La Voix De Sidi Bel Abbes

Congrès international, Pour une culture de la paix. «Parole aux femmes». Par notre envoyé spécial Tewfik Adda Boudjelal

La Fondation pour le développement méditerranéen « Djanet El Arif », parrainée  par l’ONG AISAAssociation Internationale Soufie Alawiyya-, organisatrice de cet événement, vient de réussir avec brio  son congrès féminin sous le signe : Pour une culture de la paix. AISA, vient d’obtenir  le statut consultatif spécial, auprès du conseil économique et social de l’ONU (ECOSOC). Cette reconnaissance  à eu lieu cette année, grâce à son expertise sur les questions spirituelles et le rôle des organisations spirituelles et religieuses  dans la gouvernance mondiale, la paix, le développement social, l’éthique et l’environnement.

Cette décision consacre la reconnaissance de l’investissement de la voie soufie Alawiya-Darkawiya, Shadhiliya dans les domaines de la paix, de la dignité humaine du rapprochement entre les peuples, de la fraternité universelle et du vivre ensemble.

L’épanouissement d’une culture de paix dans le monde, passe inévitablement par la dimension spirituelle dans le sens universel du terme.

Comme la souligné  le Cheikh Khaled Bentounes, »la fraternité est un cercle dont chaque individu est un maillon complémentaire de l’autre. Chacun est concerné, il est à la fois le premier et le dernier ».

Le cheikh Khaled Bentounes, a insisté sur le fait de se réconcilier d’abord avec soi même ensuite avec les autres. Et de poursuivre, « le présent et le futur  sont l’affaire de tous ».

Ce grand rassemblement, se veut d’abord un désir de paix et d’œuvrer en commun pour trouver des alternatives à ce monde défiguré par des gens stériles.

C’est par le féminin que la vie commence. Et c’est par le féminin, que les valeurs se transmettent en donnant un sens à notre vie.

Le Cheikh demande aux mères d’allaiter leurs Bébés au lait de la paix. Et c’est dans ce contexte qu’une pétition fut lancée à l’intention de l’ONU,  afin de réunir le maximum de signatures qui donneront au cheikh la possibilité de plaider en faveur d’une « journée internationale du vivre ensemble ». Vivre ensemble entre les civilisations et les traditions spirituelles, en favorisant la coopération culturelle, la fraternité, la compréhension réciproque des religions et spiritualités humaines.

Deux conférences  furent au programme de cette journée du 30 octobre, date de clôture du congrès.

La première ayant  pour thème, »Féminin et culture de paix », présidée par Mme Virginie Larousse venue de France.

La paix est une réalité qui touche tout. Comment construire les fondements de la culture de paix basés sur l’éducation, le respect des droits humains et sur le développement économique et social durable.

Le cheikh intervint sur le volet « désir de paix «. Mme Dalia Mamon de Suisse, sur le modèle de pédagogie pour une culture de paix .Et enfin Mme Keiko Nakamura du Japon -que j’ai eu le plaisir de rencontrer -, nous parla de l’expérience Nippone  le » Kaizen », terme japonais qui signifie  amélioration continue, Le Kaizen est un processus d’améliorations concrètes, simples et peu onéreuses. Le Kaizen est un état d’esprit qui nécessite l’implication de tous les acteurs, une véritable philosophie de développement.

La  deuxième conférence sur le -« Féminin voilement dévoilement » -, a connue un engouement unique à cause de son thème. Ont intervenus : Mme Mongia  Nefzi Souahi de Tunisie sur « l’exégèse du coran au féminin «. Mme Meriem Attia d’Algérie, sur «Hadiths misogynes : éclairage au féminin «.Et enfin Mr Mohammad Akram Nawdi de Grande Bretagne, sur « les femmes savantes de l’islam, une mémoire confisquée «.

A noter qu’en marge de ces conférences et ateliers, les participants à ce congrès venus de divers points du globe ont eu le plaisir de découvrir quelques richesses du patrimoine culturel de notre pays. Une riche collection pluridisciplinaire, qui consiste en des costumes traditionnels, les différents  Haïk des régions du pays, la calligraphie Arabe etc..

Un riche programme artistique- avec, une cérémonie de mariage traditionnel de la ville de  Mostaganem et une troupe de musique Andalouse- à séduit des familles entières et les invités venus d’outre mer. La grande salle du centre des conventions du Méridien à briller ce soir là de mille feux.

Habitué aux grands événements culturels, je suis resté agréablement surpris, d’abord par le nombre de participants, par la qualité des personnes et par l’ambiance fraternelle qui a unit tout ce beau monde .Ce soir là, je me suis surpris entrain d’imaginer vivre dans un monde de tolérance, de respect mutuel, de fraternité  et de spiritualité.

Par/ Tewfik Adda Boudjelal.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=56086

Posté par le Nov 4 2014. inséré dans ACTUALITE, CULTURE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

19 Commentaires pour “Congrès international, Pour une culture de la paix. «Parole aux femmes». Par notre envoyé spécial Tewfik Adda Boudjelal”

  1. Kader Dennoun /Cal.

    Bravo Tewfik Adda tu es indispensable pour notre ville. Hisser le niveau culturel est primordial.
    Thank you my good friend for your perseverance and hard work.

  2. fethi

    Du travail digne d’un homme dynamique ouvert honorant la vsba

  3. Abbes

    D’amples détails qui m’échappaient merci.

  4. merabbi

    ha el hadra ezzaina !
    Bravo su toute la ligne :
    Nos soeurs,nos mères nos femmes,nos fille doivent renouer avec leur passé glorieux .

    Revenez au haik de la Sotra et débarrasez-vous de la djellaba marocaine serrée et tricolore qui pollue la vue SOYEZ ALGERIENNES GARDEZ VOS MELLAYATES. MAIS DE GRACE n’immitez-pas .

  5. Grazib Sid Ahmed

    Haja fort khayi sommité bravo.

  6. un ami VDSBA

    bonne couverture khayi!

  7. Soraya Djellouli /Bruxelles

    Près de 3.000 personnes, de 25 pays différents réunis au centre des conventions de l’hôtel Méridien d’Oran. Avec un seul message à transmettre, » se rassembler sans se ressembler ». L’acceptation des valeurs spirituelles, valeurs humaines, valeurs universelles, qui sont l’égalité entre Homme. Tous ensembles dans la fraternité, solidarité, la tolérance pour bâtir un monde meilleur plein d’amour et de paix .Merci Tewfik.

  8. Kaid

    Merci Belabbésienne.

  9. Nory

    Je dis que c’est une prise de conscience salutaire.

  10. Abdelkader Belkhorissat

    Belle couverture bravo mon frère .

  11. fethi

    Ousted Belkhorissat aek vous avez des projets? Expositions etc,?Dites le nous pour venir assiter.

  12. Chot Lahcène

    hamdoullah de temps en temps ,pas souvent des sujets de fraternité sont proposés qui justifie un peu d’espoir dans un monde ou le diable et ses sbires fomentent des… conflits de haines entre les humains ou la religion est détourné dans son message de fraternité et de compassion entre tous les créatures …face a cette agression sur le genre humain et en générale sur la nature dans son ensemble ;nous verrons de plus en plus de rassemblements des gens de cœurs et d ‘esprit porté haut et fort le message divin de fraternité …

    ALLAH EST GRAND

  13. Ayadoun Sidahmed

    toujours à la hauteur mon frère Tewfik, vos écris sont toujours bien détaillés et objectifs. bonne continuation.

  14. jawed La city

    cheikh on est sur que le ballet a son avenir ceux sont des jeunes pleins de talent.En avant v ive le travail et les répétitions avec sérieux

  15. jawed La city

    je m’excuse c’est pour cheikh kazzouz med

  16. Badro

    Rose conservez vos souvenirs c’est un bon refuge pour tout humaniste

  17. Dr Senhadji/ Paris .

    Bien que tu ne sois pas avare de louanges et que de mon cote, je ne sois prodigue de flatterie, je n’ai pu résister a te dire bravo a ce que je viens de d’écrire. Tu as évoqué les destinées humaines les plus insaisissables. Tu as explorer l’humanité au delà et au de ça de la civilisation régnante, avec une belle portée universelle marquée d’une belle prise de conscience ,d’une ingéniosité langagière pouvant avoir des voies nouvelles a l’art descriptif, l’art exquis frôlant le parfait avec sa richesse tantôt imaginaire tantôt réelle et tellement si proche de la création poétique.
    Voila, bravo qui n’est qu’un mot universel et tes exploits intellectuels et artistiques ne laissent personne indifférent je me joins donc au monde pour te dire bravo.

  18. Mme CH

    D’une part, on défend que « toutes les cultures se valent » et l’on voit comme valeur absolue le « respect de la différence » ; on révoque les violences et les colonisations expansives ou sous le tapis, qu’engendre toute exigence d’une culture à l’universalité. D’autre part on braque le doigt sur l’excès que le droit à la différence laisse faire, on repousse le relativisme incrédule qui se diffuse comme vérité extrême, alors qu’il conteste formellement toute vérité. Il faut noter qu’une telle situation défend au Minus Créatus de se référer aux valeurs de leur environnement social et culturel et de se relever au-dessus d’elles…!!!! Ce qui nous amène à vouloir résoudre l’équation de Schrödinger….!!!!

    Alors quelles sont ces valeurs universelles qu’on voudrait bien nous imposer..?? Sont elles déjà définies…??? Sur quelle base….??? Par qui..? Et dans quel but…??? Où sommes nous entrain de répéter comme des Aras bleus ce mot éblouissant sans connaître ses vrais tenants et aboutissants…??

    Encore une petite chose, universel, veut dire civilisation occidentale, ou civilisation des néoconservateurs sionistes franc-maçons et illuminati par excellence….???? Dans les deux cas, il y a à boire et à manger…car par exemple, même les mariages contre nature et l’avortement s’inscrivent dans le registre de l’universalité et pour les intimes je dirais, lu manifeste des gens heureux…!!!

    Soyez heureux…!!!

Répondre