La Voix De Sidi Bel Abbes

« Consensus tacite? »,analyse du Dr El Hadj Abdelhamid

Dr El Hadj Abdelhamid-

 

——Un ministre, même fugace, qui  retourne  wali, c’est  techniquement  une rétrogradation peu glorieuse pour un commis de l’Etat ; à moins qu’il ne soit ici pour une mission spéciale supra-wilayale. La cuvée des nouveaux  walis tirée en cet automne 2018 est celle chargée de préparer…la Présidentielle 2019 qui fait nourrir autant d’espoirs que d’illusions… Dans le souffle des vents favorables de la « moralisation » actuelle        ( neutralisation de l’Algerian Connection de la cocaïne , mise à la porte de super-généraux mafieux et de walis impopulaires ( SBA, Blida, Annaba …), opérations musclées Police-Darak contre la délinquance des parkings et des plages…), ces walis frais ou rafraîchis feront obligatoirement, 5ème mandat oblige, dans le  populaire  ( populiste) électoraliste, déjà engagé ( distribution  massive « chronométrée » de logements sociaux…). A Sidi Bel-Abbès, par exemple, le Wali pourrait soulager le peuple en  réhabilitant  l’Assemblée Populaire Communale dans ses droits et son droit chemin ; il pourrait aussi « sauver » le Lac SMB, objet de désespoir populaire…Donc, théoriquement, il est ici pour préparer le 5ème mandat. 

Mais le 5 ème mandat n’est pas une perspective sûre, garantie et ceux qui l’ont proposé     ( Ouyahia ? ) doivent sûrement, realpolitik  oblige, prévoir l’alternative de l’après-Bouteflika. Un consensus tacite se trouve largement partagé aujourd’hui :

-les 2 potentiels dauphins du Président ( parrainés ? ) seraient Ouyahia et Chakib Khelil, représentant les 2 courants d’influence historiques majeurs en Algérie. Chakib Khalil , c’est la voix et la voie de l’Amérique, préféré par Bouteflika ( le président serait plutôt anti-français que pro-américain) et Ouyahia, le candidat pro-France ; Ouyahia, de retour de son dernier voyage chez Macron, a appelé à inciter les Pieds Noirs à investir en Algérie, ce qui avait fâché l’Organisation Nationale des Moudjahidines qui l’ont exprimé dans un communiqué. Ouyahia, comme Chakib Khelil,  soutiennent  le 5ème mandat mais à y écouter plus profond, Ouyahia déclare la veille du…4ème mandat : « Le président est malade, tout le monde le sait ; s’il reste pour un 4ème mandat, le monde va se moquer de nous ; ce sont les généraux qui font les présidents » !!!.

  L’ancien ministre du Commerce ( FLN) pour quelques semaines avait viré le SG du Ministère, Helaïli, qui avait pompeusement organisé des rencontres avec des  opérateurs économiques  américains et l’avait remplacé par un député belabbésien ( RND), très proche de Ouyahia. Au pays des miracles (mou3jizate), rien d’étonnant, surtout lorsque l’on entend Djamel Ould Abbès, le SG du FLN, parti majoritaire, dire que son parti est le parti du Pouvoir alors que le Chef du gouvernement, c’est-à-dire le Chef du Pouvoir est …le SG du RND, le parti rival, non majoritaire !
Serait-il venu à SBA pour préparer la voie et la Voix du Peuple ( Vox Populei, Vox Dei ) à Ouyahia contre Chakib Khelil ?

Dr Abdehamid El Hadj,médecin et écrivain,le 03 octobre 2018.

 

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=74378

Posté par le Oct 12 2018. inséré dans ALGERIE, Politique de la Ville, SBA PROFONDE, SBA QUAND TU NOUS TIENS, SBA VILLE, SOCIETE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

Répondre