La Voix De Sidi Bel Abbes

Crédits bonifiés: plus de 8.340 projets financés par le fonds de la zakat à l’échelle nationale

Un total de 8.384 prêts sans intérêt provenant du fonds de la zakat a été octroyé à de jeunes porteurs de projets de différentes wilayas du pays depuis l’instauration de cette formule de lutte contre le chômage, en 2003, a-t-on appris, lundi, auprès d’un responsable au ministère des Affaires religieuses et des Wakfs.

Le directeur de l’orientation religieuse et de l’activité de la mosquée, Khaled Younsi a précisé à l’APS, en marge du coup d’envoi de la 15ème campagne pour la promotion du fonds de la zakat, que le montant global attribué, au titre de ces prêts bonifiés a dépassé 1,79 milliard de dinars.

Les investissements opérés dans ce cadre ont concerné plusieurs secteurs dont l’artisanat, l’agriculture et les services, a-t-il fait savoir, soulignant que les bénéficiaires ont droit à un suivi de leurs projets par des spécialistes chargés de les orienter et de les conseiller pour la réussite et la pérennité de leurs micro-entreprises.

Un montant financier estimé à 1,19 milliard de dinars a été recensé à l’échelle nationale, au titre de la campagne de la zakat précédente (2015-2016) dont 52,50 millions de dinars ont été enregistrés dans la wilaya de Constantine, selon le responsable, soulignant que 87,5 % des fonds de la Zakat sont régulièrement octroyés aux démunis.

Estimant que le fonds de la zakat « pourrait constituer un outil de développement, pour peu que les citoyens saisissent sa signification et prennent conscience de sa portée sur les plans religieux et socioéconomique », le même responsable a rappelé que le fonds de la zakat  « contribue à offrir une vie décente à ceux qui ne peuvent pas subvenir à leurs besoins ».

Le gel du crédit bonifié est susceptible « d’encourager les jeunes concernés à rembourser les crédits alloués par le Fonds de la Zakat », a ajouté M. Younsi, mettant l’accent sur l’apport important des imams des mosquées dans le choix des bénéficiaires.

« L’opération de collecte de la zakat s’améliore d’année en année », dans la wilaya de Constantine, a indiqué de son coté le directeur local du secteur Lakhdar Fanit, appelant les entreprises publiques et privées et les hommes d’affaires à « appuyer » le Fonds de la Zakat dans le cadre d’un « plan national pour mettre un terme à la pauvreté en Algérie ».

Il a précisé, à ce propos, que 45.623 familles nécessiteuses, réparties sur les 12 communes de la wilaya ont bénéficié de ce fonds depuis sa création en 2003 à travers la collecte de plus de 435 millions de dinars permettant le financement de 544 projets en faveur de jeunes chômeurs, notant que 3.956 familles ont bénéficié de ce fonds au titre de la 14 éme campagne.

Le montant de la zakat enregistré dans la wilaya a passé de 3,34 millions de dinars en 2003, 14,36 millions de dinars en 2005 pour atteindre 35,77 millions de dinars en 2015, a-t-il rappelé lors de cette rencontre marquée également par l’organisation d’une exposition de plusieurs objets artisanaux, œuvres de jeunes ayant pu monter leur propre affaire grâce à ce fonds, avec la collaboration de la chambre de l’artisanat et des métiers (CAM).

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=69751

Posté par le Nov 7 2016. inséré dans ALGERIE, CE QUE DIT LA PRESSE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

3 Commentaires pour “Crédits bonifiés: plus de 8.340 projets financés par le fonds de la zakat à l’échelle nationale”

  1. ebouterfas

    En principe on doit faire la faridha en premier et s.il reste encore un surplus
    D.argent on tolerera ce que ce fera après
    Sinon le texte coranique est claire. En islame.contrairement
    A la laicitè chaque musulman est responsable de la gestion
    De ces biens en general car dans ce siecle on raisonne comme les habitants
    Des villes qui n.ont pas de bien et que seul l.argent monnaie est un bien
    El amwal en arabe ce n.est pas la monnaie papier mais l.ensemble des biens
    Par.exemple camion fourgon camionette grue terre agricole
    Troupeaux hangar usine machine immeubles etc.
    Le musulman est responsable devant le kadi le juge..
    Si ru donnes ou tu pretes ou tu loue un èlement de tes biens
    Et un autre fera un mauvais usage sa rèsponsabilitè est engagè
    Le.verset.est clair la dessus..wala touadou amwalakoum essoufaha##
    En islam tout individu est considèrè comme esclave devant son maitre tant que ce dernie
    Ne lui avait pas signè qu.il est redevenu adulte rèsponsable et etre en mesure de gerer un bien
    Seul sans aller faire des dommages par son etroitesse d.esprit
    Ou son ignrance ou sans manque d.experience..
    Donc les credits livrè a tout azimute est non conforme.ni avec
    La laicitè.ni avec la religion..tout preteur est responsable
    Devant la justice..tu as accordè un credit ou tu as pretez ou louer
    Un bien tu dois le LIER AVEC UN MAITRE ESCLAVE.
    C.est la maitre qui doit tenir le bien en main forte..
    L.esclave EL 3Abde doit obeir jusqu.a sa liberation..
    Comme aux etudes universitaire ..tant que l.encadreur n.a pas autorisè son
    Etudiant a soutenir sa thèse ce dernier doit passienter
    Le temps.qu.il faudra ça peut une annèe pour certain comme.ça.se peut
    Plusieurs annès ou jamais pour d.autres..
    La notion de maitre/esclave chez les arabes n.est pas la meme
    Chez les laics..pour le laic l.esclave c.est celui qui ne touche presque rien
    Contre un travail qu.il avait effectuè en mariere de salariat..
    Chez les arabes et dans le.coran le rapport maitre/esclave est un rapport
    De formation il ya emission d.un ordre et il ya obeissance dans l.execusion
    Maitre/esclave c.est la meme.chose comme
    Prof/etudiant…
    Comme les.villes ont actulement une influence poilitique majeur
    Dans tous les pays donc tout le monde raisonne comme
    Un citadin qui en majoritè des cas est un loueur un locataire..
    Le citadin raisonne en monaie et location il n.est pas proprietaire..
    L.islame et la laicitè en vogue actuelement sont du type citadin
    Un islame des villes contrairement a l.islame ou la laicitè jadis des citès ou
    L.industrie et l.artisanat etait en vogue
    Il yavait un islame de yathribe et un islmame de la mecke.
    La premiere etait une citè productice de biens divers la second etait commercial

    La zakate doit etre en premier distribuer par les concernès sur les ayants droits
    El moukarabounes en premier si tu vois un cousin une cousine un frere une soeur
    Dans le besoin d.un soutient fonces..en prenant en garde de ne pas le perdre mais le
    Tenir en main..tu lui distille la chose partie par partie et tu l.observes de loin..

  2. Mme CH

    Le rétablissement du lien de confiance entre le peuple et leurs gouvernants = plus de Zakât et plus de projets financés par le fonds de la Zakât qui est l’un des 5 piliers de l’Islam, il faut bien le rappeler, car s’abstenir de s’acquitter de la zakât ou l’Aumône obligatoire fait partie des grands péchés….!! Le Prophète (saws) a dit: « Allah a maudit celui qui consomme ce qui provient du gain usuraire, celui qui le donne à consommer et celui qui s’abstient de donner la zakât », (Rapporté par Ibnou Hibbân).

    « Elle a pour sens premier la purification et la fructification : elle est purification dans la mesure où elle purifie l’âme de l’avarice et institue le sens du partage ; elle est aussi fructification car, loin de diminuer l’avoir, elle y insuffle une bénédiction.
    Dans le Saint Coran, la zakât est souvent évoquée jumelée avec la prière dans près de (82) versets, ce jumelage est porteur d’une grande signification. »

    « Prélève une aumône sur leurs biens pour les purifier et les bénir. » (S.9, V: 103)

    Cependant, il faudrait une bonne organisation, coordination et surtout une bonne moralité chez ceux qui collectent et distribuent l’argent (Intégrité, honnêteté, piété, humilité…etc…..etc…)…!

    A qui donner la Zakât:

    1-/ Les indigents= Sont plus dans le besoin que les pauvres.
    2-/ Les pauvres= On leur donne de la Zakât le complément qui va leur suffire à vivre une année entière.
    3-/ Ceux qui travaillent à la percevoir = Ils sont ceux qui la collectent, la protègent et la distribuent à ceux qui la méritent sous l’ordre du gouverneur des musulmans. On leur donne de la Zakât un salaire pour leur travail, sauf si le gouverneur leur octroie déjà un salaire, dans ce cas, ils n’ont aucun droit à la Zakât….voilà qui est clair…!!
    4-/ Ceux dont on veut rapprocher les cœurs : ils sont de deux types : mécréants et musulmans= On peut donner la Zakât au mécréant si on espère sa conversion à l’islam afin de renforcer son intention et sa motivation, ou si en lui donnant la Zakât on va protéger les musulmans de son mal ou du mal d’un autre. Quant au musulman, on peut lui donner de la Zakât pour renforcer sa foi ou si on espère la conversion des gens de son rang, et pour d’autres buts semblables profitables aux musulmans.
    5-/ Pour affranchir (les esclaves) et/ou le prisonnier musulman de sa captivité.
    6-/ Ceux qui sont lourdement endettés : ils sont de deux types: a) Celui qui est endetté pour d’autres=par exemple s’il y a une divergence entre deux tribus ou deux villages sur une affaire de droit du sang ou d’argent et que cela amène entre eux haine et inimitié…
    b) Celui qui est endetté pour lui-même, comme celui qui a une dette qu’il ne peut régler.
    7-/ Dans le sentier d’Allah = C’est-à-dire donner à ceux qui sont partis combattre et qui ne perçoivent pas de salaire (du gouverneur) Le Tout Puissant a dit: « « Allah aime ceux qui combattent sur Son sentier » ( Sourate As-Sâf, V:4).
    8-/ Le voyageur (dans le besoin) = le voyageur stoppé dans son voyage du fait qu’il n’a plus d’argent ou qu’il l’a perdu.

    Il n’est pas permis de donner la Zakât aux ascendants qui sont les parents et grands-parents, ni aux descendants qui sont les enfants et petits-enfants.
    Il n’est pas permis de donner la Zakât à l’épouse….et bien d’autres aussi…!!!

    « Les sadaqâts ne sont destinées que pour les pauvres, les indigents, ceux qui y travaillent, ceux dont les cœurs sont à gagner (à l’Islam), l’affranchissement des jougs, ceux qui sont lourdement endettés, dans le sentier d’Allah, et pour le voyageur (en détresse). C’est un décret d’Allah! Et Allah est Omniscient et Sage ( S. At-Tawbah, V: 60)

    « L’islam est un mode de vie complet et la moralité est l’une de ses pierres angulaires. Elle est l’une des sources fondamentales de la force d’une nation, tout comme l’immoralité est l’une des principales causes du déclin d’une nation…..Par conséquent, tout ce qui mène au bien-être des individus et/ou de la société et qui ne va pas à l’encontre des lois divines est moralement bon ; et tout qui cause du tort aux individus et/ou à la société est moralement mauvais…. »

    On ne peut donner la Zakât qu’aux catégories de personnes qu’Allah a exposé dans Son Livre, alors ne jouez pas avec le fonds de la Zakât comme bon vous semble, respectez les règles…..!

  3. ebouterfas

     »On ne peut donner la Zakât qu’aux catégories de personnes qu’Allah a exposé dans Son Livre, alors ne jouez pas avec le fonds de la Zakât comme bon vous semble, respectez les règles…..! »
    bien dit Mme CH
    Autre chose y’a une différence entre sadakate et zakate comme je l’ai toujours inétendu de nos parents. en Algérie et apres les multiple invasion et l’instabilité politique qui n’a pas touché en gros le Maroc mais bien l’Algérie et le Tunisie qui cette dernière détenait l’université islamique qui elle légifère en matière de droit islamique en Afrique du nord selon les travaux du notre savant et cheikh Ibnou Malék..
    en matière de zakate et sadakate et la façon de la collecter les règles fut établie car le milieu en Algérie est variable et riche car tu peux trouver tous les types d’organisation sociale et productrice. le littoral les hauts plateaux les plaines le désert de sable le désert de pierre les montagnes les collines etc.. et surement nos kadi affecté dans chaque région légiférait en fonction du milieu..Le Khalifa envoyé ces Kadi n’importe ou pour deux missions essentielles appliquée la chari3a sur place en retirant les règles de partage de l’héritage d’entre les mains des gens ce que certaine tribus kabyles ne l’acceptait pas ils avait leurs propre système d’héritage mais on n’y peut rien la femme musulmane et non musulmane avait droit a un héritage c’est comme ça c’est un ordre d’en haut on n’y peut rien Dieu en fait a retiré que peut de chose d’entre les mains des gens dans la chari3a qui fait polémique sans raison ne contient que quelques règles et lois tout le reste est laissé au jugement des gens sur place a condition qu’ils se réunissent et sqe comportent comme des gens sensé et non passer leur temps a faire la guerre comme fut le cas des tribus amazigh de l’Afrique du nord c’était lamentable. les amazigh sous les arabes sont redevenus civilisé..la femme c’est épanoui et ces enfants avec elle.
    Question des zakate c’est claire en islam la zakate est un droit confidentiel entre Dieu et le croyant la croyante. une femme qui a un hangar en Kabylie et qui produit des œufs
    n’est pas la même que celle qui a chalutier et a Oran et qui fait la pêche. L’hangar est climatiquement contrôlé et la mer est incontrôlable avec des aléas. Donc voila le Kadi qui est installé a Oran et le Kadi qui installé en kabilie ne sont pas dans la même situation tu ne peux pas appliqué les sadakate de la même manière en exigeant de la femme kabyle ce qu’on doit exigé a l’oranaise.
    Les deux femmes au fond sont tributaires de l’aide de Dieu car la poule et le poisson sont de création de Dieu jusqu’a maintenant l’être humain est dépendant car il sait fabriqué la voiture et la télé mais il ne peut créer ni le poisson ni la poule d’ou il se trouve dans la situation terrible de dépendance et les deux femmes ont les mêmes craintes  »et si Dieu ne donnes rien?? » ce qui leurs mènent a faire les prières et prier Dieu de leurs multiplier..Mais cette prière reste confidentielle le soir entre l’individu et Dieu c’est un accord secret et Dieu le lie avec la zakate  » d’accords j’accorde a condition de donner un pourcentage aux ayants droits »
    a propos de la zakate aucun verset ne cite sa collecte mais toujours a’taw ezakate directement donner directement la zakate aux ayants droits mieux en secret que en publique pour échapper aux riya’e..Tout produit issus de la création de Dieu qui n’a pas été soumis a la zakate sera soumis au feu.. il finira par disparaitre par différente méthode soit une calamité soit une invasion barbare..donc chez les musulmans lorsque vous voyez une invasion extérieure barbare possible les gens ne faisait pas les zakates..
    en résumé la zakate est une charge sur un musulman monothéiste qu’il soit chrétien israélite ou musulman qu’il doit vite l’acquitter pour ne pas dire vite s’en débarrasser car il tient entre les mains le FEU qui va finir par le dévorer.
    tous les musulmans savaient cela en algerie et avaient peur de garder chez eux la zakate..car s’a attire tous les malheurs..tout l’argent de la zakate non fournit finira par disparaitre soit par un maladie en allant vers le pharmacien et le médecin et les hôpitaux et les taxieurs soit par autres choses..tout le monde le sait sauf bien sure les tribus nomade en Algérie et en Afrique et que les kadis étaient dans l’incapacité de les toucher ils étaient nombreux chez nous en Algérie ils étaient loin de l’islam ils ne savaient rien ni de la chari3a ni de rien c’était des nomades poussé par la sécheresse ils se sont établie dans les villes surtout après l’abondons des colons européens des terres et des immeubles..Donc la majorités des bédouins dites algériens mais en fait africain du nord la nationalité algérienne n’a aucun sens que dans le sens Européens celui de la collecte d’impôts bien que certain autre européens ils établissaient des frontières soit pour la zone de production des céréale ou des zones de pâturages..
    le colonialisme était une machine complexe il y avait le groupe des collecteurs d’impôt c’est l’administration coloniale et y avait les producteurs chacun voient l’espace et la nationalité selon sa propre définition. c’est un dire que l’administration coloniale n’est pas gêné de donner la nationalité a quiconque mais le producteur lui est contre car si tu donne la nationalité a quiconque la zone de pâturage et de production de blé va se partager et se rétrécir a moins que les producteurs adoptent l’esclavagisme s’ils ne peuvent pas affronté l’administration et son arsenal militaire..Même dans le clan colonial les choses n’étaient bien harmonieuse chacun tirait le câble vers lui lorsque les forces sont dans l’équilibre le câble ne bouge pas mais il est soumis a une forte tension un simple coup de couteau et le câble se rampe terriblement

    Les sadakate non c’est un genre de taxe prélevé seul par les juges installés dans chaque région. C’est un fond du trésors des musulmans par lequel on vient pour soutenir les femmes oranaises car souvent la mer est déchainé et la pèche est moindre on est obligé de la soutenir pour équilibrer les pertes occasionné par les
    intempérie qu’on ne peut pas contrôlé..

    en fait le système islamique a été copié par les européens..sauf que les français ont fait la séparation de la recette fiscale du Juges..alors que l’administration n’était que une fonction dans le tribunal islamique car en Europe les chrétiens et israélite ont perdu cette fonction lorsque le Roi a remplacé le Juge..Avant les rois étaient soumis aux juges dans la bible ensuite ça était inversé c’est le Roi qui est redevenu juge donc la fonction du juge a disparu chez les israélite avant la venue du Messie et de David
    En principe le Pape est un juge et non un tourneur de prière comme il le fait aujourd’hui.
    c’est lui qui devrait appliqué les dix commandements et c’était lui qui devrait collecté les sadakate pour les distribué aux ayant droit l’islâm a rétabli la fonction du juge et avait soumis tous les Rois et Empereurs a l’ordre des juges bien sure avec des limites
    et des bornes fixés par Dieu lui même..Dix choses ni plus ni moins donc le Kadi ou khalifa ou Pape ne doit dépasser ces bornes..
    bon maintenant le Pape ou le Khalifa abbaside étaient entouré par des bandits et voyou qui ont profiter pour s’accaparé des biens des sadakates et investir dedans ça ce n’est pas le problème de la bible de la thora ou du coran mais bel est bien des Juges ripoux que leurs femmes et leurs proches puisait dans la recette fiscale a gogo d’ou le départ de la grande fuite des capitaux des croyants ça peut se passer aussi chez les laïcs et le fond des impôts est fortement parasité regarder le train de vie des états européens de leurs administrateurs des biens publiques du détournement vol sans aucune crainte ni du laïc ni du religieux..

    c’est pourquoi l’ouest algérien après le départ des colons chrétiens producteurs les choses se sont empiré car l’invasion des nomades et leurs établissement a faire reculé la zakate car ces nomades ne savaient ni islâm ni chrétienté ni judaïsme..C’est pourquoi le vol le détournement a fortement augmenté au point de redevenir une épidémie en algerie..les gens n’ont aucune mémoire de retenue..l’ouest algerien est soumis a de forte pression
    bien que le colon était européens mais au fond le français était contrôlé et éduqué par un prêtre donc il avaient certaine borne dressé devant lui et était plus avertie que le musulman qui ne lisait pas la partie des Sagesse détaillé dans la bible par rapport au coran. Dieu a surement vue que la majorité de la sagesse fut décrite dans les livres précédents c’était inutile de la reprendre dans le coran sinon le coran redevenait trop pesant pour la mémoire car le coran était destiné a être mémorisé dans les cœurs et non écrit sur feuille pour éviter toute manipulation des textes c’était une méthode pour éviter les manipulation, tu ne peux ouvrir le cœurs de gens pour modifier un verset
    les biens coloniaux a l’Ouet du pays sont soumis a de forte pression..c’est pourquoi il faut les remettre entre les mains des communes et seront soumis comme avant a la règle du 3arche..
    tous le foncier communal de l’ouest abandonné par les colons sera un 3arche collectif..
    reste le mode de financement de l’exploitation c’est entre les banque central et les investisseurs a condition que les gens de la commune travaillent chez eux et tout déplacement de gens entre commune sera interdit a part quelques fonction qui demande une formation particulière introuvable dans la commune bien que la commune peut faire des prévisions pour former sa main d’œuvre spécifié afin de les placer dans un système productif
    donc il des communes qui ont une capacité d’entreprendre et d’autre qui ne l’ont pas il faut trouver une solution comment les former par des séries de rencontres de séminaires des français des européens des communes de France d’Espagne d’Italie qui viennent pour leurs montrer comment ils doivent travailler

Répondre