La Voix De Sidi Bel Abbes

Demain c’est l’Aïd-Esseghir… Tous les enfants auront des habits neufs. Par Dr Douar.

Demain c’est l’Aïd-Esseghir… Tous les enfants auront des habits neufs. Moi aussi j’ai des beaux vêtements qui m’attendent : un costume noir à rayures, une chemise blanche et des belles chaussures noires à bouts pointus.
J’ai déjà tout essayé. Sauf la chemise qui va à ma guise, le pantalon était un peu long, pourtant mon père, avant d’aller les acheter, a pris soigneusement mes mensurations en utilisant sa main et sa canne, unités antiques de mesure. Je vois que j’ai grandi encore cette année ! Ma tête a dépassé d’une paume la canne de mon père. Mais ce n’est pas un problème quand le pantalon est long. Ma mère a su comment le rendre juste à ma taille, elle a cousu des ourlets en repliant l’excès du tissu. Elle a aussi refait tous les boutons en ajoutant d’autres boutons nécessaires pour attacher mes bretelles. Mon père lui aussi porte des bretelles. La ceinture on la verra plus tard dans un futur proche.
J’ai essayé les chaussures. Elles sont aussi larges que mes petits pieds jouent dedans. Mon père les a voulus ainsi, en m’expliquant que mes pieds d’enfant se grandissent très vite et d’ici 2 mois, mes jolies chaussures leurs sont compatibles donc je me contente de les porter seulement le premier et le deuxième jour de l’Aïd- El fitr, ensuite je devrai les conserver intactes pour l’Aïd-El kabir. Mon père n’a pas tort dans son raisonnement. Mais pour le moment, puisque demain c’est l’Aïd, ma mère me trouvera surement un remède pour porter ces fameuses chaussures. Elle rembourre leurs fonds de laine, ainsi mes petits pieds ne seront plus gênés par l’espace vide et trouveront des étuis confortables…
Ce soir, à la veille de l’Aïd, tous mes habits sont prêts, mon costume et ma chemise sont suspendus derrière la porte, mes chaussures sont délacées dans leur carton. Je suis très impatient de les porter. Mais je dois attendre demain. Ce soir, je dors très tôt pour me lever le matin au premier rayon du soleil et porter mes plus beaux vêtements de l’année.
Je ne suis pas l’unique rejeton de mon père, mes frères racontent à leurs amis (es) des histoires pareilles en leurs souhaitant par l’occasion « Aid Saïd et Koulou Sana Oua Antoum Bi Kheir ».
Douar.

fete aid

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=62048

Posté par le Juil 17 2015. inséré dans ACTUALITE, SOCIETE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

9 Commentaires pour “Demain c’est l’Aïd-Esseghir… Tous les enfants auront des habits neufs. Par Dr Douar.”

  1. Ayadoun Sidahmed

    Que cette fête du pardon et du partage, porteuse de tolérance, de sérénité et de paix, contribue à raffermir les cœurs. Mes vœux s’adressent également à l’ensemble du peuple Algérien et à la Oumma islamia et nous implorons la bénédiction d’Allah (Soubhanahou wa Ta’ala) sur vous et vos familles.

    “Aid Moubarak Said”, « Takabala Allah mina wa minkoum ».

  2. OUERRAD MOHAMED

    je voudrais juste savoir , comment le father a pu te ramener des souliers vu le platre que tu portes .BONNE FETE et portes toi bien , reviens nous sain et sauf surtout .
    SAHA AID KOUM toutes et tous .

  3. Mme CH

    Comment faire un plongeon arrière…??? Eh bien, il faut suivre Mr Douar…!!!! Très beau récit, simple et très touchant….!!! J’espère que cette fois-ci les chaussures ne seront pas un peu larges puisqu’ en principe, vous vous êtes débarrassé du plâtre….!!!

    Tout début a une fin et comme le Ramadhan, l’Aïd Awalouhou Misk wa Rayhen, wa Akhiroho Djanato Ridwane wa Tadjouhou Réda Errahmane….!

    AÏD Moubarak wa Koulou 3am Wa Antoum Bi Elf Kheir …. à tous les Vdsbéens et les Vdsbéennes, à tous les Belabbesiens, à tous les Algériens et à tous les Musulmans de la planète….!!! Inna Ba3da EL 3ousri Youssr…!!!

    N’oubliez pas de renforcer « Silatou Errahim » pendant l’Aïd..et ne mangez pas trop de gâteaux…!!!!

    Allahouma TaQabel Mina Wa Minkoum wa Ighfir Lana Wa Lakoum…!!!!

  4. Amirouche

    DOUAR

    Ce n’est qu’une fois père que j’ai compris mon père !!
    Mon ami , je n’ai pas eu la chance de porter un costume dans mon enfance car nous étions nombreux entre frères et sœurs et c’est pour cette raison que si El haj nous achetait des vêtements neufs selon « sa capacité financière » .Un pantalon , une chemise et une paire de chaussures « aya we rouhe terbahe ». Je garde aussi le souvenir de la henné mise la veille de l’Aïd dans ma main droite enveloppée par une « takchira »(rires) .Le jour de l’Aïd ,après la prière , mes frères et moi ,en chaine ,guettions nos oncles et tantes ,avec des yeux visant les poches dans l’espoir d’amasser  » quelques poignées de dinars « …….Eh oui c’était l’insouciance de l’enfance .
    « Ô Seigneur, pardonne-moi ainsi qu’à mes parents, et fais-leur miséricorde à tous deux comme ils m’ont élevé lorsque j’étais petit ».
    Allah yasmahelna mina el walidine .
    Aïd moubarek à tous

  5. ABBES

    AH mon tres cher docteur vous m’avez fait rappeler mon enfance. le bon vieux temps (serwel Taille basse w sebbat mocassin) et comme nous n’avions pas de fer a repasser ma cher mere étend mon pantalon sous mon matelas la veille de l’aid et le lendemain je le trouve intacte.la vie était si simple mais elle était extra. cher douar aid said a toi et a tes amis MILOUD TIHYA et PIPETTE GHAR GHAR. sans oublier tout les lecteurs de la V SBA amicalement

  6. Imène

    Azzul !
    C’est doux , c’est émouvant , c’est tendre , un chouia spleenétique…pas d’erreur c’est Douar!

  7. hassan

    Souvenir quand tu nous tiens ! On oublie, on oublie mais rien n’est oublié !
    Il me souvient d’un petit garçon habillé d’une gandoura, portant une chéchia  »tounsia »sur la tête et marchant pieds nus sur le sentier menant à un douar. Ce n’était pas n’importe quel douar :C’était son douar, celui qui l’accompagnera partout partout ou il ira par la suite. Le Ramadan tirait à sa fin et les femmes du douar se rassemblaient pour préparer el Kahkek pour le jour de l’Aid. Les enfants couraient dans tous les sens , autour des femmes , attiraient par l’odeur magique de la vanille et de l’eau de roses. De temps en temps ils chapardaient un peu de pâte et regarder les gâteaux multiformes qui s’entassaient dans les plats métalliques en attendant leur cuisson dans le  »Farane ». Bien avant ce jour son père l’a conduit chez le couturier du village pour lui commander un costume » de bleu gaillard » .Ils passérent au souk pour acheter une chemise de la friperie provenant du stock américain. L’enfant était aux anges , attendant avec impatiente le jour de l’Aid pour enfin enfiler ,pour la première fois de sa vie un pantalon et des espadrilles blanches à semelle de caoutchouc. Le jour de l’Aid, il se réveilla trés tôt le matin et s’habilla. Depuis ce jour et jusqu’à la fin de sa vie, ce jour signifia pour lui la fête et la joie.
    Le temps passa aussi vite que le vent sur le reg et l’enfant se transforma en adulte. Il voyagea un peu partout sur le globe terrestre, s’habilla en smoking , de chemises avec des boutons de manchettes et dégusta des viennoiseries dans les plus grandes villes, d’Europe, d’Asie et d’Amérique, mais jamais au grand jamais il n’oublia la misére de notre peuple qui vivait dans les douars. Il n’oublia pas les siens quand il avait un matt 44 dans ses mains pour libérer sa chére Patrie. Il n’oublia point quand, il fermait la tourelle du char pour défendre ses fréres, il n,oublia pas quand il travailla pour augmenter le potentiel de défense de notre pays au fin fond de notre térritoire du côté de  »Djebel Mora » ou dans la région de  »Tagharaba ». Il n’a jamais oublié ce que leurs disait  »Kaid El Arche »(commissaire politique) : Cette terre est la vôtre, défendez la, travaillez la et restez toujours unis c’est votre plus grande arme contre vos ennemis.
    Aid mabrouk à tous mes fréres et soeurs algériennes et algériens.

  8. Imène

    Azzul !
    Ce petit bout de chou aux pieds nus , vêtu de gandoura et chéchia tounssia …devenu grand
    arborant un smoking des plus raffiné et chemise blanche immaculée s’appelle HASSAN !
    n’est ce pas ? Merci pour ce grand témoignage ..trés beau ! Aid said Hassan , Que Dieu vous garde , et vous prête santé , longue vie , et bcp de bonheur ..

  9. hassan

    @a Iméne
    Merci Imène
    d’avoir pris la peine
    de lire un texte de Hassan
    ou il racontait: Kan ya ma ken
    Fi biled El ourban.
    Aid said et que dieu ajoute imène sur Imène
    a notre soeur Imène.

Répondre