiller Ali Boughazi ou du président du CNES. La pétition a été signée par 130 présidents d’APC et 39 présidents d’APW, soit tous les élus présents aux assises du CNES.

Selon des élus locaux rencontrés sur place, leurs indemnités actuelles sont très faibles. « Des maires gèrent des budgets de plusieurs milliards de dinars et perçoivent des salaires très faibles. Ce n’est pas normal », explique un maire de la wilaya de Tiaret, signataire de la pétition. Le salaire de base mensuel de certains maires est de 15 000 dinars affirme‑t‑il. « Nous percevons un salaire de misère. On revendique notre droit à une rémunération juste. On travaille beaucoup. On porte tous les problèmes des habitants. Nous devons être payés correctement », ajoute le même élu. Pour deux autres maires de la wilaya de Boumerdès, les salaires actuels sont une « véritable incitation à la corruption ». Le problème des indemnités des élus locaux n’est pas nouveau. Il a déjà été soulevé en 2008. À cette époque, l’ancien ministre de l’Intérieur avait promis de trouver une solution. Mais depuis, aucune proposition n’a été faite aux élus locaux. Cette initiative intervient au lendemain des critiques formulées par le président Abdelaziz Bouteflika à l’encontre des élus locaux. Le chef de l’État a en effet a déploré, jeudi 29 décembre, la défaillance de l’administration locale dans la prise en charge des revendications des citoyens liées à l’amélioration de leurs conditions de vie. Dans un message adressé aux participants aux assises nationales sur le développement local organisées par le CNES, M. Bouteflika a relevé que les efforts « considérables » de l’État ces dernières années en matière de couverture de la demande sociale et d’amélioration des conditions de vie des citoyens « ne sont malheureusement pas soutenus par une administration locale défaillante ». Le message du Président a été lu par son conseiller Ali Boughazi.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=10319

Posté par le Jan 2 2012. inséré dans ACTUALITE, ALGERIE, SBA PROFONDE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

7 Commentaires pour “Des maires se mobilisent pour revendiquer une hausse de leurs indemnités rédigeant une pétition.”

  1. optic 2000

    Cette pétition est scandaleuse!
    Etre maire, ce n’est pas un métier , ni une profession à vie! Etre président d’APC, c’est une mission , c’est un mandat électif limité dans le temps. C’est une mission désintéressée pour le bien de la collectivité publique ou pour servir un idéal partisan à tout le moins.
    Cette pétition rédigée dans cette forme est honteuse de la part de ses signataires et ne sert ni plus ni moins qu’à justifier les détournements et autres prévarications dont se sont rendus coupables la majorité des responsables locaux. Ce n’est ni plus ni moins que du chantage. Si ces gens ne sentent pas suffisamment motivés pour servir la collectivité , qu’ils libèrent l’espace public et qu’ils s’en aillent ailleurs s’ils veulent s’enrichir facilement!!!

  2. arbi zazou ramdane

    ils nont pas trouve de quoi manger les projets detournés les marchés juteuxceci est scandaleux

  3. amir

    Etre Maire d’une ville n’est pas à la portée de quiconque,ce dernier certes ne gagne pas la grosse cagnotte mais à travers son poste il peut donnant-donnant se faire une fortune.Personnellement je pense qu’à l’avenir il doit continuer à percevoir son salaire d’hors mairie en ayant une prime de bonification pour service rendu à la mairie.Il faut savoir que ce genre de service ne demande pas de salaire tout comme les députés,ils prennent l’argent facilement.Meme chose pour un Moudjahid on pensait qu’ils sont montés au djebel pour mourir en marthyr mais voilà qu’ils sucent le sang du peuple à grande pompe.Et voilà maintenant que ce sont leurs fils qui n’ont rien à voir avec la guerre de libération qui postulent pour des primes.Tel père tel fils tous des loups.

  4. amine

    hbel hbel hbel w 10 % chkoun Ydeha

Répondre