La Voix De Sidi Bel Abbes

Crise du FLN : Belkhadem réagit, Haichour s’abstient de tout commentaire…

Comme on avait abordé, le feuilleton de la crise du FLN, nous revenons ce soir en vous faisant part des nouveaux rebondissements de cette dite crise qui secoue le vieux parti FLN. Au lendemain de la démonstration de force de ses opposants, Abdelaziz Belkhadem contre‑attaque et tente  de  résister.  Après avoir passé une partie de la journée d’hier enfermé dans son bureau, Belkhadem sort de son mutisme  et défie ses opposants.

Ce mardi, en marge de la rencontre qu’il a  eue avec les membres du panel onusien, Belkhadem a accusé ses opposants d’avoir  falsifié  les signatures de plusieurs membres du Comité central. « Ils n’ont obtenu que 71 signatures. J’ai  reçu des correspondances qui prouvent  que les initiateurs de cette réunion ont falsifié des signatures et gardé sur leur liste des noms qui se sont démarqués de leur démarche  à la dernière minute », a‑t‑il dit à des journalistes. Avant de lancer un défi à ses opposants : « ayez le courage de publier votre liste  dans la presse si vous avez réellement obtenu le quorum pour l’organisation d’un Comité central extraordinaire ».

Abdelaziz Belkhadem a réitéré son offre déjà formulée il y a quelques jours. « Je suis prêt à quitter le parti après les élections législatives à condition que ces gens obtiennent le quorum pour la tenue d’une réunion du Comité central ». «  Le FLN a connu plusieurs secousses.  Goudjil et les redresseurs avaient tenté de me chasser du parti. En vain », a‑t‑il dit.

Pour le SG du parti  il  n’y a aucun doute : le FLN demeurera  la première force politique dans le pays après les élections ». Selon lui, il n’y a pas de crise au sein du parti. Il reproche à ses adversaires d’avoir déclenché une fronde pour s’imposer sur les listes de candidatures. Mais il n’assume aucune responsabilité dans la confection des listes et l’exclusion de certains cadres. « La candidature de Boudjemaa  Haïchour a été rejetée par les militants à  Constantine. Idem pour Mohamed Bourezane à Tiaret », a‑t‑il affirmé.

Enfin, Abdelaziz Belkhadem nie avoir des ambitions personnelles pour les présidentielles de 2014. Le choix du candidat FLN sera décidé par le Comité central, a‑t‑il promis.

Interrogé par notre source, Boudjemaa Haïchour, l’un des initiateurs du mouvement de protestation, s’est refusé à tout commentaire. « Je ne ferai aucun commentaire avant vendredi », a‑t‑il dit.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=12429

Posté par le Avr 11 2012. inséré dans ACTUALITE, ALGERIE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

3 Commentaires pour “Crise du FLN : Belkhadem réagit, Haichour s’abstient de tout commentaire…”

  1. Tayeb H de sba

    C’est une tragi-comédie !

  2. SIDI LAHCENE

    Un coup d’État ou une crise politique ?

  3. ahmidou el abassi

    tout ceci est pathetique. Laissez l’intellligence prendre sa place, mais si elle ne tape pas a votre porte c’est que la lumiere de vos cerveaux est eteinte.

Répondre