La Voix De Sidi Bel Abbes

Contribution: Hommage à Lucette Safia Larribère Hadj Ali par notre ami Amirouche

Le vendredi 19 septembre 2014 à 18H30 aura lieu au centre culturel algérien une projection du film « Lucette parle de son itinéraire », suivie de témoignages des proches, des amis et de la famille sur le parcours de la moudjahida, avec la participation de William SPORTISSE, Mustapha BENNALEGUE, Lalia DUCOS, Zazi SADOU,Malika REMAOUN, Claudie Mediene et un membre de la famille. L’hommage se poursuivra en poésie et en musique par Jeanine Caraguel et Ahmed Lasfer.
Lucette Safia Larribère Hadj Ali est née le 9 décembre 1920 à Oran et décédée à l’âge de 94 ans, le 26 mai à La Seyne-sur-Mer, près de Toulon, entourée de ses enfants. 
Elle était une animatrice infatigable de l’Union des femmes d’Algérie avec Gaby Gimenez, Baya Bouhoune, Lisette Vincent, Yvonne Saillent, Renée Justrabo maire de Sidi Bel Abbès , Abbassia Foudil, Lise Oculi, Alice Sportisse, Joséphine Carmona et tant d’autres. Elles mettent des milliers d’Algériennes dans la rue pour les revendications sociales puis très vite politiques et nationales. Elles sont les héroïnes de cette fameuse grève de 1949 à Oran lorsque les dockers algériens, les premiers au monde, font grève pour soutenir la lutte des Vietnamiens en refusant de charger les armes et en bloquant les navires militaires français. Les grévistes sont chargés par les policiers et les CRS pendant que les «jaunes» sont recrutés par les armateurs pour casser la grève. Là, les femmes des dockers et les militantes de l’UFA, remarquables de courage, font face aux charges et aux coups de feu qui blessent quelques grévistes. Elles défendent leurs maris grévistes de manière déterminée, le pavé à la main …… 

lucette

lucette

Lucette, avec son bagage universitaire, est sollicitée pour entrer dans la prestigieuse équipe de jour d’Alger républicain. Dès le début des années 50, ce quotidien va être porté par une équipe de militants syndicaux et communistes. Il dénonce les autorités coloniales et les grands trusts coloniaux et participe de manière cruciale à l’unification des forces nationales de progrès. Alger Républicain sera le quotidien de la révolution nationale jusqu’à son interdiction fin 1955. 
Les combats pour les femmes exploitées à Alger la mettent en contact avec son amie Blanche Moine, une autre militante infatigable qui combattra héroïquement durant la guerre d’Algérie. Elle est également proche de l’Association des femmes musulmanes algériennes (AFMA) avec laquelle elle organise nombre de manifestations. Elle y côtoie notamment Mamia Chentouf et Nafissa Hamoud. En Avril 1952, elle organise avec le PCA une manifestation face à Serkadji pour soutenir les militants de l’OS. Les flics accourent, bastonnent et arrêtent nombre de militants et se jettent sur les enfants qui ont envahi la place. Lucette, en veste rouge, se lance alors pour protéger les enfants. Elle est arrêtée et interpellée avec brutalité. Kateb Yacine, qui participe à la manifestation, écrira plus tard le poème Fourgon cellulaire évoquant «Lucie et sa veste rouge». 
A l’été 56, avec ses sœurs Paulette et Aline, elle coordonne les CDL à Oran. Celles-ci sont arrêtées avec d’autres militants. Sous la torture, elles ne parlent pas . Lucette, avertie par son père, échappe à l’arrestation et continue son travail au sein de la direction clandestine, notamment dans le codage des correspondances du parti avec Larbi Bouhali et la délégation extérieure du PCA.
Sadek Hadjerès, dirigeant clandestin du PCA et des CDL à l’époque, rapporte:«Après l’intégration des CDL dans l’ALN-FLN, sa contribution politique et pratique aux activités autonomes et unitaires du PCA fut tout aussi précieuse au niveau de la direction, alors que celle-ci poursuivait son activité clandestine sur le sol national malgré le féroce quadrillage colonialiste.»
Lucette cite avec une intense émotion les noms marquants et héroïques des CDL, Yveton, Maillot, Guerroudj, Briki, Peschard, Ghenassia, Farrugia et d’autres.
Le combat de Lucette ne s’arrête pas au lendemain de l’indépendance, il se poursuivra pour le progrès social et les droits des femmes en Algérie. 
Sa vie a été bien remplie. Tous ceux qui l’ont connue et qui ont milité à ses côtés gardent d’elle le souvenir d’une femme engagée pour les intérêts des couches les plus déshéritées, assoiffées de justice sociale, de dignité, de liberté.
« Abed Ghali »
«Pour Lucette» par les Amies de Lucette

« Lucette, je n’oublierai jamais votre combat pour votre pays , pour mon pays …….merci  » Amirouche

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=54137

Posté par le Août 30 2014. inséré dans ACTUALITE, PENSEE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

55 Commentaires pour “Contribution: Hommage à Lucette Safia Larribère Hadj Ali par notre ami Amirouche”

  1. Krimo pointu

    On n’oubliera jamais ce que vous avez fait pour notre pays.
    Merci.
    Krimo pointu

  2. BADISSI

    Une grande Dame qui a bien choisie son camps , elle est une vrais Algérienne , humaine qui s’est rallier du coté des opprimes ,
    Merci mon ami Amirouche ,
    peu de commentaires pour l hommage e cette grande Moudjahida
    surtout ceux qui glorifie le colonialisme , ou sont ……. je dit rien il se reconnaissent

    • MADANI

      @ BADISSI pourquoi provoquer les lecteurs de cette façon on dirait un bébé dans un corps d’adulte et c’est le me^me comportement vous ne voulez pas changez ? élevez le niveau ? les lecteurs sont libres de commenter ce qu’il juge intéressant QUI glorifie le colonialisme? ceux qui meurent en mer pour avoir une vie digne ou ceux qui sont français et possèdent des biens en france et des comptes biens garnis et qui dirigent l’Algerie en vous traitant comme des moins que rien QUI ? cette grande moudjahida est une française pas une algérienne alors arrêtez vos conneries .

      • MADANI

        @ la VDSBA Je possède deux portables que je trimbale avec moi de pièce en pièce un je l’utilise souvent l’autre rarement et c’est sur ce dernier que j’oublie de signer mon pseudo donc dés fois c’est anonyme merci pour le rectificatif .

      • BADISSI

        @ MADANI
        je t ai répondue hier le commentaire a été censuré LA VDSBA permet a certain d insulter et prive d autres de répondre , je sais pas si MADANI et ton vrais nom ou un pseudo , car je connais des Madani une grande famille si c’est votre nom vous tacher ce dernière ALLAH YAHDIKE

  3. Mémoria

    Merci Amirouche pour ce rappel posthume d’un pan de notre histoire d’une Révolution universaliste que veulent re-nationaliser des maximalistes euphoriques à la limite du déficit cognitif !

  4. Amirouche

    Bonjour

    J’ai noté cette date dans mon agenda et je serai présent in chaa Allah pour vous faire part des témoignages des proches de Lucette ……….femme que nous ne devons jamais oublier ………..car elle fait partie de notre histoire .
    Merci Lucette

    • OUERRAD

      merci LUCETTE
      merci @MIROUCHE
      je suis encore vivant ,une report d une semaine , SAHBI , je suis encore là pour une bonne semaine .LUCETTE c est bien cette grande DAME qui a aime l ALGERIE plus que MOI .
      Pour lui avoir ,tout donner , sa jeunesse , sa vie , c etait son IDEAL ? n en deplaise certains pi…..
      MERCI , de me supporter encore une semaine , à toutes et à tous …..

  5. A.Dennoun

    Merci Amirouche pour cette contribution.
    Je viens de savoir quelque chose de nouveau.
    Qu’elle repose en paix.
    A.D

    • Amirouche

      @A.Dennoun

      Par vos témoignages , j’ai eu la chaire de poule , quel courage d’un enfant qui faisait « le vaguemestre  » entre les moudjahidines …………. , sincèrement même si vous ne l’aimez pas , permettez moi de vous appeler Sir Dennoun comme vous a appelé Mémoria et il n’avait pas tort .
      Merci encore

    • FouziaT

      je pense a présenter des remerciements pour ces sujets diversifiés qui honorent la VSBA avec mister Amirouche

  6. R.TARI

    …Vient alors une autre période atroce, celle du terrorisme imposé aux Algériens. Mais là aussi, on retrouve Lucette Hadj Ali au premier plan. C’est Zazi Sadou, qui est venue évoquer devant l’assistance le rôle majeur de Lucette dans le Rassemblement algérien des femmes démocrates (Rafd) qui s’est, rappelons le, frontalement opposé à l’intégrisme qui a ensanglanté l’Algérie pendant toute une décennie.Sous les menaces de mort, Lucette n’a quitté l’Algérie en 1994, la mort dans l’âme, que sur l’insistance de ses proches.

  7. Omar

    Ces martyrs, avaient un idéal pour que vive l’Algérie indépendante avec fierté et dignité comme tant d’autres Nations.Et aujourd’hui qu’est-ce qu’on voit ? Un pays déchiré,fractionné clochardisé par des gens-foutre l’essentiel qu’ils se remplissent les fouilles quant aux restes ils ont en cure,beaucoup d’Europèen-n-e-s qui ont oeuvrés pour ce pays qui est j’allai dire à l’abandon rien ne fonctionne comme il se doit le peuple Algérien devrait avoir honte, ne serait-ce que pour demander pardon à tous ces glorieux combattants de toutes confessions confondus.Qui aurait penser qu’un jour beaucoup d’Algérien-n-e-s vendent leurs biens en Algérie pour s’installaient ailleurs comme l’Espagne ou les appartements sont bradés à des prix qui défient toutes concurrences.Avant on insultés ces propres frères et soeurs qui ont quittaient le pays les traitants de tous les qualificatifs (zmagra,immigri et j’en passe desmeilleurs) or pour moi ce n’est que des expatriés pour avoir une vie meilleurs n’est-ce pas ? Aujourd’hui c’est le contraire c’est le sauve qui peut.l’adage que nos aïeux utiliser quant il y avait un conflit et c’est devenu réalité : <> c’est se qui se passe de nos jours les bateaux Oran Alicante 90% que des expatriés billets un aller simple . »Fairwell Algeria ».

  8. LAHCENE CHOT

    Reposez en paix sœur Lucette ,auprès d’ALLAH ,vous trouverez un vaste endroit au paradis …inchallah ////

    Mr DENNOUN et tous les proches des grands combattants de la liberté …

    ALLAH EST GRAND

  9. R.TARI

    Encore une « pied rouge » obligée de s’enfuir, tout comme un autre « pied rouge » Jean-Louis Hurst. Finalement, qu’ils soient noirs ou rouges, il semblerait que pour avoir la vie sauve, ils n’aient eu comme solution que la fuite…

    • Mme CH

      Coucou Mr Albarracin, rassurez-moi,êtes vous toujours de ce monde..(sourires)…??? !!!! Pour le moment j’y suis moi aussi, en attendant « le grand voyage » vers l’éternité….!!!! Si seulement, il s’agissait d’un simple voyage…!!! Bref!

      Je vous dédie un passage du témoignage de Marie Pierre Fernandes, metteur en scène de théâtre qui vit et travaille près de Marseille, qui m’a un peu plus aidée à comprendre les « P » qu’ils soient noirs ou rouges (de Stendhal)
      Elle écrit ceci, en 2000, dans ses souvenirs d’enfance (elle est née en 1950 et a quitté l’Algérie en 1963) : « Les Indigènes étaient différents physiquement, …différents aussi dans leurs langues, ils étaient pauvres généralement, n’occupaient que des fonctions subalternes. J’étais habituée à cela, à entendre parler d’eux d’une certaine façon. Tout les montrait inférieurs et socialement ils l’étaient (pourtant)…La colonisation avait produit d’autres différences dont j’étais cette fois, victime : il existait une hiérarchie des origines entre les Pieds-noirs. C’était le nom bien entendu qui disait tout de la personne. Il y avait les Français de France, c’était « la race des purs » et les autres, les Italiens les Juifs et les Espagnols, ces derniers n’étaient pas les mieux considérés. Cela faisait un peu pauvre et vulgaire d’être Espagnol. La discrimination était bien sûr plus subtile qu’avec les Arabes puisqu’il n’y avait aucune inégalité de droits ni de dissemblances physiques entre les Pieds-noirs mais je l’ai toujours ressentie de façon nette. En réalité l’Algérie était coupée en deux, d’un coté l’Algérois, intellectuel et français avec beaucoup d’Italiens, classe légèrement un peu au dessus des Espagnols, de l’autre l’Oranie, espagnole au point que l’on parlait la langue dans la rue, chez les commerçants. Mes grands parents ne s’exprimaient qu’en espagnol entre eux… ».
      En entreprenant ce travail sur les inégalités au sein du peuplement européen – travail qui n’en est encore qu’à ses débuts –, surgit presque par hasard, la preuve micro-sociologique d’une dimension essentielle de la société blanche coloniale en Algérie, sa nature de société « castée », nature tellement essentielle que tous les discours communs étaient mis en œuvre pour la cacher. Certes, on savait que cette société européenne était hétérogène et inégalitaire (même en retranchant l’énorme « question indigène ») mais pas que les traces de ses failles étaient aussi fortement imprimées dans les souvenirs des individus et des familles et, en même temps, perceptibles pour un oeil extérieur, trente ans après l’indépendance. La question que pose alors le simple bon sens, est celle déjà formulée plus haut : pourquoi les différentes fractions de ce monde encore neuf et peu solidifié, mais globalement dominées, n’ont-elles pas fait cause commune avec « les damnés de la terre », les hors castes – c’est-à-dire « les Arabes » (ou assimilés) pour instaurer un autre monde où un homme = une voix ? Hélène Bracco fait à cette question la réponse suivante : « A un moment donné toute cette hiérarchie entre Européens est tombée pour faire face contre cet oublié qu’était le peuple algérien, qui se levait pour son indépendance en 1954. Certains m’ont dit que cela leur était tombé sur la tête et qu’ils n’avaient rien compris parce que, pour la plupart, leur meilleur copain était un Algérien…Quand on vise une seule personne on peut très bien en faire son meilleur ami, quand on regarde tout un peuple, cela devient l’Adversaire. »

      Voyez-vous, Mr Albarracin, il y a une question très pertinente dans ce passage alors pourquoi…??? Par contre, c’est cette dernière phrase qui a tout foutu en l’air….!!! Mais je serais d’accord qu’entre personne on peut rester ou devenir « ami »….!!! Surtout avec ceux qui ont quitté l’Algérie biennnnnn avant que d’autres prennent la fuite, à cause du terrorisme de l’OAS….!!!!

      Mes Respects Grand Patriarche….!!!!

    • Mme CH

      Coucou Mr Albarracin, rassurez-moi,êtes vous toujours de ce monde..(sourires)…??? !!!! Pour le moment j’y suis moi aussi, en attendant « le grand voyage » vers l’éternité….!!!! Si seulement, il s’agissait d’un simple voyage…!!! Bref!

      Je vous dédie un passage du témoignage de Marie Pierre Fernandes, metteur en scène de théâtre qui vit et travaille près de Marseille, qui m’a un peu plus aidée à comprendre les « P » qu’ils soient noirs ou rouges (de Stendhal)
      Elle écrit ceci, en 2000, dans ses souvenirs d’enfance (elle est née en 1950 et a quitté l’Algérie en 1963) : « Les Indigènes étaient différents physiquement, …différents aussi dans leurs langues, ils étaient pauvres généralement, n’occupaient que des fonctions subalternes. J’étais habituée à cela, à entendre parler d’eux d’une certaine façon. Tout les montrait inférieurs et socialement ils l’étaient (pourtant)…La colonisation avait produit d’autres différences dont j’étais cette fois, victime : il existait une hiérarchie des origines entre les Pieds-noirs. C’était le nom bien entendu qui disait tout de la personne. Il y avait les Français de France, c’était « la race des purs » et les autres, les Italiens les Juifs et les Espagnols, ces derniers n’étaient pas les mieux considérés. Cela faisait un peu pauvre et vulgaire d’être Espagnol. La discrimination était bien sûr plus subtile qu’avec les Arabes puisqu’il n’y avait aucune inégalité de droits ni de dissemblances physiques entre les Pieds-noirs mais je l’ai toujours ressentie de façon nette. En réalité l’Algérie était coupée en deux, d’un coté l’Algérois, intellectuel et français avec beaucoup d’Italiens, classe légèrement un peu au dessus des Espagnols, de l’autre l’Oranie, espagnole au point que l’on parlait la langue dans la rue, chez les commerçants. Mes grands parents ne s’exprimaient qu’en espagnol entre eux… ».
      « ……Certes, on savait que cette société européenne était hétérogène et inégalitaire (même en retranchant l’énorme « question indigène ») mais pas que les traces de ses failles étaient aussi fortement imprimées dans les souvenirs des individus et des familles et, en même temps, perceptibles pour un oeil extérieur, trente ans après l’indépendance. La question que pose alors le simple bon sens, est celle déjà formulée plus haut : pourquoi les différentes fractions de ce monde encore neuf et peu solidifié, mais globalement dominées, n’ont-elles pas fait cause commune avec « les damnés de la terre », les hors castes – c’est-à-dire « les Arabes » (ou assimilés) pour instaurer un autre monde où un homme = une voix ? Hélène Bracco fait à cette question la réponse suivante : « A un moment donné toute cette hiérarchie entre Européens est tombée pour faire face contre cet oublié qu’était le peuple algérien, qui se levait pour son indépendance en 1954. Certains m’ont dit que cela leur était tombé sur la tête et qu’ils n’avaient rien compris parce que, pour la plupart, leur meilleur copain était un Algérien…Quand on vise une seule personne on peut très bien en faire son meilleur ami, quand on regarde tout un peuple, cela devient l’Adversaire. »

      Voyez-vous, Mr Albarracin, il y a une question très pertinente dans ce passage, alors pourquoi…??? Par contre, c’est cette dernière phrase qui a tout foutu en l’air….!!! Mais je serais d’accord qu’entre personne on peut rester ou devenir « ami »….!!! Surtout avec ceux qui ont quitté l’Algérie biennnnnn avant que d’autres prennent la fuite, à cause du terrorisme de l’OAS….!!!!

      Mes Respects Grand Patriarche….!!!!

      • Albarracin de Sidi Bel Abbés

        @Mme CH

        Vous étiéz trés attendu, et vos lecteurs respirent désormais mieux . Enfin, nous voici à l’aurée de l’automne , les feuilles mortes joncheront bientôt les allées de nos boulevards. certaines mordorées, d’autres encores vertes , toutes destinées à enrichir une terre qui aspire aux larmes du ciel pour métamorphoser un monde unique , pour une humanité divisée , clanique, sectaire , aimante , compatissante…;
        L’humain en venant sur cette terre , n’a rien apporté à sa naissance , et n’emportera rien à sa fin . Pourquoi l’ami est cet autre , et l’adversaire tous ces autres réunis ?
        Warum , pourquoi la gare s’appelle banhof,?
        Alors voici qu’il existait des PN / s, puis des P RS ,puis des fils de père étranger; Tout un groupe humain passé au tamis, des fois qu’une pépite d’or fasse la différence, et nous voici sauvé pour l’éternité ?
        Toutes nos joutes verbales, sont dérisoires ,et pires si elles condusient à justifier la raison d’être du cynisme!
        Je vous réponds par amitié et aussi par courtoisie, mais je me ferai plus rare , mes pensées vont vers les victimes de toutes ces barbaries qui polluent la race humaine au travers de ce monde et pire encore quand ces attrocités sont commises au nom du Mystère ,de cet ENTITE, dont nous ignorons tout et dont nous sommes capables d’en parler longuement et de lui faire dire , désirer, vouloir, ce que nos cerveaux malades ont fantasmer pour satisfaire nos pulsions !
        Il arrive que nous aspirions à la Paix!
        Bonne rentrée à vous et Je me ferai plus rare !

        • Abbes

          @ALBARRACIN bonjour vivement le débat fructueux

        • Argos

          En 1895, c’est-à-dire 65 ans après la colonisation de l’Algérie bien avant que Martin Luther King ne prononça son fameux « I have a dream », le député Français en l’occurrence Paul Vigne, interpella le gouvernement de l’époque par ces termes : J’ai fait ce rêve, il y avait enfin sur la Terre une Justice pour les races soumises et les peuples vaincus, fatigués d’être spoliés, pillés, massacrés. Les Arabes et les Berbères chassaient leurs dominateurs au Nord de l’Afrique, les Noirs faisaient de même pour le reste du continent Africain et les jaunes pour le sol asiatique. Ayant ainsi conquis par la violence et par la force les droits imprescriptibles et sacrés, qui par la force et la violence leur furent ravis, chacune de ses familles humaines poursuivait la route de sa destinée un instant interrompue. En oubliant que j’étais Français – ce qui n’est rien – pour ne me souvenir que d’une chose : que j’étais un être humain – ce qui est Tout -. Je sentais dans la profondeur de mon être une indicible jubilation dans ce rêve…. Quel prophète aurait pu annoncer une telle prédiction, il ne nous reste plus qu’à pleurer des milliers et des milliers de braves gens dont nous aurions bien pu épargner leurs vies précieuses si nous avons su nous comporter comme des Êtres Humains mais il est vrai que le colonialisme a fait de nous des sauvages en nous obligeant de nous défendre par la force et la violence pour retrouver notre dignité bafouée et vivre notre indépendance en toute liberté. Ce député au rêve si prémonitoire et bien d’autres Français humanistes, intellectuels, philosophes, libéraux, ouvriers, chrétiens ou communistes comme Lucette Hadj Ali paix à son âme, faisaient partie de ce qu’on l’on appelle les « Anticolonialistes » combattant le colonialisme et son corollaire l’esclavagisme. Il n’est guère possible de discuter de l’influence relative de ces divers courants anticolonialistes Français mais leur combat critique avait aboutit a des résultats politiques importants, ne serait-ce que de contraindre certains partisans de la colonisation à redéfinir leur doctrine en tenant compte des intérêts des indigènes. Non Mme Tari, ils n’ont pas trahi leur pays la France car ils ont lutté contre une idéologie barbare au même titre que d’autres Français pendant l’occupation Nazie sous le régime fasciste du Maréchal Pétain. Si la France pouvait énumérait cinq maladies de son temps passé, elle citerait le protectionnisme, l’étatisme, le socialisme, le militarisme et … le colonialisme, je peux ajouter sans hésiter que pour l’Algérie d’aujourd’hui il n’y a qu’une seule maladie mais elle est chronique : L’Intégrisme islamique qui n’a pas hésiter à faire comprendre à cette révolutionnaire d’un autre temps que sa place est bien à la Seyne sur Mer.

          • Krimo pointu

            Il n’y a pas que l’intégrisme morbide en Algérie , et les intégristes ne sont plus au pouvoir.

          • un ami d'Argos

            Bonsoir ce matin j’ai rencontré un ami commun et j’ai transmis un bonjour sachant que vous étiez de passage au bled durant le ramadhan Mes salutations et prépares nous un autre SBA

          • Mme CH

            Pour mieux comprendre les termes tels que intégriste, terroriste, « Djihadiste » etc…, leurs origines, leurs adeptes, leurs actions et réactions, leurs sources de financement et d’armement, leurs entraînements, leurs missions, leurs objectifs…etc…., il faudrait voir avec les deux Oncles Sam et François, je vous assure qu’ils savent tout….!!!!!

            Quand, Ben Laden, n’avait plus aucun rôle à jouer, il a été mis hors circuit, maintenant c’est Al Baghdadi, la marionnette du Mossad qui prend la relève pour faire le sale boulot et permettre aux USA et ses sbires de renforcer ces commandes dans le monde arabo-musulman, pour le morceler encore davantage comme planifié dans leur tunnels noirs sans bout: le « GMO ».
            « Les documents de l’Agence nationale de sécurité américaine évoque: « la mise en place récente d’un vieux plan britannique connu sous le nom “nid de frelons” pour protéger l’entité sioniste et ce en créant une religion comprenant des slogans islamiques qui rejettent toute autre religion ou confession ». d’ailleurs, ce qu’on voit sur le terrain confirme ce plan…!!!!

            Quant à Mme Lucette, elle a été victime des Roublards d’outre mer et leurs complices qui ont voulu foutre la pagaille pour mettre à genoux notre pays, pour mieux gérer les « Chegleb Magleb », sans oublier l’interférence des courants de l’Atlantique…!!!!!????

            Pour l’Algérie d’aujourd’hui il n’y a qu’une seule maladie, et elle est aussi chronique: c’est l’INGERENCE (et Sleeping Partner entre autres), bien évidemment avec la CONNIVENCE des Oursons en peluche, Faux Bourdons, Souris, Manchots, Cachalots et Faiseurs de printemps sans hirondelles…!!!

            Allah Yjib El Khir pendant que nous chantons toutes les chansons de la dormette comme les 9awm Toubbe3…!!! Pôvre de nous…!!!!

        • Mme CH

          Oh! Merci Mr Albarracin d’avoir bien voulu me rassurer. D’ailleurs, je suis contente de savoir que vous êtes en forme, et croyez-moi, je suis sincère..!!
          Aussi, c’est un réel plaisir de vous lire, vous savez pourquoi…??? Car, j’adore vous lire entre, sous et derrière les lignes, un vrai régal de la part d’un poète, aussi…!! Pour toutes ces raisons et bien d’autres, j’avoue (rien qu’entre nous deux ) que vous avez gagné mon respect et ma sympathie, même si vous êtes un PNR…(sourire)…!!! Dommage que nous faisons partie de deux mondes différents dans ce même monde, mais je suis sûre que malgré tout, nous avons bien des choses en commun…!!!!

          Je suis d’accord avec vous sur l’essentiel, même s’il y a des petites nuances, par contre, je ne suis pas d’accord quand vous dites:  » cet ENTITE, dont nous ignorons tout et dont nous sommes capables d’en parler longuement et de lui faire dire , désirer, vouloir, ce que nos cerveaux malades ont fantasmé pour satisfaire nos pulsions ! » , car parfois les choses sont tellement claires que ça saute aux yeux, mais bon….!!!!
          « Il arrive que nous aspirions à la Paix! », oui tout à fait d’accord, mais tant que cet ENTITE existe, il n’y aura jamais de paix sur terre…!!! C’est vrai qu’il y aura quelques périodes de paix grâce à Dieu mais ça, c’est une autre histoire…..!!!!

          Même si je n’ai pas de réponse à la question, je vous salue Mr Albarracin et surtout ne vous faites pas rare, car comme vous l’avez, si bien, dit nous sommes comme  » les feuilles mortes…..certaines mordorées, d’autres encores vertes , toutes destinées à enrichir une terre qui aspire aux larmes du ciel pour métamorphoser un monde unique , pour une humanité divisée , clanique, sectaire , aimante , compatissante… »…c’est un très beau passage….!!!! Merci

          Bonne fin de journée Grand Patriarche…!!!!

      • Imène

        Bjr Mme CH ! asslema , m’rehva !
        Je suis trés contente de vous retrouver, bon retour sur la vdsba ! je lirai le témoignage de la Fernandez plus tard ..mais avant comment ça été ces vacances ? bien reposée ? vous avez feuilleté les pages de la voix ou deconnexion totale ? oooh..bcp de questions encore , mais je vais m’arrêter là.!
        Portez vous bien Mme CH , et bonne rentrée . Salem.

        Albarracin : Bonjour !
        J’ai bcp aimé votre texte , ne vous faîtes pas rare , et même si souvent on ne partage pas la même vision des choses ..restez ! c’est un tel plaisir de vous lire ! je vous souhaite une excellente santé , bcp de bonheur .. ( ça existe le bonheur Alban ??? ) chez nous c pas encore l’automne , le pays baigne sous un soleil de plomb ! salem ..et Que la paix soit sur le monde.

        • Mme CH

          Salam et Merci chère Imène! Amek Thetsilith Cygnus….??? Très contente de vous retrouver moi aussi…!!
          Cette année, les vacances étaient plus courtes que d’habitude à cause des mariages, mais El Hamdoulilah, on a pu passer de merveilleux moments, cette fois-ci, dans des endroits splendides de notre Grande Dame Algérie.
          Même si maintenant, on peut être connecté partout où on va, soit au sommet d’une montagne ou dans le fond de la mer, j’ai préféré me déconnecter complètement pour apprécier d’autres horizons et faire un peu le vide, sinon ça ne sera plus des vacances….!

          Prenez soin de vous et de votre chère mam que j’embrasse sur le front…!
          Mes amitiés sincères..!

  10. Omar

    Faty,comme c’est écrit dans le Saint Coran, la vérité doit être dite fusse-t-elle amère à l’entendre.Ce qui m’horripile, quand je pose la question à des gens dans la rue,comment va la vie ? on me réponds je cite, on mange à notre faim (el hamdou Allah) comme c’est primaire même (el halouf) mange à sa faim,j’aurai aimé qu’on me dise que la situation est chaotique et qu’on est dans la mouise,et là je répondrais par l’affirmatif le peuple est devenu un Zombie on marche dans tous les sens sans savoir le comment du pourquoi.Je voyage souvent à travers le monde de par mon travail oblige,je n’ose pas dire que je suis Algérien parce que y’a pas de quoi être fier,j’ai eu le malheur de dire à un Singapourien que je suis Algérien Il m’a regarder et a pincé son nez pour me dire qu’on est sales et Il a bougrement raison, si on a une once de fierté y’a qu’à y’a qu’à dit,et qu’on arrête avec cette litanie de S.B.A. le petit Paris pourquoi pas le petit « Zbel » ? proverbe Chinois dit ne me donne pas de poissons,apprends moi à pêcher à méditer.

  11. Imène

    Bsr tous !
    Un film documentaire en hommage posthume à une grande dame , une militante de la cause nationale , une anticolonialiste convaincue, ..son père -aimait -elle dire- lui avait inculqué  » le sens de la justice sociale , et l’intégrité morale  » je crois que ça résume parfaitement son combat..
    A ses obsèques , ses amis (es ) trés proches lui ont lu des textes dédiés à sa mémoire ..j’ai particulièrement aimé celui de son amie Claudie martinez mèdiène
    titré  » Lucette a été pour moi une des plus belles encontres de ma vie  » 28 mai 2014 .. trés joli, je vous invite à le lire , il nous apprend un peu plus sur la personnalité, l’itinéraire et les qualités humaines de mme Hadj Ali , l’oranaise, et militante Algérienne . Paix à son âme , et qu’elle repose parmi les justes.
    Merci Amirouche pour le partage, vivement la suite .( si vous assistez à la projection et le débat ) Salem tous.

    • jamel

      @madame IMENE monsieur Amirouche doit achever son travail et il est a remercier

      • Imène

        Bsr Jamel :
        tout à fait d’accord : nous ne remercierons jamais assez notre ami Amirouche pour ses annotations pertinentes , drôles ( quand il nous sort des ces blagues !! ) toujours avec cet esprit modéré , fédérateur, amical , farceur ! qu’on aime tous ( toutes ) ! ben oui jamel ! on attendra..

  12. fethi

    un merci au OMRANI

  13. djazairi horr

    @R.TARI ,méme quelques de nos ministres ont pris la fuite en france pendant la décénnie noire et on obtenu méme la nationalité française ( bi-nationaux) et le pauvre peuple a payé la sauce

  14. A.Dennoun

    Pt’i bas d’ici.
    avant ta naissance,la place du souk, derriere l’ecole Marceau etait l’endroit ideal pour regler les comptes personnels entre deux personnes.
    Ideal par sa location,L’elevation du terrain permet aux antagonistes d’aller jusqu’au bout sans etre interrompu par les pietons montant vers Gambetta lesquelles ne peuvent rien voir de la rue.
    Que penses tu de cet endroit, 1 de ces jours?
    a tes risques et perils,donne moi la date et l’heure du rendez vous.
    merci d’avance pour la reponse.
    A.D

    • Krimo pointu

      Duel in the sun. And A.Mac Dennoun killed sir BAD ISI , Sheriff Of south west SBA.
      WANTED
      A. Mac Dennoun
      Died or alive
      Reward
      2000 DA ( c la crise)

  15. hamma

    ki enta ki l’autre arretez

  16. el-moufaker

    Voici ce qui a été ecrit sur feu le mari de Lucette Safiagrand combattant pour la cause algerienne.

    Après l’indépendance

    Après l’Indépendance le président Ben Bella interdit en novembre 1962 le PCA. Bachir Hadj Ali est, auprès de Mouloud Mammeri,Jean Sénac, Mourad Bourboune, l’un des fondateurs de l’Union des écrivains algériens, dont il démissionne en 1963.

    Après la prise du pouvoir par Houari Boumediène le 18 juin 1965, il crée avec la gauche du FLN, Hocine Zahouane etMohammed Harbi, l’« Organisation de la Résistance Populaire » (ORP). Il est en septembre arrêté et torturé dans les locaux

    de la Sécurité militaire à Alger. Transféré en novembre à la prison de Lambèse il
    écritL’Arbitraire sur des feuilles de papier toilette qu’il parvient à transmettre, dissimulées dans des cigarettes évidées, à sa femme Lucette Laribere lors de ses visites. Le texte qui décrit les tortures qu’il subit, et dont il conservera de graves séquelles, est publié en 1966 auxEditions de Minuit. Libéré en 1968, Bachir Hadj Ali est assigné à résidence à Saïda puisAin Sefra. Interdit de séjour dans les grandes villes algériennes, il ne regagne Alger qu’en 1974.

    Si cette gente dame etait encore en vie , nes alha wahed soual, li annahou:
    Ne regrettez-vous pas d’avoir beaucoup donné pour la cause algerienne, et d’avoir vu votre mari qui a combattu le colonialisme se faire emprisonné après l’independance et d’etre interdi de sejour jusqu’en 1974 date à laquelle il rejoint la capitale.hadi hiya essitarra inta3 les dictateurs de l’epoque de Boumedienne.
    Voici ce qui a été ecrit sur Bachir Hadj Ali le mari de Lucette Safia Lariberre.

  17. BADISSI

    @ LAHCEN CHOT
    Tout d abord il faut être juste relisez ces commentaires et voyez qui a commencer les insultes , je n ai jamais insulter les immigrés vous essayer de provoquer une haine entre moi est eux demander a mon ami de classe AMIROUCHE , a Tewfikhayi a Cheriffi a Mourad si je les ai insulter , CERTES JE SUIS PAS UN VRAIS ABBASSI MAIS MA FAMILLE EST ICI DEPUIS 1870 , JE VIENS AU MOINS D UNE ANCIENNE CAPITAL QUI AVAIT UNE GRANDE CIVILISATION PENDANT QUE BEL ABBES N EXISTAIT PAS SUR UNE CARTE
    ET SI ON FAIT UN TOUR A L ARCHIVE DE LA MAIRIE POUR VOIR VOTRE ORIGINE MON PÈRE ME DISAIT TOUJOURS LES VRAIS ABBASSIS C EST LES AMARNAS ET JE DOUTE QUE TU FAIT PARTI DE CES NOBLES COMME MON AMI AMIROUCHE ET L AGE N EST PAS UN FACTEUR DE SAGESSE
    JE VOUS PARDONNE JAMAIS DE M AVOIR DIT QUE JE SUIS PAS UN VRAIS ABBASIS CE RACISME EXISTE QUE DANS CETTE VILLE MALHEUREUSEMENT JE PASSE PLUS DE TEMPS A MASCARA SAIDA TEMOUCHENT OUARGLA ET JE SUIS ALLER A TAMANRASSET ET TOUT LE MONDE ME CONSIDÈRE COMME ALGÉRIEN , MÊME MONSIEUR SERRAR EST PARTI CAR CES ABBASSIS LE CONSIDÈRE COMME ETRANGER FAITE UN TOUR EN ALGÉRIE ET DEMANDER LEUR AVIS SUR LA VILLE OU JE VIT ET CELLE DONT JE SUIS ORIGINAIRE
    ALLAH N AIME PAS LES RACISTES

  18. hmida

    Soyons sages, respectons nous, les uns les autres. Sidi-Bel-Abbés, a été et demeure une ville des plus cosmopolite où chacun s’y retrouve. Par sa composante humaine diversité oblige, sidi-Bel-Abbés reflète l’Algérie profonde , ce qui fait la fierte du Bel-Abbesien. Le colonialisme en a fait du sien pour nous diviser. On se faisait la guerre a coup de cailloux entre quartier, Monsieur Dennoun en sait quelque chose,n’est-ce-pas? Cela n’était pas propre a Sidi-Bel-Abbés.l’Algérie entiere subissaient ce phenomene devstateur,facteur de division »DIVISER POUR REIGNER » telle etait la devise de la France coloniale.Mes chers freres,Cet espace se veut des plus amical où le respect devrait être notre dénominateur commun. Donc pour l’amour de Dieu cessons cette zizanie créatrice de haine .Pour revenir a l’essentiel, nous ne pouvons que s’incliner a la mémoire de cette grande dame. Lucette Safia Laribere cette héroïne, Allah yarhamha bi rahmatihi el wassiaa, a choisi son camps, le camps des opprimés, au moment où nos compatriotes choisissaient le camps des Harquas, indicateur et autres traitres.
    Comme l’a souligné l’auteur de cet article, Lucette Safia Laribere, laquelle forte de ses bagages était prédestinée a un avenir des plus radieux.
    Repose en paix Lucette, que Dieu te bénisse, l’Algérie ne saurait oublier ses héros martyrs de la révolution.

  19. Amirouche

    @LAHCENE CHOT
    @BADISSI

    Voyons messieurs ! Allah dit :
     » Et cramponnez-vous tous ensemble au « Habl » (câble) d’Allah et ne soyez pas divisés; et rappelez-vous le bienfait d’Allah sur vous : lorsque vous étiez ennemis, c’est Lui qui réconcilia vos cœurs. Puis, par Son bienfait, vous êtes devenus frères. Et alors que vous étiez au bord d’un abîme de Feu, c’est Lui qui vous en a sauvés. Ainsi, Allah vous montre Ses signes afin que vous soyez bien guidés ».
    Si BADISSI , si CHOT , nous sommes tous des frères , et je vois que le CHAÏTANE vous a pris dans son jeu et qu’il est très joyeux de vous voir ainsi , alors ANA3LOUHE !!!

    • BADISSI

      @ Amirouche
      Salem mon frère ce Chot prend la défence de son ami sans etre juste , pour la seul raison qu ils ont tout les deux le meme age avancé , qui a commencer les insultes moi ou dennoun ??? et je fais faire des recherches sur les origines de chot et je le dénnonce dans un commantaire IL ME DISAIT QUE JE SUIS PAS UN VRAIS ABBASSIS IL VA

  20. Krimo pointu

    Seul Allah est grand.

  21. jamel

    c’est sur le forum appartient aux lecteurs sérieux respectueux

  22. BADISSI

    @ Lahcen chot

    depuis le début vous me chercher aujourd’hui vous me juger , milles faces ?
    ET VOUS ? VOUS VIVEZ CHEZ LES FRANÇAIS ET VOUS LES INSULTER
    JE SUIS ORIGINAIRE DE TLEMCEN ET FIER , VOUS SAVEZ QUI NIE CES ORIGINES ?? vous m avez pas répondue vous êtes pas des AMARNAS ,???
    donc vous êtes pas un vrais abbassis
    je reconnais que vous êtes malins vous essayer de monter les abbassis contre moi , si vous aimer votre ville alors venait vivre ici ,
    on a du respect vers les anciens quand ces dernier ce font respecter
    a mon tour je souhaite ne plus vous adresser des post KHAYI ou si vous préféré KHAY car je suis pas un abbassis .

  23. Imène

    mr CHOT : bonjour !
    … » mais comme vous n’êtes pas un vrai abbassi … » c’est quoi ça , mr chot ?
    c quoi les crièteres d’un vrai abassi, d’un annabi, tlemçani ou kabyle ??
    Ne creusez pas le fossé mr. chot ! ne divisez pas , rassemblez ! ne soufflez pas sur les braises du régionalisme , du patriotisme , du chauvinisme, du clanisme..et tous ces ingrédients qui ont cassé l’ALGERIEN ,! Ce sont deux enfants d’un même BLED, d’une même région , et si ça trouve d’une même famille ! qui pourraient tres bien se rencontrer demain , ds la vie , autour d’une même table et devenir les meilleurs amis du monde ! Réconciliez ! quelque soient les écarts des uns ou des autres ! ne faîtes pas le jeu des politiques qui nous ont pourri l’existence depuis qu’ils sont aux commandes !..autant j’ai aimé votre message de réconciliation, de paix à nos amis vdsb1 et le marocain hassen.., autant j’ai detesté celui là ! ne m’en voulez pas..il fallait que je vous le dise Lahcen ! il me vient à l’esprit une foultitude de versets du saint coran, des hadiths qui exhortent les musulmans à l’union , au rassemblement , à la paix ‘ essolh kheir ! ) car ce n’est qu’à ce prix que la OUMMA renaîtra de ses cendres ..
    essalem aleykoum , mon frère !
    Merci 3MIROUCHE , pour votre contribution.

    • BADISSI

      @Imène

      je vous remercie pour votre commentaire plein de sagesse , dans les années 70 mon défunt père a été nommée directeur a Tlemcen dont nous sommes originaires et lui a attribuée un très beau appartement F5 malgré cela nous sommes rester a Bel Abbés , a sa fin de mission on lui a proposer de le garder mais il a refuser et il a rendue les clés , car il se sentait un vrais Abbassi sachant que lui et son père sont née a Bel Abbés et son grand s est installer en 1870 , et aujourd’hui ce CHOT me dit vient me dire que je suis pas un vrais Abassi ,ce dernier qui signe ces commentaires ALLAH EST GRAND ,ALLAH EST BEAU ect , je me rappel toujours d ‘un grand savant ALLAH yerhmou qui disait que la race est valable pour les animaux et non les humains car ces derniers sont juger sur leur piété et non leur race , malheureusement cette attaque n est pas venue que de CHOT mais de beaucoup d autres soit disons Abbassi , j ai visiter beaucoup de wilaya par mon travail jamais quelqu’un ma dit Abbassi ou Tlemçani , on travail ensemble en pensant

Répondre