La Voix De Sidi Bel Abbes

Connaissez-vous les 9 hommes les plus riches d’Algérie ?

10-hommes-riches1

Ils sont tous milliardaires. Ils dirigent presque tous des groupes industriels qui engrangent par an des dizaines, voire des centaines de millions d’euros. Certains d’entre eux sont connus par les Algériens. D’autres sont tellement discrets que très peu de personnes les reconnaisse dans la rue. Quoi qu’il en soit, ces 10 hommes sont les plus riches d’Algérie. Les plus riches parce que la taille de leurs entreprises et leur influence auprès des autorités politiques donnent une dimension particulière à leur fortune personnelle.

Cette sélection est certainement subjective. Mais elle s’appuie sur des éléments réellement objectifs. Il peut y avoir des hommes plus riches que ces hommes que nous avons sélectionné. Des hommes aux fortunes douteuses activant essentiellement dans le secteur informel, l’Algérie en compte beaucoup. Nous avons donc choisi d’établir cette liste en nous appuyant sur trois éléments déterminants : taille et chiffre d’affaires des entreprises qu’ils possèdent, influence sur la vie économique et politique du pays et fortune personnelle.

1 – Isaad Rebrab  : Il est incontestablement l’homme le plus riche en Algérie. Sa réputation a franchi les frontières du pays et son parcours est donné comme un exemple de réussite dans plusieurs pays à travers le monde. Rebrab, fondateur et patron historique du groupe Cevital, le premier groupe privé en Algérie, a intégré en 2013 le célèbre classement du magazine Forbes. Rebrab, l’homme qui fut un simple enseignant de comptabilité, figure ainsi depuis une année parmi les cinquante plus grandes fortunes africaines. Pour la première fois, un Algérien est cité parmi les milliardaires africains. Sa fortune est estimée à 3,2 milliards de dollars. Une fortune qui n’a pas diminué en dépit de ses mauvaises relations avec le régime algérien et le clan présidentiel. Aujourd’hui, plusieurs projets d’Isaad Rebrab ont été bloqués en Algérie à l’instar de la construction d’un port à Cap Djinet, à l’est de Boumerdès. Mais Rebrab n’a pas été  bloqué dans son élan. Il s’est lancé à la conquête des marchés internationaux en Afrique Subsaharienne et même en France.

2- Ali Haddad : C’est le milliardaire qui fait le plus parler de lui en ce moment en Algérie. A la tête de son groupe l’ETRHB Haddad, Ali Haddad est connu par tous les Algériens qui voient chaque jour les camions et les chantiers de cet entrepreneur dont le nom est cité dans presque tous les méga-projet de l’Algérie : autoroute est-ouest, nouveau stade de Tizi-Ouzou, etc. Ali Haddad est aujourd’hui le plus puissant des milliardaires algériens. Il ne cache nullement sa relation amicale avec les dirigeants algériens, notamment Saïd Bouteflika, le frère et conseiller d’Abdelaziz Bouteflika. A 49 ans, il possède un puissant groupe de BTP et multiplie en ce moment les investissements dans d’autres secteurs : il possède le club de football l’USM d’Alger, une chaîne de télévision : Dzair TV et deux quotidiens nationaux : Le Temps d’Algérie ainsi que Wakt el Djzair. Il envisage prochainement, nous indiquent plusieurs sources concordantes, d’acquérir des entreprises en France. Très discret sur les revenus qu’il engrange, sa fortune personnelle est néanmoins évaluée à plus de 400 millions d’euros.

3  – Djilali Mehri : Il fut longtemps l’homme le plus riche d’Algérie. Mais au cours de ses dernières années, il a délocalisé à l’étranger une partie de sa fortune et ses investissements internationaux se sont multipliés. En France, il possède une luxueuse résidence au domaine du Pré-Bois, dans les Yvelines. Et dans sa région natale, Oued Souf, sa résidence Dar Daouia est un véritable palais des Mille et Nuits bâti au milieu des dunes des déserts.  Son groupe, GIMMO (Groupe d’investisseurs du Maghreb et du Moyen-Orient), est présent dans des pays répartis sur tous les continents. Aujourd’hui, à 75 ans, l’homme est plutôt effacé et la situation politique en Algérie ne lui procure aucune assurance. C’est pour cette raison que certains de ces projets ont été suspendus comme le lancement d’une chaîne de télévision maghrébine consacrée à l’économie, la culture et le tourisme. Néanmoins il demeure le propriétaire de Pepsi Cola Algérie et en partenariat avec le groupe français Accor, il a lancé ouvert plusieurs hôtels Ibis et Novotel à travers le pays. Sa fortune personnelle dépasserait vraisemblablement les 600 millions d’euros.

4 – Karim Kouninef :  A 44 ans, ce jeune entrepreneur est un milliardaire influent qui dirige l’un des plus importants groupes privés algériens : Heavy Construction Company. Héritier d’une famille oranaise très connue dans le milieu des affaires en Algérie, Karim a repris les affaires de son père. Le groupe familial s’appelle KOUGC et a réussi un grand coup en 2007 en obtenant l’autorisation de racheter l’unité algéroise de l’Entreprise nationale des corps gras (ENCG) qui fabrique les huiles ménagères. Et depuis, Kouninef est devenue une marque qui évoque pour les Algériens richesse et réussite. Et pourtant, dans le business, la famille Kouninef compte à son palmarès d’impressionnants succès. A titre exemple, en 1990, une filiale du groupe Kouninef  a été la première entreprise algérienne privée à avoir fait des forages pétroliers, notamment pour la multinationale Mobil. Et pour faire mûrir les affaires familiales, Karim a suivi un cursus en Suisse au début des années 90. Il est revenu plus tard en Algérie pour entamer sa carrière de redoutable homme d’affaires. Mais il s’est bien entraîné d’abord en touchant à de nombreuses activités. Ainsi, il a géré durant les années 90 une entreprise qui exportait du café du Cameroun. Désormais, son groupe est présent dans presque tous les secteurs de l’agroalimentaire, dans l’hydraulique et et même dans la fibre optique. Sa fortune familiale et personnelle est estimée à au moins 300 millions d’euros.

5 – Mohamed Laïd Benamor : il est le PDG du fameux groupe Benamor. L’un des groupes privés les plus dynamiques en ce moment en Algérie. Un indice pour bien comprendre :  le chiffre d’affaires du Groupe Benamor est passé en dix ans de 27 millions à plus de 180 millions d’euros. Un véritable succès qui s’explique par des investissements bien gérés dans la production de semoule, de pâtes, de harissa, de conserves de tomates, de fruits et de sauces. Après avoir repris les installations du complexe agroalimentaire Eriad de Corso, à Boumerdès, Benamor est devenu un nom qui rayonne sur toute l’Algérie. Quand Mohamed Laïd Benamor,  élu nouveau président de la Chambre de commerce et d’industrie algérienne (CACI), il s’est imposé sur la scène publique et son influence sur les décideurs politiques est de plus en plus importante. Sa fortune familiale et personnelle est estimée à au moins 180 millions d’euros.

6 – Abdelmadjid Kerrar : un homme discret, mais ô combien influent. Il incarne à lui seul une véritable success story. Tout a commencé pour lui en 1992 lorsqu’il fonde Biopharm. En quelques années, cette entreprise devient un fleuron de l’industrie pharmaceutique algérienne. En 2013, trois groupes financiers internationaux ont pris 49% du capital de ce premier laboratoire algérien, Biopharm dont le chiffre d’affaires avait dépassé les 200 millions d’euros. Le montant de la transaction est resté secret. Mais tout le monde s’accorde à dire que l’homme d’affaires algérien Abdelmadjid Kerrar a empoché un joli pactole. Aujourd’hui, il a investi dans le commerce international en Asie notamment. Sa fortune personnelle atteint au moins les 150 millions d’euros.

7  – Mahieddine Tahkout : Controversé, mais très connu des Algériens, cet homme d’affaires possède pratiquement le plus grand parc de bus en Algérie : environ 3500 bus et véhicules. Il s’est fait connaître depuis années grâce au transport de plusieurs milliers d’étudiants qu’il assure quotidiennement avec ses bus. Selon plusieurs sources concordantes, il est également actionnaire dans la compagnie aérienne française Air méditerranée. Présent également avec son frère dans la concession automobile (Cima Motors), il compte aussi diversifier prochainement ses investissements. Sa fortune personnelle est estimée à plus de 120 millions d’euros.

8- Abderrahmane Benhamadi : patron du groupe Condor, ce capitaine d’industrie est devenu le leader du marché électroménager algérien. Il est celui qui a réussi à faire face aux importateurs en développant avec réussite la fabrication et le montage du matériel électroménager. Aujourd’hui, il s’attaque aux marchés des smartphones et tablettes. Il a aussi consenti à un investissement important dans le marché de l’énergie solaire. Avec un groupe qui emploie plus de 4600 employés, Abderrahmane, l’homme qui gère les affaires prospères de la famille Benhamadi, fait absolument parmi des milliardaires algériens les plus influents. La fortune personnelle et familiale avoisine facilement les 100 millions d’euros.

 9 –  Abdelouahab Rahim : A 61 ans, le président-directeur général d’Arcofina fait parti des hommes les plus riches d’Algérie. Son groupe est très solide financièrement en dépit du manque de réussite constaté au lancement son projet d’Alger Medina. Le propriétaire de l’hôtel Hilton rêvait de remodeler la capitale algérienne. Pour ce faire, il a lancé un emprunt obligataire pour mobiliser 2,5 milliards de dollars. L’opération n’est pas une réussite, mais cet homme d’affaires poursuit son chemin et revient au devant de la scène avec l’ouverture d’Ardis, un immense centre commercial très prisé par les Algérois. Sa fortune se chiffre à des dizaines de millions d’euros.

 

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=56438

Posté par le Nov 19 2014. inséré dans ACTUALITE, CE QUE DIT LA PRESSE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

48 Commentaires pour “Connaissez-vous les 9 hommes les plus riches d’Algérie ?”

  1. Mohand

    À quoi ça sert de les connaitre ? Il vaut mieux nous informer sur les ouvres charitables ce ces hommes , mise à part le redressement de certaines sociétés étrangères en faillite.

  2. Abbes

    C’est tjs bon à savoir.

  3. karim

    connaissez vous un milliardaire algérien qui n’est pas trempé dans la corruption pour obtenir des marches , surtout que les marches public de gré a gré sont autorises pat l’état , et sans oublier le parrainage des généraux.

    • OUERRAD en squatteur

      je ne vois que 8 photos , le neuvieme n est pas recherche ????

      • Abbassi

        Squatter un commentaire khayi

        • OUERRAD en squatteur

          SUR QUOI ? BONJOUR mon ami , j ai ete prive de connection , lors du passage de madame le ministre des TIC .Parler de ces milliardaires ? que dire sauf que il ya complicite passive de l etat ,ces gens la ont beneficies de credits qu ils n ont jamais rembourses .Ces gens la ne paient pas d impots leurs dossiers , sont soit brules soit dans dans les archives , soit dans les tiroirs a fin de chantage ,,,,, NASSER a raison ces gens la se sont proliferes lors du regne de son frere , et c est lors de celui de CHADLI qu ils ont apparus au grand jour , apres la suite est connue l effet CHKARA a fait le reste ,,,,, OUYAHIA a tout fait pour saborder les societes d etat , certaines sont meme encore fermees attendant d etre remis aux amis ??? meme la fabrique de chemises de la SONITEX de TLELAT a fait l objet de remises des cles a un certain atelier de montage renault que l on decrit comme etant une ??? USINE RENAULT ALGERIE ???? Mon DIEU la signee de l economie Algerienne continue et nous ,, povres de nous ?????????????????????

  4. Mohand

    ou c’est trop bon , surtout avec le sucre de Rebrab!

    • révolté

      Un grand sage a dit un jour que c’était les fourmis qui allaient vers le sucre et non le sucre vers les fourmis. Le problème c’est qu’en Algérie , à l’heure actuelle, nous ne faisons plus la différence entre le sucre et le goût sucré, autrement dit entre le sucre et la saccharine. Pire encore, nombreux sont ceux qui préfèrent le goût sucré au sucre lui-même (rentabilité oblige) En fait, sans nous en rendre compte, nous sommes descendus plus bas que les fourmis lol
      bonsoir

      • Mohand

        Le sucre est une substance, le goût est une sensation qui dépend de ta langue et de ton cerveau. Beaucoup essayent de combler leurs carences , essentiellement affectives par un goût sucre.

  5. Chot lahcene

    LE GRAND CAPITALISME ALGÉRIEN DANS TOUTE SON AMPLEUR ILS SONT VIVEMENT ATTENDUS DANS HEXAGONE POUR RECONSTRUIRE LE TISSU FINANCIER DONT LES RUSSES CHINOIS ARABES INVESTISSENT DANS LES PAYS DONT LA CRISE FINANCIÈRE A FAIT DES DÉGÂTS ÉNORMES ;;;DOMMAGE POUR CEUX QUI SE SENTENT ENVAHIS PAR LES ARABES ILS SERONT OBLIGÉS DE LES ACCEPTER COMME BOSS;;;MON POTE ISSAD INVESTIT EN FRANCE ;;;;LES FRANCO-ALGÉRIENS SONT N TRAIN DE MONTER DES PROJETS FARAMINEUX ;;;;LA PUISSANCE DU FRIC EST TELLE QUE JAI FIAIT UN COSTUME EN BILLET DE BANQUES

    CHANGEZ DE MENTALITE AMI LES TEMPS CHANGENT

    ALLAH EST PUISSANT

  6. Mme CH

    Les questions qui se posent, comment ont-ils pu créer ses entreprises, avec quel argent et avec quelles espèces locales et internationales trempent-ils….???

    Au fait peut-on connaître leurs ombres….????

    Celui qui est devenu un fleuron de l’industrie pharmaceutique algérienne, peut -on me dire pourquoi on assiste au sabotage de SAIDAL…..????

    Celui qui a racheté l’ENCG, peut-on savoir pourquoi il y a eu la mise à mort de l’industrie publique et l’ENCG, ce qui a permis toutes les dérives sur les marchés et les prix. Cela a permis aussi, à tous prédateurs dans le circuit de se sucrer, puisqu’on parle de sucre….!!

    Et le premier de la liste, qui est aussi le 8ème plus grosse fortune arabe (Juin 2014), comment il a fait pour passer d’un simple comptable à un milliardaire avéré….??? D’ailleurs, il a été accusé par Nacer Boukharouba (le frère du président Boumédiène), sans le nommer, d’avoir construit sa grosse fortune et son empire industriel sur le dos de l’Etat…..!!! Il parle de crédits de l’Etat qui lui ont été octroyés «généreusement» dans les années 80. Des crédits qu’il n’aurait jamais remboursés, atteste-il…..!!!! Quelle est son ombre, ici et là bas….???
    Pour Nacer Boukharouba, Rebrab n’est qu’un exemple parmi tant d’autres de ces «messieurs» qui se seraient enrichis, d’après lui, avec l’argent de l’Etat et qui se font un malin plaisir de «dénigrer» ce même Etat. «Ce sont ces mêmes serpents qui crient le plus contre cet Etat qu’ils vont finir par bouffer», lance-t-il encore……!!!

    Heureusement qu’on n’emporte rien avec nous le jour J….!!!! Bien au contraire…??

    • (Imax)*

      Salam Mme, aucun d’eux n’a inventé le fil à couper le beurre. D’ailleurs,ça me fait sourir quant la presse parle de capitaines d’industrie au lieu de capitaines pirates.
      Au fait vous pouvez envoyer quelqu’un récupérer la AMANA chez Haj SAID qui tient un commerce de pièces detachées à TESSALA. Le magasin se trouve sur la grande route tout près de la gendarmerie ( tout le monde connaît Haj SAID à TESSALA).

      Cordialement.

      • Mme CH

        Salam (Imax)*…!!! 3aslama Hadj, cela veut dire que vous êtes de retour au Bled…!!! Allahouma Ta9abel Minka wa J3alha Fi Mizani Hassanatika Amin…!!
        Contente de savoir que vous êtes en forme…!!!

        Merci Beaucoup beaucoup beaucoup……jusqu’à l’infini pour la Amana, c’est très gentil de votre part . J’espère pouvoir la récupérer d’une manière ou d’une autre, sinon El A3malou Beniat, (c’est comme si je l’ai reçue) Merci, Men 3ahada Wafa….!!!

        Quant aux pirates, ils ont plutôt inventé le fil à couper le souffle du pays…!!!
        A nous de suivre le fil d’Ariane….!!!

        Encore un fois Merci…!!!

        Cordialement…!

    • Ghosne

      @Mme Ch bonjour , on va avoir encore les enfants et les petits enfants des Plus Fortunes . On aimerait connaitre leur courbe de bonheur car on dit que l’argent ne fait pas le bonheur (rires) ….bonne journee

      • Mme CH

        Salam Mr Ghosne….!!! La courbe du bonheur dits-vous pour ces…???

        Je suis sûre qu’ils ne connaissent pas ce que veut dire ce mot….!!! Ils n’ont même pas le temps de savourer le temps qu’il leur reste….!!!! Même des stars que tout le monde envie se suicident ou détruisent leur vie….!!! I

        Travailler et consommer ne suffit pas à faire le bonheur des gens….!!! Alors que dire de ces personnes qui savent pertinemment que c’est avec l’argent du peuple qu’ils ont amassé des « fortunes » (Ennar Fi Botonihim) et non pas en trimant dur (Illa Men Rahima Rabbi)….!!! Ont-ils la conscience tranquille…??? On a qu’avoir comment ils vivent ainsi que leurs enfants pour comprendre Enna Allaha Youmhil Wala Youhmil (comme nous l’a rappelé Mr marabbi que je salue..), ils vont sûrement suivre la courbe de Gauss ou plutôt la courbe en cloche, ainsi que leurs Ombres…!!!!

        Si Ghosne vous êtes heureux, c’est l’essentiel…!!!!

        • MADANI

          MME C.H entièrement d’accord avec vous et vous avez vu les gueules ? on dirait des bagnards sortis du bagne de cayenne sauf UN ils n’ont aucune vie de riche ils ont elouassouass de tout perdre un petit matin au fond c’est des PAUVRES dans un pays fait pour les pauvres et les serpents au fait avez vous vu les documentaires sur les stars américaines ? si oui 1 vous vous posez des questions pourquoi ? 2 vous n’aurez plus le sommeil . moi je n’ai jamais envié les news riches dans un pays d’ou on ne peut même pas voyager librement ,heureux et fier . comme vous dites allah yjib elkheir et moi je suis sûr qu’on ne connaitra jamais ce monsieur qu’on appelle ELKHEIR il ne veut pas nous fréquenter bonne soirée

          • Mme CH

            Salam Mr MADANI….!!! Nous sommes d’accord sur ces News riches et j’ajouterais que parmi eux on peut même trouver des news H…..!!!!

            Mais vous exagérez, quand vous dites « dans un pays où on ne peut pas voyager librement »…!!!!! Par contre, « nous » sommes heureux et fiers, car je ne laisserai jamais des minables gâcher ces deux éléments primordiaux dans ma vie, celle d’un être ‘humain’, ‘Akadli 3la Humain’….!!!!

            Quant aux stars américaines ou autres, croyez-moi, je ne perd jamais mon temps à suivre la vie ou le parcours de ces pôvres Créatus, ils me font pitié parfois….!!!! Ces vendeurs d’illusions esclaves de leurs maîtres, qui pour la plupart, font partie au moins, de l’une des tentacules de la pieuvre du mal….!!!!!

            par ailleurs, je pense que c’est Nous qui ne voulons pas fréquenter « Monsieur ELKHEIR » et non pas le contraire….!!!

            Bonne soirée…!

    • Amirouche

      Mme CH

      Je fais suite à vos questions très pertinentes en posant la mienne :
      En Algérie, l’impôt sur les salaires est prélevé à la source donc les salariés ne peuvent rien « caché  » au fisc ….Comment fait ce dernier pour contrôler ces nouveaux gens friqués ? En a t-il les capacités de le faire ?J’aimerai bien si une personne a une réponse de nous dire « how many » millions le fisc a prélevé en 2013 de ces gros fortunés ? Oh! ma sœur , le jour J , riche ou pauvre emporte avec lui beaucoup de bonnes ou de mauvaises choses , enfin ,c’est selon le choix …….!

      Fratrenellement

      • Nory

        @Hadj AMIROUCHE SVP des nouvelles du squatter?

      • (Imax)*

        Salam Amirouche, les grosses fortunes ne paient pratiquement pas d’impôts, le gros revenu fiscale se fait par le biais de la fiscalité pétrolière et le reste est complété par les petits contribuables.
        L’administration fiscale est gangrenée par le fléau de la corruption ( lah yahfad).

      • Mme CH

        Salam Hadj Ami….rouche….!!! Le fisc dites vous…??? Remarquez qu’il y a la lettre « S », Cela veut dire que là aussi, il y a du sucre…..!!!! Et comme le sucre des uns sert aussi à sucrer la tasse des autres, alors le problème est résolu….!!! Comme toujours, ce sont les salariés qui payent pour que les « non salariés » se sucrent davantage, en dansant dans le bal des fantômes dans les châteaux en ruine….!!!!

        « How many » Hassanet vont être prélevées de notre compte pour le Mizen de l’au-delà??? C’est ça, la question qu’on devrait se poser, sachant que le grand voyage sans retour est imminent, SVP attachons nos ceintures….!!!

        Fraternellement….!!!!

      • Mohand

        @monsieur Amirouche
        Les riches ne payent pas d’impôts, par contre ce sont celles des salariés qui engraissent les riches en partie car prélevées à la source comme vous dites.
        On exporte rien mise à part le pétrole et la degla (0.6% degla), donc sans pétrole on va devenir herbivores , puis khanzivores sinon des zombis.
        Donc on n’exporte rien , et nos produits ne sont pas compétitifs, même ici chez nous.
        Demain devant dieu , la comptabilité du pauvre esr rapide(el hamdoulillah), alors que celles des riches sera très très longue.
        Qu’a tu fait de ton argent, et quelle est sa source….

  7. merabbi

    Et l’affaire des « bus » ? est-vrai qu’il serait le beau frère de ……..?
    OUALALLAINA. HADOU FIBAAAAAAAAALI FEHMOU MACHIKIFI ANA .

    En fait en mettant ce questionnement de côté,pour quelques instants,n,avez-vous pas remarqué que leur domaine d,exploitation ou « d’investissement » c’est la consommation directe rattachée au besoin dit primaire ( le manger,le transport et le médicament ainsi que le BTPH.
    Alors FEHMOU belli il faut assouvir les besoins et il n’y a pas de mal , ils ont su s’accrocher à la mamelle .
    Les jeunes d`aujourd’hui devraient aussi profiter des crédits de l,ANSEJ .
    Sinon ettafrat « ETTALI ZAHRAH ……. ».
    Une OMRA ou UNE HADJA et le problème est réglé ici bas Mais INNALLAHA YOUMHIL OUALA YOUHMIL NOTEZ LA PLACE DU « H» .

  8. Hamid

    Moi je souhaite savoir si ils sont impliqués dans les actions caritatives.

    • OUERRAD en squatteur

      MOI , je n ai eu vent que de celles de MEHRI ?Encore faut il savoir si c est vrai ou juste de la PUB puisque ciblees et regionalistes . N a t il pas mis a la porte les habitants de l immeuble avoisinnant le ROYAL a ORAN ? Sous pretexte qu il fait partie du patrimoine de l hotel , affaire a suivre ????

  9. Omar

    Je voudrai simplement comprendre comment est-ce possible d’avoir autant d’argent en un temps record? Donc y’a anguille/roche alors que la majorité trime comme des forçats, comment est-ce possible que le gouvernement voit ce qui se passe et ferme les yeux ? quant un expatrié rentre chez lui on exige qu’Il change des devises qu’Il le veuille ou non.La majorité des compatriotes habitaient des pseudos-maison et voilà comme par enchantement ils existent des milliardaires comme s’il n’y a pas collusions avec nos félons et chacun a sa part quelques part dans une Banque Helvétique ou ailleurs parce que de nos jours tout est contrôler en Suisse et ça ne peut que créer des difficultés avec l’oncle Sam. Dans ces conditions pourquoi ne pas investir dans le Pays au moins faire travailler les autochtones qui survivent, dans une misère totale, de toute façons ils y’a beaucoup de milliardaires mais bouches-cousues,deux catégories de citoyens ce qui vivent dans l’opulence et ce qui vivent dans la misère va comprendre Charles,on en sortira pas de la m…….. et ça de pire en pie.Actuellement les citoyens revendiquent et le résultat zéro pointé ,on est pas loin des Pays de l’Est où la mafia et les gouvernements font qu’un, à vous de juger.

    • MADANI

      OMAR khouya votre question est simple vous ne savez pas qu’en algerie l’argent tombe du ciel ? revenez et ramassez le plus que vous pouvez tout en pensant que le jour du départ vous partirez nu

  10. jamel

    @Omar Mais les richesses ne peuvent elles provenir du travail ? Pourquoi forcement mal acquises

  11. abbasi 22

    mais vous avez oublier HASNAOUI le plus riche de l’Algérie

  12. chaibdraa tani djamel

    Est ce qu’ils étaient riches avant 1962 ou ?

  13. révolté

    Bonjour,

    Pourquoi la justice ne se penche pas vraiment sur le financement occulte de ces nouveau riches.
    L’arrogance de petits impérialistes qui se croient les maîtres du monde , est sans limite. Il faut quand même rappeler que la juridiction de la justice Algérienne , s’arrête aux frontières de ce pays. On sait que l’utilisation politique du thème « des biens mal acquis » ne sert qu’a abattre et souvent à voler , les biens du peuple sous le couvert d’une fausse légalité. C’est de l’impérialisme et du colonialisme pur jus.
    Pendant ce temps , les bons riches d’Algérie fraude le fisc à de coup milliards par an , sans que ceci soit considéré comme « mal acquis. Un concept assez débile d’ailleurs , quand on sait qu’en justice , ou tu as volé , ou tu n’as pas volé.kif kif
    Je ne parle pas des riches qui ont construit leur fortune par le travail et la sueur.
    Bonsoir

  14. Mme CH

    Mr révolté Salam…..!!!! Vous posez là, une question très pertinente…!!! Mais la réponse est déjà connue…!!!

    C’est aussi une affaire de sucre et de canne à sucre….!!!! Car, le sucre illicitement gagné sert entre autre, à sucrer beaucoup de corbeaux noirs sans foi ni loi….!!! Quelle justice….??? Elle marche toujours sur deux roues…..!!!!!

    A mon avis, ce n’est pas une affaire d’impérialisme, car beaucoup de communistes et de socialistes trempent dans le même sac de sucre et ce ne sont pas les exemples qui manquent….!!! Toutes ces doctrines ont été inventées pour manipuler, duper et ‘gérer’ les peuples…Les résultats sont là….!!! Ceux qui tirent les ficelles sont tous fortunés qu’ils soient rouges ou bleus…..!!!

    Cordialement…!!!

  15. h. bouasria

    Dieu merci qu’il y a toujours la mort pauvre ou riche aucun ne va dépasser les 2 metres de sol et enterrer tous dans un meme cimitière

  16. mohamed2231

    assalam 3alikoum khaoutis , 3ach maksab mate makhala

  17. Abbassi

    Vraiment il existe une fin Mr mohamed

  18. MADANI

    Ils sont 211 000 et à eux seuls, ils détiennent 13% de la richesse mondiale. Les « ultra-riches » ont continué à progresser, en 2014, malgré les tensions géopolitiques, indique un rapport (en anglais) de la banque suisse UBS et de l’agence de conseil Wealth-X, publié jeudi 20 novembre.

    Ces individus extrêmement fortunés, au patrimoine supérieur à 30 millions de dollars (près de 24 millions d’euros), ne représentent que 0,004% de la population mondiale. Ils ne connaissent pas la crise, à en croire l’étude : leur nombre a augmenté de 6%, et leur patrimoine de 7%, pour atteindre près de 24 000 milliards d’euros. Presque deux fois le produit intérieur brut américain.

    Francetv info dresse leur portrait.

    Des hommes sexagénaires et entrepreneurs

    Au niveau mondial, ce club est à une écrasante majorité (87%) composé d’hommes dont l’âge moyen est de 59 ans et dont la fortune vient en majeure partie d’une activité professionnelle (68%) par opposition à un héritage, selon le rapport.

    Près de 10 000 milliards d’euros de leur patrimoine mondial est détenu par des compagnies privées, surtout dans le secteur de la banque, de la finance et des fonds d’investissement.

    Des Américains et des Européens issus de Harvard

    Avec respectivement 75 000 et 62 000 personnes, l’Amérique du Nord et l’Europe abritent le plus d' »ultra-riches ». Ces deux régions continuent d' »attirer des capitaux et des investissements financiers et humains », et « leur influence dans le monde poursuit son extension », indique le rapport.

    L’Asie, qui arrive en troisième position avec plus de 46 000 « ultra-riches », a effectué une « performance moins impressionnante qu’attendue », poursuit l’étude.

    A la neuvième place du classement des pays, la France accueille 4 750 « ultra-riches », dont la fortune globale est estimée à 450 milliards d’euros.

  19. Bel Abbesien

    Voilà une information a grand échelon pour avoir une idée des fortunes dans la planète.

  20. tewfikhayii

    Salam,
    Logiquement, les grosses fortunes prennent plusieurs générations pour aspirer au titre de multi-millionnaires, et les exemples sont nombreux à travers le monde ; sauf en Algérie où on voit foisonner des « milliardaires «  en quelques années. Les grosses fortunes algériennes se comptent sur les doigts des deux mains, et encore, car le peuple algérien a été colonisé et exproprié pendant 130 ans et les gros propriétaires terriens étaient peu nombreux, donc impossible à quantifier. Le résultat est donc clair , les personnes qui se sont enrichi pendant cette période sensible (1830 – 1962 ), l’ont été en s’acoquinant avec le colonisateur. Plusieurs de nos khayis et khiaties ont donn é des arguments plus que valables concernant le côté assez nébuleux de la provenance de cette richesse excessive. L’un était professeur de compatabilité , l’autre je ne sais quoi, et chacun de ces personnages a un profil assez atypique et prête à se poser des questions pertinentes. Remarquez que même à Sidi Bel Abbès , nous avons un cas assez éloquent d’une richesse en un temps assez court, grâce à ,la complicité du premier magistrat de la wilaya de cette époque là . Depuis ce moment , l’ascension fût fulgurante et jusqu’à aujourd’hui , elle continue .En ce qui concerne Djilali Mehri , son histoire est assez banale , du moment qu’il a pris la suite de son père ,originaire de Oued Souf. Son défunt papa avait un comptoir de négoce à la frontière entre le Tell et le sahara ,ce qui lui donnait une longueur d’avance , car ce dernier montait chaque mois , en caravane sur Alger en emportant des produits du Sud , introuvables dans la capitale , et en retour s’approvisionnait en pneumatiques (Pneus MICHELIN), et en pièces de rechange d’engins pour la prospection pétrolière en Lybie , ce qui lui a permis de faire fortune et de léguer par la suite toute sa richesse à son rejeton. Haddad, le patron du BTP en Algérie , ami de Saïd Boutéflika – amitié qui lui a ouvert toutes les portes des Banques algériennes . Issad RABREB qui lui a bénéficié de prêts douteux pour lancer son affaire et devenir multi millionnaire . Comment se fait il que tous ces personnages importants friqués comme crésus sont inconnus du public à part quelques uns , si ce n’était des fortunes mal acquises ou douteuses pour être plus poli , et surtout n’oublions pas les riches issus de l’informel , création immonde du pouvoir voyou qui gouverne en Algérie. Utiliser le qualificatif de CAPITAINES D’INDUSTRIE pour ces amateurs est quelque peu pompeux et exagéré car pour devenir capitaine d’industrie, il faut avoir une tradition séculaire dans le domaine comme c’est le cas par exemple des Rockfeller, des Dassault,des Peugeots , etc … , chose qui n’existe pas dans notre pays . Ici, ce qui rapporte beaucoup et très vite avec le moins d’investissement possible est le bienvenu , sinon on passe à autre chose dans un créneau plus porteur . Ce socialisme de merde qui nous a pourri la vie depuis 1962 , et les grosses fortunes se sont faites du temps de l’âge d’or du socialisme, du temps de Boumédienne . Ce régime totalitaire a toujours favorisé les fortunes illicites grâce au passe droit et au piston. Regardez ce qui se passe dans les anciens pays communistes , où les oligarques pullulent et détiennent toutes les richesses de ces pays illicitement , en faisant régner la corruption comme moyen de gestion et en achetant tout ce qui est négociable à travers le monde . Voilà le résultat du socialisme dans le monde, qu’ils soient russes, chinois ou Algériens .
    Salam.

    • LVLP.

      Voilà un recit digne d’un algerien qui aime son pays et qui dit ce qu’il ressent sur tous ces abus de bien sociaux qui ont fait des milliardaires corrompus voleurs et mafieux .Tous ces milliardaires que certains admirent ont des comptes bien charges en suisse (UBS) achetent de somptueuses demeures sur la riviera , et aux States ..Si ces fortunes de derniere minutes avait trimé et sué a rn crevé il n’aurait meme pa pu se payer une petite Hunday.
      L’algerie avait engendré le systeme des pays de l’est en embrassant le socialo-communisme alors voilà le résultat à la mafia Russe..

  21. Belabbesien

    Karl Marx disait que toute fortune a à sa base un vol. Ces fortunes ont été bâties sur le dos de combien de travailleurs qui parfois n’arrivent même pas a avoir de quoi subsister. Il m’a été donné de voir de mes propres yeux la situation ou les habitants vivent avec moins d’un dollar par jour et ce lorsqu’ils ont la chance de trouver du travail. Les parasites qui sucent le sang des pays sous développés ne produisent rien mais spéculent aux bourses des pays occidentaux.Ils manipulent les valeurs boursières et mettent des peuples entiers à genoux. Même en occident on voit les méfaits des vampires qui dominent l’économies mondiale. Dans ces pays riches il existe beaucoup de SDF et de jeunes réduits à la mendicité.
    Chez-nous aussi ces arrivistes se sont accaparés les lignes de crédit durant la période de Chadli pour construire ces fortune. Le peuple algérien a été obligé par la suite de rembourser cette dette. Le FMI a profiter pour nous coloniser et exiger la dévaluation du dinar et le licenciement de 400 000 fonctionnaires.
    Comme dirait un lecteur de la VSBA : Dieu est grand!

Répondre