La Voix De Sidi Bel Abbes

Cherté des billets vers l’Algérie : les mensonges d’Amar Ghoul

La diaspora algérienne en France ne veut apparemment pas abdiquer face à la prestidigitation politicienne d’Amar Ghoul, locataire du ministère des Transports.

Amar Ghoul n’est plus à une fausse promesse près. La communauté algérienne en France l’a compris à ses dépens. Elle s’est encore mobilisée ce week-end dans quelques villes de France devant les agences Air Algérie et les chancelleries pour crier leur ras-le-bol face à la flambée du prix des billets. Au sortir de l’agence Air-Algérie, avenue de l’Opéra, un couple et leurs deux enfants ont déboursé, billets à l’appui, 2200 euros pour un aller-retour Paris-Alger du 29 juillet au 01 septembre. Ce prix exorbitant reste injustifié, et rien ne peut expliquer une telle tarification pour un vol de 2 heures. M. Amar Ghoul s’est pourtant engagé tout récemment à réduire les prix de 50% de juin à septembre. Force est de constater que la réalité est à l’antipode des déclarations jugées par le collectif CCTA de « manœuvres politiques et médiatiques qui ne visent qu’à calmer temporairement la colère croissante de la diaspora. »

Des compatriotes mi-crédules mi-provocateurs se sont même présentés dans des agences Air Algérie avec des coupures de journaux reprenant les engagements du ministre pour espérer l’achat d’un billet à un prix raisonnable. En vain ! La compagnie Air Algérie reste sans conteste celle qui propose les plus chers billets dans le transport aérien. En effet, pour les mêmes dates, le site Opodo, par exemple, affiche 424 euros à Aigle Azur, 480 euros à Air Méditerranée, 572 euros à Air Algérie. La compagnie nationale impose ses grilles tarifaires et refuse l’ouverture du ciel algérien à la concurrence et ce, au détriment d’une communauté frustrée par le déracinement et/ou par la cherté des vols.

Un billet en période estivale est devenu inaccessible, ce qui éloigne de plus en plus la communauté et surtout sa jeunesse du pays d’origine. « J’ai 21 ans et je suis étudiante. Je suis venue comme vous tous exprimer ma colère face à cette situation. Il ne faut pas s’étonner si les jeunes refusent de repartir en Algérie ou ne connaissent pas leur pays d’origine », martèlera Lilia, ce samedi au rassemblement de Paris devant l’agence Air Algérie. Le pouvoir algérien courtise pourtant la communauté établie à l’étranger à la veille des législatives et des présidentielles comme pour donner un soupçon de crédit, de caution à l’élection et redorer par-là même l’image d’un pays gangréné par le clientélisme, l’incurie et l’incompétence.

Le collectif CCTA déplore l’attitude de M. Djamel Bouras, député de la circonscription du Nord de la France qui « au lieu de soutenir ses concitoyens pour résoudre la question de la cherté des billets, il condamne toute manifestation des Algériens à l’étranger qui, selon lui, ternissent l’image du pays ».

Le transport aérien et maritime de et vers l’Algérie reste un problème épineux sur lequel doit se pencher sans complaisance, ni promesses fallacieuses le gouvernement algérien, si celui-ci  veut garder un semblant de cohérence entre les engagements électoraux et les attentes légitimes des ressortissants algériens de France financièrement essorés à l’approche de la période estivale.

Le collectif CCTA doit, quant à lui, réfléchir, avant l’essoufflement du mouvement, à d’autres actions plus pertinentes médiatiquement et politiquement pour mobiliser le plus de monde autour de la question du prix des billets. Pour l’heure, ils comptent essentiellement sur les réseaux sociaux, les rencontres culturelles à l’occasion du ramadan et le bouche-à-oreille pour une meilleure sensibilisation de la diaspora.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=49819

Posté par le Juin 22 2014. inséré dans CE QUE DIT LA PRESSE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

17 Commentaires pour “Cherté des billets vers l’Algérie : les mensonges d’Amar Ghoul”

  1. OUERRAD

    MAZAL ETAMNOU BEL GHOUL…. EH EL GHOULA

  2. BADISSI

    on ne peut faire confiance a quelqu’un qui a trahie son parti ,

  3. jamel

    Honteuse cette attitude du ministre menteur

  4. Hamid Ourrad

    Ce Ghoula à été toujours un grand hypocrite et un grand menteur ,pour le pouvoir,il a trahi tous le monde ,son partie ,ses amis.

  5. essah

    Bled Mickyettes normal bled el kheyane .qu’ils aillent au diable .

  6. ANA FHAMTE

    @essah
    Mickyettes au singulier pluriel s’écrit avec un seul « t », si c’était au féminin masculin d’accord , j’ai fait la même classe avec ces mikyettes , je me rappelle de Donald GHOUL duck, de Mickey SELLAL mouse, Ramtame bip bip lamamra,tayeb louh Dingo , Dalila Boudjemaâ Simpson ,.Messahel Grandeiser ….etc
    Alors chuuuuut SVP

  7. gherbi sba

    nos fréres meritent meilleur sort

  8. Chot Lahcène

    de toutes les manières ,tant que le dinars ne sera pas convertible ,tant que la pensée unique domine ,tant que la multiplication de chaines tv ,des compagnies aériennes ,et maritimes …des banques etc…etc…ne sera pas positive .nous resterons cloué au sol avec le même système datant de l’ère soviétique ….un grand pays comme l’Algérie posséde une seule compagnie ,à l’ére d’internet et des voyages interplanètaires …c’est un scandale …

    ALLAH NOUS AIDE

  9. MADANI

    UN ministre menteur envers ces citoyens qui est devenu ce qu’il est par l’art d’exceller dans la CHITTA en devenant GHOUL grâce à son dieu qui le protège faites un tour à l’OPERA à PARIS devant AIR COUSCOUS et vous verrez la trahison et le désarroi des algériens qui sont les seuls à croire qu’ils ont un grand pays en carton toute la presse électronique en parle pendant qu’un DEPITE du nord 59 s’en prend aux algériens qui pour lui ternissent l’image du pays QUEL PAYS ? celui qui paie les DEPITES mensuellement ce que gagnent en une ANNEE des millions d’algériens seulement pour lever la main du diable on a HONTE de ce pays .

  10. Chot Lahcène

    @Madani

    malgré la nullité des politicards ;l’Algérie reste à mes yeux un grand pays et un grand peuple ,les luttes pour les libertés ,et l’épanouissement des algériens pour une vie meilleure sont des causes en perpétuel mouvements ……quand à votre question pourkoi j’ai quitté le pays c’est strictement personnel lié à ma vie privée ….chacun son destin ….

    ALLAH EST GRAND

    • MADANI

      @ CHOT c’est vrai comme le chante tonton david CHACUN SON DESTIN CHACUN SA ROUTE ; Empereur vous êtes un grand monsieur un bonjour de fillage ERRIH tae bakri quand on se baignait dans la mekerra elyoum rahete eddanya vous avez pris la bonne route à temps . es-ce que vous dites MERCI à la FRANCE ? ce qui n’est que justice mr CHOT parce que ICI rahoum metkatline les sans culottes de pacotille .

  11. Chot Lahcène

    @Madani

    vous savez je ne dis merci à personne ,sauf hamdoullah au seigneur qui nous a crée …….à part les années de notre enfance dans la violence ,les meilleurs années de ma vie se sont passée en Algérie vers les années 70 …ou je vivais parmi l’élite de l »élite avec tous les avantages ….ma vie en France il faut le dire aux jeunes qui veulent quitter leurs pays ,que ce n’est pas une sinécure ,comme partout il faut batailler dur pour gagner sa croute ….j’ai même atteint le fond du gouffre en étant sdf …à heure actuel je vis dans le sud ,ou j’ai fais ma demande de logement social depuis 10 ans et toujours rien …il faut reconnaître que dans l’hexagone tout s’obtient à base de luttes sociales sinon mon pote tu coules et personne pour te secourir ….moralité chacun sa route chacun son destin ….

    ALLAH EST NOTRE SOUTIEN

Répondre