La Voix De Sidi Bel Abbes

De la récitation du coran aux prêches du Vendredi jusqu’au succès des tarawih d’El Boulaïdi

cheikh-el-boulaidi_2301673_465x348pCheikh Brinis Mohamed, dit El Boulaïdi, car c’est de lui qu’il s’agit, en plus de sa belle voix, figure parmi les rares imams qui essayent, tant bien que mal, de perpétuer la tradition maghrébine en matière de lecture du Coran. Défenseur du style warch (propre au Maghreb), El Boulaïdi, 87 ans, était aussi un passionné, un connaisseur de la musique arabo-andalouse. Il s’en est d’ailleurs inspiré pour introduire les modes de ce genre musical dans la récitation du Coran. Sa belle voix et sa manière de lire le Livre saint lui a valu une notoriété dépassant les frontières nationales. Ainsi, les amateurs du style maghrébin en matière de récitation du Coran préfèrent donc la mosquée El Kawthar pour y accomplir les tarawih. Les imams des autres mosquées semblent «s’orientaliser» en optant pour la lecture du Moyen-Orient, en vogue ces dernières années grâce ou à cause de ces nombreuses et puissantes chaînes satellitaires arabes qui font la promotion de la récitation orientale. Cheikh Brinis a fait ses premiers enregistrements de Coran dans les studios de Radio Alger durant les années 1940. Il est le premier muezzin de la Radio nationale après l’indépendance.

Des CD pour perpétuer la tradition

 

muezzin_668372025

La Chaîne III et la radio El Bahdja, entre autres, diffusent, à ce jour, ses appels à la prière. Fils d’un imam, il a appris le Saint Coran à l’âge de 14 ans. Des chouyoukh l’ont encouragé à psalmodier le livre sacré vu sa voix qui «s’y prête à merveille». Hezzab (lecteur) du Coran et du corpus d’El Boukhari pendant plusieurs années à Alger et Blida, il a été propulsé imam «khatib» des mosquées El Moudjahid, El Kawther, El Badr et enfin Bensaâdoun. C’est au niveau de cette antique mosquée (Bensaâdoun) qu’El Boulaïdi assure, ces dernières années, les prêches du vendredi. D’une extrême sensibilité, il lui arrive souvent de pleurer lorsqu’il évoque… le sacré ! «Sa voix douce, et très agréable à l’écoute force la sagesse », témoigne un fidèle à El Boulaidi. Dans le cadre de la préservation du patrimoine national, un coffret de cinq CD audio contenant la récitation du Saint Coran par El Boulaïdi vient d’être édité par le studio Etarqia de Blida (studioetarqia.com) en ce mois de Ramadhan. L’association consultative des notables de la wilaya de Blida lui a rendu un vibrant hommage à la salle de conférences du groupe SIM, où un monde fou est venu assister à cet événement. A l’occasion, la vente des CD en question a été assurée. De très nombreuses les personnes ont profité de cette occasion pour acheter les enregistrements d’El Boulaïdi, devenus rares de nos jours. Lors de l’hommage, M. Ould Rouis, ami de longue date de cheikh Mohamed Brinis, a déclaré au public présent que même l’ancien roi du Maroc, Hassan II, aimait écouter sa récitation du livre sacré. «Hassan II appréciait énormément la voix et la manière dont El Boulaïdi récitait le Coran», a-t-il affirmé avec fierté.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=52046

Posté par le Juil 24 2014. inséré dans ACTUALITE, CE QUE DIT LA PRESSE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

6 Commentaires pour “De la récitation du coran aux prêches du Vendredi jusqu’au succès des tarawih d’El Boulaïdi”

  1. Abbes MISSOURI

    Ma chaa allah ! Un ténor de la récitation du Coran. Des gens pareils se font de plus en plus rares.

  2. Khayi

    j’ai apprécié cet article

  3. chaibdraa tani djamel

    ALLAH Y TAOWEL FI 3OMRIH

  4. Amirouche

    Sallam

    En cette nuit extraordinaire dont l’adoration vaut celle de mille mois ,depuis le coucher du soleil jusqu’à l’aube.Je prie Dieu que nos péchés antérieurs seront pardonnés .
    le Prophète (saws) a appris à ’Âisha (radhiallâhu ’anha) quand elle dit dans un hadith rapporté par At-Tirmidhî : « J’ai dit : Ô Messager d’Allâh, si je savais qu’elle était la nuit de « Laylat al-Qadr », que devrais-je dire en cette nuit ? – Et le Prophète de répondre : Dis :
    اللهم انك عفو تحب العفو فاعفو عنى
    « Ô Allâh, Tu es celui qui pardonne, et Tu aimes le pardon, aussi pardonne-moi »
    Par la Nuit d’Al-Qadr , n’hésitons surtout pas à prier pour nos frères palestiniens que le massacre des Gazaouis soit arrêté , car en face de la lâcheté de nos gouvernants de Chehariz à Casablanca , nous n’avons qu’à implorer Dieu le tout puissant du fait que le décompte macabre n’en finit pas de distiller l’horreur. Que Dieu mette fin à cette tuerie et lève l’embargo sur Gaza .
    Amine

Répondre