La Voix De Sidi Bel Abbes

Congrès international féminin à Oran: pour un retour des valeurs dans le système éducatif

a8ee77a96d85de391953f579d3737fa8_L

Les participants au premier Congrès international féminin « Pour une culture de paix » ont plaidé, mercredi à Oran, pour un retour des valeurs morales dans le système éducatif. Lors d’un atelier sur l’axe « Ethique et Education », qui s’interroge sur les voies et moyens de promouvoir une éducation consciente, la doyenne de l’Institut d’études et de recherches asiatiques à l’université « Zaqaziq » d’Egypte a estimé que « l’éducation est la clé magique de la promotion de la paix ». Pour Mme Hoda Mahmud Darwich, le monde traverse, aujourd’hui, une étape historique faite de conflits religieux, ethniques et politiques. « Il faut revenir aux valeurs morales dans l’éducation, qui forment une part importante dans l’édification de la société », a-t-elle souligné. Le monde arabe et musulman connait, aujourd’hui, de grands bouleversements et se trouve à un virage dangereux caractérisé par des conflits, guerres et terrorisme, a-t-elle ajouté déclarant qu' »il faut, donc, aller vers un nouveau système éducatif caractérisé par la morale, en s’inspirant des préceptes de l’Islam, sachant que toutes les religions appellent à la morale et à la paix. « L’éducation morale est liée à l’éducation spirituelle, d’où l’implication de la femme », a-t-elle encore souligné. Pour sa part, Patrick Busquet, grand reporter spécialisé dans les relations internationales et développement de la République Démocratique du Congo, a brossé un tableau négatif et sans complaisance sur les médias actuels dans le monde. Tout en faisant remarquer que « les médias ne diffusent que les valeurs que nous validons et nous imposent des formes de société », il a affirmé qu’il faut donc renverser la vapeur. « Au consommateur d’imposer ses valeurs, des valeurs de paix, car les consommateurs de médias sont autant responsables que les médias », a déclaré M. Busquet estimant que ce Congrès est « une formidable initiative en faveur de la paix ».

index

De son côté, l’ancien ministre et intellectuel algérien, Mustapha Cherif, a soutenu que « l’indépendance de l’individu passe par le développement du sens critique chez l’enfant, le préparer à être un citoyen dans le cadre du +vivre ensemble+ ». « Le bien commun est dans la création des équilibres. Cependant, ces équilibres, nous n’avons pas réussi à les réaliser à cause des excès », a-t-il déclaré, ajoutant « qu’il faut éviter de tout mettre sur le dos de l’école: crise politique, violence, absence d’éthique… L’école est menacée par la marchandisation du monde ». Pour Mustapha Cherif, « la question politique est décisive dans le vivre ensemble pour accéder à la civilisation, à condition de reconnaitre le droit à la différence, et transcender nos différences ». Ce congrès ayant pour thème « Paroles aux femmes », qui regroupe à Oran des femmes des quatre coins du monde, se propose d’ouvrir le débat religieux sur « l’image de l’islam dans la société, une image ternie par toute cette violence commise au nom de l’islam », selon les organisateurs. Organisée par la Fondation pour le développement méditerranéen « Djanet El Arif », basée à Mostaganem et présidée par Cheikh Khaled Bentounes, et un partenaire étranger, en l’occurrence l’ONG « Organisation Internationale Soufie Alawiya » (AISA), cette rencontre s’est ouverte mardi au Centre des conventions d’Oran (CCO) « Mohamed Benahmed », en présence de la ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme. A la deuxième journée du Congrès, les travaux se poursuivent en ateliers selon cinq axes prédéfinis par les organisateurs, abordant notamment « le rôle des valeurs éthiques dans l’éducation », « les médias et les valeurs humaines » et « le système éducatif et les réformes ».

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=55915

Posté par le Oct 30 2014. inséré dans ACTUALITE, CE QUE DIT LA PRESSE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

4 Commentaires pour “Congrès international féminin à Oran: pour un retour des valeurs dans le système éducatif”

  1. Nory

    Un long combat.a mener pour arriver a cela.

  2. Mme CH

    « Pour un retour des valeurs dans le système éducatif », très intéressant comme thème, lorsqu’on voit ce qui passe dans les établissements scolaires chez nous et à travers le monde (Drogue, alcool, débauche, agression, vol….etc…)….!!!

    Tiens, je note la présence de la ministre la ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme, et l’absence de la ministre de l’Education nationale……..????? Eh oui….!!! Pourtant…..!!!! Enfin peut être qu’elle avait un agenda trop chargé ces deux journées….!!!!

  3. president51

    Qu a t il d international les deux ou trois chats qui y ont assiste arretez vos balivernes , une formidable initiative a la paix ? ANA MA FHEMTCH ??? C est de la bouche d un de ces presents BUSQUET ? Des valeurs , ou sont elles ces valeurs quand tout marche de travers .

  4. Anonyme

    La plus grande mascarade est de laisser croire que l’ethique est universelle et hors sol. Le système libéral diffuse ses valeurs dans le monde entier et prend l’éducation comme vecteur pour achever sa globalisation du monde et des esprits.
    les valeurs musulmanes bien comprises ne sont pas antinomiques avec le savoir scientifique et la construction d’un citoyen préparer à comprendre les enjeux et à se prononcer sur les affaires de la cité.
    L’ethique suppose que les média observent un minimum de déontologie alors que ce sont les instruments d’une oligarchie financière qui oeuvre pour la désinformation sous le masque de l’information.
    2000 morts sont tombés à Gaza dont 500 enfants et des moyens militaires disprotionnés ont été utilisés contre la population civile sans qu’il n’y ait eu un haut le coeur moral et éthique car les média corrompus prêchent un orthodoxie fondée sur les préceptes libéraux et néo-impérialistes. Qui se soucie du sort des palestiniens alors que la politique du fait accompli et de l’annexion des territoires entre dans sa phase finale pendant que les musulmans se déchirent au coeur de l’irak et de la Syrie.
    Le système d’éducation doit surtout décoliner les esprits pour les débarasser de l’emprise d’une culture ‘démocratique’ de pacotille.

    Au diner du Siècle Attali officie et distribue tel un oracle la bonne parole que Rachida Dati et autre co-optés diffusent. Ceux qui veulent notre perte sont habiles à résauter,repérer les talents dévoyés pour rposer au monde de l’éducation et de la finance les concepts qui leur agréent.

Répondre