La Voix De Sidi Bel Abbes

Constantine capitale de la culture Arabe 2015 / Des artistes de l’Est crient à l’exclusion

On ne comprend pas pourquoi lorsqu’il s’agit de représenter la culture constantinoise authentique dans les manifestations nationales, on fait bien volontiers appel à nous, mais quand il s’agit d’évènement de l’envergure de celui qui vient de s’ouvrir dans nos murs, on nous ignore superbement »…

Aussi, après le lancement de la grande fête, ces derniers viennent de se manifester en criant à la marginalisation et à la hogra, en promettant qu’ils ne vont pas se taire, qu’ils préparent des initiatives pour dénoncer ces comportements des autorités concernées. Ces « altermondialistes » de la culture, comme on les a déjà qualifiés, avaient commencé, depuis quelques semaines, à dénoncer individuellement leur mise à l’écart au fur et à mesure que le programme de la manifestation s’élaborait. Mais maintenant que la manifestation vient d’être lancée, que le programme est rendu public et qu’ils ont vu que leur exclusion est consommée, ils viennent de monter collectivement au créneau. Avant-hier, en marge de la cérémonie de lancement officiel des semaines culturelles des wilayas qui s’est faite au niveau du palais de la culture Mohamed Laïd Al Khalifa, nous avons été contactés par un groupe d’artistes et de représentants des associations se proclamant de la société civile qui se sont plaints d’avoir été « marginalisés par les organisateurs » de la manifestation CCCA 2015. « On ne comprend pas pourquoi lorsqu’il s’agit de représenter la culture constantinoise authentique dans les manifestations nationales, on fait bien volontiers appel à nous, mais quand il s’agit d’évènement de l’envergure de celui qui vient de s’ouvrir dans nos murs, on nous ignore superbement », s’est exclamée S. Aouiche, présidente d’une association culturelle versée dans les arts traditionnels, qui affirme avoir un programme qui peut représenter dignement la ville de Constantine dans la manifestation et qui a été, hélas, ignoré. « C’est le comble, s’est-elle écriée, la fête se déroule dans notre maison et nous ne sommes même pas invités ! ». Et de brandir, non sans colère, le programme qui vient d’être diffusé par le commissariat en pointant du doigt les organisateurs qui, selon eux, ont tout bonnement fait appel à des « étrangers » au monde de la culture, des arts et de l’artisanat. Prenant le dernier mot au vol, Amine K., un dinandier connu sur la place Constantinoise  s’est répandu en critiques sur l’exposition ouverte le premier jour à la maison de la culture Malek Haddad dans laquelle les artisans locaux sont totalement absents. Et chacun y est allé de son indignation. Et c’est un organisateur de spectacles, Samir B., dont la « boîte » n’a été associée à aucune activité prévue dans le programme, qui a annoncé être en train de mener une large concertation auprès des concernés pour organiser sa propre exposition, qui réunira les œuvres et les travaux réalisés par tous ceux qui ont été exclus de CCCA 2015. Nos interlocuteurs nous apprendront qu’ils sont en train de « préparer » une pétition qu’ils feront signer par le plus grand nombre de leurs collègues et qu’ils adresseront au président de la République, au Premier ministre, à la ministre de la Culture et à qui de droit, pour demander à être intégrés dans les activités de la manifestation arabe que leur cité a l’honneur d’abriter. Par ailleurs, venant à contrario de ces positions, M. Belkacem Benabdelaaziz, le SG du bureau de wilaya des artistes affiliés au syndicat UGTA, a organisé une conférence de presse, hier, pour dire que les artistes locaux ont été bel et bien impliqués dans la manifestation. « Nous avons participé avec cinq groupes à l’ouverture populaire de la manifestation, les Aïssaoua, 2 troupes folkloriques, une troupe de ‘’bédoui », une autre de ‘‘tabla et ghaïta » et une cinquième troupe de ‘‘baroud » », soutient M. B. Benabdelaaziz. En matière de spectacles, on relèvera que le TRC est présent avec une production « Salah Bey » en l’occurrence, ainsi que la coopérative Masrah Ellil, avec un spectacle qui a pour titre « El Khayat ».

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=59921

Posté par le Avr 23 2015. inséré dans ACTUALITE, CE QUE DIT LA PRESSE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

7 Commentaires pour “Constantine capitale de la culture Arabe 2015 / Des artistes de l’Est crient à l’exclusion”

  1. OUERRAD

    C est maintenant , que vous vous reveillez messieurs , il fallait se manifester des l annonce de cette manifestation et taper à toutes les portes ; wilaya , ministere de la culture etccc
    YA HASSRATEH ?
    C est pareil pour la statue du cheikh el 3alamah IBNOU BADIS , ou etiez vous quand c etait les portugais qui fabriquaient cette HORREUR ?
    Il a fallu , que des jeunes RABI YARTIHOUM ESSAHA , se moquent de ce bout de roc , pour que la niece se manifeste en sa qualite de senatrice du tiers presidentiel .
    Si elle n avait pas usee de ce titre , la statue serait encore là .
    Preuve , en est les gars d IN SALAH , n arretent pas manifester que NENNI ? les societes etrangeres continuent de creuser .
    Alors , messieurs RABI M 3AKOUM , inchallah .

  2. Mohammed

    C’est une réaction normale et des plus légitimes

  3. zlaoui

    c’est toujours les manifestation de la rente. Si reelement canstantine est dans un systéme liberal qu’elle doit tirer de sa poche l’argent, elle fera ce genre de chose?
    faisant une petite simulation theorique sur bel abbes. supposant bel abbes est autonome. comme l’était tlemcen et ca’sta’tine en 1400.. elle a des magasin rempli du produit de l’importation, elle importe la vaiselle plastique de senia oran, du tissu d’arabie saoudite, des habits de turquie, la viande rouge lui arrive de naama machriya, elle n’a que l’hopital la maternité, l’université , la formation professionelle, et les artisants ferroniers menuisiers vitrier. pour vivre…combien doit elle facturé le service a l’hopital a la maternité, combien doit payer l’etudiant a l’université pour la faire tourner?
    c’est cela la realité de l’economie, un jour ou l’autre le systéme retrier est comdamné de disparaitre dans le monde entier et chaque ville chaque village sera devant ces capacités propres de production….doit on obliger a l’ansej de forcer les belabesiens de produire la vaiselle en plastique a la zone industrielle au lieu de les importer de setif oran et alger-limitrophe? sachant que la technologie du moule est accessible et que la conception se fait en 2 mn par machine numerique?…mais qui bloque le developpement de bel abbes?
    la france? non..c’est la jalousie, el hassde, el boughdh, anamima, el3issiyane, el kadhbe, annifake, elfassade, el mounkare,
    Le ciel dit a propos d’israel  »si vous changez on change »  »si vous perssistez on ne léve pas le bras »

  4. OUERRAD

    Reaction legitime certes ;mais elle vient vers le tard , à eux de combler le vide en investissant la place et GRATOS pour montrer leur bon vouloir .Maintenant , si c est le gain qui les attire , ma foi c est aussi legitime de vouloir sa part du gateau .

  5. chaiob draa tani djamel

    Si cette exclusion a été faite ,je pense que les résponsables de ces féstivités ne sont pas à leur place

  6. OUERRAD

    Et pourquoi seulement les artistes de l est , pourquoi cette discrimination , CONSTANTINE appartient à tous les ALGERIENS ET ALGERIENNES vu qu elle AMAZIGH avant d etre ARABE .

  7. chaib draa tani djamel

    Le monde arabe doit pleurer au lieu de faire la féte que ce soit à CONSTANTINE ou ailleurs vu les guerres et les massacres de nos fréres arabes qu’on voit tout les jours.ALLAH YASTORE HADIHI EL OUMA ,AMINE

Répondre