La Voix De Sidi Bel Abbes

« Dernier bilan de la DGSN: 83 policiers blessés ce week end et 180 individus interpellés

Manifestations à Alger : Le DGSN au chevet des policiers blessés

Pas d’utilisation du gaz lacrymogène au tunnel de la Faculté

PUBLIE LE : 14-04-2019

 

—-Le Directeur général de la Sûreté nationale (DGSN), Abdelkader Kara Bouhadba, accompagné du wali d’Alger, Abdelkader Zoukh, s’est rendu, vendredi soir, à l’Hôpital central de la Sûreté nationale (Les Glycines), pour s’enquérir de l’état de santé des éléments de la police blessés, lors des «violences et des destructions» qu’a connues la capitale Alger, au niveau du boulevard Mohammed-V et la rue Didouche-Mourad, indique un communiqué de la DGSN.  Un nouveau bilan a fait état de 83 policiers blessés et de 180 individus interpellés.
La DGSN avait indiqué, dans un communiqué précédent, que 27 policiers avaient été blessés, dont 4 se trouvent dans un état grave, suite à des agressions perpétrées par des délinquants, ajoutant que 108 individus ont été interpellés. La même source a rappelé que les éléments de police blessés ont été «victimes de jets de pierres et d’objets tranchants par des délinquants au niveau du boulevard Mohammed-V et Alger-Centre», ajoutant que «plusieurs véhicules de la DGSN ont été saccagés». «Les services de police, qui détiennent des images et des vidéos, poursuivent leur enquête afin d’identifier les autres personnes impliquées dans ces actes et les présenter aux autorités judiciaires», est-il souligné.

Pas d’utilisation du gaz lacrymogène au tunnel de la Faculté

La DGSN a «catégoriquement démenti», vendredi, les informations relayées par certains médias, citant la Ligue algérienne pour la défense des droits de l’homme (LADDH), au sujet du recours des éléments de la sûreté au gaz lacrymogène au niveau du tunnel de la Faculté à Alger. La DGSN a affirmé, dans un communiqué parvenu à l’APS, que la «formation et le professionnalisme des éléments de la sûreté leur permet d’avoir un contrôle parfait des moyens légaux de maintien de l’ordre», ajoutant que les éléments de la sûreté n’ont, ni par la passé ni à l’avenir, eu recours à l’utilisation du gaz lacrymogène dans de pareils espaces confinés. «Les forces de la police ont fait barrage à un groupe de manifestants ayant subitement adopté un comportement agressif au niveau du tunnel de la Faculté en recourant à des fumigènes et des pétards», a fait savoir la même source, relevant qu’un autre groupe de manifestants a, par vengeance, mis le feu à un véhicule de police et saccagé des voitures appartenant à des particuliers.

Lien : http://www.elmoudjahid.com/fr/actualites/135799

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=77204

Posté par le Avr 14 2019. inséré dans ACTUALITE, ALGERIE, CE QUE DIT LA PRESSE, EVENEMENTS, SOCIETE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

Répondre

*