La Voix De Sidi Bel Abbes

Déclaration d’intention L’Association Nationale des Pieds Noirs Progressistes et leurs amis, par notre confrère Mémoria.

Voici la déclaration d’intention des membres fondateurs de l’ANPNPA (Association nationale des pieds noirs progressistes et leurs amis) fondée le 08 novembre 2008. Et cela pour une meilleure identification des variantes qui existent dans la « communauté » des rapatriés d’Algérie résidant en France.

Et s’il s’avère que des lecteurs ou lectrices nous prennent pour des extrémistes ou manipulateurs, l’Internet est là pour dissiper tout malentendu à la limite de l’impartialité et de l’honnêteté »….intellectuelle !
Mémoria.

Déclaration  des membres fondateurs de l’Association

(Déclaration d’intention)

Pieds noirs originaires d’Algérie, nous avons avec des amis fondé « l’Association Nationale des Pieds Noirs Progressistes et leurs Amis »,  le 8 novembre 2008.

Depuis l’arrivée en France, chacun s’est positionné dans les débats sur la société française en fonction de sa situation sociale et de son cheminement politique personnels. Mais nous partageons tous la même analyse du système colonial imposé par la France au peuple algérien et le même engagement pour un avenir d’estime et d’amitié entre français et algériens, et de coopération entre les deux états. Plus de quarante-cinq ans après l’accession de l’Algérie à l’indépendance et après plusieurs espoirs déçus d’une réconciliation durable entre les deux pays, nous estimons qu’il est temps de faire entendre notre voix.

Les membres fondateurs de l’ANPNPA ne se reconnaissent pas dans les associations de rapatriés existantes. Les « amicales » rassemblant les originaires de telle ou telle ville pour des échanges de souvenirs de jeunesse, sont nostalgiques mais généralement sympathiques. La plupart des autres associations, revendiquant une représentativité qu’elles n’ont pas, nient les injustices du passé, et s’opposent à toute réconciliation entre la France et l’Algérie. Faute de contradiction organisée à l’action de ces associations, les pieds-noirs ont trop longtemps été présentés comme une communauté uniforme qui, après avoir profité du système colonial, serait animée d’une vaine nostalgie de l’Algérie française, et serait hostile à tout rapprochement des deux peuples.

L’APNPA a une vision radicalement différente et entend le faire savoir. Ses membres fondateurs sont issus de familles généralement installées de longue date en Algérie, et ont pour la plupart vécus les derniers temps du colonialisme et de la guerre d’indépendance. Ils s’estiment porteurs d’une mémoire qu’ils tiennent à faire partager et dont ils demandent la prise en compte par l’histoire.

L’ANPNPA souhaite contribuer à une réconciliation sincère et durable entre français et algériens et inciter les responsables des deux états à adopter une politique d’entente et de coopération fondée sur la spécificité des relations franco-algériennes marquées par 130 années de domination coloniale et d’affrontements, mais aussi par une longue fréquentation des peuples.

Les membres de l’ANPNPA fondent leurs convictions sur une analyse lucide et objective du passé et leur engagement sur les enjeux d’un avenir qu’ils croient souhaitable et possible.

En ce qui concerne le passé :

– IIs condamnent sans réserve le système colonial qui a été imposé par l’état français, avec à l’époque un large consensus national, aux populations d’Algérie. Ils dénoncent les injustices de ce système, les crimes et les violences qu’il a commis et engendrés pour s’instaurer, se maintenir et résister au désir de libération du peuple algérien.

– Ils rappellent aussi que des hommes et femmes, venus de France comme d’autres pays européens, qui ont vécu sous l’emprise de ce système et en ont été les instruments souvent inconscients et parfois les victimes, ont fait œuvre utile pour le progrès du pays et de ses populations.

– Ils rappellent que nombreux furent ceux et celles qui dénoncèrent les injustices dont ce système était la cause et qui  militèrent pour son abrogation. Certains tirèrent les conclusions ultimes de leur engagement, en participant à la lutte armée, quand celle-ci s’avéra pour eux la seule issue possible.  D’autres, sans aller jusqu’à ces positions extrêmes, militèrent pour une politique d’autodétermination préservant les chances d’une coexistence future.

– Ils rappellent que pour la plupart d’entre eux, comme d’ailleurs pour de nombreux militants nationalistes algériens, l’accession de l’Algérie à l’indépendance n’impliquait pas nécessairement une rupture avec la France mais pouvait au contraire inaugurer entre les deux pays et les deux peuples des relations nouvelles d’entente et de coopération.

– Ils dénoncent et condamnent sans réserve l’action de l’OAS qui par sa politique d’assassinats et de destructions aveugles a conduit les pieds noirs au désespoir et les a poussés à l’exode.

– Ils attendent des historiens l’écriture dépassionnée d’un passé aux multiples facettes, histoire qu’il est temps de transmettre aux nouvelles générations de France et d’Algérie, pour leur montrer que malgré ses drames, ses affrontements et ses violences, elle autorise la construction d’un avenir solidaire.

En ce qui concerne l’avenir:

– Ils estiment que du fait de leurs engagements passés et de leur attachement toujours très fort à l’Algérie, qui reste d’une certaine manière « leur pays »,  ils ont un rôle à jouer dans la construction de cet avenir, en étant plus que d’autres des « passeurs »  de connaissance, d’estime et d’amitié.

-Ils entendent militer pour un renforcement de relations humaines entre les citoyens des deux pays et en France entre français de souche, résidents algériens et français d’origine algérienne. À cet égard, ils réclament une plus grande liberté de circulation des personnes entre les deux pays et dénoncent l’amalgame fait entre immigration durable et circulation temporaire des personnes.

– Ils entendent militer également pour l’instauration entre l’Algérie et la France de relations de partenariat exemplaires, exemptes de facteurs de domination et valorisant les complémentarités des deux pays afin de bâtir, ensemble et dans l’intérêt mutuel de leurs peuples, un avenir durable de prospérité partagée.

– Ils entendent dénoncer les manœuvres de toutes natures des nostalgiques du passé, figés sur des positions rétrogrades et revanchardes, et par contre soutenir ou proposer des initiatives allant dans le sens de la réconciliation et la solidarité.

Les fondateurs de l’ANPNPA estiment que les pieds noirs qui partagent ces convictions et cet espoir sont nombreux. Ils les appellent à rejoindre l’ANPNPA et à y amener leurs amis.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=27234

Posté par le Mai 20 2013. inséré dans ACTUALITE, ZOOM ASSOCIATIONS. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

36 Commentaires pour “Déclaration d’intention L’Association Nationale des Pieds Noirs Progressistes et leurs amis, par notre confrère Mémoria.”

  1. BENHADDOU B

    salam:sincerement j’ignorais cette dèclaration de l’ANPNPA! et je ne fais que la relire et vous remercier Mèmoria! pour le plaisir et l’entente des 2 communautès!

  2. GRACE

    @ Mémoria,
    Bravo pour la démarche, j’ai parcouru cette déclaration sur le net et j’ai hésité à la relayer et la partager avec les lecteurs de la VSBA. En espérant de tout coeur que nos chères compatriotes Claude, Danielle et Régine la soutiennent!
    Merci

  3. Mourad

    j’ai dû attendre 2013 pour enfin lire cette déclaration que j’ai toujours appelé de mes voeux. ..cette association s’inscrit dans une démarche saine et objective qui l’a grandisse et l’honore..c’est pourtant pas difficile de dire les choses et les nommer avec sagesse et recul. .j’avoue que je désespérais de lire de telles propos et une telle demarche..et ce ne sont pas les quelques pn qui postent ici qui me faisaient dire que les choses allaient enfin et justement évoluer. ..je suis donc enchanté qu’une telle association existe. .je ne manquerait pas de les contacter pour les féliciter..enfin..enfin…ils sont les bienvenus chez eux en Algérie. ..

  4. belamri abdelkader

    jE VIENS DE PRENDRE CONNAISSANCE DE LA DECLARATION DE CETTE ASSOCIATION DONT LE CONTENU NE PEUT QUE JUSTIFIER L’ESPOIR NOURRI DE PART ET D’AUTRE DES DEUX RIVES D’UNE RECONCILIATION OFFICIELLE ENTRE LES DEUX ETATS( POUR L’HISTOIRE ) CAR , A MON SENS LES DEUX PEUPLES ONT DEPASSE CES CONTINGENCES HISTORIQUES POUR SE TOURNER VERS L’AVENIR QUI POURRAIT AIDER LES GENERATIONS FUTURES A CONSTRUIRE DANS LE RESPECT,DES RELATIONS SAINES ET DENUEES DE TOUTE ARRIERE PENSEE.LES EXTREMISTES EXISTENT DANS CHAQUE SOCIETE ET CE NE SONT PAS EUX QUI VONT EMPECHER LA TERRE DE TOURNER.

    • mille castors

      la terre tourne (felk ydor) avec nous ou sans nous? pour tourner la page, la france doit reconnaître ses crimes odieux, et ses génocides en algerie!!

    • mille castors

      non monsieur. nous ne sommes pas des extrémistes, ni racistes,ni xénophobes. nous sommes des nationalistes et nous-avons la mémoire longue!! moi je suis un nationaliste FE-DEM (dans le sang) un peuple sans mémoire, est un peuple sans histoire?

  5. FRIC

    j’ai essayé vainement de rendre mon message plausible ,depuis mon arrivée sur ce site ,en expliquant il y’ a une autre forme de pensée chez les rapatriés d Algérie qui ont une analyse objective ,réaliste ,concrète ,honnète dans tous les sens du terme …rappellez vous les blocages ,de certains ,qui n’ont pas la meme approche ….quiite à oculter tous un pan de l’histoire …..restant figé sur un shèma de pensée ,neo colonialiste ,paternaliste ….quitte à traiter de mensonges des tèmoignages des gens qui ont souffert dans leurs chairs ,et dans leurs esprits les traumatismes engendrés par la violence de cette guerre ….en tant que Belabbessien je partage les soufrances de tous les algèriens nationaux ou rapatriés d’algèrie qui ont éte victimes de cette colonisation …le texte proposé sur le site de l’anpna (quoique je n’aime pas ce terme Pn qui est d’un « barbarisme sémantique » ,rabaissant ces algèriens rapatriés d »algèrie en une communauté de » pieds noirs » )est très explicite en remettant les choses à leurs place …Ces francais d’Algèrie ont contribués depuis tous temps ,aux bonnes relations de fraternité qui existe entre les deux peuples …rien de nouveau sous le soleil pour ceux qui pensent que cette fraternité est une découverte juste aujourdhui ….quand à ceux qui veulent nous faire prendre des vessies pour des lanternes …nous leurs disons que nous sommes majeurs et vaccinés ….ALLAH EST GRAND

  6. Karim10

    Bonsoir mon cher Ami Mémoria.
    Bon ! Cette « déclaration » d’intention qui est intellectuellement « comprise ». S’agit-il d’un débat sur ce quoi a été écrit sur ce passé ? Ou d’un débat sur les acteurs qui ont vécu ce passé ? Parceque tout le monde n’est pas d’accord sur ce passé ! Cette « intention » devait elle se passer au passé ; Ou plutôt cherche elle nostalgiquement à nous faire comprendre ce que devait ce passer « vraiment » dans ce passé! C’est à dire. Si l’on va du présent au passé ; C’est plutôt un débat sur la Mémoire. Mais si l’on fait le chemin inverse c’est-à-dire du passé au présent ! Là ! Il s’agit d’un débat sur l’Histoire.
    Et même si ! Dans les deux sens ! C’est toujours un débat sur le passé.
    L’intention pourtant est une réalité du présent. La réalité existe ! Selon les réalistes, Statistiquement, d’ici la fin de l’année 2061 « personne » de la génération de ce passé de la période intentionnée ne sera «encore-vivant ».Et d’ici là ! On pourra garder cette déclaration pour dire aux Français et Algériens qu’elle était « intentionnellement » écrite. C’est donc très « bénéfique » pas pour le passé ni pour le présent mais plutôt pour la génération du FUTUR.
    Eh bien Bravo ! Pas pour « Nous-Vous » mais pour la FUTURE génération.

    • GRACE

      Quand je pense que Mémoria s’interrogeait sur mon style et la sémantique qui l’accompagnait, je constate son silence s’agissant de certains commentaires émanant de personnes soi-disant , titrées. C’est cette pudeur de l’entre-soi qui est incompréhensible. C’est dommage!

      • Mémoria

        « Pudeur de l’entre-soi  » avez-vous dit Grace ?

        J’avais posé cette question sur votre style qui me ciblait «  »malade de son pays… » pas dans le sens d’une évaluation technique ou pédagogique mais plutôt sous l’impulsion d’une curiosité qui me dévore quand il s’agit des vécus originaux de certaines personnes.J’ai moi-même eu un vécu original,non linéaire,accidenté et je sais de quoi je parle.Je suis bien plus un autodidacte qu’un « titré ».J’ai été sous-officier et je n’aime pas les officiers.Je reste fier d’être un anti-héros,un anti-conformiste.
        Et si j’ai cherché à mieux vous connaître,c’est que j’ai eu cette intuition que je n’avais pas affaire à n’importe qui!J’ai cherché à vous approcher ,à m’approcher du reflet d’un miroir que je regarde souvent…!
        Ne vous méprenez pas sur ma démarche.Ce serait dommage ! Aussi j’autorise l’Administration à vous communiquer mon mail,si vous n’y trouvez pas contentieux ….par pudeur envers vous !
        Bonne journée pluvieuse !

        • GRACE

          Bonjour Mémoria,
          Je précise simplement que je n’ai pas dit tout à fait cela, j’ai praphrasé Michel Lemay ( pédopsychiatre canadien ) qui rendait compte de ses rencontres avec ses patients , enfants abandonniques , dans un ouvrage qui fait référence chez les professionnels du champ médico-social, et qui s’intitule « J’ai mal à ma mère » et que vous connaissez certainement.
          A travers vos commentaires , j’ai cru entendre l’écho de celui qui très attaché , comme nous le sommes en majorité, à sa mère patrie, sent qu’elle se détache, qu’elle s’éloigne de lui , qu’elle s’arrache de son épiderme, le blessant , l’écorchant . C’est de ce mal là dont je souffre et que j’ai cru déceler chez-vous, comme chez bcp d’autres.Mais peut-être m’étais-je exprimé maladroitement ou de manière confuse pour n’avoir pas été compris par un aussi bon décripteur des mots et des maux, tel que vous.
          S’agissant des « titrés » , vous n’êtes nullement concerné par la formule. Je ne me devrais pas de le dire ici, mais je n’en peux plus de voir défiler les pseudos discours scientifiques, les formules à l’emporte-pièce , le souk des idées quoi! Les lecteurs de la VSBA sont parfois déroutés, abusés même, à voir leurs réactions , et personne n’en parle , comme si on observait une certaine gêne porter une critique sur les propos de certains, oui une sorte de consensus implicite entre soi.
          Cela me gêne .
          Je ne pose aucun préalable à ce que nous approfondissions notre connaissance mutuelle, car je ne vois aucun contentieux entre nous même si avec votre parcours « accidenté » et le mien chaotique, un constat à l’amiable est à prévoir!
          Comme toutes les journées sont en ce moment pluvieuses, je nous souhaite beaucoup d’éclaircis…..Et sans doute d’éclaircissement.
          A bientôt.

  7. Lecteur assidu

    Bonne idée de balancer cela

  8. BADISSIE

    Quand ils reconnaissent leur fautes et les crimes de L OAS c’est une bonne chose..

    • Albarracin

      Monsieur Badissie , SVP pouvez vous distinguer et préciser :
      De quels fautes « certains » devraient faire actes de répentances?
      Pour les crimes de l’OAS c’est nettement plus précis
      Merci!

      • BADISSIE

        la faute de coloniser un pays pendant 132 ans monsieur de prendre les terres aux habitants d’origine et les faire travailler dans leur propre terre comme des esclaves , de séparer ou diviser une ville en deux quartier chic pour PN quartier pauvre pour les algériens , d’avoir un laisser passer pour aller dans les quartiers des PN , de nous appeler des indigènes , de nous apporter la civilisation , alors quand a la notre , de séparer les écoles les hopitaux ect . amicalement

        • mille castors

          ya Badissie. le code d´indigénat de la honte et les lois d´exceptions fut adopté le 28 juin 1881, que le pouvoir colonial fasciste francais impose au peuple algerien, d´autres mesures destiné a faire régner le bon ordre colonial basé sur l´inégalité et de la justice le code fait sans cesse amélioré de facon a adapter les intérêts des colons les suceur de sang? le code d´indigénat distinguait deux catégories de citoyens, les citoyens francais (de souche métropolitaine) et les sujets (bougnouls (nous) francais. les sujets francais soumis au code de l´indigénat étaient privés de la majeur partie de leur liberté et de leurs droits politiques. (un apartheid sur le modéle sud africain du raciste peter botha) cependant les autorités coloniales criminels réussirent a faire perdurer le code d´indigénat de la honte en algerie pratiquent jusqu´a l´indépendance 1962?. le petit indigéne fils de mohamed l´indigéne, ventre creux et nu pieds Ali va a l´école avec la bénédiction de nos ancêtres les Gaulois 1830-1962.

        • Mémoria,

          Frère Badissie,sois vigilant et ne te trompe pas de cible !

          les PN n’appartenaient pas tous à l’OAS et ne vivaient pas comme les colons propriétaires. Il ne faut pas faire l’amalgame comme tous les algériens n’appartenaient pas au FLN.Ce n’est qu’en 1962 que la majorité des Algériens sont devenus « marsiens » !

          Mes respects !

          • Albarracin

            Bonjour
            Si monsieur Badissie ne sait pas ce que mr Memoriia précise, c’est que mr Basissie ne sait pas grande chose d’un sujet dont il raffolle vouloir exceller! Heureusement d’autres sur ce site amendent ses points de vues aux services d’intérêts étrangers! AGIT- PROP, toujours d’actualitées
            Il n’y a pas pire aveugle que celui qui ferme les yeux !
            Cherchez la cause et vous toucherez du doigt les dangers qui menacent l’Algérie! Au bénéfice de ???????
            Monsieur Badissie connait la réponse!

          • Albarracin

            Bonjour
            Si monsieur Badissie ne sait pas ce que mr Memoriia précise, c’est que mr Basissie ne sait pas grande chose d’un sujet dont il raffolle vouloir exceller! Heureusement d’autres sur ce site amendent ses points de vues aux services d’intérêts étrangers! AGIT- PROP, toujours d’actualitées
            Il n’y a pas pire aveugle que celui qui ferme les yeux !
            Cherchez la cause et vous toucherez du doigt les dangers qui menacent l’Algérie! Au bénéfice de ???????
            Monsieur Badissie connait la réponse!

    • mille castors

      l´organisation terroriste criminelle OAS. a tenu une période tragique, un rôle non négligeable. les pieds-noirs ont porté peu d´intérêt aux négociations. ils ne souhaitaient aucune solution. (déclaration de B. de Leusse, les européens d´algerie veulent-ils l´algerie francaise ou l´algerie pieds-noirs sur le modéle sud africain???). beaucoup de pieds noirs savaient que de Gaulle leur fait payer dans le sang, leur opposition a sa politique et leur soutien a l´organisation terroriste criminelle l´OAS.

  9. Arbi

    Ceci et tout nouveau on a pas habitude de lire dans les journaux pareilles informations et comme cela on fait de efforts pour ne pas mélanger les choses Mr badis ou ibnbadis ca fait 51ans la guerre et les politiciens n ‘ont pas avancé

  10. Mourad

    Hier a eu lieu en France le suicide d’un ancien de l’OAS, membre de l’extreme droite francaise..Il a utilisé une cathédrale pour commettre son acte..Dominique Venner, a reçu les hommages du FN et de nombreuses associations de PN…

  11. mille castors

    l´algerie et les algeriens n´accepterons pas moins d´une repentance francaise claire et nette? seulement alors peut-être un traité d´amitié pourait être envisagable? la repentance est inevitable c´est elle qui insuflera une amitié nouvelle et sincére basé sur la reconnaissance historique de génocide. de l´autre le lobbie des pieds-noirs en majorité et les harkis feron tout pour empécher cela. le président Hollande il ma parut soumis a des pressions des ultras, des nostaliques de l´algerie francaise et des harkis sans nombre et extraordinairement prisonnier d´un systéme.

  12. mille castors

    vous parler de l´ouverture? il faut que la france coloniale génocidaire doit reconnaître ses crimes odieux. le peuple algerien ne fait pas de surenchers quand a son histoire sanglante par l´armée coloniale francaise qui a dévaster plus de 36% de la population algerienne en 132 ans. moi je suis nationaliste dans le sang, j´aime mon pays. et je n´ai pas d´autre patrie. ard Allah wassiaa, et la terre n´appartient qu´Allah sobhanah. mais chacun sa patrie???.

    • BADISSIE

      oui monsieur mille castors pourquoi plusieurs pays ont reconnue les génocides commis sauf la france envers l’Algérie , mais c’est notre faute si ont avait utiliser une pression économique aucun traité économique avec la france tant que celle ci ne reconnait pas ces grimes commis en Algérie .tout les historiens du mondes savent que le colonialisme français étais le plus dure .

      • messafer ft sba

        vous etes un brave garcon monsieur badisie essayez d’aller vers l(avant

        • BADISSIE

          merci messafer ft sba , vous savez beaucoup de commentateurs ainsi que les dirigent sont des braves types car aujourd’hui j’ai fais la connaissance de plusieurs d’entre eux , je vais écrire un commentaires sur ce sujet prochainement , je les remercie de leur invitation ..mes amitiés a tous

          • BENHADDOU B

            evidement on ètait tres ravi de vous connaitre,ainsi la famille de la V D S B A ne cesse de grandir ELHAMDOLILLAH

            • BADISSIE

              Merci monsieur BENHADDOU moi aussi j’étais ravi de connaitre la famille de la VDSBA , cette espace ou règne une harmonie extraordinaire et un travaille de reconnaissance envers les enfants de notre chère ville sidi bel abbés , rendez vous vendredi au stade des trois frère amarouche INCH ALLAH .

  13. Chot Lahcène

    c’est uns star badissie ,il fait le beau ;;;;j’espère qu’il a mis son burnous blanc

    ..

    • BADISSIE

      j’ai mis un bournous blanc avec un grand turban blanc une grande barbe noire sur un jolie cheval blanc , avec un grand baroud ………………

      • mille castors

        ya monsieur Badissie. les turbans sont la couronnes des arabes, la dignité et la distinction. la couronne c´est la force de l´homme arabe, (el – arabi) son pouvoir et son épouse. el – Amâma Arbiya, de notre prophéte sidna muhammed al mustapha (sala alih wa selem). tahya el Amâma.

        • BADISSIE

          bonsoir monsieur mille castors je sais et je suis fière de notre tenue , d’el AAMAMA , de la djellaba , du burnous , de la tenue des terguis , des chaouis , des kabyles de tous ce qui est algériens arabe musulmans , mon commentaires c’étais pour plaisanter avec monsieur FRIC

  14. AL HANIF

    @ monsieur Grace;
    Vous excellez dans le non-dit qui en dit long.
    Petit bémol! De nombreux ‘titrés’ que vous visez font l’effort de participer dans ce forum qui utilise la langue française quand pour la plupart, contrairement à vous et à moi certainement, leur cursus s’est fait en langue arabe.
    Je connais peu de cas de bilinguisme accompli. Alors soyez indulgent.
    Si vous visez la substance et non la forme, là il y a débat…des hauts et des bas.
    Et autant en emporte le temps!

  15. Chot Lahcène

    @badissi

    Chot Lahcène
    Major de promotion monitorat
    Equitation
    Algèrie

    Mr badissi je vous informe que je suis parmi les premiers moniteurs d’équitation de l’Algérie indépendante et major de promotion …Donc si vous souhaiter apprendre à monter à cheval il vous faut un bon professeur …
    visiter ma page face book Chot Lahcène ….vous découvrirez le premier manuel d’équitation algérien écrit par un algérien belabbesien
    extrait
    Le cheval étant la plus noble conquête de l’homme, le couple homme cheval devra, dans une symbiose parfaite, s’entendre et coopérer en vue de la perfection de la légèreté, qui est le but à atteindre.L’harmonie qui doit régner entre le cavalier et son cheval, devra faire l’objet d’un travail minutieux, faite d’écoute, de patience et d’abnégation.Le cavalier se doit par des exercices appropriés d’assouplissements de son cheval, arrivé à équilibré le poids entre l’avant main et l’arrière main. La finesse des aides, un touché du doigté, par un contact moelleux avec la bouche du cheval, le cavalier devra avoir des renseignements précieux sur le mental de sa monture.Le cheval mis ainsi dans cette attitude harmonieuse de légèreté, s’équilibrera de lui-même, mettant ainsi tout en valeur son futur ‘brillant’.Le tact, que mettra le cavalier, dans la gestion de l’impulsion, entre l’arrière main et l’avant main, sera la conséquence d’un travail raisonné. Le cheval ainsi assouplit dans toutes ses parties ,libéré des contraintes et du poids qui pesait sur son anatomie,trouvera dans une juste répartition des forces qui le mettent en mouvement ,un équilibre presque parfait ,lui donnant toutes les possibilités de son expression. Il suffira au cavalier de mettre de son coté, les élements nécessaires, lui permettant d’avoir la confiance de son cheval, qui ne manquera pas de lui livrer, en retours toutes les potentialités de son savoir.

Répondre