La Voix De Sidi Bel Abbes

Déploiement du drapeau palestinien à l’ONU: « un pas vers le statut de membre »

La résolution permettant de déployer le drapeau palestinien au siège de l’ONU, qui va être votée jeudi à New York, est « un pas sur le chemin menant la Palestine au statut de membre à part entière des Nations Unies », a affirmé jeudi à Paris le Premier ministre palestinien, Rami Hamdallah.

M. Hamdallah s’est félicité de ce vote, auquel la France doit prendre part, et a rappelé que les Palestiniens espéraient « une reconnaissance par la France d’un Etat palestinien ».

Il a tenu ces propos en compagnie de son homologue français, Manuel Valls, à l’issue d’un « séminaire gouvernemental franco-palestinien » Une résolution autorisant la Palestine, « Etat observateur non membre de l’ONU », à ajouter son drapeau à tous ceux des pays membres qui flottent devant l’entrée du siège des Nations Unies à New York va être soumise vendredi à 15H00 locales (19H00 GMT) à l’Assemblée générale, et son adoption est certaine, estiment des diplomates.

Evoquant une éventuelle reprise des négociations de paix avec Israël, M. Hamdallah a déclaré : « Nous ne voulons pas négocier pour négocier. S’il y a des négociations, nous voulons qu’elles comportent un cadre ».

« Et avant tout », a-t-il ajouté, « la colonisation doit s’arrêter. Tous les accords que nous avons signés avec Israël prévoyaient la fin de la colonisation, mais en fait elle s’étend de plus en plus, et va finir par tuer la possibilité d’une solution avec deux Etats ».

De son côté, M. Valls a salué un évènement « symbolique mais important ».

Il s’est inquiété du recul de la « solution des deux Etats » qui pourrait même « disparaître à mesure que la colonisation se poursuit ».

M. Valls a en outre annoncé une nouvelle convention d’aide budgétaire qui prévoit le versement de 8 millions d’euros « dans les prochaines semaines » au ministère palestinien des Finances, portant à « près de 40 millions d’euros » l’aide française à la Palestine en 2015.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=62485

Posté par le Sep 11 2015. inséré dans CE QUE DIT LA PRESSE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

13 Commentaires pour “Déploiement du drapeau palestinien à l’ONU: « un pas vers le statut de membre »”

  1. zlaoui

    normalement apres la guerre de 67 les pays qui entraient en guerre contre israel et ont echoué endosse la responsabilité de l’eparpillement des palestiniens car au moins les pays arabes auraient sur leurs dos le devenir de la population palestinienne face aux israeleiens apres l’echec..
    comment abandonner le peuple palestinien apres la guerre??
    tu as fait la guerre tu l’as déclarer il faut assumer tout..
    le probléme des palestiniens n’est pas seulemnt israel mais des areabes faute de légitimité politique il cherche la raison d’etre en voulant etre face a israel sans jamais lui faire la guerre..car aucun des arabes au pouvoir ne veut se sacrifier sur le terrain de la bataille aface a israel ou autre..
    les gens qui ont fait de mal aux palestiniens ce sont ces arabes au poivoir sans légitilité la majorité installé suite a des coup d’etats ..sauf l’algerie qui reste solidaire par le peuple et non par certains gouvernants..
    on demande aux palestiniens de ne laisser aucun pays arabes parler en leurs noms..
    et faire des affaires sur leurs dos..
    l’algerie vue son passé vecu sous les differenys type de’inasion coloniale s’esr rangé avec les palestiniens et non cotre les isréliens..nous n’avons aucun probléme avec les israeliens depuis des millinaires..nous dirons le mot qu’il faut a la place et la siruation qu’il faut
     »t’a pas le droit de nationaliser les biens des autres de prendre leurs biens point c’est tout non pas en face d’un juif mais en face de quiconque
    car
    qui en algerie maintenant est entrain de mettre sa main sur le foncier et le vendre aux algeriens??
    ce type et ce groupe d’algeriens sont pires que les juifs face aux palestiniens..donc s’occupant d’abords de nos bandit avant de s’occuper des bandits en israeleet en palestine..avant l’independance l’algerien allait vers le maire français qui designe sa parcelle de terre pour construire sa maison
    maintenant une bande de bandit s’autooctroit des titre et le vendent aux algeriens
    l’algerie n’a jamais subit un tel colinsateur dans son histoire..car l’ancien venait ne demander que l’impot..t’a tes biens biens garde les , donne l’impot et continue dans ton travail..

  2. Mme CH

    Eh bien, Mr Zlaoui, je suis d’accord avec vous sur certains points….!!!!

    « UN PILOTE ALGÉRIEN RACONTE LA GUERRE DE JUIN 1967 »
    La couardise made in Egypte (Mohamed Sadek LOUCIF,1 décembre, 2009)

    « Parmi les militaires algériens, «beaucoup sont revenus dans des caisses en bois en guise de cercueils», regrette l’ancien aviateur.Il a vécu la guerre de juin 1967 jusqu’au bout de l’âme. Sous ses yeux sont tombées des dizaines de soldats algériens. Dlim Abdelkader, originaire des Ouadhias, wilaya de Tizi Ouzou, est un ancien pilote de l’armée algérienne……. »…………………………… »A l’instar de milliers de soldats algériens, ce rebelle a combattu avec témérité au pays des Pyramides. Le prix de cette bravoure fut très lourd. Abdelkader en garde un souvenir saignant. «Des unités entières de l’ANP ont été décimées durant la guerre des Six-Jours». Ce qui chagrine le plus l’ancien guerrier, c’est que la majorité des militaires algériens sont morts «à cause de certains officiers égyptiens corrompus». »

    «Les Egyptiens fuient, les Algériens meurent…»

    Abdelkader fait un véritable voyage dans le temps. Il est à quelques heures du conflit qui allait le marquer à vie. Arrivé sur le sol de Oum Eddounia, il retrouve «le soldat algérien». Ce dernier est en train de sillonner «l’Egypte de long en large sans hésitation ni murmure».
    Le parcours du combattant est long. Il traverse «Gafra, Exteep Katamia, Koumoumbo, Port Saïd, Ismaïlia, Chibine el Koum, Oued Ikina, Kouasna, Choubra Khit» et tant de villes et contrées de «Misr».
    Dans leur traversée, «les Algériens se sont donné un mal fou pour ramasser et récupérer le matériel et les godasses des Egyptiens, abandonnés dans le désert durant leur grande fuite», note l’ancien pilote.

    La traversée fut coûteuse. Parmi les militaires algériens, «beaucoup sont revenus dans des caisses en bois en guise de cercueils», regrette Abdelkader. Et ce dernier de se révolter: «Aucun Egyptien n ’est mort pour la Révolution ou dans les maquis algériens.» Un moment de silence, puis Abdelkader reprend sa quête des faits historiques. Le chemin est parsemé d’embûches. La traîtrise des «achiqae» le guette à chaque pas. De cette traîtrise, l’ancien combattant tire deux exemples. A ce titre, son récit est édifiant. Ecoutons-le: «Notre escadron basé à Hilouane (banlieue du Caire) devait être transféré sur un autre aérodrome.» La suite est surprenante…Au moment de l’atterrissage sur le terrain de destination, «les bombardiers juifs arrivent et saccagent tout».
    Finalement, le transfert est annulé.

    L’amertume de Adbelkader ne s’arrête pas là. A la surface de ses blessures ressurgit un autre fait triste. Laissons-lui le soin de raconter: «En 1967, les bases aériennes égyptiennes ne disposaient pas de « Douchma » (abris en béton armé surmontés d’une dune de sable) et les aéronefs étaient parqués en surface». Il nous fait découvrir les opérations de camouflage des Egyptiens, destinées à combler le manque des Douchma. Ces derniers avaient «dressé des maquettes d’avions grandeur nature». Le subterfuge avait pour objectif de tromper l’aviation israélienne. C’était sans compter sur «le Bakhchich». En guise d’exemple, Abdelkader cite: «Durant les bombardements des aérodromes Belbeis, Katarnia, Inshas, Kouisnia et bien d’autres, par les juifs. Tous les avions ont été détruits et pas une maquette n’a été touchée.»…

    A suivre….!!

  3. Mme CH

    La suite d’une vérité historique….!!!

    Un souvenir particulier? Abdelkader en a tellement…mais, un incident lui revient à l’esprit. C’est une histoire poignante qu’il a vécue avec un officier égyptien.
    Ce dernier n’est autre que le commandant des forces aériennes égyptiennes.
    L’ancien pilote de chasse algérien garde en mémoire son visage. «Galal, 34 ans, 1,60 m, visage émacié au teint basané, il avait des yeux de crotale». Pour ses faits d’armes, «le gouvernement lui offre un pèlerinage, une voiture Coccinelle et 1000 livres. De retour des Lieux Saints, il est affecté dans un escadron algérien de chasse subsonique».

    Galal, le «héros» ridiculisé

    Les pilotes algériens allaient-ils bénéficier de son expérience? Au lieu de cela, le «héros» passera son temps à vouloir «ridiculiser le pilote algérien». De retour de permission, Abdelkader est programmé pour sortir avec le commandant Galal, le lendemain. Le plus jeune pilote de l’escadron en garde une image bouleversante. Et pour cause, l’officier égyptien prenait un malin plaisir à «rabattre le caquet des Algériens». La fierté de ces derniers faisait pâlir de complexe les militaires égyptiens.
    La majorité de l’escadron avait connu le purgatoire avec les outrances du commandant Galal. Sauf que cette foi-ci, un «Walad» algérien allait ridiculiser le «héros» égyptien. Au terme d’un exercice mémorable, le plus jeune pilote de l’unité a mis en échec l’officier de l’aviation égyptienne.

    En six jours, le soldat algérien a écrit des pages entières de bravoure et de dévouement sur le sol de «Oum Eddounia». L’histoire récente de l’Egypte lui a consacré un chapitre que le discours officiel ne peut effacer…… »

    Dans un autre article sur alter-info, on peut lire: « De l’avis de la majorité des historiens, les causes principales de la défaite essuyée par l’Egypte étaient non pas militaires, mais politiques. De nombreux généraux égyptiens haut placés de l’état-major général, formés en Occident, étaient très mécontents de l’alignement de Gamal Abdel Nasser sur le Kremlin. Ils ont tenté de se débarrasser de leur président en faisant tout leur possible pour que l’Egypte perde cette guerre, espérant que les Etats-Unis qui soutenaient Israël n’abandonneraient pas les Arabes à leur sort.

    Quant aux armes soviétiques, elles prouvèrent leur efficacité dans la guerre arabo-israélienne suivante, celle du Kippour en 1973, lorsque les Egyptiens traversèrent le canal de Suez et montèrent à l’assaut de la « ligne Bar-Lev ». Les résultats de cette guerre sont connus. L’armée égyptienne avait toutes les chances de remporter une victoire non seulement morale, mais aussi militaire sur l’ennemi, mais le président égyptien Anouar el-Sadate qui avait succédé à Gamal Abdel Nasser arrêta l’offensive. Le bilan politique se traduisit par le rapprochement avec les Etats-Unis, Camp David et le traité de paix avec Israël. Anouar el-Sadate échangea la victoire militaire contre une victoire politique. Ce fut la fin de « l’époque romantique » dans les rapports entre l’Egypte et l’Union soviétique. Cependant, 40 ans après, ce sont toujours des armes soviétiques qui équipent l’armée égyptienne…. »

    Ah! Traitrise quand tu nous tiens…!!! C’est pour ça que la pieuvre du mal a gagné (pour le moment)…!!!!

  4. Mme CH

    Au fait c’est le drapeau de quel État palestinien…..??? Sur quel territoire est situé cet état…??? Quelles sont ses frontières…??? Quelle est sa capitale…??? Sa population…?? Mais, ils se f….tent de nos gueules ou quoi…??? Un drapeau qui flotte, et ils sont tous contents…!!! Mon oeil….!!!! Le drapeau flottera lorsque toute la Palestine sera libérée par un fils de Salah Eddine El Ayoubi….!!!! Le traité de Belfour n’est qu’une arnaque, lisez ce que disent certains politiciens qui ont vécu cette ère des coups bas….!!!! Benjamin Freedman par exemple, pourtant c’était un juif sioniste avant qu’il ne rompe avec le sionisme international à la fin de la deuxième guerre mondiale, puis a passé le restant de sa vie à exposer les faits de l’influence sioniste en Amérique ; dépensant pour cela plus de $ 2.5 millions de sa propre poche.

    Il dit avec documents à l’appui: L’ANGLETERRE ENVISAGE LA PAIX, INTERVENTION SIONISTE POUR IMPLIQUER LES USA: Tandis que cela ce discutait, les sionistes de l’Europe de l’Est rencontrèrent le British War Cabinet. Je vais être bref, car ceci est une longue histoire ; mais je détiens tous les documents prouvant mes déclarations. Ils dirent : « Ecoutez nous, vous pouvez encore remporter cette guerre….ne baissez pas les bras…vous n’êtes pas obligé d’accepter la proposition de paix faite par l’Allemagne. Vous pourriez gagner cette guerre si l’Amérique venait à vos cotés en tant qu’alliée. » Les USA étaient alors hors du conflit. Nous étions jeunes, nous étions innocents, nous étions puissants. Ils dirent à l’Angleterre : « Nous vous garantissons d’embarquer les USA contre l’Allemagne dans cette guerre, si vous nous promettiez la Palestine après la victoire »….Donc, la Palestine a été volée..et il faut la reprendre……!!!!

  5. zlaoui

    Met 2015?? chez nous l’algerien est redevenue comme un mendiant. un ex chaumeur redevenue homme politique se pre,d pour le fils des al sa3oud et promet a tout le monde  »c’est moi qui vous donne un logement patientez la liste de 2002 n’est pas encore achevé »
    le fils jadis du proletaire redeviens capitaliste distributeurs des biens sur les pauvres algeriens?? Alors que le cout de construction de 100m² est estimé a 100 millions, l’appartement est cedé a 300 et première mains et revendus 600 en deuxiemme mains
    et a 900 en dernière mains?? Faudra parler de ce nouveau colons qui s’installe chez nous le nouveau coilon s’appelle les bencouloune el joudoud…sans oser dire que dommage la revoltion a permis d’enlever les terres et les biens des algeriens des colons pour les remettre a une nouvelle bande de couloune…
    ou est la difference entre la plaestie et l’lagerie
    au moins eux ils sont en face d’etrangers des juifs venue de partout
    nous sommes envahis par une nouvelle especes les notres qui ne reculent devant rien
    donc descender le drpeau algerien des moudjahidine et lever l’autre celui de beni couloune..lol
    ce verset incite a la reflxion
     »wa fi an’foussikoum afala toub’ssiroune??
     »c’est dans vos ames profondes, n’observez vous pas??

  6. Mme CH

    Si Zlaoui smahli, mais parfois vous vous emmêlez les pinceaux…comme le câble de
    remorquage qui s’emmêle dans les hélices du Sunboyon..!! C’est vrai que parfois, c’est dur de monter toutes les voiles et de gérer toutes les cordes sans s’emmêler les pinceaux.!!!

    Alors, concernant le colonisateur barbare de l’Algérie, vous dites que « l’Algérie n’a jamais subit un tel colonisateur dans son histoire…car l’ancien venait ne demander que l’impôt..t’a tes biens biens garde les , donne l’impôt et continue dans ton travail….. » Voici la réponse du colonisateur lui même: « …………..Tout aussitôt, un des vices fondamentaux de ce système, appliqué à l’Algérie, éclata : le manque de terres nécessaires à l’installation de villages et à l’établissement de colons. Lors de la conquête, nous nous étions bien adjugé les domaines appartenant on propre au dey. Mais ces domaines étaient trop peu considérables pour suffire à faire vivre une population nombreuse installée dans les conditions arrêtées par les pouvoirs officiels. D’autre part, il ne fallait guère songer à acheter de grands espaces de terrains aux indigènes, en raison de l’organisation sociale du pays. En effet, en Algérie, règne d’une manière générale le régime de la propriété collective et l’on sait que ce régime rend l’acquisition de terres par voie d’achat fort difficile. Ce procédé avait en outre aux yeux de l’administration le tort d’être trop lent et dispendieux. Cette dernière trouva plus commode et moins onéreux de déposséder en bloc les tribus indigènes dont les territoires étaient à sa convenance, et notamment les tribus du Sahel et de la Mitidja qui occupaient les terres d’Algérie ayant la plus grande valeur………………..Un grand nombre de propriétés étant tombées ainsi en la possession du Domaine, le général Bugeaud lança, le 18 avril 1841, le premier arrêté sur les centres agricoles militaires de l’Etat. De par cet arrêté, le général se réservait la haute main sur toutes les créations de villages nouveaux ; tous les plans devaient être adoptés et exécutés par lui ; tout le service de la colonisation était sous sa direction exclusive. L’Algérie ayant été divisée en territoire civil et territoire militaire, il y eut deux modes de colonisation officielle : la colonisation militaire et la colonisation civile…. »

    Au commencement de 1871, il ne restait plus guère de terres domaniales propres à la colonisation officielle. Les terres provenant de l’ancien domaine du dey et du territoire confisqué sur les tribus du Sahel et de la Mitidja, après l’insurrection de 1840, se trouvaient aliénées. Et de nouveau surgissait le grand obstacle à la colonisation terrienne officielle : la pénurie et l’épuisement du domaine. Ce système de colonisation, qui allait se mourant depuis une vingtaine d’années, allait être définitivement abandonné, faute de terres disponibles, quand l’insurrection de 1871 vint, on ne peut plus à propos, procurer au gouvernement une occasion de reconstituer une réserve de terres domaniales aux dépens des indigènes. A la suite de cette insurrection, trois cent seize tribus ou fractions de tribus et, en outre, 3 243 familles ou individualités indigènes furent dépouillées de leurs biens. Trois cent mille hectares furent ainsi mis à la disposition du Domaine…. »

    « En 1882, le domaine se trouva ne plus posséder, à part 1 500 000 hectares de forêts et d’immeubles affectés au service public, que 848 448 hectares, consistant pour la très grande partie en non-valeurs…………….L’administration algérienne imagina alors une combinaison qui devait lui fournir en peu d’années les moyens de se procurer les terres dont elle jugeait avoir besoin. Il s’agissait de créer 175 nouveaux centres, susceptibles de recevoir 9 649 familles et comprenant une superficie totale de 380 668 hectares. Le domaine fournissait 81 009 hectares ; le surplus, soit près de 300 000 hectares, serait acquis des indigènes, soit de gré à gré, soit, de préférence, par expropriation. L’opération devait coûter au Trésor 50 millions. » (LES COLONS DE L’ALGERIE. – II. LA COLONISATION OFFICIELLE ET SES RESULTATS. — LE MEILLEUR MODE DE COLONISATION; Revue des Deux Mondes, 5e période, tome 5, 1901)..

    Bonne soirée Si Zlaoui, on en reparlera Inchaallah…car je n’aime pas trop les choux à la crème avariée….!!!!

  7. zlaoui

    sincerement je n’aime pas parler de l’histoire de l’algerie car les livres sont tous truffés de dires qui n’ont aucun lien avec les veritables enjeux des uns et des autres..

    je veux parler du moment de 2015 ce que l’algerien subit ce que nos enfants vont subir demain. et ce que nos petits enfants vont subir l’apres demain au regards bien sur sur ce qui c’est passé hier..le colons c’est qui?? par definition le colons c’est un etrangers donc tout etranger qui viennent de loin et s’installe dans une region font les meme chose et recourent aux meme methode..un etrangers n’est obligatoirement un europeen ou asiatique mais ça peut un groupe de sfisef qui s’installe a bel abbes ou un groupe de carcassone qui s’installent a marseille..si on rédige l’histoire sur cette base du sentiment de l’etranger dans une terre etrangére la redaction de l’histoire prend un autre parcours..a mon avis se baser sur les archives ça n’a aucun sens..deja il ya des tonne de livre qui parlent de maraboutisme et de mystisme alors si on traite ces phenoménes on trouve qu’ils sont liés  »a la peur de l’etranger chez les autoctone », pour simplifier c’est la femme de l’etranger qui crée le mystique et le marabout lol…
    Si on revient vers l’algerie les plaines appartiennent aux algeriens et les etranger venues d’ailleurs que soit de l’interieur de l’algerie de l’europe de l’orient ou du maroc.
    Un etranger qui n’est pas née ni a Oran ni a constantine ni a alger ni a ghardauya n’a aucun droit de propriété historique sur les terres…a part les etrnagers qui ont acheté dans une opration de commerces comme les algeriens qui achetent au canada en france et en tunisie.on parle ici des biens qui ont été saisie sans operation commercial soit a travers la force soit a travers les credit hypotecaires soit a travers un genocide.
    donc si on écrit l’histoire sur la base des plaine qui nourissaient les anciennes ville algeriennes ces plaine seraient occupés par les militaires pour etrangler les villes
    ou se trouve la colonisation militaire et la colonisation civile?? Dans la logique des choses la colonisation cicvile ne se fait pas sauf dans le cas d’un investissement etrangers et souvent individuelle..la colonisation civile en afrique du nords et le bresil concerne une partis des europeens et des libano syriens qui fuyaient en groupe les nazis et les turcs..une colonisation civile ne se fait pas, l’algerie offre actuelemnt toutes les facilitations pour les investisseurs etrangers, y’a pas une bousculade..
    revenant a notre situation actuelle de 2015, les colons sont tous morts les français sont partis pour ne plus revenir les turcs sont partis les juifs attendent leurs messie pour faire les valises..actuelement
    on ne comprend pas pourquoi l’agerien ne trouve pas un lot de terrain de 100m² pour batire sa maison dans la légalité en ayant son propre livret foncier et pourquoi il continue de payer un logement de 70m² 10 fois sa valeur marchande??

  8. OUERRAD

    Qui peut me dire quels sont les contours de la PALESTINE , ces frontieres exactes ,,, le drapeau qui flottera s il flottera sera celui de deux lopins de terres cedes par ceux qui detiennent les rennes ,,, et nous autres subissons sans brancher …

  9. Hassan

    @Mr. Zlaoui. , la ou le bat blesse c’est quand vous ne maîtrisez pas l’histoire de l’Algérie et que vous avancez des choses dans vous ne connaissez pas la portée. Le fait de déclarer que les sfisefis sont des étrangers est sidérant pour ne pas dire une  »étrangeté ». ou vous ne connaissez pas la géographie de l’Algérie et même celle de la wilaya de SBA ou vous êtes de mauvaise foi. Sfisef d’aprés Googel Maps se trouve d’aprés les dernières données du satellite Galiléo dans les limites de la wilaya de SBA, plus exactement à 35 Km a l’est du chef lieu de la Wilaya. Traiter les sfisefis d’étrangers est pour le moins une aberration ou bien une erreur de jugement . Parlez de nouveaux colons en Algérie est un non sens: On peut parler des arrivistes néo-libéraux non productifs et parasitaires mais pas de colons. Mme CH a argumenté son intervention par des faits tirés des archives du colonisateur. Vous rejetez les archives et tous les livres pleins d’erreurs comme si vous possédez la vérités , toute la vérité. Vous niez la spoliation des tribus et personnes algériennes de leurs biens et de leur terre par le colonialisme ! Cela s’appelle du négationnisme ou un manque flagrant des réalités d’un processus historique stipendié par la justice et la morale.
     »Khbirouhou kifa kouna fi zamani el ist3mar ».

  10. zlaoui

    @hassane
    mais non je n’ai rien contre les sfisefien, j’ai seulemnt cité un exemple je pourrais dire
    quelqu’un de benbadis ou un bel abbesien a Saida ou a bedeau, ça n’a rien de choquant.
    et puis pourquoi voulez le laisser tabous alors que ce sujet est dans les langues de tout le monde..vous n’allez pas nous dire que jamais vous avez entendu que les kabyles refausaient de donner des chambres d’hotel au algeriens ou des tlemcenien et mostaganois sont conservateur et n’accepte pas l’etranger..meme en france ça se dit..
    pour les livres c’est mon point de vue personel je suis de rejeter un livre et d’accepter les dires d’un autre mais les lire non pas pour raconter l’histoire mais les lires sur la base des evenments presents..je cite un evenment de 2015 et j’essaye de retourner vers l’histoir pour voir si il yavait un evenement similaire et sur quoi il a débouché seulement dans le but de  »prevoir » les évenements et essayer d’amortir le choc sur le pays..
    et puis c’est normal de faire attention a un livre, le plagiat et l’invention des resultats meme a un echel academqiue fait rage..ils ya des gens qui osent te sortir chaque weekend un article en physique atomique, avec des tableaux des chiffres des interpretations des discussions et enconclusion et en hypothese l’electrons est de couleur jaune…y’a meme un editeurs scientifique qui m’avait refusé un jour un article en me mentionnant que  »mes photos étaient belles » c’est a dire je les avais photoshopé..lol….scientifiquement parlant il n’avait pas le droit de me le refusé car le probléme est chez lui pas chez les scientifique car du moment qu’il accpte d’examiner un article sans venir au labos verifier tous les élements au départ l’article n’est pas  »crédible » il devait avertir les gens  »cette article n’a pas été verifié sur place » et a chacun de voir s’ils les acceptent ou les refusent..je parle ici des sciences fondamentale et l’histoire est redevenue une science fondamentale qui a ces propres régles….
    et puis meme si l’histoire est sure a 100% et a été batit sur les methodes inventés par l’arabe Abou hourayra qui avait établie des regles en rassembalant les hadiths du prophéte..il fait une enquete sur la personne avant de prendre ses dires..celui qui faisiat par exemple un metier de commerce il le rejette car ce metier est toujours polué par le monsonge  » j’ai acheté tant », j’ai entendu meme que l’éleveur des oiseaux des pigeons leurs temoignage ne sera prie en consideration pourquoi?? je ne le sais pas..
    Pour avoir cité le mot nouveau colon et pas arrivistes néo-libéraux non productifs et parasitaires comme vous les decrivier et qui reste aussi valable comme description, j’ai cité le mot  »colon » parceque toujours ces gens là deverssent leurs rage sur les anciens colons alors qu’ils font pire qu’eux…et end erner juste une petite remarque ça dépend de quelle base d’etude chacun lit un livre d’histoire..d’un point de vue biologique ou medicale pou psychologique la lecture est differente car on lit le  »comportement » des colons par leurs actions.. c’est pourquoi j’ai essayé seulemnt de relever le meme comportement d’un groupe d’etrangers..par exemple jusuq’a maintenant les anglais aux etats unis se comportent comme des etrangers aux etats unis ils n’ont pas réussi a acquerir la nationalité culturelle americaines..a chaque fois que les noirs essayent d’imposer la musique Blues les anglais réplique et raméne un musicien blues anglais et le placer sur les tetes des blues man americain..ils essyaent toujours de placer un chateur ou musiciens Anglais dans un mouvement americian ..ça c’est un comportement biologique, ils ne peut pas se détacher de sa biologie qui le fait réagir malgrés lui…pour ma part je me considere comme un scientifique ni negationiste ni abolisioniste, je dis devant le  »juge » il faut aporter ces preuves c’est simple comme procedure..et tout le monde et d’accords la dessus.. »pourquoi il faut un document qui prouve que la mitidja c’est elle qui a crée la ville d’alger?? inversement la mitidja appretanit au algerois depuis la creation de la ville d’alger?? y’a une autre preuve plus que celle là?? mais arriver par exemple de mascara ou de batna ou de bechar ou constantine ou de paris madrid pour mettre les mains sur la mitidja.. là c’est non..hchouma..tbahdila.. fdiha..personne ne suivra….
    restons dans l’actualité de bel abbes et posons la question d’un point de vue coloniale
     »à quand chaque bel abbesiens et chaque sfisefien de 18 ans aura son propre lot de terrains a batir ??…j’espere qu’on a compris mon français..lol

  11. ABRAHAM

    Il flottera jusqu’à épuisement. Du polonium pour Abbas s’il n’arrête pas son flottement.

  12. Mme CH

    Hummmmmmmmmm, je sens une certaine odeur……!!!! Pas vous…???

    Eh bien, ce polonium vient sûrement d’un réacteur nucléaire très proche qui n’est pas soumis au contrôle international….!!! Lequel…??? Le même qui a causé la mort de Arafat, sachant que le polonium est tellement toxique qu’il suffit « d’en ingérer ou d’en respirer un millionième de gramme pour que la dose soit mortelle… »..!!! Alors qui l’a donné à Arafat…..un pion ou un garde fou…???

    Le drapeau flottera lorsque toute la Palestine sera libérée…..après l’épuisement actuel…il y aura l’ère de la renaissance….!!!

  13. Mme CH

    Le problème palestinien dure depuis près d’un siècle quand Lord Balfour promit une Terre aux Juifs (Home) pour la seconde fois après la promesse de Dieu aux juifs. Par la suite, le problème se complexifiant l’Angleterre se dessaisit du problème et l’offrit à l’ONU naissante et fragile. Dans une séance historique tenue à Londres le 14 février 1947, le cabinet britannique, décida que le Royaume-Uni se dessaisirait du mandat politique que lui avait confié la SDN en juillet 1922, pour confier le dossier à l’Organisation des Nations unies, fondée un an et demi plus tôt à San Francisco.
    Un représentant a été désigné, en l’occurrence le comte Bernadotte, Haut représentant des Nations unies pour le conflit Israël Palestine qui avait pris à coeur son métier d’ambassadeur de la paix.

    « L’assassinat du comte suédois Folke Bernadotte par le groupe terroriste Stern est un événement oublié de l’histoire du partage de la Palestine mandataire en 1948. Nommé médiateur de l’ONU dans le conflit israélo-arabe, Bernadotte vient proposer un plan — comportant, entre autres le retour de tous les réfugiés palestiniens chassés de leurs terres — qui lui sera fatal. (…) Le 17 septembre 1948, trois voitures américaines blanches portant le drapeau de l’ONU roulent dans la rue Hapalmah, à Jérusalem. À l’arrière de la dernière voiture, une grosse Chrysler, sont assis le médiateur de l’ONU dans le conflit israélien, le comte suédois Folke Bernadotte et un officier français détaché auprès des Nations unies, le colonel André Sérot. Soudain, une Jeep surgit d’une rue transversale et barre le chemin du convoi. Trois hommes en uniforme de l’armée israélienne en descendent. Le comte Bernadotte ouvre sa vitre et passe la tête pour voir ce qui se passe. L’un des deux hommes, Yehoshua Cohen, se dirige vers lui et vide à bout portant le chargeur de son pistolet mitrailleur Schmeisser sur les deux passagers. Tous deux meurent sur le coup ».

    « Des terroristes israéliens viennent d’assassiner le médiateur officiel des Nations unies. Il venait la veille de proposer un nouveau plan de partage entre Palestiniens et Israéliens. Les tueurs appartiennent au groupe Stern, le Lehi (« Combattants pour la liberté d’Israël » en hébreu), le plus radical des mouvements armés juifs. L’un de ses dirigeants, Yitzhak Shamir, deviendra premier ministre d’Israël Pourquoi ce crime est-il rarement rappelé ? Parce qu’il souligne l’importance du terrorisme dans la construction de l’État d’Israël ? Parce que malgré tous ses efforts, le plan de Bernadotte témoignait d’une vision un peu abstraite du conflit, et qu’il était rejeté aussi bien par les Palestiniens que par les Israéliens ? Un peu des deux, sans doute. Les circonstances du meurtre sont accablantes » .

    « (…) Quand il est nommé médiateur de l’ONU, le 20 juin 1948, l’Assemblée générale a déjà approuvé, le 29 novembre 1947, un plan de partage détaillé dans la résolution 181, refusé par l’aile droite israélienne et les représentants des Palestiniens Une semaine après le début de sa mission, il négocie une trêve de quatre semaines (qui servira aux Israéliens à se réarmer) et un nouveau plan : un État israélien en Galilée et sur une bande côtière jusqu’au sud de Tel-Aviv, confédéré avec la Transjordanie, qui deviendra plus tard la Jordanie. Le reste du territoire sera arabe mais incorporé à la Transjordanie, et Jérusalem sera sous sa souveraineté. Le projet est rejeté par les deux parties. Le ministre des affaires étrangères Moshé Shertok lui signifie immédiatement un refus catégorique. Le plan Bernadotte comporte un volet tout aussi insupportable pour les Israéliens : le droit au retour des réfugiés palestiniens chassés de leurs terres, sans limite de nombre. Pour le plus virulents des groupes armés juifs, le Lehi — surnommé par les Britanniques le « Stern gang » — une telle attitude mérite la mort ».

    Avec l’assassinat c’est en prime l’impunité qui va avec, voire la récompense par un prix Nobel pour son auteur avec un certain Anouar Sadate qui se retira du problème palestinien. Depuis, si on veut avoir donc une idée de l’impuissance des Nations unies, nous ne pouvons pas passer par pertes et profits le problème palestinien. Combien de résolutions prises par les Nations unies depuis, pour les plus récentes après le partage discutable de la Palestine de 1947, depuis le 22 novembre 1967, il y a de cela 48 ans ont été toutes bafouées. Nous vivons chaque année un drame quand le droit des peuples, la dignité humaine sont bafoués. Le dernier scoop en date est la tentative de remise en cause du statut de l’esplanade des Mosquées. Il faut toujours se méfier des peuples messianiques?

    Combien de résolutions sur le mur de la honte, combien de fois les villes palestiniennes ont été punies? Souvenons-nous de Jenine, souvenons-nous du calvaire annuel de Gaza cette prison à ciel ouvert où le taux de chômage et le désespoir ont atteint des sommets, où l’incurie des dirigeants palestiniens complice des autorités d’occupation……..contribuent à la mort lente d’un peuple. L’ONU est cependant forte quand il s’agit de punir les faibles. La mise en place de la Cour pénale Internationale n’a jusqu’à présent puni que les dirigeants africains et le serbe Milosevic pour faire bon poids, sur injonction de l’Empire et de ses vassaux…. » (Pr. Chems Eddine Chitour, Autopsie de la belle utopie des Nations Unies Pour une gouvernance mondiale du XXIe siècle, 26/10/2015, Mondialisation.ca…)

    Au fait qui est à l’origine du terrorisme…qu’ils veulent nous coller…..?? Bonne lecture….!

Répondre