La Voix De Sidi Bel Abbes

Christine Lagarde pour la réouverture des frontières Algéro-Marocaines.

La réouverture de la frontiére Algéro-Marocaine a fait objet de plusieurs articles publiés par notre journal suscitant un débat au niveau de nos amis(es) lecteurs(ces). Voila un autre organisme international donner son avis sur cette réouverture, il s’agit du Fonds monétaire international qui est favorable à l’ouverture des frontières terrestres entre l’Algérie et le Maroc. Ce vœu a été exprimé par  Christine Lagarde elle‑même, la directrice de  l’institution de Bretton Woods,  dans un entretien accordé  à la chaîne tunisienne Nessma TV diffusé hier soir, vendredi 3 février. « Je pense que la libre circulation des personnes et  l’ouverture des  frontières entre l’Algérie et le Maroc contribuera  fortement à l’intégration économique entre les pays de l’UMA et permettra  une meilleure croissance de l’économie de la région ».  Mme Lagarde défendra cette  position lors de sa visite à Alger annoncée avant la fin de l’année. « Je me rendrai à Alger avant la fin de cette année pour discuter avec les autorités algériennes de plusieurs dossiers, principalement ceux en rapport avec le programme économique du  gouvernement algérien », précise‑t‑telle.

L’amélioration des relations bilatérales entre le Maroc et l’Algérie préoccupent de plus en plus les institutions internationales. Avant le FMI,  Washington s’est déjà exprimé sur la question et a dit souhaiter le renforcement de la coopération entre les deux pays. Un entretien téléphonique entre la secrétaire d’État américaine Hillary Clinton et Saad Eddine Othmani, ministre marocain des affaires étrangères, portant sur les relations entre les deux voisins, a d’ailleurs eu lieu le 26 janvier.

Par ailleurs, Christine Lagarde est revenue sur le dernier rapport du FMI qui a mis en évidence la nécessité de diversifier l’économie algérienne, alertant le pays contre la dépendance totale à la rente pétrolière. Le FMI relève ainsi que l’orientation budgétaire expansionniste de ces dernières années rend vulnérable le budget de l’État, dont l’équilibre est basé actuellement sur un prix du baril de pétrole légèrement supérieur à 100 dollars. Il avertit que « d’importants risques émergeront en cas de dégradation de la situation économique internationale et d’un repli prolongé des cours du pétrole ».

Karim Djoudi, ministre des finances, a répondu à cet avertissement, lundi 30 janvier, en défendant devant le sénat les choix du  gouvernement, notamment en ce qui concerne l’augmentation des salaires et le soutien des prix. Pour lui, la démarche du gouvernement algérien « est politique » alors que les observations du FMI relèvent d’une réaction « purement économique ». « Si nous n’avions pas soutenu les prix du blé, du lait et de l’essence, l’inflation aurait été beaucoup plus importante, vu l’inflation mondiale », a précisé Djoudi.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=11069

Posté par le Fév 9 2012. inséré dans ACTUALITE, MAGHREB. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

18 Commentaires pour “Christine Lagarde pour la réouverture des frontières Algéro-Marocaines.”

  1. Mr Salamo ALI

    Mais c’est logique quelle soit pour la réouverture des frontieres !
    La france allié traditionel du Maroc.(Le FMI aussi).

  2. Abbessya

    Ya, mme lagarde quest ce quelle ve chez nous. elle doi socuper de problemes economique de fransa cest plu inportent

  3. Le nouvel observateur

    Encore la même rengaine, la voix des « Beznessas » de l’import-import qui ont saigné l’Algérie et continuent à le faire. Avez vous pensé à ceux qui ont de la famille au Maroc et ne peuvent pas se payer un billet d’avion ? Certaines familles ne se sont plus rencontrées depuis plus de vingt voir trente ans à cause de la stupidité et de la cupidité d’une bande de malfrats. Autant fermer toutes les frontières, mais non le business doit continuer, les gens on s’en f…
    Pensez vous que les soi-disant fléaux qui viennent du Maroc (comme si qu’en Algérie il n’y avait que des saints) s’arrêtent à des frontières « fermées » ?
    Pourquoi supplier la libre circulation vers l’Europe raciste et la refuser envers nos frères de sang marocains.
    En ma qualité de musulman je ne fermerai jamais la frontière à un autre musulman s’il n’a pas été prouvé qu’il ait commis un crime.
    « L’ouverture des frontières ne va nous ramener que de la drogue » c’est la litanie des anciens colons et des nouveaux sionistes qui nous est resservie avec une couche de chauvinisme et un zeste d’incongruité.
    Au contraire, si ce n’est que pour faire baisser sensiblement le prix des légumes et des fruits et de faire cesser le diktat de nos maraîchers (70 DA les patates, faut le faire), bien algériens mais néanmoins très rapaces, je suis pour l’ouverture des frontières. L’absence insolente de notre industrie du tourisme va peut être recevoir un coup de fouet et redémarrer.
    Quant à l’usine Renault au Maroc, et bien autant jeter un pavé dans la mare, c’est l’Algérie qui freine des quatre fers pour qu’il n’y ait pas d’industrie automobile, enfin pas tant que les gens continuent à acheter de l’importé (et que les importateurs se sucrent énormément et toujours plus) et ne réclament pas du made in Algeria, et voilà !
    Et le FMI c’est notre Ouyahia qui l’avait ramené et qui avait appliqué, avec un délice inouï toutes ses recommandations en pire même !

  4. yous

    ahh raya koune yhalouu m3aa l maroc ..nharr li yhalouhaa nrouhe direct incha allah …nhawsouu w libra yjii 3andnaa marhbaa bihee

  5. MB

    Le nouvel observateur a mille fois raison.
    C’est la mafia de l’Import Export et sutout monopole de l’Import qui sabote tous les projets d’industrialisation.
    Avant les marocains, les ouvrierrs algériens étaient employés dans l’industrie automobile et constituaient une main d’oeuvre formée et compétente.
    Non les maffieux préfèrent avoir le monopole sur les licences d’importationet laisser le peuple crever et le gaver de nationalisme bidon.
    L’ouvrier marocain comme l’algérien ont besoin de vivre par le travail.
    Ne jalousons pas Tanger quand tous les projets sont bloqués pour laisser le peuple dans la misère et le ressentiment.
    Il faut ouvrir grand les yeux et se boucher les oreilles pour ne succomber à la propagande mensongère

  6. MB

    Notre pays a les plus mauvais stratèges du monde car ils n’ont retenu aucune leçon et continuent par des choix abérrants à rendre notre pays dépendant d’un seule poste budgétaire.
    La malédiction du pétrole a découragé le développement du tourisme, et des industries performantes créatrices d’emploi de masse.
    Renault Tanger crée 6000 emplois directs et 45000 emplois en sous traitante avec un boom pour le transport car Tanger se positionne premier port de transport de conteners dans la régions.
    C’est donc une vision stratégique préârée en amont.
    Il suffirait d’un choc pétrolier baissier pour que l’on plonge dans le drame comme en 1988 et aucune leçon n’a été retenu si ce n’est d’avoir un pactole pour les mauvais jours.
    Ce n’est pas de la stratégie , c’est de l’épicerie de quartier.
    Le m^me personnel politique qui s’est trompé tout le temps continue et si l’erreur est humaine; perséverer dans l’erreur est diabolique.
    Ne jalousons pas, gérons au mieux avec un nouveau personnel politique et un code d’investissement clair

    • Mr Salamo ALI

      La stratégie mon ami elle est de l’autre coté.Une usine à Tanger juste pour bloqué l’imigration des Mauros.
      Nous et Maroc nous sommes un détail de cette stratégie europa.
      Des pays faibles n’ont pas les capacités de « tracer »une stratégie.

  7. sebaa belabbes

    je pense que le réalisme doit etre la premiere préoccupation des citoyens qui ne pourront pas toujours mettre en avant leur étroit nationalisme pour vouloir repousser une évidence.Serefermer se cloitrer ne peut durer tout le temps et les politiciens qui doivent penser a l’avenir doivent avoir le courage d’aller de l’avant …

  8. maghreb

    on ne peut ignorer éternellement le Maroc sauf si on déménage! Le Maroc devrait être l’espace vital de l’Algérie et le contraire est aussi valable.Le Marocain est le plus proche de l’Algérien, c’est l’évidence.

  9. maghreb

    Il faut penser au Marocain lambda , pas à la classe dirigeante au Maroc, ceux-là , ils ressemblent à d’autres…..je dirais « despotes, opportunistes, rapaces,….. »….notre quotidien n’est pas tellement différent…..

  10. ALGERIEN VRAI

    Combien de fois voulez_vous qu’on le répète? Christine Lagarde a interet à s’occuper de ce qui la regarde en France ou il y a beaucoup à faire contrairemnt à l’Algerie. Le FMI a ruiné notre pays duran les année 90 avec la fermeture des entreprise, le remboursement de la dette et encorrrrre.Hamdoulilah on est sorti de la azma. Maintenant pour le Maroc c’est notre affaire, on a de leçon à recevoir de personne, le jour ou nous algériens on jugera nécessaire d’ouvrir cette frontière de NAHSSS on le fera, mais pour le moment on est bien comme ça et ca nous interesse pas qu’on l’ouvre. Avec ce pays de l’ouest, il n y a pas de « khir » que du « char », d’ailleurs meme avec la frontière fermé on est pas tranquille, il trop de drogue qui rentre chez nous contre l’essence et des aliment et bétail qui rentre au Maroc en contrebande. On ouvre pas la frontière et Je pense que c’est l’avis de tout les algériens.

Répondre