La Voix De Sidi Bel Abbes

Décès de Redha Malek, ancien chef du gouvernement

Redha Malek est décédé, ce samedi 29 juillet, à l’âge de 86 ans des suites d’une longue maladie. Né le 21 décembre 1931 à Batna, Malek a occupé des rôles prépondérants dans la jeune histoire de l’Algérie, de la Guerre d’indépendance jusqu’au début de la décennie noire

Redha Malek a servi son pays durant la Révolution. En 1955, il fonde l’Union générale des étudiants musulmans d’Algérie (UGEMA). Il devient en 1957 directeur d’El Moudjahid, journal officiel du Front de libération nationale (FLN). Il occupe également un rôle clé au sein du FLN puisqu’il sera porte-parole de la délégation pendant les négociations des Accords d’Evian.

Une fois l’indépendance acquise, il devient diplomate de carrière et servira l’Algérie en tant qu’ambassadeur dans des pays majeurs comme la France entre 1965 et 1970, l’Union Soviétique (URSS) entre 1970 et 1977, les États-Unis entre 1979 et 1982 ou encore le Royaume-Uni entre 1982 et 1984. Il effectuera une parenthèse entre 1977 et 1979 pour servir le pays en tant que ministre de la Culture et de l’Information.

Redha Malek jouera un rôle politique clé durant les événements des années 1990. Malek sera l’un des plus fervents opposants au Front islamique du salut (FIS) lorsque ce dernier accède au pouvoir. Il s’est ouvertement exprimé en faveur de l’annulation des résultats des législatives de décembre 1991, qui allaient selon ses propos « faire de l’Algérie un second Afghanistan ». Ses prises de position le mèneront à être nommé membre au sein du Haut Comité d’État (HCE) suite au décès du président Mohamed Boudiaf en 1992. Il sera par la suite désigné en août 1993 en tant que chef du gouvernement, poste qu’il occupera jusqu’en avril 1994.

« L’Algérie a lutté pendant huit années, a réussi sa révolution. Mais celle-ci reste inachevée », estimait Redha Malek dans un entretien accordé en 2012 à Jeune Afrique. « Car il fallait non seulement arracher l’indépendance, mais aussi organiser une société juste et moderne, et promouvoir les libertés fondamentales. liberté de conscience, liberté d’opinion, liberté d’expression, justice sociale… Je m’oppose à ceux qui disent que rien n’a été fait, mais il reste encore beaucoup à faire », affirmait le défunt.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=71608

Posté par le Juil 29 2017. inséré dans ALGERIE, CE QUE DIT LA PRESSE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

10 Commentaires pour “Décès de Redha Malek, ancien chef du gouvernement”

  1. ouerrad

    UNE BIBLIOTHEQUE QUI BRULE ??? DOMMAGE ,,, il faut rechercher son heritage culturel s il a ete redige

  2. Mme CH

    Allahouma Arham Mawta El Mouslimin…!!

    Les accords de l’eau d’Evian ont perdu leur dernier négociateur en vie. En 1955, il fonde l’Union générale des étudiants musulmans d’Algérie (UGEMA), mais par la suite, il était partisan de la séparation du pouvoir et du religieux….???
    En 1995, sa candidature à l’élection présidentielle a été écartée par le Conseil constitutionnel, officiellement parce qu’il n’a pas obtenu les 75 000 signatures venant de 25 wilayas nécessaires pour ce scrutin….!!!

    Cependant, c’est lui aussi qui a le mérite d’avoir dévoilé l’existence d’un document confidentiel -(qu’il détient)- du parti socialiste français qui date de la fin de l’année 1993, qui met à nu le plan des socialistes dirigés à l’époque par le président F. Mitterand -(qui a dit le 12 Novembre 1954 devant l’assemblée nationale: » l’Algérie c’est la France »….) , pour la recolonisation de l’Algérie.

    Alors ce plan démoniaque préconise la déstabilisation de notre pays et la mise en place éventuelle d’un protectorat européen en Algérie…..!!!! En effet, la Khota s’appuyait sur trois points essentiels:

    1-/ Des intellectuels algériens condamnent le pouvoir et en appellent à l’intervention de l’occident….!!! Et vous savez de quel genre d’intellectuels il s’agit…..genre « Barakat », amis de BHL, orbitons de HF, News H, les préférés de J.P Lledo…etc…..!!!

    2-/ Etablissement d’un climat de confusion et approfondissement des différences entre les décideurs….!!! Et comme le clanisme, le tribalisme est de taille chez nous, donc le milieu est propice pour créer ce genre de climat…!

    3-/ Encourager des mouvements sporadiques de contestation et exploiter les mouvements séparatistes comme celui de F. Mehenni…etc…etc…pour semer la Roubla (tiens je me rappelle qu’il était dans l’air bus qui a été détourné vers la France, mais ce qui est bizarre, c’est que l’on n’a pas touché à un seul cheveu de sa tête)….!!!! Drôle de monde…!!!

    Ainsi, les Algériens sont tombés dans le piège alimenté par la guéguerre d’intérêt entre les deux Oncles…!!! C’était un Printemps Zarabe prématuré, heureusement que les choses sont rentrées dans l’ordre ou le désordre je n’en sais rien, l’essentiel c’est que l’Algérie est restée debout « chère » FaFus..!!!

    A Dieu nous appartenons et A Lui nous retournons.

  3. sba

    Allah yerhmah. Un grand, un patriote. Un autre historique qui s’en va.

  4. Amirouche

    Allah yarhmeh. Que trois commentaires!, ça m’intrigue vraiment. Il est mort comme un inconnu et c’est le cas de tant d’autres personnalités historiques importantes de notre pays. Krim Belkacem, Taïeb Boulahrouf, Saâd Dahlab, Mohamed Seddik Benyahia, Krim Belkacem, le colonel Benmostefa Benaouda, Lakhdar Bentobal, M’Hamed Yazid, Seghir Mostefaï et finalement Redha Malek….Tous partis( Allah yarhamhoum  » la miséricorde Lui appartient  » ) sans laisser d’écrits historiques » véridiques et exactes  » sur ce qui s’est passé à l’hôtel du parc à Évian-les-Bains en Haute Savoie !!!

    Salam

  5. ouerrad

    ????????????????????

  6. Amirouche

    Il existe deux genres de voleurs.
    Le voleur de rue, celui qui te vole ta montre, ton argent, ta valise…
    Et le voleur politique, celui qui te vole ton avenir, ta santé, ton salaire, tes rêves et même ton sourire. La seule différence entre eux, c’est que le premier te choisit et que le second, c’est toi qui le choisis…(extrait que je viens de lire)

     » Lale hdith kyasse  »

    Salam

  7. Mémoria

    Salam !

    «  » » » » »Rédha Malek dernier négociateur des Accords d’Evian ? Faux !
    29 Juil 2017
    Brahim Younessi
    [Photo : Benmostefa Benaouda, le plus grand de taille, est au milieu entre Krim Belkacem et Lakhdar Bentobbal dit le Chinois]

    Le journal français « Le Parisien » s’appuyant sur une dépêche de l’AFP écrit que le « dernier négociateur des Accords d’Evian en vie est décédé samedi à l’âge de 86 ans » parlant de Rédha Malek. Rédha Malek n’est pas le dernier négociateur en vie encore hier. » » » »

    Il y a, au moins, un autre négociateur toujours en vie à Annaba, âgé de 92 ans. Il s’agit de Benmostefa Benaouda dit Amar, colonel de l’ALN, représentant l’état-major général dans la délégation conduite par Krim Belkacem, vice-président du GPRA, ministre des Affaires étrangères, puis ministre de l’Intérieur, chef de la délégation. » » » »

    • Amirouche

      Mémoria

      Sbah elkhire,

      C’est vrai ! Si Amar est encore vivant, je ne le savais pas…Il y a de quoi puisqu’il est « inactif » depuis des lustres !!! Sorry

      Salam

Répondre