La Voix De Sidi Bel Abbes

De Boston a Sidi bel abbes ..La belabbésienne Marie Lise Sanchez , a la recherche de ses racines..un voyage plein d’émotions . »Merci Belabbésiens » par Mr ourrad.H

Marie Lise Sanchez ;une native de la rue Beaumarchais de Sidi yacine a tenu 51 années après son départ a saisir l’opportunité d’un récent pèlerinage pour aller a la recherche de ses racines. Ce vif et pieux désir de revenir a Sidibelabbes son bled natal ne cessait nous dit de la tarauder. Vraisemblablement au sein de la délégation qui vient de séjourner elle fait figure de la plus jeune car elle est  partie a quatre ans..mais garde des souvenirs de son enfance au soleil au beau quartier populaire connu aussi par le Mamelon. Ce retour nous dit elle fut des plus émouvants gardant en elle les souvenir immémoriaux de ces habitations de type Espagnol et autres patios et haouchs collectifs Visiblement portée par cet amour et cette vénération de son bled d’enfance et  qui et celui de ses parents et aïeux qui on encercle son berceau d ‘enfance ou cinquante et ans après, elle  est revenue carnet a la main fouiller prendre des notes relevait on pour redire les pages de cette enfance belabbesienne la voix de sidi bel abbes qui s’est entretenue avec le chef de délégation Mme Gisèle Ferraris et Mr Cohen Castera  et ce par le biais de notre ami le dynamique et prolifique Hamid Ourrad vous livre le troisième interview avec la belabbesienne de Boston  Marie Lise Sanchez qui est venue a la recherche de ses racines..un voyage plein d’émotions 

Depuis toujours ,j’ai ressenti dans mon cœur l’amour que mes parents et toute ma grande famille (oncles –tantes-cousins-cousines)ont eu pour l’Algérie durant tout mon enfance ,j’ai  pu entendu parler de la beauté de l’Algérie  et de la fraternité qui existait entre les Européens et les Arabes .    Cette  illustration positive et si chaleureuse qui m’a toujours excitée a connaitre mieux l’Algérie . Mes grands honorés du coté de mon père et de ma mère ont quitté l’Andalousie en Espagne à la fin du 19 eme siècle pour recommencer une nouvelle vie à Sidi Bel Abbes . Mes parents tenaient une petite expérience dans la rue Beaumarchais dans le quartier du Mamelon jusqu’au moment de l’indépendance d’Algérie  je suis née à Sidi Bel Abbes et suis partie moi-même qui était toute petite j’ai retenu quelques petits souvenirs d’enfance relatifs a la rue .L’épicerie ,la maison ou nous habitions je me souviens des réunions de famille et du beau soleil d’Algérie . Une fois installée en France précisément à Toulouse je me souviens que toute ma famille se retrouvait souvent ensemble pour garder leurs coutumes pied noir leurs cuisines et leurs langages  et pour se souvenir de leurs vie en Algérie . Cette culture pied noir était fortement encrée  en moi  m’a toujours donné envie de retourner en Algérie à fin de revivre et comprendre le passé de mes parents et celui de ma famille .les années se sont ensuite défilées ;me conduisant a développer une éducation et une formation professionnelle qui m’ont du m’emmener aux Etats-Unis .ou j’ y suis Depuis les années 80 ;je me suis donc installée aux Etats-Unis et plus précisément à Chicago d’ou je suis venue  , revenue a Sidi bel abbes. Bien que je suis aujourd’hui  adaptée à une nouvelle culture à une nouvelle langue pour quelques raisons, la culture pied noir toujours raisonné  en moi. Aux travers de diverses circonstances qui m’ont  conduite à renouer avec mes cousins ,Et quand  j’ai pris connaissances de voyages-souvenirs organisés par madame Gisèle Ferrari . Je l’ai contactée et 51 ans plus tard je suis retournée a Sidi Bel Abbes . Le retour à Sidi Bel Abbes a été très émouvant donné qu’il m’a permis de revivre en temps qu’adulte  le passé que mes parents ont connus et  afin marcher sur leur traces . Cela a aussi confirmé en moi ce beau souvenir qui a toujours marqué : le beau soleil et le beau du pays Finalement ,le retour aux sources a confirmé au moins ce qui m’a été inculpé et prouvé : la possibilité des hommes de différentes cultures et langues de vivre ensemble . A plusieurs reprises, durant mon séjour à Sidi Bel Abbes j’ai témoigné de l’ensemble , de la chaleur et de l’accueil des Bel-Abbesiens avec plaisir prêts à nous recevoir et à partager le passé qu’ils avaient partagé.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=28071

Posté par le Juin 20 2013. inséré dans ACTUALITE, SBA VILLE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

18 Commentaires pour “De Boston a Sidi bel abbes ..La belabbésienne Marie Lise Sanchez , a la recherche de ses racines..un voyage plein d’émotions . »Merci Belabbésiens » par Mr ourrad.H”

  1. samia

    Sincères sont les paroles de cette femme de notre ville Elle était émue et cela est naturel 51 années elle revient ce n(est pas facile de se retenir et de ne pas avoir des grandes émotions

  2. Belamri abdelkader

    Elle nous arrive de Boston,quelle bonne idée et quel courage ! moi qui n’arrive pas à aller au centre ville à partir de chez moi ,de peur de ne trouver personne que je connaisse.Une fois Abbes killes que vous connaissez peut-etre et que jai rencontré par hasard, m’a dit à propos de cette etrange situation,ceci : si tu vois quelqu’un se promener seul en ville en contemplant du regard curieux et avec exaspération, cette foule perdue et occupant maladroitement le terrain,tu peux etre certain qu’il est belabbesien désespéré devant un tel gachis.Bel abbes de nos anciens où es-tu?

  3. souad CITE SABAH

    elle a bien parlé sans détours

  4. sekkal s

    un récit passionnant de oured

  5. un belabbésien

    oured nous donne souvent du nouveau la voix de sba est trés animée par les abbassis et pour moi de loin je préfére lavoix abbssie

  6. krimo

    Très belle introduction,excelent témoignage nostalgique de cette dame, bravo si ouarred ,de mieux en mieux, a la prochaine personnalité

  7. krimo

    Dennoun khouya que se passe t it je vois ton nom sans commentaire

  8. a,dennoun

    Salam Krimo,
    Desole frere, juste un probleme de connection.
    Je resume mon commentaire.
    Que de bons et triste souvenirs de cette rue Beaumarchais.
    Triste par la presence du poste militaire de torture ou plusieurs personnes ont succombees aux tortures. Il etait situe au coin de cette rue et la route de Mascara.
    On voyait souvent des prisoniers cagoules qui rentraient escortes par des militaires.
    Les bons souvenirs etaient avec nos voisins pieds noirs,les parties de foot,la chasse aux oiseaux,l’ecole et les blagues espagnoles et arabes.Les patios ou vivaient des familles des deux communites, ils se partagaient leurs specialites culinaires.
    Si seulement les pieds noirs sont restes en algerie,le pays ne sera pas la ou il est.
    A.D

  9. HakemA

    Si on arrive à accepter l’autre celui qui est différent de nous par sa race par sa religion par ses idées sa culture on arrivera un jour à rattraper le retard accusé par rapport aux pays développés et multiraciaux tels ,les USA où seul le travail et la justice sont les piliers de la réussite!

  10. jamel

    un témoignage qui est plein d »emotions la voix de belabbes nous étonne de plusen plus et ourad est a cheval

  11. hamid ourrad

    Quelques fautes de frappes se sont faufilées dans le texte.
    Lire j’ai pu entendre entendre au lieu de entendu
    Lire ce qui m’a été inculqué au lieu de inculpé
    Merci pour votre compréhension

  12. kaid

    Ce n’est méchant monsieur il ya des personnes toutes proches qui vous font cela hchouma

  13. berkani SFISEF.

    j(ai lu ce récit de cette belabbésiene et les phrases qui concernent le bon acceuil qui a été fait sont un signe positif de notre société malgré tous ses problèmes

  14. BENHADDOU B

    Salam:la nostalgie est un phènomène qui se trouve au fond de nous;c’est sensationnel ce qu’on vit;revoir un coin nostalgique qui nous est très cher c’est èmotionnel et surtout après tant d’annèes! à chaque que je visite FG THIERS le coin de mon enfance;je revois toutes sortes de tranches de vie que j’ai vècu; pourtant in est à quelques centaines de mètres de chez moi! et que de dire de Marie Lise? ce qu’elle a vècu c’est très profond d’elle!

  15. soufi

    oui la vérité c’est cela menteur ou insouciant celui qui dit le contraire ourad est en grande forme

  16. Hamidi

    Oured est très a cheval il nous fait découvrir de belles choses entretiens dialogues etc

  17. berkani

    merci khouya oured

Répondre