La Voix De Sidi Bel Abbes

Décès de chanteuse Noura, celle qui chanta avec feu Ourrad B : Bel Abbes khir men Baris Fessoukna

La chanteuse Noura, décédé dimanche dans un hôpital  parisien suite à une longue maladie, sera inhumée dans son pays natal, l’Algérie,  a appris l’APS auprès de son époux, Kamel Hamadi.

« Elle sera enterrée, pour exaucer son dernier voeu, parmi les siens au  cimetière de Sidi Yahia, sur les hauteurs d’Alger », a précisé Kamel Hamadi,  auteur-compositeur, qui a partagé plus de 55 ans de sa vie avec celle qu’il  a accompagnée dans sa carrière artistique, depuis ses débuts dans les années  50.

Il n’a pu fournir d’autres détails quant à un ultime hommage qui lui  serait rendu à Paris et à la date exacte du rapatriement du corps, les formalités  y afférent ne pouvant être effectuées un dimanche, jour de repos hebdomadaire  en France.

De l’artiste, l’auteur-compositeur dit retenir une « voix mélodieuse,  digne ambassadrice d’un pays qu’elle chérissait plus que tout ». « C’est avec  moi qu’elle avait débuté sa carrière d’artiste. Elle a dignement honoré son  pays, l’Algérie, qu’elle avait chevillée au coeur », a-t-il dit.

De l’épouse, Hamadi affirme garder l’image d’une femme « brave et respectueuse ».  « Même si elle ne parlait parfaitement ma langue (kabyle), elle a toujours  eu du respect pour ma propre famille, qui lui rendait bien », a-t-il témoigné.

Née Fatima Zohra Badji, Noura est reconnue comme la première chanteuse  qui a bénéficié du statut de star par des thèmes proches à tous les Algériens  en interprétant le thème de l’exil (ghorba) avec Gal el Menfi (le banni),  que le thème de l’amour avec Houa, houa (lui, lui) et en exploitant différents  registres des folklores régionaux. Elle est la première chanteuse maghrébine  à obtenir un disque d’or au début des années 70.

Une soirée artistique a été organisée en mars 2012 à Alger en l’honneur  de l’artiste, dont la  discographie comporte plus de 500 titres de chansons  en langues arabe, kabyle et même française.Les Bel Abbésiens en particulier se souviennent du fameux tube qu »elle chanta en duo avec feu OURRAD BOUMEDIENE sur SBA  »  ya bent sidi ya khouya Belabbes khir men Paris Fel soukna »

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=48170

Posté par le Juin 1 2014. inséré dans CE QUE DIT LA PRESSE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

14 Commentaires pour “Décès de chanteuse Noura, celle qui chanta avec feu Ourrad B : Bel Abbes khir men Baris Fessoukna”

  1. chaibdraa tani djamel

    Ina lillah oua ina ilayhi raji3oun allah yaghfer laha oua allah yarhamha

  2. chaibdraa tani djamel

    La chanteuse NOURA quand elle a chanté en duo avec OUERAD BOUMEDIENE (ALLAH YARHAMHOUM) la fameuse chanson YA BEN SIDI YA KHOUYA elle incarnait la francaise et OUERAD BOUMEDIENE l’émigré qui voulait entrer au pays

  3. Kaid

    Paix sue elle notre ville est immortalisée

  4. BADISSI

    Sincères condoléances a sa famille , une chanteuse qui nous rappel notre enfance

  5. OUERRAD

    SINCERES CONDOLEANCES

  6. fouzia T

    je présente mes condoléances a sa famille

  7. kaid hellal hanifi

    le defunt le frere de djellouli hachemi

  8. Hocine .C

    Nora , une grande perte pour la chanson algérienne .C’était une artiste de grande valeur , une grande dame . Allah yerhemha .

  9. Abbes

    Carton rouge pour cumul d’absences de hocine c

  10. chaibdraa tani djamel

    Mes sincéres condoléances à la famille DJELLOULI

  11. Hocine. C

    Mon frere Abbes , je suis parmi les premiers et grands fideles de la VDSBA . Presque tout le makam chahid a eu un probleme de connexion ces derniers jours .

  12. Imène

    rabbi yarhamha birahmatihi el wassi3a.

Répondre