Derrière le noble projet de la biennale du cinéma, un état alarmant décrié d’une de nos salles

Me trouvant il y a deux années et demi devant l’enceinte de l’ex cinéma «Moksi», précédemment dénommée «Rio» Pendant l’ère coloniale et qui a vu s’édifier depuis mai 2008 ; une cinémathèque qui s’apprêtait à accueillir en janvier le festival du film Amazigh. Je fus agréablement heureux de constater l’ensemble des aménagements opérés sur les … Lire la suite de Derrière le noble projet de la biennale du cinéma, un état alarmant décrié d’une de nos salles