La Voix De Sidi Bel Abbes

Démarches pour interdire la « Chicha » dans les lieux publics

La Direction de la santé et de la population (DSP) d’Oran œuvre à la promulgation d’un arrêté de wilaya interdisant l’usage du narguilé dans les lieux publics, a-t-on appris de la chargée d’information à la DSP.

Dans ce cadre, elle a élaboré un rapport sur le danger de consommation de « Chicha » dans les cafés et les restaurants sollicitant le wali à prendre les mesures d’interdiction de ce genre de tabagisme nocif à la santé, dont l’usage est autorisé dans les lieux publics, a indiqué Aicha Meguenni.

Un arrêté de wilaya interdisant cet usage sous peine de fermeture de tout salon de café ou restaurant réfractaire est souhaitable pour  prévenir contre ses effets néfastes, a-t-on souligné.

Une telle mesure renforcera le décret exécutif publié en septembre 2001 interdisant de fumer dans les lieux publics et deux circulaires du ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière de 2001 et 2007 et l’instruction de 2014 interdisant de fumer dans les établissements sanitaires, a-t-on ajouté.

En attendant la promulgation de cet arrêté, une vaste campagne de sensibilisation sera organisée la semaine prochaine ciblant les cafés et les restaurants tolérant ce genre de tabagisme. Cette campagne sera menée par une équipe composée de spécialistes en médecine préventive, d’agents du commerce et de la sûreté, a-t-on annoncé.

Plusieurs rencontres organisées à Oran pour inciter les jeunes à arrêter de fumer ont révélé que des jeunes âgés entre 15 et 25 ans dont des élèves de CEM et de lycées et étudiants universitaires utilisent le narguilé dans des cafés et restaurants sans prendre conscience des risques d’utilisation collective de ce tabagisme sur la santé, a encore indiqué Mme Meguenni.

La consommation de chicha aux goûts de fruits différents entraîne le fumeur dans un monde pareil à celui des toxicomanes lui collant une dépendance, selon les praticiens en médecine préventive qui ont prouvé, lors de campagnes de sensibilisation sur les dangers du tabagisme organisées au deuxième semestre de l’année dernière par la direction de la santé et de la population, que les effets de la Chicha sur la santé dépassent ceux de la cigarette.

Une bouffée de chicha inhalée équivaut à un paquet de cigarettes consommé et peut provoquer de nombreuses maladies dont l’hépatite virale, le cancer de la bouche, de la gencive, des lèvres et autres maladies mortelles, a-t-on affirmé.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=57613

Posté par le Jan 9 2015. inséré dans CE QUE DIT LA PRESSE, ORANIE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

6 Commentaires pour “Démarches pour interdire la « Chicha » dans les lieux publics”

  1. OUERRAD en squatteur

    C est comme l alcool , il est tolere , voir autorise , de qui se moque t on ?
    Que peut un arrete du wali , face a la loi de la republique qui tolere ou autorise ,?
    N a t on pas vu , l arrete du wali concernant arret du moteur lors de la distribution de carburant foule au sol ?
    QUE PEUT …………? face a la non chalence du citoyen ..

  2. Mme CH

    Il était temps de bouger et faire bouger les choses….!!!! Il y a un début à tout…!!! Mais, on a besoin aussi de respecter et de faire respecter la loi…!!!
    En tout cas, on doit encourager et remercier la DSP qui fait un bon travail pour préserver la santé des fumeurs inconscients et des non fumeurs qui subissent les effets nocifs de ce fléau…..!!!!

    Quelle insouciance…!!! Où va t-on comme ça…??? Toutes les choses négatives sont imitées par nos jeunes quant aux choses positives,….??? A ne rien comprendre…..!!! Qui sont les responsables et à qui profite cette décadence accélérée….!!! Sommes-nous vraiment conscients….??? Mouhal…!!

  3. chaibdraa tani djamel

    Il faut interdire tout ce qui néfaste (haram) à la santé de l’homme et surtout essayer de faire élever le prix de ces consomations nuisibles et non les prix de la pomme de terre ,le pain ,le lait etc …

  4. Harmel Mehdi

    Bel action et une initiative utile et surtout précoce qui vient mettre en alerte opinion nationale sur ce nouvel danger qui guette la santé des algériens à cause d’irresponsables croyant sortir de la routine ont « importé  » un poison pour enfoncer sans le savoir le clou de la maladie et la mort certaine sur le corps de nos concitoyens…..

  5. Mohand

    ni tabac, ni alcool, ni chicha et ni chemma. Tous les poisons doivent être bannis .

  6. eddine

    Entierement d’accord avec Dr Harmel,c’est une initiative à encourager.Si toutes les DSP dénoncent ce phénomene, ça pourrait aider nos responsables à réagir

Répondre

x Shield Logo
This Site Is Protected By
The Shield →